Nouveau (1er janvier 2022). Article en cours de rédaction
Il reste quelques chapitres à écrire.

Je ne sais pas combien il faut de minutes pour lire cet article.
Prévoyez qu'il faut probablement beaucoup de minutes.
Mais vous pouvez constater une chose : vous avez toute l'année pour lire celui-ci.

Bonne année 2022 ! 2022, en moins d'deux ! 2022, jamais deux... sans trois ! 2022, La Maison Dieu.

Bonne année 2022 !!!
2022, en moins d'deux !
2022, jamais deux... sans trois !
2022, La Maison Dieu.

Je vous souhaite une très belle année 2022, riches en nouvelles choses, découvertes de manière impromptue, inattendue, voire insoupçonnée.
Des nouvelles choses, pleines de sens, jusqu'à l'ivresse de sens.

Les chapitres sont :


Creative Commons License  "Les CRIs : Au fil du temps : Bonne année 2022 ! 2022, en moins d'deux ! 2022, jamais deux... sans trois ! 2022, La Maison Dieu." vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 01/01/2022 / Mis-à-jour : 09/01/2022


Cet article n'est pas encore complètement rédigé...

En préparation, pour la rédaction de cet article :

2022, des enclenchements rapides, de la nouveauté et du sens

L'année 2022 va démarrer sur les chapeaux de roue.
Cela va s'enclencher rapidement, puissament. Très rapidement. Pas le temps de dire ouf !

Autre facette importante de l'année : la nouveauté, l'émergence d'un nouveau monde, la concrétisation de nouvelles choses. Surtout en fin février 2022, et tout début mars 2022.
Après une période d'expérimentation et de gestation, la fécondité donnera naissance à de nouvelles orientations, et surtout nouvelles concrétisations. De deux, on passe à trois.
Il y a quelque chose d'ineluctable, d'incontournable, d'implacable, dans cette fécondité et émergence concrète.

Autre point hyper important de l'année : l'ivresse de sens. Le fait que le sens des choses va prendre corps. Le sens va s'incarner avec une concrétisation des aspirations, des souhaits, des nouvelles valeurs.
Corrélativement, les choses qui vont se concrétiser seront porteuses de sens, donneront du sens aux existences, aux activités. Il y aura de la motivation, pour faire les choses, et bâtir les nouvelles structures de la société.

Ces trois points clés de l'année sont décrits dans les 3 sous-chapitres suivants.

2022, en moins d'deux !

L'année 2022 va démarrer sur les chapeaux de roue.
Ça va pulser, comme j'aime bien dire. J'aime bien cette expression, symbole de vie, de coeur qui bat. Et de rythme, qui donne le pulse.
Cela va s'enclencher rapidement, puissament.

S'enclencher quoi ? Toutes les choses qui ont été expérimentées, en tatonnant, en 2021.
Et plus encore. Des nouvelles choses. Voir le chapitre " 2022, jamais deux... sans trois !".
Avec la fin de la période de difficulté à fixer une orientation, à donner une direction claire, les choses qui ont été expérimentées, en tatonnant, vont maintenant s'enclencher, et se mettre en place de manière incontournable, rapide, puissante.

Pour cette période phénoménale d'évolution, voir aussi le chapitre Déroulé rapide de l'année 2022"

Pour le côté tsunamiesque de ses enclenchements, voir :
24 octobre 2021 : Les CRIs : Au fil du temps : Fin 2021 et janvier 2022 : Tsunami-d-evolution, emphase, brouhaha, ... et début de discernement.

C'est bien, j'ai déjà fait le Kravail de décrire tout cela.
Donc voilà un chapitre rédigé...

En tout cas, un point clé de cette année : les choses se déclenchent rapidement, et globalement, ça pulse fort, et ça pousse fort !
Période clé : début d'année jusqu'à début mars 2022, vers avril et mai 2022, vers le 1er août 2022
.

Autre point clé de ces enclenchement : le sentiment d'être happé dans un tourbillon, dans une vague qui submerge, et de devoir foncer pour tout juste rester dans la course, rester à flot.
Que ce soit pour l'inflation, les desorganisations des productions ou du fonctionnement de la société... et pour tout ce qui va venir, de nouveau, de concrétisations abruptes, et d'obligations de nouvelles manières de faire les choses.

Il y aura probablement un sentiment d'être toujours à la bourre, d'être toujours a essayer de rattraper quelque chose... et que les choses vont plus vite que ce qu'on arrive à faire.
Surtout à partir d'avril 2022, et en mai 2022.




2022, jamais deux... sans trois !

A-rédiger....

2022, La Maison Dieu.

Vous êtes curieux de savoir ce que ça va être, ce constat là ? cette histoire de "maison Dieu" ?
Ben surprise.... ça viendra bientôt, quand je l'aurai rédigé...

Pas une petite idée ?
La carte du Tarot de Marseille, ... non ?

A-rédiger....


Autres aspects de l'année 2022

Il y a d'autres aspects, à la fois importants, mais pas dans le trio de tête, pendant l'année 2022.

Sans être les trois thématiques principales (du chapitre précédent) caractérisent globalement l'année.
Ces autres aspects complètent la description de l'année.

2022, l'année des monnaies !

À tout seigneur tout honneur : comme déjà décrit,
02 mai 2021 : Les CRIs : 2022, l'année des monnaies...

Parmi les émergences, et nouvelles choses qui vont apparaitre en mars 2022, on verra probablement des nouvelle-monnaies, et des nouvelles manières d'utiliser les monnaies.
Et bien entendu aussi, de nouvelles manière de faire les paiements.

Le Diem, la monnaie (ex-Libra), de Facebook, devrait, parait-il, être annoncée en janvier 2022.
Indépendamment de la consistence de l'annonce, cette annonce comme d'autres, vont jetter des pavés dans la marre, et bousculer les canards.

Ceci n'est qu'un petit truc, parmi tout ce qu'il va se passer en 2022, pour les monnaies, les moyens de paiement, etc.

Je développerai probablement avec un article sur la notion : "le pouvoir est dans la trace-de-l-argent !"....

2022, une peur bleue !

La trouille, la peur. Presque palpable.
Les sentiments d'insécurité seront énormes.

Avec en plus, cerise sur le gâteau, à partir de mai 2022, un sentiment de vide, d'absolu non ateignable, de manque terrible, dans les sentiments de sécurité.

Pour la trouille, voir les articles :
16 août 2021 (4/5): Les CRIs : La peur n'est rien,... sans le sentiment d'insécurité. La trouille non plus.
Et 16 août 2021 (1/5): Les CRIs : Au fil du temps : D'un rivage à l'autre, ... la traversée.

Et plus récemment, le chapitre : "Fear the growing tsunamis !" dans cet article du 21 décembre 2021.
Déroulé decembre 2021, janvier, février, mars 2022 - chapitre : Fear the growing tsunamis !

A noter : les tsunami-d-evolution, d'inflation, et la desorganisation générale ne sera pas la seule cause de peur.
La traversée vers un nouveau-rivage, le réchauffement de tout ce qui chauffe (climat, blockchain, cloud, vaches qui pètent, etc.), l'économie de l'accumulation qui va dans le mur, l'abus de rente qui va dans le mur, l'argent accumulé qui va ... se dévaloriser et se déprécier, etc.
Bref tout un tas de trucs qui peuvent s'accrocher, en tant que peur, sur les sentiments d'insécurité des personnes.

La peur sera une détresse à prendre en compte. Avec compassion.
Elle engendrera une amplification des comportements déjà visibles, notamment via les bouc-emissaire-institutionnel, de porter accusation plutôt que reconnaitre et accepter que l'on a peur.
Voir les deux articles cités juste ci-dessus.

Que ce soit les mouvements officiels, dit légitimes, qui imposent des mesures drastiques en portant accusation sur ceux qui tentent d'y déroger, ou bien les accusateurs de complots divers et variés, ... dans les deux cas, la peur est une detresse bien légitime, qui pousse à porter des accusations plutôt que reconnaitre le fait d'avoir peur.

2022, ... peur bleue !

2022, une année de concrétisation, et de prise de conscience par la concrétisation

2022, sera une année de concrétisation. Certes. Déjà dit plus haut.

2022 sera aussi une année de prise de conscience, et de remise en question, mentale, via les concrétisations.

La confrontation, la rudesse des aspects matériels, concret, pratiques, ... stimuleront des prises de consciences importantes.

Réciproquement, les cogitations et prises de consciences seront porteuses pour concrétiser, pour mettre en pratique les idées, les notions, les nouvelles valeurs qui ont été élaborés ou inspirées ces derniers temps.

Nouveaux modèles de prospérité

Evidemment, pour l'économie, l'activité, la production, il y aura l'émergence non seulement de nouvelle valeurs, de nouvelles manière de voir la valeur des choses, mais aussi de nouveaux modèles de prospérité.

Entre les nouvelle-monnaies, les tsunami-d-inflation, etc... ça va fuser les évolutions et émergences de nouveaux modèles de prospérité.

Les tsunami-d-inflation ont déjà été décrit :
30 juillet 2021 : Les CRIs : Inflation, paravents, auparavant.... vagues, tsunamis d'inflation ???, ...

À noter : l'émergence des nouveaux modèles de prospérité se feront au dépend des anciens modèles.

En 2022, on verra probablement le modèle de prospérité fondé sur les accumulation d'argent perdre encore plus son pouvoir et sa puissance, et voir augmenter le pouvoir de l'argent qui circule.

On verra aussi probablement des modèles s'effondrer (cf le chapitre sur la devastation des tsunami-d-evolution), et de nouveau-modele-de-prosperite, de nouveau-modele-d-affaires, émerger et se concrétiser puissament.
Bref, Jean qui pleure, ... et Jean qui rit et se fait plein de p. ... prospérité.
Surtout : ça va circuler...

La main-de-fer-se-referme, la revolution-de-la-circulation, la societe-triste-et-froide

La main-de-fer-se-referme, la revolution-de-la-circulation, et donc encirculationner sont des tendances qui continuent et s'affermissent. Bien entendu.

la revolution-de-la-circulation, ça va pousser fort en avril et mai 2022.
Ça va circuler fort.

La main-de-fer-se-referme, ça continue intensément aussi.
La main-de-fer-se-referme pourrait trouver des innovations intéressantes et efficaces, via ces nouvelles choses, et émergence d'un nouveau monde.

La societe-triste-et-froide aussi, idem. ça continue intensément aussi.
Le réchauffement n'est pas de mise. Le refroidissement général est vu comme salvateur
. les-gens-adorent-ca et le le-monde-est-comme-ca.

Pas grand chose à dire de plus, là, dans cet article, que ce qui a déjà été constaté dans les autres articles. Pour l'instant.
Vous y trouverez le comment, le pourquoi, constaté, de ces tendances de fond.
Si importantes à bien comprendre, pour comprendre le monde d'aujourd'hui et de demain.

Voir par exemple les articles :
2 octobre 2021 : Les CRIs : Cookies et pass - ceinture et bretelles - passeports-pour-tout - encirculationner - la main-de-fer-se-referme
25 août 2020 : Les CRIs : La tendance Encirculationer.
Et les tag :
revolution-de-la-circulation
societe-triste-et-froide

Tsunami-d-evolution, donc dévastation

Les évolutions, les transformations se font avec une puissance inouie. Ils se font comme des tsunamis.
Voir les articles à ce sujet, ... voyez l'historique des articles des CRIs.

Inutile de se leurrer, les tsunamis sont une image qui, de fait, entraine avec elle la notion de dévastation.

Oui, le constat est flagrant, simple à faire : il va y avoir de la dévastation.

Sans être déjà dans la période, on voit les médias annoncer un bordel pas possible, dans les entreprises, dans les services de la société, tels que l'éducation, etc.

C'est pas bien difficile de voir ce que ça va être, quand les tsunami-d-evolution vont déferler, les uns après les autres.

L'inflation sera un indicateur simple, efficace, incontournable, de cette devastation.

La dévastation sera aussi l'opportunité d'ouverture de brêches, dans les structures obsolètes, et l'opportunité de faire le ménage dans les situations anciennes.

Certains diront que c'est de la désorganisation. Cela permettra de mimiser la chose, tout en invocant des stakose-de.
Sujet déjà constaté dans cet article :
26 octobre 2021 : Les CRIs : Au fil du temps : La communication en mode stakose-de-personne-ne-pouvait-prevoir en 2021 et 2022.

La maturité, qui s'instaure dans le manque, la restriction, la frustration

Coucou les penuries, coucou, le manque de disponibilité immédiate de ceci ou de cela !
Coucou, l'inflation, qui stimule de faire attention à ce qu'on achète, en entreprise comme pour les particulier.

Toutes ces choses, ces pénuries, ces manques, ces inflations, ... ça stimule la maturité.

Ça stimule la réflexion, le réfléchir-avant-d-agir.
Ces tsunami-d-inflations qui stimulent le reflechir-avant-d-agir à acheter des produits ou des services de mauvaise qualité

Ça stimule aussi la main-de-fer-se-referme.
Forcément.

Il y a déjà plusieurs articles qui parlent de cela.
Par exemple, celui ci : 6 octobre 2021 : Les CRIs : Au fil du temps : Dettes pharaoniques, décroissance en place, tsunami d'inflation, ... pourquoi ça tient, comment ça fait pour tenir, tout ça ?.

Parmi les choses nouvelles, les habitudes qui se mettront en place, les fécondités et improvisations fécondes, on verra l'habitude de la débrouille, de la tendance Structure-et-bouts-de-ficelles.
Et surtout, l'habitude de la non disponibilité immédiate des choses.

Pour la livraison de colis, par exemple. Certains en feront même un argument écologico-économico-on-est-super-cool.
Pour l'électricité, en France, par exemple, quand on entends parler sur les radios les plus sérieuses du domaine économique qu'il est envisagée éventuellement des coupures d'électricité pour les particuliers, à des moments critiques. Qui aurait pensé à cela, il y a deux ou trois ans ???

La non-disponibilité immédiate, le fait d'avoir à patienter pour obtenir une chose ou un service, ou bien le fait de devoir faire avec ce qu'il y a et non pas comme on veut, en tapant du pied sur le sol, pour bien montrer qu'on est prêt à passer en force... sera un facteur de maturité.

La légitimité, qui s'instaure via les mouvements collectifs

Très important, on verra aussi cette année le fait que la légitimité s'instaure, ou se perd, via les mouvements collectifs

Les mouvement collectifs, les masse de populations, les grands ensembles, seront puissants, donneront lieu à des redéfinitions des grandes lignes de structures de la société, ou d'autres points importants dans le monde.

Parmi ces mouvements et structures institutionnelles dans le monde : les impôts mondiaux, les moyens de paiement mondiaux (autre que la carte bancaire), les monnaies sans rattachement à un pays, la structuration-mondiale, etc.

Très important, la structuration-mondiale.
Avec autant de mouvement collectif, d'une telle ampleur, et dans une tendance de structuration-mondiale déjà bien enclenché, ... qu'est ce qu'ils vont nous pondre encore de plus, pour structurer les choses aux niveau mondiale ?
Déplacement des personnes ?, transport de marchandises ?, l'internet ? ha ben non !, l'internet il est déjà mondial...

On pourrait voir (on devrait voir, même... mais bon, attendons de voir....), autour du 12 avril 2022, des mouvements collectifs très puissants.

Difficile d'en dire plus, là, dans cet article. Difficile d'en dire plus même en général.
Cela risque d'être la noyade.

Pour ma part, j'ai prévu de surfer la vague des tsunami-d-evolution.
Cependant, comme je sens que les vagues vont être très grosses, j'ai prévu de surfer sur une chambre à air de roue de tracteur.
Plutôt qu'une planche de surf.
Ben oui. J'ai bien gonflé la chambre à air de tracteur, et j'ai enroulé une grosse corde autour.
Quand je vois une vague arriver, je m'accroche à la corde et à la chambre à air de tracteur, ... et je surfe la vague !
Certes, c'est moins joli que sur une planche, ...mais je sens que ça sera mieux. Plus fiable.

Moi, je dis ça....
Après, vous faites comme vous voulez.

Au niveau individuel, ces mouvements collectifs énormes vont être très éprouvant.
Ils permettront à chacun d'éprouver sa dimension individuelle. Surtout autour d'août 2022.
Eprouver sera souvent une épreuve éreintante.

Au niveau collectif, global, mondial, ces mouvements seront l'occasion de mettre en place, de concrétiser des nouvelle-institutions, des nouvelle-structure-de-societes, etc.
Ces mises en place se feront sous la poussée énorme de masse de personnes, et de mouvements collectifs puissants.

Au niveau collectif, il y aura des effets d'entrainement, et d'imposition des nouvelles orientations, comme dans un troupeau.
Les suiveurs de la famille des suivez-nous y trouveront leur compte.
Voir : Les CRIs : Le jeu des 7 familles sociétales : Les suivez-nous, etc....

La main-de-fer-se-referme sera une manière de canaliser, d'encirculationer les mouvements et les circulations de masse de personnes.
Voir : 2 octobre 2021 : Les CRIs : Cookies et pass - ceinture et bretelles - passeports-pour-tout - encirculationner - la main-de-fer-se-referme.

Dernier point de ce chapitre et domaine, mais pas des moindres :
La pression du collectif, comme moyen de canalisation et de contrainte.
Il y aura probablement plus de canalisation et de contraintes qui s'imposeront par des pressions collectives, que des contraintes qui s'imposeront par l'application directe de la coercition, de la sanction, voire de la force physique.
Cela se constate déjà depuis un an (cf article de l'an dernier, sur les légitimités qui s'imposent d'elle-même).
Là, en 2022, la poussée, la pression collective sera telle, qu'elle imposera, par une légitimité venant de la masse collective, les contraintes et canalisations sur les populations ou les autres groupes de la population
.

Harmonie et appartenance-aux-groupes

L'année 2022 sera marquée, et même menée, en partie, par la notion d'harmonie, et de séduction.
Cela s'appliquera notamment à la tendance Appartenance aux Groupes.

La tendance appartenance-aux-groupes sera un point clé pour des décennies à venir. Elle le sera aussi particulièrement cette année.
Et notamment, on verra un démarrage intense, peut être submergeant, de cette tendance d'appartenance-aux-groupes, autour du 12 avril 2022.

Ce point est déjà constaté dans l'article :
23 décembre 2021 : Les CRIs : Au fil du temps : Déroulé decembre 2021, janvier, février, mars 2022 - tsunami-d-evolution, retournements de situations, poussées, transformation d'une puissance inouie.
Au chapitre : "Et les poussées collectives ... (n'en j'tez plus !)", et concernant le passage sur la chute du mur de Berlin en 1989.

Et bien là, vers le 12 avril 2022, et jusqu'au 18 mai environ, on verra une poussée collective phénoménale,
avec l'accent mis sur les relations entre les individus et les groupes,
les conflits qui dérangent et stimulent des redéfinitions des appartenances à un ou plusieurs groupes,
et globalement le besoin de se définir et se positionner en tant qu'individu, dans le rapport au groupe.
Autrement dit, en plus basique : les individus vont se positionner, se repositionner, et se définir, même, dans le rapport à des groupes.

Ce constat n'est pas très bien écrit. Pas grave, c'est tellement important ce qu'il va se passer, qu'à coup sûr, je reviendrai dessus.

Globalement, pour toute l'année : il va y avoir tellement d'émergence de nouvelle-choses, tellement de tsunamis-d-evolution et tellement d'effondrement et de transformation-irréversibles-des-infrastructures-des-structures-de-société-et-des-institutions que hou là là !... c'est à se demander dans quel état on sera, en cours d'année, et en fin d'année ?
Dans quel état : justement, dans quel rapport aux institutions, État, frontières, pays, monnaies, les individus seront, et dans quels rapport aux groupes de populations ils seront.

2022, une année de danse masculin-féminin, de poussée et de réception des évolutions

Globalement, cette année 2022 verra, tout au long de l'année comme une année de danse masculin-féminin, de poussée et de réception des actions, des prises de consciences, des évolutions.

Cela se constate déjà, et visiblement, cela va se continuer : 2022 sera une année très sensible, très intense, dans ce qui concerne les valeurs, les sentiments, la beauté, la réceptivité, la douceur et le fait de profiter de la douceur de vivre, et d'une manière générale, du rôle de la femme, de la position des femmes, etc.
Cela sera très intense, et comme un fil continue, en trame, tout au long de l'année, jusqu'en décembre 2022 et janvier 2023.
Cela sera aussi très en relation avec les transformations en profondeurs, puissantes, obscures parfois, et implacable de la société.
Corrélativement, cette intensité sera aussi en relation avec la puissance implicite de la séduction : une séduction pour le pouvoir, ou bien une séduction pour ammener à un supplément d'âme. (voir ci-après).
Pour simplifier et la facilité de rédaction, donc de lecture pour vous, je vais appeler cette tendance de fond pour l'année : la tendance de présence-féminine.

Cette tendance pour l'année, de présence-féminine, sera dans une danse et un entrelacement intime avec une tendance masculine d'impulsion, de stimulation, de motivation, de passage à l'action, de conflit, voire de combat guerrier (ou de guerilla-civile-administrative).
Surtout au début de l'année
.

Entre janvier et mars 2022, c'est une véritable danse entre le masculin et le féminin, qui se produit.
Cela continuera ensuite, quelques temps.

Pour préciser : le masculin stimule, entraine, pousse, déclenche un conflit. Le féminin accompagne, positionne les valeurs, mets en avant la beauté ou la motivation, ... quand il ne pousse pas lui aussi par de nouvelle-valeurs, des envies gourmande de sens dans les activités, et de nouvelle-motivations.
Le féminin sera un puissant stimulant, pour l'action, les retournements de situations, les besoin d'une nouvelle-harmonie dans les activités et le Kravail, etc.
Et réciproquement !... (le féminin stimule, déclenche le désir, ... pousse à l'action et à sortir de l'inertie, etc...)

Comme évoqué dans le titre, cela sera une danse, avec des poussées et des réceptions ... autant du coté féminin et masculin.
Ensemble.

Pourquoi c'est important ce truc là ? parce que cela va donner le ton, le mode de réception et de poussée des transformations, sur le plan concret, sur le plan des personnes, dans leur quotidien, leur Kravail, leurs activités...
Il y aura autant une pleinitude et sentiment d'harmonie, qu'une volonté puissante d'affirmation et d'imposition des nouvelle-valeurs, et nouvelle-manière-de-profiter de la vie (ou des bénéfices d'une entreprise).

Un point à noter : avec la danse du masculin avec le féminin, il y a aussi un puissance, et un exercice du pouvoir qui s'appuie et stimule les mécanismes de séduction, de valeurs, de tentations (de nouvelle-choses ?).
Tout ne sera pas explicite et mis en lumière de manière transparente et flagrante.

Il sera important, dans l'année 2022, d'observer les mécanismes et manifestations des deux formes usuelles de séduction : la Séduction-pouvoir, et la Séduction-supplément-d-ame.
La puissance des motivations sera au rendez vous (déjà dit). Il s'agira de distinguer les intentions, et plus que les intentions, les constats et faits de résultats obtenus, par rapport aux séductions et aux motivations annoncées.

Avec de la Séduction-pouvoir, il y a séduction, mise en avant d'avantages, de bienfait, et le résultat est globalement à destination de celui qui séduit et met en avant.
C'est l'exemple usuel d'un Don Juan qui séduit pour son besoin de conquête, mais pas pour le bienfait de la conquise.

Avec la Séduction-supplément-d-ame, supplément d'âme ou de tout ce que vous voulez qu'une personne ne peut imaginer avant de l'avoir vécu, il y a séduction, mise en avant d'avantages, de bienfait, et le résultat est globalement à destination de celui qui est séduit.
C'est l'exemple usuel d'un guide de montagne, qui séduit pour motiver et faire adhérer les personnes à une marche en montagne, certes difficile, mais qui enthousiasme les participants au delà de ce qu'ils avaient pu imaginé avant de l'avoir vécu.

Pour resituer les deux forme, à travers un exemple simple et usuel :
La Séduction-supplément-d-ame, c'est typique d'une vente. De l'acte et de la réalisation d'une vente.
Quand la vente est écologique et saine, évidemment, est-il besoin de le préciser, puisqu'on vient d'expliciter juste avant la séduction-pouvoir.

Pour conclure : en 2022, le féminin et le masculin danse ensemble, de manière intime et très collé-serré.
Les évolutions en terme de valeurs, de ressentis, de motivation, se feront via des transformations puissantes, et en profondeur.
La manifestation de la puissance, et les mécanismes d'exercice du pouvoir (quels qu'ils soient) s'appuieront beaucoup sur la séduction, les valeurs, les ressentis.
Il sera important d'observer et de distinguer les deux formes de séductions : la Séduction-pouvoir, et la Séduction-supplément-d-ame
.

Tout au long de l'année, et jusqu'à fin 2022, tout début 2023, les transformation-irréversibles-des-infrastructures-des-structures-de-société-et-des-institutions se feront à travers des impulsions et poussée actives, pour de nouvelle-valeurs, pour des motivations vers de nouvelles choses ou de nouvelles directions.

Déroulé rapide de l'année 2022

Déjà, le début de l'année a été décrit là. :
23 décembre 2021 : Les CRIs : Au fil du temps : Déroulé decembre 2021, janvier, février, mars 2022 - tsunami-d-evolution, retournements de situations, poussées, transformation d'une puissance inouie.

Je vous recommande de lire (aussi) le déroulé dans cet article du 23 décembre.
Parce que si la trame générale est la même (évidemment), certaines périodes sont plus décrites que d'autres.

Allez donc voir ce chapitre : Janvier, février, mars 2022 : comme une naissance

D'une certaine manière, ces deux regards sur les constats de début d'année, ... donnent comme une perspective sur ce démarrage d'année.
Un démarrage d'année sur les chapeaux de roue : 2022, en moins d'deux !.

15 janvier au 6 février 2022 environ

Du 15 janvier au 6 février 2022 environ : retournement de situation. Remise en question des idéaux et de leur application partique, concrète et structurées.
Il y a là une prise de conscience très vive, sur le fait que pour réaliser les idéaux, les souhaits d'un nouveau monde, etc. et bien il faut passer par une structuration et des contraintes qui seront frustrantes, limitatives, contraignantes.
Vous voyez le tableau : le souhait d'un nouveau monde, qui passe par des contraintes, des structurations drastiques, ferme. Ça ne correspond pas vraiment aux idéaux des gens cools qui veulent un nouveau monde super bienveillant.
Je ne dis pas que c'est bien ou mal, ou mieux ou moins bien qu'autre chose : je dis que le constat, c'est une prise de conscience, vive, des contraintes et structurations drastiques, qui s'imposent.
Ces contraintes et structurations drastiques pouvant être, peut être, le moyen de concrétiser les aspirations et souhait d'un nouveau monde.
En tout cas, là, à partir du 15 janvier au 6 février 2022 environ, il va y avoir une remise en question des notions d'idéau d'un nouveau monde, par rapport à la concrétisation et la structuration de la mise en pratique de ce nouveau monde, ... et que cela sera un sacré retournement de situation.

Pour préciser, autour du 15-18 janvier, il y aura aussi un effet de retournement, parce que l'on pourrait voir ce que l'on n'a pas envie de voir.
Il se pourrait que la merde remonte du fond. Et que cela déclenche de profonds sentiment d'insécurité, ou de crainte de perte de stabilité etc.
Du coup : pouf ! retournement de situation, on fait des remise en question, des idées émergent et bousculent l'ordre établi... et peut être on fait machine arrière, ou au moins, on temporise, etc...
Ce n'est qu'une petite période, mais ça pourrait être folklo.
Il y aura encore bien plus stimulant, ensuite... néanmoins, on pourrait voir, ces journées là, sortir des choses qui ne paient pas de mine sur le moment, mais qui seront importantes, dans la suite.
Ces choses là pourraient, par exemple, être à l'origine, ou pour le moins des signaux clairs, des tsunami-d-evolution qui déferleront ensuite.

Le 28 février, 1er, 2 et 3 mars 2022

Pour le 28 février, 1er, 2 et 3 mars 2022, voir cet article :
23 décembre 2021 : Les CRIs : Au fil du temps : Déroulé decembre 2021, janvier, février, mars 2022 - tsunami-d-evolution, retournements de situations, poussées, transformation d'une puissance inouie.
Ce chapitre : Janvier, février, mars 2022 : comme une naissance

Vers le 12 avril 2022, et jusqu'au 18 mai environ

Vers le 12 avril 2022, et jusqu'au 18 mai environ, on verra une poussée collective phénoménale,
avec l'accent mis sur les relations entre les individus et les groupes,
les conflits qui poussent à des redéfinitions de d'appartenance à un ou plusieurs groupes,
et globalement le besoin de se définir en tant qu'individu, dans le rapport au groupe.

Ce constat n'est pas très bien écrit. Pas grave, c'est tellement important ce qu'il va se passer, qu'à coup sûr, je reviendrai dessus.

Le 25 mai 2022

25 mai 2022 : Ouch !... ça pousse fort fort. Encore au niveau population, collectvité.
Avec une mise en ordre qui ne rigole pas du tout : un ménage, un besoin de mettre de l'ordre dans les choses, tant dans les prises de conscience, dans la communication, que dans la mise en pratique concrète.
Là, il y aura aussi le fait qu'il y des limites à ne pas dépasser, au sens général et large de cette expression.
Autre point clé de cette petite période : on verra les premiers coinçages, et remise en questions, dans les séductions-pouvoirs comme dans les transformations des valeurs, qui ont eu lieu en fin décembre 2021, et fin février début mars 2022 (vous savez le fameux 28 fevrier 2022, 1-2-3 mars 2022).
Globalement : d'un coté, ça pousse fort, le besoin d'action est là, avec de l'impulsivité. De l'autre, remise en question, prise de conscience, pour agir concrètement, et mise en ordre, avec des limites, pour structurer l'action de manière constructive.
La danse entre le masculin et le féminin continue...

28 juillet 1er août 2022

28 juillet 1er août 2022 : encore un moment fort de l'année.
Je ne vais pas tout rédiger, là, sur ce moment... on n'est qu'au début de l'année, et il y a déjà tant qui va se produire, avec les tsunami-d-evolution, la danse entre masculin et féminin, les transformations de fin février et début mars 2022, etc.
28 juillet 1er août 2022 : c'est un moment de grande stimulation de l'émancipation des personnes, voire des société entière, via leur modèles de prospérité, leur sens donnée à leur incarnation et matérialisation de ce qui fait le sens de la vie, et aussi la stabilité dans les organisations et sociétés, etc.
Émancipation = affirmation tonique, et conflict. Divergence de point de vue et de sens de l'action. Si ça ne pête pas (probable que ça ne pête), en tout cas, ça va ruer dans les brancards.
Stabilité = elle est bousculée, surtout si elle ne fait plus sens.
Modèles de prospérité : les entreprises, les modèles sociaux (sécu, fiscalité, redistribution des profits, les profits eux mêmes,...), le Kravail, etc.

Il y a deux choses qui sont flagrantes à constater : autour du 28 juillet 1er août 2022, ça va bousculer en Chine, en général, et dans les situations tendues autour de Hong Kong, et Taïwan, qui sont des territoires qui font partie de la Chine, tout en étant concernés en particulier par les notions de prospérité et de modèles de sociétés.
Le Kravail sera aussi bousculé, en terme de modèle de Kravail, et modèle d'entreprises etc... avec, bien entendu, en particulier le téléKravail.
Ce sont deux exemples parmi d'autres, ... cela sera un moment fort de l'année, et beaucoup de choses seront intensément bousculées.

Une image : autant, depuis septembre 2021, ce sont des tsunami-d-evolution qui se préparent et vont déferler au début 2022 et jusqu'en mai 2022 au moins.
Autant là, autour du 1er aout 2022, cela sera plutôt l'image de tremblement de terre : ça va secouer, mais plutôt sous forme de secousse de la terre qu'on a sous les pieds.
On aura probablement l'impression que tout bouge, très vite, très fort,... et que c'est à la fois très instable, et remet en question l'impression de tranquilité et de fiabilité du monde.
Et en même temps un sentiment de sens dans la vie qui émerge, qui se concrétise, qui s'épanouit.
L'instabilité, les secousses,... et en même temps le sens donné à ce qu'on fait, à ce qu'on vit et ce qu'on veut vivre.
Voir le chapitre : 2022, La Maison Dieu.
Tout en étant super content de voir apparaitre les nouveaux modèles de prosperité, les nouvelles structures pour porter ces modèles et nouvelles manières de faire concrètement société,...

C'est bien, 4 ou 5 phrases, pour décrire un tremblement de terre de sens dans la vie, et de bousculade des modèles de prospérité, dans le monde entier, et pour chacun dans sa vie. Non ?
Ça va, c'est pas trop long ?


A-rédiger....
La suite de l'année... à moins que cela ne soit fait dans un autre article.

Notes pour préparation :

Septembre va être important aussi.
Je reviendrai écrire ces parties là, ... ou alors, cela sera fait dans d'autres articles de déroulé...

Tout ça !

Tout ça ?
Ben oui, tout ça !

Vous l'avez remarqué, c'est une année intense, énorme !. Surtout le début, et le milieu... et peut être aussi la fin (j'ai pas été beaucoup regardé, ... le début est déjà submergeant).

Vous comprenez pour quoi j'ai prévu, cette année, de surfer sur une chambre à air de roue de tracteur.
Cela va être submergeant. Illuminant aussi. Mais faudra tenir le choc. Ou plutôt la barre.

Vous comprenez mieux, maintenant, pourquoi je souhaite une très belle année 2022, riches en nouvelles choses, découvertes de manière impromptue, inattendue, voire insoupçonnée.
Des nouvelles choses, pleines de sens, jusqu'à l'ivresse de sens.

Vous comprenez mieux, maintenant, pourquoi j'ai prévu cet article sur le management de la situation, pour les entreprises, et aussi applicable pour chacun, à titre personnel.
Le mode "placer et laisser faire", et le fait de s'occuper de l'exceptionnel.
1er décembre 2021 : Les CRIs : Diriger, guider, manager : placer et laisser faire, s'occuper de l'exceptionnel.

Je me trompe ? Tout ça,... c'est pas possible ?!!!!
Peut être. C'est possible... que je me trompe. Ça peut arriver, de se tromper.
Mais à priori, non, je ne me trompe pas.
Comme d'hab depuis quelques décennies.
Dans les startups en 1993 déjà, l'arrivée de l'informatique, de l'internet, des nouveaux modèles de business, des nouveaux modèles de société, et puis et puis, etc. Je ne me trompais pas, quand je voyais arriver tout cela. Et que j'oeuvrai au quotidien pour construire ces systèmes informatiques, ces nouvelles entreprises, des logiciels libres, des nouveau modèles de prospérité, etc., tout en ayant la vision claire de ce qui évoluait sous nos yeux.
À priori, ça devrait marcher encore cette fois-ci.

Ce qui compte, c'est de constater. Et mettre en commun les constats, que tout le monde peut voir.
Pour mieux vivre l'année, et pour, justement cette année, encore plus cette année, discerner, et sentir le sens qui se dégage de ces évènements, de ces évolutions, de ces structurations.

Il est possible que vous ne compreniez pas toutes ces choses, dans toutes leur ampleur et complexité.
Reste que les grandes lignes, vous pourrez les constater en commun avec tout le monde.
Ce sont des constats simples.

Pour rappel, pour cette année :

Simple, n'est-ce pas ?
À constater sans modération, tout au long de l'année. Surtout pour l'ivresse de sens !

Bonne Année 2022 !


Les articles et mails de CRI de bonne année, des années précédentes,... (en 2022)

Voici les articles et mails de CRI, écrits chaque année, pour souhaiter la bonne année, ... et indiquer ce qui me paraissait simple et juste de constater, pour l'année.

Pour l'année 2021 :
3 janvier 2021 : Bonne année 2021 ! 2021, ben tiens ?o?!... 2021, tout va bien...

Pour l'année 2020 :
8 janvier 2020 : Bonne année ! 2020... divin !... 2020... et ben !... et 2020... les besoins...

L'année 2020 est comme un démarrage, après quatre années de ménage !
2016 - 2017 - 2018 - 2019.
Trois années pendant lesquelles on s'est ménagé.
Le brexit en est un constat flagrant.
Trois années pendant lesquelles on a aménagé les choses.
Dont les deuils, très intenses, en 2019.

Il a fallu du temps, pour arriver là.
L'idée qu'on aurait pu faire plus vite pourrait séduire,... mais cela aurait impliqué encore plus de casse, de dégats, de violence physique et psychologique, pour les personnes.

Vous pouvez lire ces constats et réflexions, sur ces années précédentes,... surtout ces trois années.
2016 - 2017 - 2018 - 2019.
Je trouve que cela donne une bonne idée du chemin parcouru.

Vous trouverez l'article sur ces années, là :
2 janvier 2019 : Bonne année ! 2019... "comme un sou neuf"... et "l'année de la meuf".

Et l'article de l'after, qui peut vous intéresser aussi :
07 mai 2019 : l'after voeux 2019, .... c'est quand on ne l'a plus qu'on se rend compte .... de ce qui comptait.... et de la trace-de ce que c'était...


Creative Commons License  "Les CRIs : Au fil du temps : Bonne année 2022 ! 2022, en moins d'deux ! 2022, jamais deux... sans trois ! 2022, La Maison Dieu. vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 01/01/2022 / Mis-à-jour : 09/01/2022