La tendance appartenance-aux-groupes

Le tag de cette tendance est là : appartenance-aux-groupes

Vous trouverez, dans cet article des Constats - Reflexions - Impulsions (CRI) intéressants sur la tendance appartenance-aux-groupes.
Les chapitres sont :


Creative Commons License  "Les CRIs : La tendance Appartenance aux Groupes." vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 31/10/2020 / Mis-à-jour : 31/10/2020


Appartenance-aux-groupes

Je fais un tag de cette thématique, qui sera très importantes dans au moins l'année 2021, et probablement les suivantes (sur 200 ans,.... il semble).

L'appartenance-aux-groupes

Avec ses deux variantes :

Les tendances de fond qui accompagnent cette notion sont :

La notion d'appartenance-aux-groupes est en train de se transformer.

Et cela bouscule les personnes, de manière phénoménale.
En ce moment, là, autour du 31 octobre 2020.
Et pendant longtemps, cela va perturber, se reconfigurer, bousculer les individus, etc.

[appartenance-aux-groupes] et [forme-d-anarchies-et-patchwork]

Vous avez noté le pluriel de "aux-groupes".

L'appartenance-aux-groupes est devenu une multi-appartenance-aux-groupes.

Cela fait parti de la tendance forme-d-anarchies-et-patchwork (environ depuis 2013 et 2014)

Les CRIs, la tendance forme-d-anarchies-et-patchwork : tableau général des tendances et exemple pour l'argent.

Là, rien de bien dérangeant, ... on s'est habitués, que ce soit les partis politiques, le fait de Kravailler dans plusieurs entreprises, les classes sociales qui explosent, etc....

Transformation-de-l-appartenance-aux-groupes : du matériel à l'informationnel

Ce qui change puissamment, là, en 2020, et pour les années à venir, ce sont deux choses :

En gros, cela correspond à l'application de la tendance [revolution-de-la-circulation] et de celle de [transformation-irréversibles-des-infrastructures-des-structures-de-société-et-des-institutions], à la notion d'appartenance-aux-groupes
Avec aussi une petit passage du coté de la tendance centralisé-décentralisé-distribué.
Et pour la manière de faire, cela passe parfois par asservissement-plutot-que-appropriation.

On ne se relie plus aux groupes en s'appuyant sur le matériel, dont le corps.
On se relie aux groupes de plus en plus par l'informationnel.

exemple simple :
 - l'ex salarié mono entreprise (et fait partie du groupe, culture d'entreprise et tout, via le quotidien dans l'entreprise, etc....), qui devient auto-entrepreneur avec plusieurs contrats dans plusieurs entreprises. Le prêt de salarié, qui se développe beaucoup, fait parti des exemples flagrants.
 - le Kélé-Kravail : la relation à l'entreprise se fait via de l'informationnel (le numérique, le contrat, le mental, etc...) et non plus par la présence physique du corps de la personne, dans les locaux physiques et matériels de l'entreprise.
 - avant, pour appartenir à un groupe pour un sport ou de la musique etc., il fallait faire avec les gens, ... aujourd'hui, il suffit de suivre dans un des "hypermarche-de-l-information-et-des-ragots-sociaux" modernes.

cela ne veut pas dire qu'il n'y a plus du tout d'appartenance-aux-groupes-materielle.
cela veut dire qu'il y a une augmentation de l'appartenance-aux-groupes-informationnelle, voire une prédominance sur l'autre forme.

Une des conséquence de ce passage à l'informationnel, c'est comme pour beaucoup de chose de la revolution-de-la-circulation : les choses se font et se défont de manière beaucoup plus fluides, légère, voire sans solidité....

Donc les appartenance-aux-groupes deviennent fugace.
En plus de changer de nature, ce qui n'est pas évident pour certaines personnes.

La gestion de ces multi-appartenance-aux-groupes, et les changements rapides, parfois brutaux d'appartenance-aux-groupes bouscule beaucoup les individus, en 2020.
Et cela va se prolonger intensément en 2021, puis dans les années suivantes.

A cela, si vous ajoutez la remise en question de la légitimité, et des légitimités qui s'imposent d'elles même, en 2020, certains groupes perdent leur légitimité, d'autres l’acquièrent.
(voir Bonne année ! 2020... divin !... 2020... et ben !... et 2020... les besoins...)

La remise en question de la légitimité, en 2020, accentuent la perturbation des appartenance-aux-groupes.

Globalement, transformation-de-l-appartenance-aux-groupes est très perturbante, en 2020, et c'est pas fini, cela va se prolonger intensément pendant toute l'année en 2021, et les années suivantes.

Corrélativement, il est intéressant de constater que la transformation-de-l-appartenance-aux-groupes est une des tendance de fond qui permet de comprendre de manière limpide et cohérente tout un tas de phénomènes et de constats en apparence disparates et bordeliques,...

Transformation-de-l-appartenance-aux-groupes : quelques exemples faciles à constater en fin 2020

Je l'ai indiqué ci-dessus, avec le le Kélé-Kravail, l'appartenance-aux-groupes dans le domaine des entreprises et du Kravail, est complètement bouleversé.

en fin 2020, il y a une grosse remise en question de la mécanique de groupes et de viralité de l'information dans ces groupes, sur les hypermarche-des-relations-sociales.

Dans le commerce, les petits commerçants voit leur groupes de clients "passer par le numérique" et non plus "passer à la boutique". La gestion et surtout le sentiment d'appartenance-aux-groupes est bouleversé.

Dans le commerce des grandes marques aussi, l'appartenance-aux-groupes et la communauté de clients d'une marque ne se gèrent plus comme avant, principalement via le produit matériel (sac de marque de luxe avec les petits écussons, polo avec le crocodile, chaussure de sport avec une virgule dessus, etc...), mais aussi et de plus en plus via des informations, des relais d'opinions, des "influenceurs qui disent ce qui est bien", etc. Ca bouscule les habitudes là aussi.

Dans la médecine, l'appartenance-aux-groupes des médecins est bouleversé, à travers les controverses autour de la Covid, et autour aussi des institutions médicales (hopital, ministère de la santé, etc...).

Dans les prisons et avec les bracelets, l'appartenance-aux-groupes des prisonniers devient un lien et non plus une présence physique dans la prison.
Voir : Tendance à la prédation par l'asservissement plutôt que par l'appropriation.

Et globalement, le sentiment d'appartenance-aux-groupes est une des choses qui est le plus bouleversé dans la période de fin 2020 : les gens se sentent perdu, ... ou en colère (contre les groupes ?) ... ou déçus (des autres, des groupes ...).
Y compris un grand doute de l'appartenance, en pensée, au groupe des Français, ou des Italiens, ou des Américains, etc ... alors que physiquement, ils sont sur le territoire, avec une appartenance corporelle et matérielle flagrante.

L'appartenance-aux-groupes : porte de sortie de l'année 2020 et grande mutation de 2021

C'est pas fini....

L'appartenance-aux-groupes sera une des thématique clés de la "porte de sortie de l'année 2020" et de la grande évolution de 2021

J'ai appelé la "porte de sortie de l'année 2020" ce moment intense, très particulier, qui va avoir lieu vers le 20-21 décembre 2020.
Voir : Bonne année ! 2020... divin !... 2020... et ben !... et 2020... les besoins...

Là, on va voir une redéfinition de l'appartenance-aux-groupes, dans tout un tas de domaine.
L'europe sera un domaine qui sera impacté, c'est une évidence.
Le reste ... et bien, on peut dire, ... beaucoup de choses,.... le numérique, la structure de société, la manière d'encirculationner les gens ou les entreprises ou le transport des marchandises.... etc. etc.

En 2021, cela va continuer encore plus fort.

En 2021, il y aura des perturbations, des évolutions brutales, des chocs, ... et l'émergence de nouvelles manières de faire, de gérer, d'entretenir, de rompre ... les appartenance-aux-groupes.

Probablement, il y aura d'autres articles des CRIs sur ce théme, ... puisqu'il il est si important.

L'appartenance-aux-groupes : avec la tendance asservissement-plutot-que-appropriation

La tendance asservissement-plutot-que-appropriation a aussi son importance, concernant l'appartenance-aux-groupes.

Vous voyez pourquoi ?
Non ?
Vraiment pas ?

Bon, alors peut être qu'en jettant un oeil à cela :
Tendance à la prédation par l'asservissement plutôt que par l'appropriation.

Pour la constitution d'un groupe, les choses ne se passent plus de la même façon : il n'y a plus besoin de faire une OPA pour que les employés d'une entreprise passe sous la tutelle d'une autre entreprise.

Pour la gestion de l'appartenance non plus, c'est plus pareil : la gestion de l'appartenance passe moins par le corps et la présence physique "dans le groupe", que par une relation informationnelle à entretenir avec les personnes (via le numérique, news letters, suivisme, par exemple,...).

L'appartenance-aux-groupes : avec la distanciation

En 2020, on a vu l'expansion phénoménale de la distanciation.

Pas seulement la distanciation physique, mais aussi celle sociale, celle via le numérique (Kele-Kravail, téléphone et visio plutôt que déplacement et présence, ....).

La distanciation a un double effet sur l'appartenance-aux-groupes :
 - d'une part elle favorise la l'appartenance-aux-groupes-informationnelle au dépens de celle matérielle
 - d'autre part elle favorise l'expansion des groupes en distance, en ampleur, ... avec des liens moins serrés, moins intense

On comprend aussi pourquoi certains sont bousculés, et perturbés, par ces transformation-de-l-appartenance-aux-groupes.

L'appartenance-aux-groupes : comparaison avec l'époque de Philippe le Bel

Je n'ai pas (encore) écrit les constats de comparaison de notre époque avec l'époque de Philippe le Bel.
Il y en a beaucoup.
J'anticipe cette présentation en articles structuré, par un petit point très simple à constater.

Sous Philippe le Bel, l'organisation de la France, en tant que Royaume, c'est considérablement transformé et renforcé.
voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_IV_le_Bel

Globalement, la gestion en seigneuries est passé à une gestion en royaume de France.
Cela s'est fait par une amplification et une emprise beaucoup plus fort du juridique, de l'administratif, des impôts, de la monnaie, etc...
Et cela s'est fait par une main de fer, froide, implacable, qui s'est répandu et a pris le contrôle, face à des barons, des seigneurs, qui n'étaient pas prêt à le lâcher volontiers et gentillement.

L'appartenance-aux-groupes, celle vis à vis des seigneurs, celle des serfs à leur seigneur, etc... a été transformé en une appartenance au royaume de France.
Cela a forcément été très perturbants, pour les populations, ... et pour les gouvernants (seigneurs, barons, royaume,....).

Il est intéressant de voir que l'on vit une transformation de la même manière.

L'appartenance-aux-groupes se transforme, se fluidifie, en même temps que les institutions et les structures de société se renforcent et s'impose de manière implacable, dure, froide, et incontournable.

Ce double mouvement est très perturbant pour les populations, comme pour les gouvernants ou personnes qui prennent des responsabilités pour les populations.

L'appartenance-aux-groupes : conclusion

L'appartenance-aux-groupes est une thématique essentielle pour comprendre et bien voir ce qu'il se passe dans la société, autour de nous, en cette fin d'année 2020.
Et la transformation-de-l-appartenance-aux-groupes sera un facteur clé des évolutions en 2021.

Ce domaine est source de beaucoup de perturbation, et bouscule les individus, dans leur rapport au collectif.

Il m'a fallu attendre la pleine lune du 31 octobre 2020 pour voir ce constat et qu'il apparaisse clairement comme une des clés de compréhension non seulement de ce qu'il se passe en fin 2020, mais de ce qui sera une des thématique clé de "la porte de sortie" de l'année 2020 (20-21 décembre 2020).

Cela se précise aussi en claretée et consistance, pour la manière dont l'année 2021 va débuter et se passer globalement.



Creative Commons License  "Les CRIs : La tendance Appartenance aux Groupes. vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 31/10/2020 / Mis-à-jour : 31/10/2020