Automne 2020 - Prendre du recul, c'est prendre de l'élan

Pour lire cet article il faut... ho ben au moins 15 minutes.
Disons 20 minutes, parce qu'il y a des phrases complexes, des choses pas facile à comprendre et à accepter.
Et puis, il vous faudra peut-être aller faire un petit tour dans les liens indiqués, pour vous rafraichir la mémoire sur les tendances clés : donc comptez 30 minutes.

Pour les pressés qui veulent de l'explication de changement de civilisation en quelques tweet, vous pouvez foncer à la fin, il y a un résumé ultra court en fin d'article.
Chapitre : "Prendre du recul en fin 2020, c'est prendre de l'élan, pour l'impulsion de 2021".

Vous trouverez, dans cet article de CRI, des Constats - Reflexions - Impulsions (CRI) intéressants, pour attirer votre attention sur le contraste entre la lourdeur de l'ambiance de blocage en octobre-novembre 2020 et l'impulsion phénoménale d'évolutions et de transformations en décembre 2020 et janvier 2021.
Les chapitres sont :


Creative Commons License  "Les CRIs : Au fil du temps : Automne 2020 - Prendre du recul, c'est prendre de l'élan.." vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 10/10/2020 / Mis-à-jour : 10/10/2020

Regardez bien le monde en cette fin d'année 2020,...

... en janvier 2021, il ne sera jamais plus comme avant !

J'avais commencé par titrer cet article : "Regardez bien le monde en cette fin d'année 2020,... en janvier 2021, il ne sera jamais plus comme avant."

Mais,... bon, bref, je l'ai pas titré comme cela.
On va pas commencer à s'échauffer, à s'alarmer, à s'effrayer ... alors que tout invite fermement au refroidissement d'ambiance, au calme, à la mesure, à la raison (d'être ?), etc...

Bon, ça y est ? on est calmé ?
On a mis le masque, on s'est lavé les demains avec du refroidisseur super cool ?
On a appliqué les gestes barrières de lecture des articles des CRIs ?

Bien.
Alors on peut maintenant parler des choses calmement.

Putain de bordel de merde, ... non mais vous savez quoi ? en décembre et janvier prochain... on ne verra plus le monde comme on l'a connu !
En deux mois, l'évolution et les impulsions de transformations vont pousser tellement fort, qu'après, en février, l'on ne reconnaitra pas le monde.
Le monde d'avant, de 2020 et avant, nous paraîtra bien loin.

C'est phénoménal, une telle bascule, en si peu de temps. Et avec une telle intensité !

A mon avis, ça m'étonnerait pas qu'il y a des pétages de plomb ! des ambiances électriques !
des virages pris à fond la caisse, de manière imprévisible, qui surprennent plein de monde !

Bon, je me calme !!!
Je me calme,... je me calme... je me calme....

C'est vrai, quoi,... y a pas besoin de s'exciter comme ça... surtout en ce moment, qui est dans une ambiance de plomb, bloquée, apatique, qui force à la remise en question de tout un tas de chose... mais dans le calme.

Le constraste des deux périodes : automne 2020 et décembre-janvier 2021

Le but de cet article, c'est de pointer le contraste qu'il va y avoir, entre une ambiance super lourde, super apatique, bloquée, qui "n'avance pas".
Avec une période de décembre 2020 et janvier 2021, pendant laquelle, en deux mois, on va voir une stimulation phénoménale pousser des évolutions qu'on n'imagine à peine possible actuellement.

La période de blocage (septembre-novembre 2020), vous l'aviez vue dès l'article du 8 janvier 2020 (le fameux, qui dit tout sur l'année 2020) :
Bonne année ! 2020... divin !... 2020... et ben !... et 2020... les besoins...

Vous en aviez un bout aussi dans cet article, évidemment :
25 août 2020 : Les CRIs : les déroulés : Les blocages, les canalisations, et la préservation des ardeurs de septembre à novembre 2020.

Et bien à peine cette période se termine (le 14 novembre), ... boum, on passe, vers le 21 décembre, à des impulsions de changement, de transformations, qui seront phénoménales.
Pour plus de détails sur ces évolutions, voir les chapitres suivants.

Ce point du 21 décembre, vous en aviez vu aussi un premier aperçu, dans l'article du 8 janvier 2020 : je l'avais appelé le "point de sortie de l'année".
Voir le chapitre : Autour du 21 décembre 2020.

Avant tout, bien retenir une chose : le contraste entre l'ambiance d'en ce moment, en octobre et novembre 2020, et celle qui va survenir sans crier gare, tout de suite après.

Décembre-janvier 2021 : l'après... a été préparé...

Déjà, première chose, l'après ne va pas sortir de terre comme ça, de rien.

L'après a été préparé... par les gens, par les entreprises, par les ... tout : les choses qui vont se développer alors étaient en germe, en préparation, partout.
Surtout, en préparation dans la tête des gens. Et dans leurs réalisations, qui n'avancent pas, mais préparent...

Et vous, dans ce que vous avez préparé, ... qu'aimeriez-vous voir le plus, pour la suite ?

Décembre-janvier 2021 : l'après... ne sera pas une réalisation fluide, ni un long fleuve tranquille...

Là, en décembre-janvier 2021, ce sont des craquements, des impulsions, des prises de consciences, des affirmations puissante d'une volonté d'autre chose,... qui se manifestent, et qui démarrent.

La réalisation sera chaotique, perturbée, et encore pleine d'obstacles.

Ce qui se passe en ce début d'année 2021 est avant tout une impulsion et un choc de conscience et de démarrage des choses.
C'est déjà énorme.
Et c'est rien de le dire,... on va le voir en janvier, ... et comme je l'ai dit, on ne reconnaitra plus le monde par rapport à ce qu'il était avant.

En tout cas, c'est écrit aussi : la réalisation, la concrétisation, la mise en place de ces évolutions sera perturbée et chaotique en 2021, et mettra du temps à se faire.
Cela sera long, surtout qu'il faudra attendre la fin 2021 pour y voir clair en terme de direction à prendre, après les tatonnements et expérimentations de 2021.

Décembre-janvier 2021 : l'après... sera...

Il n'est pas possible de décrire le monde d'après, en quelques lignes dans cet article.
Ce n'est pas non plus le but de cet article.

Cependant, pour entrevoir ce qu'il sera, vous disposez des articles des CRIs : les tendances de fond, les descriptions de ce qu'il se passe, les transformations en cours, etc.

Vous prenez tous les articles de 2020, plus ceux sur la colonisation et l'asservissement des populations par les services numériques, plus ceux sur la révolution de la circulation,... et vous avez un bon aperçu.
Avec bien entendu le changement de nature de l'argent , La tendance de la prédation par l'asservissement-plutot-que-appropriation., et la puissance du numérique s'appuyant sur la-trace-de.... trace-de-l-argent, trace-des-deplacement,...

La description : société froide, triste, méticuleuse, implacable et incontournable, réglementée, standardisée, aseptisée, normalisée, administrée... est une bonne base.
et c'est pas avec les interdictions des boites de nuits, des restos après 22h, etc... que l'on va avoir une ambiance chaude et festive, à la saturday night fever (film de 1977, juste avant la période 1981-1984).

Certes, la main de fer se referme, de manière implacable et incontournable.
Justement, en décembre et janvier 2021, on verra peut-être des brèches s'ouvrir, des refus se poser, des excentricités s'affirmer et s'imposer.

Bien entendu, vous pouvez compter sur les illusions sur "le nouveau monde" jusqu'à fin 2021, comme indiqué dans cet article :
10 mai 2020 : L'année 2020, déroulé de mai à décembre
Voir le chapitre : "Une difficulté à donner ou à prendre une direction claire"

Entre les brèches structurées et solides, et les illusions, durant l'année 2021, il sera intéressant d'observer la part des unes et des autres.

Et pendant ce temps là, méticuleusement, besogneusement, sans faire de vague, s'impose de plus en plus de standardisation, de normalisation, d'application de règles, de réglementations et d'attestations, etc...

Dans ce monde là, les suiveurs suivent dans le suivisme (suivez-nous sur facepoutoupoutou, suivez mes vidéos sur youpoutoupoutou,...),
les créatifs vivent leur vie en se demandant parfois s'ils ne devraient pas suivre les autres créatifs (sans y arriver mais cela serait tellement plus rassurant),...
et les hors-normes s'en foutent et se font prendre en charge par les autres, s'ils peuvent....
J'ai pas encore écrit sur cette tendance de fond, ... mais est-ce plus important que d'écrire sur l'époque de Philippe le Bel, ou sur la nouvelle manière de bâtir les institutions sur des consensus avec des outils comme les blockchains ???

Dans ce monde là, aussi, à force de vivre-dans-un-monde-administre, sous contrôle permanent de tout, et à force de refroidir l'ambiance et l'activité,... et bien oui, de fait, le refroidissement de la planète est pris en charge.
(mais cela suffira-t-il,... à supprimer la grande menace qui plane sur nos têtes, ... et qui a pris la place de celle de la menace de destruction nucléaire de la planète ???).

Enfin, bien entendu, comme indiquée : La sphère publique et la sphère privée se démarquent. La démarcation s'accentue.
Voir cet article :
Les CRIs : Au fil du temps : Spectacles sans public, sphère publique et sphère privée.

Je crois qu'on a fait le tour,... mais il y a tant à dire, sur ce qui s'annonce ou peut se discerner pour les 40, ou 200, ou 2165, ou 3600 années à venir...
Pardonnez-moi si j'ai oublié un point clé.

Mais pourquoi tant de froideur et de fermeté ?

Pour faire le passage à cet autre monde, sans se foutre sur la gueule.

Cet autre monde est si différent, si "nouvelle civilisation", si chouette mais dans lequel beaucoup seront bousculés et auront beaucoup à perdre,...

Le passage à ces autres manières de faire, d'être, de "civilisationner", ... est tellement intense, difficile et inimaginable pour un être humain, ... que pour qu'il se fasse sans guerre, sans choc physique, ... et bien l'humanité, cette fois-ci, va le faire via une imposition réglementaire froide, triste, ... mais fiable et calme.
On fait le passage de manière cool.

Les blocages d'octobre-novembre 2020 : un ralentissement salvateur ?

Vu qu'on est parti pour une quarantaine d'année de main de fer, de froideur, de société sous contrôle permanent et omniprésent, ... la période des blocages d'octobre-novembre 2020 aura été un ralentissement salvateur.

La période des blocages d'octobre-novembre 2020 aura été une manière de descendre de régime, pour se mettre en phase avec la suite : du calme, de la modération, du contrôle, ...
Cette période aura permit en quelques sortes de lacher l'activisme forcené d'avant, ... et de préparer le plus en douceur possible le nouveau régime de croisière.

S'il est besoin de préciser : je ne dis pas que c'est bien, ou mal, que je suis d'accord ou pas,... je constate ce qui est et ce qu'il se passe.

A petite échelle, par rapport à ce qui se développera dans les 38 années à venir, on a vu et expérimenté "la société cool", la société du "réflechir avant d'agir".
Voir l'article : La tendance Réfléchir avant d Agir

Prendre du recul en fin 2020, c'est prendre de l'élan, pour l'impulsion de 2021

J'aime bien cette phrase de MC Solar : "Prendre du recul, c'est prendre de l'élan"

Elle s'applique particulièrement bien dans cette fin d'année 2020 et début 2021.

La période actuelle d'octobre et novembre 2020 est lourde, difficile, du fait des blocages, des contraintes, des choses qui ne se font pas facilement.

Le contraste avec l'impulsion et le choc d'évolution qui se prépare pour décembre 2020 et janvier 2021 invite à voir cela comme une prise de recul, pour mieux basculer et passer à la suite, en 2021.

En résumé rythmique :
Dès le 20 décembre, le début de l'année 2021 va être d'une intensité phénoménale, en profondeur de transformation du monde, comme en actions et évolutions au quotidien.

Ne pas se fier aux impressions de lourdeur et aux blocages jusqu'au 15 novembre.
La période de blocage est une préparation, un ralentissement avant de prendre le virage : salvateur pour prendre le virage sans sortir de la route... ni sans pêter les plombs...

Regardez bien le monde,... ouvrez grand les yeux,... il faudra peut être raconter aux générations suivantes...

J'ai fait un grand tour des jours-ci : trois grandes villes de France, en voiture, TGV, avec une pause en bord de mer, ...
J'ai fait un petit tour cet après midi au supermarché du coin.

Plusieurs fois, je me suis dit, ces derniers jours : le monde est en train de changer si vite,... bientôt, on ne le reconnaitra pas, on aura du mal à se rendre compte de ce qu'il avait été, avant 2020....

On change de civilisation. C'est en ce moment. Les autres générations ont vécu la guerre, les guerres mondiales.
Nous, on ne fait pas la guerre.
On fait la révolution de la circulation, et un changement de civilisation comme il en survient tous les deux mille ans.

C'est là, sous nos yeux. C'est nous qui le faisons.
On parle de monde responsable... de responsabilité,... responsable de quoi ? de changer de civilisation ? d'emporter l'humanité vers une nouvelle dimension d'elle même et de son rapport à l'univers ?
Oui. D'accord. Responsable de cela. Pour ce que cela peut vouloir dire.

Et tout cela le nez dans le smartphone ? caché derrière des écrans (total solaire, ou numérique) ?, caché derrière les vitres de 4x4 comme si la ville était une jungle ?, caché derrière des masques,... ???
Pourquoi pas. Soit. C'est comme ça.

A mon avis, cela vaut le coup pour ceux qui veulent, d'ouvrir grand les yeux sur le monde en pleine évolution, sur cette fin d'année, et début d'année 2021...
Des fois que des djeuns demandent plus tard : "Dis, c'était comment, avant .... ?"
Il faudra probablement leur raconter,... cela ne suffira probablement pas de leur dire : "t'as qu'à regarder les vidéos sur youtube...", et les films des années 2000,....



Creative Commons License  "Les CRIs : Au fil du temps : Automne 2020 - Prendre du recul, c'est prendre de l'élan.. vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 10/10/2020 / Mis-à-jour : 10/10/2020