Déroulé juillet 2022, janvier 2023 - l'été sera chaud, le reste de l'année sera bousculée, ça métabolise, ça transforme.

Creative Commons License  "Les CRIs : Au fil du temps : Déroulé juillet 2022, janvier 2023 - l'été sera chaud, le reste de l'année sera bousculée, ça métabolise, ça transforme." vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 13/07/2021 / Mis-à-jour : 13/07/2021


Cet article est en cours de rédaction.
Tout ce qui est écrit est bon.
J'écrirai et compléterai ces éléments déjà là,... dans les jours qui suivent...

Si vous avez des questions, ou souhaitez des précisions : n'hésitez pas à me le signaler par mail.
page contact

Remise en contexte - rattrapage - Les articles de déroulés de l'année 2022

Pour rappel, vous avez déjà deux articles de déroulés :

En gros : beaucoup de choses se sont déjà passées depuis janvier. Vous l'avez remarqué, l'année n'a pas été un long fleuve tranquille.
Là, vous avez un moment privilégié, en Juillet, pour faire un petit rattrapage, en terme de prise de conscience de tout ça, ... et notamment en lisant (relisant) les articles de CRIs correspondants.

Et déjà juillet !
Il était temps d'écrire les constats de la suite !... après le 1er août 2022.

Et en bref, si vous n'avez pas lu et bien compris ces deux articles, ben autant partir en vacances et vous verrez bien.
Si c'est le cas pour vous,... autant vous l'écrire : ca sert à rien de lire celui là,...

Pour être plus précis, mais pas bref : vous pouvez lire celui-ci, mais vous n'aurez pas la mise en place du décor et le début de l'histoire.
Ça serait comme prendre le film à la moitié...
Vous aurez l'action (de la fin du film) mais pas le sens du film.....
et comme le film, là, c'est ce que vous vivez dans votre vie, là, cette année,... et que cette année, c'est vraiment une année pour s'occuper du sens des choses,... cela serait vraiment dommage.

Donc, là, en juillet, déjà : séance de rattrapage pour revenir sur ce qu'on a pas bien vu, dans le début d'année.
Il faut faire vite, ... mais il est encore temps,... d'ici le 28 juillet - 1er août 2022, de faire ce petit rattrapage.

Un dernier point, sur cette période de juillet 2022 : on est dans une années de concrétisation, de métabolisation, tout en faisant un point clé de donner du sens à ce que l'on fait, quand ce n'est pas ce que l'on fait qui nous apparait (parfois violemment) comme ayant ou n'ayant plus de sens.
Alors, là, en juillet, c'est le moment de revenir sur ce sens que l'on donne aux choses. Même si le début d'année est si vite passé qu'on n'avait pas pris le temps de se poser pour le faire (et pour lire ces deux articles des CRIs,...)
.

Attention : ça bouge dès le 28 juillet - 1er août 2022 !

Vous avez pu constater dans les média, qui ronronnent dans leurs habitudes et la trouille de ce qui est en train de se passer qui pousse à se raccrocher aux schémas habituels, ....
que l'on parle beaucoup de "la rentrée", ... "d'octobre...".

Attention ! c'est pas à la rentrée, que ça va bouger !
Ça bouge dès le 28 juillet - 1er août 2022 !

Je le ré-écris ?
Allez....

Attention ! c'est pas à la rentrée, que ça va bouger !
Ça bouge dès le 28 juillet - 1er août 2022 !

Bon, c'est clair, là ?
Non, parce que j'entends tellement de trucs, dans les média, et partout, qui ne voient pas le truc venir !
Tellement de trucs qui expriment globalement : on a bien senti qu'il y avait quelque chose, mais comme on sait pas, on dit que ça sera pour la rentrée, quand d'habitude ceux qui râlent en profitent pour faire une petite grève ou une grosse râlerie...

Je constate que les gens, les médias, ne voient pas le truc venir.
Comme l'inflation qui ne devait pas se généraliser,... comme les tsunami-d-evolution, qu'ils n'ont visiblement pas vu venir.
Comme le déclenchement de la transformation d'une puissance inouïe, le 28 février et 2, 3 mars 2022... qu'ils n'ont pas vu venir ... et qui leur a pété à la figure...
(pourtant c'était indiqué un an à l'avance, dans les articles de les-CRIs.com ..........)

Cette année, on est délogé de nos environnements habituels.
Voyez cet article si besoin : 05 mai 2022 : Les CRIs : Tendance : Deloge-de-son-environnement-habituel, à tous les niveaux. Cadrage, ménage, rupture dans les transmissions de la valeur matérielle.

Même l'habitude de faire les râleries à la rentrée, elle ne tient pas.
Les émancipations, les affirmations personnelles seront beaucoup plus impétueuses,... beaucoup plus vaste que des petites récriminations et réclamations habituelles, ... et elles se déclencheront dès le 28 juillet - 1er août.

le 28 juillet - 1er août 2022 : on dévale le torrent-d-emancipation à fond

À partir du 28 juillet - 1er août 2022, on dévale le torrent-d-emancipation à fond.
Jusqu'en octobre environ. Je dirai vers le 30 octobre, probablement, environ... il me semble que là, ca va se bloquer et de fait donc se calmer (se calmer grave ! même...).
En tout cas, là, en août, ca dévale !.... à fond !


Le Tag torrent-d-emancipation vous permet d'aller voir les détails...
Cependant, recommandation : suivez plutôt le fil général de cet article, et allez voir ce torrent-d-emancipation plus tard.

Pour les détails de ce qu'il va se passer, là, dans une quinzaine de jours, ... tout est déjà écrit dans l'article de janvier, de bonne année 2022.
Dans ce chapitre : Déroulé rapide de l'année 2022.

Et dans le deuxième article de déroulé ... qui présente bien l'ensemble des transformations et évolutions en cours.
((Celui là : 28 avril 2022 : Les CRIs : Au fil du temps : Point d'étape pour la période 2022 - transformation déclenchée, tsunami-d-evolution en cours, torrent-d-emancipation à venir.)

Un point général, qualitatif :
L'année est caractérisée par : "riches en nouvelles choses, découvertes de manière impromptue, inattendue, voire insoupçonnée. Des nouvelles choses, pleines de sens, jusqu'à l'ivresse de sens." (déjà indiqué plusieurs fois...).

Pour les surprises, il y a eu le 28 février et le 2, 3 mars 2022. Et la manière dont ont réagit certains pays, continents, ... qui a été aussi une surprise en soi.
Et la pénurie d'huile, puis de moutarde, ... surprise ! Mais comment on fait la vinaigrette alors ???

L'inflation a aussi été une surprise pour certains.

Bon, ben là, 28 juillet - 1er août 2022, il va y avoir des surprises.
Et il y aura "Des nouvelles choses, pleines de sens, jusqu'à l'ivresse de sens."

C'est un moment d'une rare intensité.
Il sera notamment marqué par un coté très explicite, très affirmé, très mené par l'action frontale, directe. D'une impétuosité rare.

Il y aura ensuite, dans le reste de l'année, et au moins jusqu'à la fin d'année,... la métabolisation, pour rendre ces choses encore plus visibles et concrètes.
Notamment, on goûtera plus et mieux le sens, et l'ivresse de sens,... avec ces métabolisations et concrétisations.

Autrement dit : c'est intense, puissant, affirmé, impétueux voire violent, le 1er août, ... et ça continue ensuite, ... on goûtera le sens de tout cela au fil du reste de l'année...

Un point dont je m'aperçois que je n'ai pas indiqué :
Ces prises de consciences, ces changements brusque dans l'action, seront aussi motivés ou sous-tendus par ce genre de questions simples mais profondes :
"mais qu'est ce que je fais sur terre, avec tout ça ?"
ou "quel sens tout cela à dans ma vie, quel sens toutes ces choses, ces activités, donnent à ma vie sur terre... ?".

Et globalement, en terme d'image et d'analogie : le 28 juillet - 1er août 2022, on dévale le torrent-d-emancipation à fond !

30 octobre - 8 novembre - 23 novembre 2022 : blocage, prises de conscience, ressentis et élévation

Certes, entre le 1er août et le 30 octobre, y a un long moment.
C'est pas qu'il ne s'y passe rien, ... mais c'est une période intermédiaire sur laquelle je reviendrai plus tard, si je peux (et dans les chapitres suivants, ou d'autres articles).

Pourquoi passer directement au 30 octobre 2022, et novembre ?
Parce que là, ça bloque grave !

Ça bloque grave en terme de communication, d'information, de fraternité, de débrouillardise, de souplesse et d'adaptation.
Le torrent-d-emancipation est arrivé dans la plaine, l'eau se calme, voire est bloquée par un barrage.

À l'automne 2022, désinvoltures, voltes faces, "je laisse tomber", et prise de conscience associée.
À l'automne 2022, l'impétuosité de juillet et août se transforme, au fil des mois de septembre et d'octobre, en des blocages, des désistements, des absences, des désinvoltures et des voltes faces, des "je lâche tout (comme une vieille chaussette) et je passe à autre chose" et des prises de consciences qui vont avec, voire des prises de bec qui accompagne le bordel ambiant.
On a vu le terme de "désertion" apparaître (les djeuns de l'Agro, la restauration, etc...), comme si on était dans une armée (en guerre ?)...
Et bien là, il est probable que le blocage soit vu, dans certains domaine, et comme expression dans les médias, comme de la desertion en masse.
Reste à voir pour qu'elle guerre, et si cette soit disant guerre a encore du sens...
Il pourrait y avoir une ambiance à la façon "Desert des Tartares", de Dino Buzzati.
Ou mieux encore, comme image, une ambiance de "La Guerre éternelle" de Haldeman (pour le regard critique sur la situation, les motifs d'actions, et le décalage dans le temps qui donne un coté surréaliste à ce qui est constaté au présent).
(https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Guerre_éternelle)

À travers ces blocages, et remise en question de l'action, du sens donné à l'action, etc... il pourrait aussi y avoir un scission marquée, dans les populations.
Un peu comme dans "Monades urbaines" de Silverberg (https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Monades_urbaines).
Avec un fort accent mis sur l'Appartenance-aux-Groupes.
Voir l'article : 31 octobre 2020 : Les CRIs : La tendance Appartenance aux Groupes

On verra probablement à ce moment là une intensification nette et marquée de La tendance guerilla-civile-administrative.

Corrélativement, il y aura probablement aussi un effet, ou un ressentie, d'inertie.
Une difficulté à mener les actions, à avoir de la souplesse et de l'agilité pour agir, ...
Et une difficulter à donner une direction (et un sens ?) pour mener les actions.
Les blocages pourraient venir du fait que les populations ne suivent pas.
Soient qu'elles ne suivent pas parce qu'elles ne peuvent pas (manque de formation, de capacité, de compréhension des choses etc,...).
Soient qu'elles ne suivent pas parce qu'elles ne veulent pas (ou plus). Et si les suiveurs (les suivez-nous) ne suivent pas,... c'est embêtant.

Enfin, dernier point, mais pas des moindres : les blocages peuvent venir des désistements, des uns et des autres, mais aussi peuvent venir d'une mise sous cloche, en terme de communication, de circulation et de spontanéité, des populations.
Un renforcement drastique des classiques : main-de-fer-se-referme, encirculationer, ou encore asservissements, colonisations, féodalités d'hier, d'aujourdhui et de demain.

L'ensemble de ces points sont intimement liés : l'émancipation est tellement impétueuse, que dans une société qui ne veut pas de vague, et qui s'accroche à ses acquis du passé, en se sécurisant par de la réglementation, de l'administratif et du numérique,... il est normal qu'on ne laisse pas faire ces impétuosités, et que les populations comme les dirigeants en viennent à demander et imposer ces blocages et canalisations des populations, pour le plus grand bonheur de l'ensemble, du collectif et des intérêts de la caste qui a (maintenant) le pouvoir.

Je reviendrai probablement sur ces aspects, dans d'autres articles, à l'automne. Si je ne suis pas moi-même trop occupé par mes émancipations, et à pagayer dans le torrent-d-emancipation à ce moment là.

Et bien entendu, n'en déplaise aux grincheux qui de toute façon grinchent et ronchonnent... tout cela se fait certes pas facilement et même parfois dans la douleur, mais aussi dans une dimension profonde de ressentis intérieur d'élévation, et avec un prise de conscience du sens des choses, jusqu'à l'ivresse de sens !

Donc tout ça tout ça en fin octobre (autour du 30 octobre) et début novembre.

30 octobre 2022: début des festivités de blocage, etc...

Autour du 8 novembre 2022 : Un moment intense de la tension entre d'une part l'émancipation, l'affirmation et l'action impétueuse, et d'autre part le besoin de canaliser, de faire le ménage dans les valeurs obsolètes, et de s'installer dans les nouvelles valeurs.
Il peut y avoir aussi une tension, et que ça craque, entre les besoins de s'affirmer individuellement, en poussant fort, et les mouvements collectifs, qui eux aussi pousseront fort vers les nouveaux modèles de société, de prospérité, de vie collective.

Autour du 23 novembre 2022 : Un moment de grâce dans cette année si intense et bousculée, comme il y en a eu en mars et en avril 2022.
Les émancipations, et besoin d'affirmation trouveront probablement, là, de quoi s'apaiser, par un début de métabolisation et de résultats concret, par la satisfaction de quelques éléments concret qui apparaissent, ou par des signes de mise en place des souhaits et nouvelles aspirations.
La dimension collective pourrait prendre le dessus sur les aspirations individuelles, et le collectif sera puissamment ressenti.

Il m'est difficile d'en écrire plus aujourd'hui, sur ces périodes, parce qu'il faudrait que j'y réflechisse plus, et que j'étudie plus en détail les articulations et mécanisme de tout cela.
C'est une période tellement intense, tellement riche de tendances et de transformation, qu'il ne m'est pas évident d'en décrire les mécanismes les plus importants, facilement.

Août, septembre et octobre 2022 : on dévale le torrent-d-emancipation et la main-de-fer-se-referme pour canaliser tout ça

A rédiger...
Je ne suis pas sûr de garder ce titre de chapitre.

Vous l'avez remarqué, les chapitres passent directement de août 2022, à fin octobre et novembre,... puis à la période août-septembre-octobre.

C'est parce que ces deux moments, en juillet-aout et en fin d'année, encadre la période du milieux.

La période du milieu, de août-septembre-octobre est le moment du passage progressif, mais rapide et ferme, de l'impétuosité, aux blocages et inerties.



Creative Commons License  "Les CRIs : Au fil du temps : Déroulé juillet 2022, janvier 2023 - l'été sera chaud, le reste de l'année sera bousculée, ça métabolise, ça transforme. vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 13/07/2021 / Mis-à-jour : 13/07/2021