Constats et réflexions sur les synergies entre corps, sensualité, et immatériel, numérique

Cet article présente des constats et des réflexions sur le corps, la sensuaté d'une part, et d'autre part, l'immatériel, et le numérique.
Ces notions sont très intéressants et utiles, pour comprendre notre époque, et ce qu'il se passe, en ce moment et dans les années à venir.

Cet article est un complément pour aller en profondeur dans le sujet.
Il complète cet article qui parle des mêmes choses, de manière humoristique.
Les CRIs : Au fil du temps : Leçon d'informatique, blagues et illustrations des tendances en mai 2020
Mais il n'est pas encore écrit, au 16 mai... il faudra patienter...

Conseil de lecture :

Vous trouverez, dans cet article des Constats - Reflexions - Impulsions (CRI) intéressants sur ces notions.
Les chapitres sont :


Creative Commons License  "Les CRIs : Constats et réflexions sur les synergies entre corps, sensualité, et immatériel, numérique." vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 11/05/2020 / Mis-à-jour : 18/05/2020


Un sujet qui réapparait en mai 2020

Ce sujet, du rapport entre le corps, la sensualité, et d'autre part l'immatériel, et le numérique réapparait, en mai 2020.

On ne s'étonne pas, étant donnée la tendance décrite au chapitre : "Du 11 mai au 25 juin : remise en question des valeurs, des relations, des contrats sociaux",
Dans l'article : L'année 2020, déroulé de mai à décembre.

Pour rappel, et en ultra-synthétique : une remise en question et une prise de conscience en profondeur, dans le domaine des valeurs, des aspects sensuels, de la communication, et de la débrouillardise.

C'est l'occasion, ici, de poser un ensemble d'éléments utiles pour les constats et la réflexion, sur cette thématique, qui va nous occuper un moment, dans cette courte période de remise en question, et ensuite qui va nous occuper pendant quelques années, voir décennies (ou siecles ?).

Froideur physique et froideur numérique :
On peut facilement constater la distance et la froideur dans les interactions entre les personnes, ces temps-ci, du fait des mesures, gestes barrières etc... dans la sphère publique et chez les amis.
Il est facile de constater que cet distance et froideur se propagent aussi du fait de l'utilisation du numérique.
D'où l'intérêt de cette réflexion, sur la synergie entre corps et numérique, et la froideur qui peuvent aussi en découler.

Réflexions et constats :
Dans les réflexions et constats du moment, il s'agit d'aller au delà des apparences, au delà d'une distance qui ne viendrait que des gestes physiques.
Pour les réflexions et constats pour les années à venir, il s'agit d'explorer les pistes et propositions que ces éléments utiles peuvent fournir et inspirer.

La tendance à la "descente dans la matière"

La notion n'est pas nouvelle, dans les articles des CRIs : en 2015, par exemple, ce document de CRIs présentait déjà la notion.

Evolution pour Une_Entreprise_ou_une_Organisation 2015 a 2030 - 4 mars 2015 - Suggestions generales d évolution des activites

Le chapitre : "2.5 Une « descente » ou « incarnation » des domaines de l’information" page 15 du document PDF,
présente les notions : "Information, immatériel, virtuel, matériel, tangible et monde réel"

Le chapitre : "2.5.4 Les technologies de l’information descendent vers le monde matériel" page 17,
est explicite, par lui même.

Le chapitre : "2.5.5 les TIM, Technologies de l’Information et du Matériel : quelques exemples"
présente ce nouveau concept, des Technologies de l’Information et du Matériel, pour les objets connectés (IoT), les drones, les robots, les ustensiles de cuisines avec du numérique dedans, les imprimantes 3D, et quelques autres trucs.

C'est très court à lire, et cela fixe bien les idées, sur ces notions, et donc, sur ce qu'il se passe, ces temps-ci, dans le monde.

La thématique : synergies entre corps, sensualité, et immatériel, numérique

Evidement, je ne vais pas définir cette thématique ici.
Seulement en donner quelques éléments, quelques pistes, quelques trucs intéressants.
Et beaucoup de références de notions, et d'ouvrages à lire sur ces sujets.

Ce sujet est la synergie entre

La synergie entre ces éléments est en évolution intense en ce moment. Il se passe un intensification dans les relations et les constitutions de ces éléments.
Cette intensité entraine une évolution des rapports au corps, à la sensualité, aux relations, aux interactions entre les humains et les systèmes, et bien entendu dans l'utilisation du numérique.

Tour de pensées, constats, et réflexion sur le sujet : l'impulsion

Ma réflexion a été réactivée par cette vidéo, fort intéressante.

La présentation de Dominique Sciamma, Directeur de Strate - École de design
Mardi 27 mars 2018, à Télécom ParisTech, Paris
https://www.youtube.com/watch?v=yFJbxJost_w
de la minute 7 environ, à la minute 45 environ.
Attention, avant, et après, ... c'est beaucoup moins intéressant, à mon avis,... et vous pouvez éviter d'y passer du temps.

Cette présentation fait parti de ce séminaire :
Vidéos du séminaire "Subjectivité, Corporéité et objets connectés : regards croisés sur le design et les devenirs de l’interaction"
https://cvpip.wp.imt.fr/2018/10/12/retour-et-videos-sur-les-cycles-du-seminaire-subjectivite-corporeite-et-objets-connectes-regards-croises-sur-le-design-et-les-devenirs-de-linteraction/

Les autres présentations de ce séminaire, je ne les ai pas encore regardée.

Les autres présentations et vidéos de la Chaire VP-IP (Chaire Valeurs et Politiques des Informations Personnnelle) : je trouve qu'il y a des choses intéressantes.
Mais c'est sur un autre sujet : les informations personnelles, les valeurs, la politique concernant les infos personelles, etc.

La présentation de Dominique Sciamma est super intéressante :

Tour de pensées, constats, et réflexion sur le sujet

En voyant cette présentation, ma pensée n'a fait qu'un tour : il y a aussi ça, et ça, ... et ça,... et ça...
Voici ces éléments.

"La nature et la pensée" de Grégory Bateson

Aussi publié en 1979, dans les années 80 comme le mémoire de DEA de Sciamma, ce bouquin explique des choses fondamentales, pour comprendre ce qu'est la pensée, ... comment on pense, ... et ce qu'est la nature, aussi, incidemment.
Il y pose notamment la notion de niveau de logique, chère à l'école de Palo Alto.
Il aborde le passage d'un niveau de logique à un autre, par le renforcement positif de l'apprentissage, qui correspond à l'intensification dans la Structure Absolue de Abélio (1965) - voir ci-après.

Là, dans ce texte, on y voit une autre manière, plus intense, plus intéressante, à mon avis, sur ce qu'est réfléchir et partager.
Que ce soit des humains, des animaux, des plantes,... et des systèmes techniques et informationnels.

Livre : La Nature Et La Pensée de Grégory Bateson
On ne le trouve plus en librairie.
Mais sur Recyclivre : https://www.recyclivre.com/shop/393331-1910689-la-nature-et-la-pensee-gregory-bateson-9782020067942.html.

Vous trouvez là une présentation du livre :
Gregory Bateson, “La Nature et la Pensée”.

Et vous le trouvez là en PDF.
Télécharger “La Nature et la Pensée” de Gregory Bateson.

António Damásio - le chercheur en neuroscience

Ne pas confondre avec Alain Damasio, l'écrivain français.

António Damásio, le chercheur en neuroscience.

António Damásio montre l'importance de l'émotion dans la cognition, les comportements et les mécanismes de conscience.
Notamment que les émotions ont un rôle important dans l'homeostasie du corps (processus de régulation des facteurs clés d'un organisme ou d'un système).

Je pousse l'utilisation de la notion en constatant que les ordinateurs ont aussi un mécanisme d'émotion qui commence à se constituer, via les systèmes interne de régulation de leurs facteurs clés.

Depuis des années, j'ai monté régulièrement des PC, et en particuliers mis en place des systèmes de refroidissement les plus silencieux possible.
A travers ces activités, il m'est apparut évident que le système de la carte mère, qui pilote les ventilateurs en fonction de la température mesurée sur le processeur, ou dans l'ensemble du boitier, ce sont des systèmes équivalent à un système émotionnel de l'ordinateur, et qu'il participe à la régulation des facteurs clé du fonctionnement de la machine.

Idem à plus grande échelle : quand les fournisseurs de cloud montent des datacenter avec tout un tas de systèmes de surveillance, de contrôle, de régulation, c'est une organisation qui implémente une sorte de système émotionel du système global qu'est le DataCenter.

Dans les années 2000, ou alors tout début des années 2010, Ovh avait publié des infos intéressantes sur la manière dont ils concevaient, élaborait et construisait leur data center, notamment avec une architecture du bâtiment faite pour favoriser la ventilation, et surtout leur système de refroidissement liquide, très innovant à cette échelle, pour l'époque.
J'avais écrit un Mail de CRIs, à l'époque, pour montrer que d'une certaine manière, ils étaient en train de constituer cette sorte de système émotionel, pour le système qu'est un datacenter.
Mais je crains que ce soit avant les années 2007, donc qu'il ne soit pas dans les archives des mails de CRIs..

Sans développer ici, globalement, les notions établies par António Damásio sont essentielles pour la compréhension de la conscience, de la cognition, et l'application de ces notions au domaine des machines, des robots, et du numérique.
Ici encore, le corps, les sentiments sont en jeux, dans les processus de l'immatériel ... et du numérique.

Un jolie interview de António Damásio : La Grande table (2ème partie) par Olivia Gesbert, sur France Culture, en 2017.
Les neurosciences émotionnelles d'Antonio Damasio
L'enregistrement de l'émission est là, si le lien vers la page ne fonctionne plus : Les neurosciences émotionnelles d'Antonio Damasio

La Structure Absolue de Raymond Abelio

Ce livre remonte à un peu plus avant, mais encore une date clé : 1965. Il est contemporain de l'émergence de l'informatique.

L'ensemble du livre, et des notions, des visions, des processus phénoménologiques décrits, sont une clé essentielle aussi, pour la compréhension de l'intelligence, de l'être et du sens, via le rapport entre l'ampleur et l'intensification, etc....

Pour le numérique, il y a quelque chose de très intéressant dans les 381 et suivantes.
Chapitre : "Dialectique de la duplication". Superbe.
"Le passage de l'unité à la dualité exige la médiation d'une infinité mais d'une infinité vue en mode d'ampleur.
Cette infinité, vue en mode d'intensité, c'est à dire réunifiée, fonde, à chaque terme de la série des double, un nouveau niveau d'être."

Page 382, chapitre "l'exemple de la mitose.". Remarquable.

Page 383, chapitre "Caractère transfini du nombre 2.". Remarquable.

Page 383, "Les mathématiciens traditionalistes ne voient dans le transfini qu'un jeu verbal,
ils ne savent pas attacher aux différents degrés de puissance du transfini la signification d'un changement de mode de vision du monde pour-nous,
ils les décomposent en ampleur au lieu de les constituer chaque fois en mode d'intensité."

L'informatique actuelle est basée (au sens propre du terme, comme figuré) sur le 2.
Jusqu'à ces derniers temps, elle était engoncée dans la gestion des informations en tant mode d'ampleur.

Une piste de réflexion, et de constats possibles à faire dans les années à venir : ceci n'était, à mon avis, qu'une étape.
L'étape suivante est déjà là.
Avec les réseaux de neurones, par exemple (ou d'autres trucs), et le BigData, cette énorme accumulation d'informations en mode d'ampleur,
Certaines applications sont en train de passer au niveau au dessus, en mode d'intensité.
C'est une intensification dans le sens du Senaire de la Structure Absolue, des processus cognitifs et des comportements.
Certains appellent cela de l'Intelligence Artificielle,... même si c'est plutôt une intensification du processus de cognition et de comportement, plus qu'une intelligence, et plus qu'un mode artificiel (ca veut rien dire, ce mot, là) de l'intelligence.

Ceci n'est qu'une piste de réflexion....

Le livre : La Structure Absolue de Raymond Abelio.

A noter : comme c'est indiqué en 4ème de couverture, le livre est "d'une lecture (qui) demeure difficile sans doute". Oui, ben on doute pas du tout : c'est super difficile à lire. Genre la prise de tetê, là, c'est du lourd.
Néanmoins, comme indiqué aussi ... les éclairages sont lumineux et l'ensemble est une clé essentielle,...
J'avais attrapé ce livre dans les années 1990, et je l'ai gardé auprès de moi pendant toutes ces années, le commençant deux fois, mais sans parvenir à le lire.
En 2019, j'ai senti qu'il fallait le lire. Ça devait être à cause des planètes Saturne et Pluton, peut-être aussi à cause de Uranus et Jupiter, hein ?.
En tout cas, je ne suis pas déçu.... c'est un livre super intéressant.

Le passage à un corps ou un "organisme planétaire"

Bon, là, on a déjà de quoi penser le système mondiale des ordinateurs, dans une dimension nouvelle : il prend corps en tant que... heu, ben on ne sait pas, mais il prend corps.

J'avais écrit ce truc dans les années 2003-2005. Justement quand il y avait les blagues qui circulaient à fond.
Il y avait cette blague de l'être extraterrestre qui venait vous faire l'amour via un email, ...

C'était une illustration d'une vision particulière de ce que peut-être un ordinateur avec une personne derrière qui l'utilise.

L'idée est simple : chaque ordinateur personnel, chaque tablette, chaque smartphone ... est une synapse d'un énorme système nerveau (cerveau) d'un organisme planétaire.
Un signal d'information arrive sur l'ordinateur : un email, une page internet, une info que ceci ou cela.
Chaque personne qui traite l'information localement est un neurone.
La personne traite l'information en fonction de tout un tas de facteurs et paramètres, elle prends la décision de faire quelque chose, ou de ne rien faire.
Si elle fait quelque chose, elle émet une information dans le système : réponde au mail, clic sur la page pour aller à la page suivante, passage d'un ordre de bourse pour vendre des actions,... passage d'un acte d'achat d'un produit sur un site de commerce, ... etc...
Elle vient de faire l'équivalent du traitement de signal dans une synapse, entre deux neurones.

Ce grand système nerveux, de type petit cerveau planétaire, serait, actuellement, constitué de quelques (5 ou 6) milliards de neurones, qui ont chacune une ou plusieurs synapses (ordi, téléphone fixe, smartphone, tablette, ordi du kravail, caisse enregistreuse de commerce,...).
Les influx nerveux circulent sur ce réseau, les informations transitent et sont traités par les neurones, ...
Vous le voyez, le grand corps ou organisme informationnel planétaire, constitué comme un énorme système nerveux ?

C'est une piste de réflexions sur le corps, le matériel (réseau et télécom) et l'immatériel, le traitement de l'information...

Totalement inhumaine, essai de Jean-Michel Truong

Cet essai est intéressant pour la réflexion en terme de support physique, et corporel, pour "véhiculer" l'intelligence.

En ultra-synthétique :

Asimov avait écrit un bouquin, sur cette idée, en partant du fait que le silicium pouvait être plus approprié que le Carbone, pour le support de la vie et de l'intelligence.
Sachant que ces deux éléments chimiques ont des caractéristiques proches : ils sont l'un au dessus de l'autre, dans le tableau périodique des éléments, ils ont tous les deux 4 électrons disponible pour les liaisons covalentes, etc...

Dans les deux cas, encore un élément de réflexion essentiel, sur la synergie entre la matérialité, le corps, la sensualité, et l'immatériel, l'informationnel, le numérique.

Le livre : Le site de Jean-Michel Truong

Le Successeur de pierre, roman de Jean-Michel Truong

J'avais oublié ce roman de Truong, qui m'avait pourtant passionné.
Une amie à qui je l'avais passé m'a rappelé à quel point il indique des choses intéressantes pour la période (merci S.).

Il y a dans ce roman, notamment, : la société ZeroContact, dans laquelle les gens n'ont plus de contact physiques, et uniquement des intérations par l'information.
Les morceaux de code qui "se déplacent" dans le réseau, et vont chercher des informations, comme des saumons qui remonteraient un torrent jusqu'à sa source, pour aller y chercher une information.
Le rapport au divin, avec les bulles pontificales et le message de Jésus.
La froideur par application implacable de l'efficacité, dont celle de l'informationel rationnel et rigoureux.
L'idée, chère à Truong, que l'intelligence portée par le vivant biologique, et donc les être humain, pourraient ne pas être aussi efficace, donc nécessaire, et utile, que celle portée par le numérique, dans les machines.

Là encore, une réflexion en profondeur de la synergie entre le matériel, le corps, et l'immatériel, l'intelligence, le numérique.

Ce qui est intéressant, avec Jean-Michel Truong, c'est que la réflexion se fait aussi sur le plan psychologique pour les personnes, sociologique, et sur le plan de l'organisation des sociétées.

De nos jours on parle beaucoup d'intelligence collective, tant sur le plan humain et des organisations humaines, que sur le plan technique via le BigData, l'IA, et les structures diverses d'aggréagations d'informations (le cloud, les stockages distribués, etc...).
Ces facettes collectives sont très importantes, et la réflexion sociologique, et en terme d'organisation des sociétés est particulièrement intéressante.

Sans beaucoup développer cette notion, on peut dès à présent voir une piste pour la relativisation de l'efficacité implacable d'un numérique rationalisé et méthodique.
Que ce soit par une intensification des processus de cognition comme évoqués au chapitre sur la Structure Absolue de Raymond Abelio, ou que ce soit par l'approche du roman de Jean-Michel Truong, le fait de passer à un autre niveau de complexité et de structuration, dans les structures informationnelles et de cognition, apporte son lot d'incertitudes et de relaxation par rapport à l'efficacité froide.

Le livre : Le site de Jean-Michel Truong

La pilule rouge ou la pilule bleu - Matrix

Vous vous souvenez de la scène de "La pilule rouge ou la pilule bleu" dans le film Matrix ?
Une scène culte... d'un film culte.
Vous la trouvez là : Matrix - Extrait pilule bleue pilule rouge - VF.mp4.
(3 minutes 19... plus rapide que lire un des bouquins ci-dessus,...)

Notamment, entre autre, parce qu'elle instaure le glissement du film vers le jeu vidéo.
Par la mise en scène, dans Matrix, le spectateur est souvent mis en position d'être celui qui vit l'action du film.
Par exemple, dans la scène de la pilule rouge ou bleue, le cadrage est fait de telle sorte que le spectateur voit la main tendue devant lui.
Il ne voit pas l'acteur Keanu Reeves, avec une main devant lui. Il est à la place Keanu Reeves.

Ainsi, ce film a représenté la transition, le glissement, du film vers le jeu vidéo.
Le jeu vidéo, c'est de plus en plus une fusion entre le corps, le mouvement physique, ... et l'informationnel, dans la représentation du jeux (simulation, images construites, etc...), et son fonctionnement.

Cette scène montre aussi le rapport entre l'incarnation dans des cellules d'une matrice, et les processus informationels "qui se passent autour et dedans".
On retrouve l'idée du chapître précédent, sauf que dans le chapître précédent, y a pas besoin d'imaginer des personnes figées dans des cocons, pour que le système fonctionne et se porte très bien, avec des personnes "comme nous dans la vie normale".

Et il y a le choix de sortir de la matrice.

À ce propos, il y a aussi l'image de "tu te sens un peu comme Alice tombée dans le terrier du lapin blanc".
Justement dans la période de mai-juin 2020, c'est une belle image de ce qu'il se passe.

Voir le chapitre "Du 11 mai au 25 juin : remise en question des valeurs, des relations, des contrats sociaux",
Dans l'article : L'année 2020, déroulé de mai à décembre

Dans cette période, il y a cette descente dans le terrier du lapin blanc. Et il y a probablement aussi ce choix qui se fera, entre :
Choisir la pilule bleu, et tout continue comme avant (ou presque, mais on s'y accroche et on y va, comme avant). Et continuer à "faire de beaux rêves et penser ce que tu veux".
Choisir la pilule rouge : "Tu restes au pays des merveilles, et on descend avec le lapin blanc au fond du gouffre".

Là, dans la période mai-juin 2020, est ce que certains choisiront de descendre, de se laisser glisser, dans les remises en questions et prises de conscience, au fond du terrier du lapin blanc (et au fond du gouffre des prises de consciences) ?
A voir, à suivre...

Toujours est-il que la période est propice à ces mêmes considérations, entre corps, machine, esprit, numérique.
Et que l'on peut se demander si le fait de se terrer chez soi, n'est pas une manière de vouloir rester dans le cocon et ne pas sortir de la matrice nourricière et protectrice,... ou d'y entrer de plein-pied.

L'asservissement par le physique et l'asservissement par le numérique

Blague :

- Et votre adresse mail ?
- bondageextreme@gmail.com
- Tout attaché ?
- Oh oui !!! Tout attaché !

Cette petite blague suscite quelques questions de fond : la personne est-elle dans un jeu de soumission physique et sensuel, ou bien dans une soumission via le numérique ? ou les deux ?
de quelle soumission a-t-elle conscience ?
se révoltera-t-elle un jour ? ou s'affranchira-t-elle en douceur ? et si oui, quand ?

L'asservissement des personnes passe par le physique (la chaîne de l'esclave, la chaîne à l'usine pour l'ouvrier) ou par l'informationnel (la chaine de télé), et par le numérique (la Blockchain ?).

Pour l'asservissement des personnes, donc des corps, par le numérique, vous avez l'ensemble du sujet présentés dans les-CRIs.com :
articles de Constat-Reflexions-Impulsions, sur le numérique, l'intelligence artificiel, les blockchains, l'administratif, l'asservissement par les services-numériques-centralisés-et-mondiaux, la malbouffe numérique, ... et l'hygiène numérique.

Comme d'habitude avec Les-CRIs.com, vous y trouvez des constats et des réflexions que l'on ne voit nulle part ailleurs, dans cette densité, profondeur des constats et complétude.
(à ma connaissance, en mai 2020,... toujours pas d'autres sources qui présentent ces constats là ... si vous en voyez, svp, pouvez-vous me les envoyer par la page de contact ?)

Pour la réflexion sur la synergie entre la matière, le corps, la possession, et d'autre part l'immatérialité, l'information, et le numérique, cet article est une facette intéressante :
22 septembre 2018 : Tendance à la prédation par l'asservissement plutôt que par l'appropriation.

A propos de cette petite blague, c'est la première fois que je vois apparaître l'utilisation franche (et osée !) d'une adresse-message :
cri : adresse-privee-adresse-publique ... et adresse-message.
Un jours, peut-être, des agences de communications s'empareront de ce concept et en feront leurs choux gras ?

Pour ce qui est de L'asservissement par les-services-numériques-centralisés-et-mondiaux, via le service de boites mails Gmail.com,
et pour le cas où une personne souhaiterai s'affranchir de ces emprises là (ce n'est pas obligé,...) :
http://www.mon-mail-a-moi.com.

Le vol dans le domaine de l'immatériel, de l'information : une notion à revoir de fond en comble

Il manque un article de CRIs, là : celui sur le vol, et la reconsidération totale de la notion de voler, dans le domaine de l'immatériel, et de l'information.
Cela fait plusieurs années que j'ai constaté "le problème", la notion, les tenants et aboutissants,... mais pas pris le temps d'écrire tout cela.

Je résume le truc à ces quelques points :

Il est très difficile de savoir que quelqu'un a volé une information : les seules manières sont :

Un exemple du vol detecté par la présence de l'information ailleurs que normal :
Pendant la deuxième guerre mondiale, les services secrets britaniques et américains, après avoir réussi à craquer le codage des informations cryptées par la machine Enigma, ont parfois fait comme s'ils n'avaient pas l'information.
Ils ont parfois laissé coulé des bâtiments en mer. Les pertes en vie humaines ont été dramatiques.
Ils ont fait cela pour ne pas que les allemands ne soupçonnent qu'ils avaient craqué le cryptage, et qu'alors les allemands changent de technique de cryptage.
Là, on parle de vol d'information, dans un contexte de cryptage... qui est le moyen d'éviter qu'une information ne soit volée, tout en la diffusant par divers moyens plus ou moins ouverts.

La synergie et les différences entre la matière, le corps, et l'information n'est pas nouvelle, pour le domaine du vol de l'information.
Mais elle prend plus d'importance, puisque l'information est utilisée de manière encore plus intensive, dans un monde qui était surtout très préoccupé par la production matérielle, l'appropriation des ressources et des produits matériels et leur accumulation.

"La naissance de la conscience dans l'effondrement de l'esprit [bicaméral]" dans l'esprit Julian Jayne

"La naissance de la conscience dans l'effondrement de l'esprit [bicaméral]" de Julian Jayne est un ouvrage remarquable, passionant, et très très intéressant.

La parution d'origine date de 1976, et la version française au Presses Universitaires de France de 1994. J'avais dû le lire, si mes souvenirs sont bons, dans les années 1997 ou 98.

Comme le dit l'article pointé, il est difficile de le résumer en quelques lignes. Je trouve en plus que beaucoup des tentatives qu'on trouve sur le net passent à coté de ce que j'y ai vu, alors...

En deux mots, donc, le livre explique comment s'est mis en place l'espace de conscience, le "moi", dans l'évolution de l'être humain. Et avec cette émergence, comment s'est mise en place la notion de subjectivité de l'individu.

Pour ce qui nous occupe ici, dans cet article, on y trouve donc des choses essentielles pour la réflexion sur le corps, la matière, l'incarnation, et l'immatériel, l'informationel, le langage, la parole.
Et donc des sources d'inspirations et de réflexions pour le numérique d'aujourd'hui.

A ce sujet, il y a un article intéressant sur ce qu'il se passe, en ce moment, avec le numérique et les notions proposées par Julian Jayne :
Après Julian Jaynes : retour de l’homme bicaméral ?
sur le site Puissance et raison : carnet de brousse, Numérique, Intelligence Artificielle, Mathématiques.
Vous trouverez sur ce site des articles bien intéressants sur le numérique, l'IA, la société, et ce qu'il se passe, actuellement dans ces domaines.

La Manducation de la Parole de Marcel Jousse

Cet ouvrage est très intéressant pour comprendre comment la parole est logée (au sens presque propre du mot) dans le corps, et réciproquement, comment le corps est le lieu de support et de fabrication de la parole.
C'est même un ouvrage essentiel, pour comprendre certains élément de l'anthropologie et de l'être humain.

La Manducation de la Parole est le deuxième tome de l'Anthropologie du Geste.

Conclusion : une période pour approfondir ces possibles synergies

La liste des approches et éléments essentiels, pour réflechir à la synergie entre corps et informationnel, s'arrête à ce chapitre :

Si d'autres notions ou idées, ou références (vidéo, livres,...) me reviennent, je les ajouterai alors.

Les remises en questions et les prises de consciences sont intenses, en ce moment, sur les valeurs profondes, et sur le sens profond, des interactions, du matériel, du corps, et de l'immatériel, des relations, de l'informationnel, du numérique.
Cela, que l'on démarre cet article par le haut de la liste, ou par le bas de liste.

Ces prises de consciences vont passer par un lacher prise, et probablement, une descente au fond du terrier du grand lapin blanc, pour reprendre l'image dans le film Matrix, elle même issue d'Alice au Pays des Merveilles.

Il en sortira ce qu'il en sortira, mais toujours est-il que d'une manière générale, les relations seront profondément modifiées, ainsi que le rapport au monde.



Creative Commons License  "Les CRIs : Constats et réflexions sur les synergies entre corps, sensualité, et immatériel, numérique. vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 11/05/2020 / Mis-à-jour : 18/05/2020