L'inflation et les hausses de salaires sont des constats du renversement de la charge et du pouvoir.

Un constat simple à faire, sur les causes et mécanisme de l'inflation, de la hausse des prix, et des hausses de salaires.

Les chapitres sont :

Creative Commons License  "Les CRIs : L'inflation et les hausses de salaires sont des constats du renversement de la charge et du pouvoir." vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 24/12/2022 / Mis-à-jour : 24/12/2022


Constat du renversement de la charge et des pouvoirs. Sans renverser la table.

À la base il y a ce constat.
Cf : 08 mai 2022 : Les CRIs : Renversement de la charge de la preuve, de la charge de la dette, renversement des charges et pouvoirs,... sans renverser la table. Torrent-d-emancipation et main-de-fer-se-referme.

Ceci est probablement l'un des phénomènes les plus importants de la période depuis mai-juin 2022.
Je n'ai aussi probablement pas assez insisté sur ce point non plus, dans les articles depuis mai 2022.
Rétrospectivement, j'aurai dû.

J'ai vu l'importance du phénomène avec l'inflation et les hausses de salaires.
Ainsi qu'avec la reconfiguration des rapports de forces entre grandes nations, dans le monde.
Dont le rapport de force qui s'est joué, à travers les histoires de Taïwan, entre la Chine et les USA, au 1er août 2022.

Ou avec le bouleversement maintenant évident dans l'immobilier :
Cf l'article :
11 mai 2022 : Les CRIs : Délogé de la transmission habituelle de valeur matérielle, l'immobilier en France en avril-mai-juin 2022.

Pour l'inflation, je développe le point ci-après.

C'est un constat croustillant.
Et dont personne ne parle, dans les médias.

L'inflation et les hausses de salaires sont des constats du renversement de la charge et du pouvoir.

Voici un point clé, pour bien voir ce phénomène de renversement de la charge et du pouvoir.
Pour le constater de manière flagrante.
Et simple, dont personne ne parle dans les médias.

Dans le monde entier, l'inflation et la hausse des prix, et les augmentations des salaires, sont le signe flagrant qu'il y a eu un renversement du pouvoir.

Simple à constater : s'il y a des prix en hausse et des salaires en hausse, c'est que les personnes qui vendent et les personnes qui sont salariés se sont débrouillées, d'une manière ou d'une autre, pour imposer leur prix. Le prix de ce qu'ils vendent, ou le prix de leur Kravail.

Et en face, les personnes qui achètent, et les personnes qui dirigent, visiblement et de fait, ont accepté ces hausses de prix et de salaires.

Avant : le pouvoir était visiblement chez les rentiers, les clients et les dirigeants.
Et les autres, les producteurs, vendeurs, salariés n'osaient même pas demander, ou à peine.

Après : Le pouvoir est visiblement passé du coté des producteurs, vendeurs, salariés.
Et les rentiers, qu'elle que soit la forme de la rente, c'est à dire ceux qui reçoivent des revenus sans fournir de Kravail ou de production, sont en train de perdre le pouvoir.

Pour préciser les éléments en jeu.

Dans un même pays, il y a un groupe, une partie de population, qui obtient des revenus sans produire (rentier capitalistique, rente social, retraité, ...).
Et un groupe, une partie de population qui produit des biens et des services : salariés, indépendants, artisan à son compte, agriculteurs, assistantes maternelle, mercenaires, etc.

Depuis les années 1981-82, et surtout 1983-84, environ, après le choc pétrolier, l'inflation à donf, etc... le pouvoir a été au groupe des rentiers (rentier au sens large).
Et progressivement, au fil des années, le groupe de ceux qui produisent s'est retrouvé avec des salaires sous pression du pouvoir du premier groupe (et parce qu'ils ont accepté, quelqu'en soit les raisons).
Et pas d'inflation dans cette période.

Là, en 2022, on vient de voir le renversement de la charge et du pouvoir, ... et de l'inflation, et de la hausse de salaire.
Et visiblement, sans fanfaroner sur la chose mais d'autant plus fermement et puissament, ... le groupe de ceux qui produisent impose progressivement ses prix, au premier groupe.

En terme de groupe, on peut voir les salariés d'une PME ou d'une ETI, par rapport aux actionnaires, et retraités (via caisses de retraites).
On peut aussi voir la Russie par rapport à l'Europe, autour par exemple du prix du gaz, des engrais, de certains métaux.

On aurait pu voir voir aussi la Chine par rapport au reste du monde (USA, Europe, Japon), en tant que producteur de produits manufacturés (et prix bas), .... mais pour l'instant, il semble que la Chine n'impose pas ses conditions via les prix des produits, mais via d'autres leviers d'émancipation et d'affirmation de sa souveraineté.

Ces notions de groupes sont très importantes. Et de rapport de force entre ces groupes.
Cela fait partie de la tendance :
La tendance Appartenance aux Groupes

Le pricing power

Dans les affaires, on parle de pricing power.
Souvent dans le domaine du luxe, par exemple. Ou typiquement aussi pour l'entreprise Apple et ses fameux produits.

Le pricing power, c'est quand une entreprise a le pouvoir d'imposer son prix au client.

Cela a été particulièrement remarqué, et pointé, depuis quelques décennies, parce qu'on était dans une tendance de fond où il fallait que les prix baissent tout le temps, en tout cas dans le domaine du commerce des biens et des services.

Là, on peut constater que le pricing power, c'est une notion qu'on va pouvoir appliquer à certaines entreprise de tout types, ... certaines nations (qui vendent du gaz, par exemple), ou bien aux salariés.
Pour les salariés, on pourrait dire aussi : salary power.

On a parlé des rémunérations des grands patrons des groupes du Cac40, ou des multinationales.
Eux, ils savent très bien ce que c'est, le pricing power.
C'est normal, ils était un maillon clé, pour que les rentiers, actionnaires, puisse exercer le pouvoir sur les salariés, pour maintenir les salaires au plus bas.
Tout un monde, toute une époque,... certains seront-ils nostalgique de la fin de cette époque ?

Constat aussi via la Banque du Japon qui remonte ses taux directeurs

Autre illustration.

Ce joli constat, même là, dans cette chronique, on le fait et on vous l'explique.
De manière complexe et alambiquée, et sans dire qu'un groupe de la population a pris (ou retrouvé) le pouvoir, mais c'est la même chose qui est globalement dite.

Chronique BFMTV : Jean-Marc Daniel : L'annonce inattendue de la Banque du Japon - 22/12/2022
L'enregistrement sonore de la chronique est là :
Enregistrement sonore de la chronique : Jean-Marc Daniel : L'annonce inattendue de la Banque du Japon - 22/12/2022

Phénoménal, non ?

J'avais pointé ces éléments, déjà, via l'article
25 décembre 2021 : Les CRIs : Pensée du jour 211225 : Pas assez d'actifs pour faire tourner les entreprises et la société ??? - mais alors, ... et les retraites ?.

Article très court... qui constatait le problème et en posait la question.
Visiblement, au Japon, ils ont trouvé la solution. Ouf !

C'est amusant, c'etait aussi un 25 décembre, à la Noël.
Un an d'avance sur ce genre de question, avant que cela n'arrive, c'est bien.
Les article-de-CRIs-ca-sert-a-ca.

Autre point que je trouve amusant.
Ils mettent dans le titre de la chronique : "L'annonce inattendue de..."
En janvier 2022, dans l'article de bonne année, j'avais souhaité :
"Je vous souhaite une très belle année 2022, riches en nouvelles choses, découvertes de manière impromptue, inattendue, voire insoupçonnée. Des nouvelles choses, pleines de sens, jusqu'à l'ivresse de sens."
Là, c'est bien en phase dans la tendance.

Ce qui n'est jamais dit dans les médias, ni sur Internet

Cependant, ce qui n'est visiblement jamais dit, c'est que s'il y a hausse des prix, et hausse des salaires, c'est parce que des personnes ont pris le pouvoir.
Un pouvoir qu'ils n'avait pas avant. Ou bien qu'ils n'osaient pas exercer.

Les fournisseurs, les personnes qui vendent et les personnes qui sont salariés osent demander des prix plus élevés. Et visiblement ont le pouvoir de les imposer.

Ce constat simple à faire, personne n'ose visiblement le dire dans les médias.
Quand un truc est vendus plus chers dans les supermarchés, dans les boutiques,... ont vous dit : le prix du truc a augmenté.
Pourtant, cela ne s'est pas fait par l'opération du Saint Esprit.
Ce n'est pas les trucs qui ont décidé de monter leur prix tout seul.
C'est une personne, un être humain qui a décide de monter le prix. Et a affiché le nouveau prix. Et l'impose au client.

Dans les médias, on vous dit : l'essence a augmenté, les pâtes ont augmenté.
On ne vous dit pas : il y a des personnes qui ont monté le prix des pâtes qu'ils vous vendent.
Pourtant, ces personnes, c'est bien ce qu'elles ont fait. Parce que maintenant, elles ont visiblement décider d'imposer ce prix.

Peut être qu'un jour, on vous dira : les personnes qui dirigent les supermarchés ont décidé de monter le prix des pâtes.
Les dirigeants des producteurs de bières ont décidé de monter le prix des bières.


Heureusement que ce sont des personnes qui font les choses, qu'il y a des êtres humains, qui ont mis un prix plus élevé dans les rayons ... sinon, ça serait vraiment un monde bizarre, non ?


C'est normal, que le langage soit utilisé de la sorte : sans dire qu'il y a des personnes qui maintenant imposent un prix plus élevé.
Parce que dire cela, c'est reconnaître qu'il y a eu un renversement de pouvoir.
Déjà qu'ils imposent des prix plus élevés, on ne va pas en plus leur faire passer le message qu'on a bien vu qu'ils avaient pris le pouvoir, et que les autres, les clients, les rentiers, l'ont perdu.
Ceux qui ont perdu le pouvoir n'ont pas du tout envie qu'on enfonce le clou, sur ce sujet.

Et puis, c'est tellement plus glorieux, de larmoyer sur la douleur d'avoir a augmenter les prix, la douleur de voir toutes ces augmentations de prix.
On ne va pas montrer des personnes qui se réjouissent d'avoir plus de chiffre d'affaires, pour la même quantité de produit ou de service vendu.
Il n'y a que dans le domaine du luxe, que l'on se vante de prix élevés.
Dans les autres domaines, personne ne vient fanfaroner dans les média pour annoncer qu'il a monté ses prix.
Les tendances de la société actuelle, au niveau mondiale, ne vont pas dans ce sens là. (je passe les détails sur ce point).

Inflation et hausse des prix

L'inflation, ce n'est pas la même chose que la hausse des prix.
Voir les explications sur Internet. Ça, y en a plein.

Je reconnais que dans les titres et développement de ces articles, j'ai amalgamé les deux.
En terme de constat d'un renversement de charge et de pouvoir, il me semble que cela n'a pas grande importance.
Et c'était plus simple en terme de rédaction, surtout pour les titres des articles, des chapitres.
J'espère que vous m'en excuserez.

Constat d'un renversement, ... dans une guerilla-civile-administrative

Vous le savez, une des manières de régler les conflits, entre groupes de populations, de nos jours, c'est via de la guerilla-civile-administrative.
Cf l'article : 1er décembre 2021 : Les CRIs : La tendance guerilla-civile-administrative.

Là, dans la situation actuelle, il est flagrant qu'un groupe de population, ceux qui produisent, ont pris le pouvoir sur ceux qui bénéficiait de la rente.
Au niveau mondial.

Il est flagrant aussi de constater que la tendance guerilla-civile-administrative s'applique via les mécanisme de hausses des prix, pour les matières premières, pour les produits et les services.

Et que l'inflation, comme les hausses des salaires, sont une des formes de guerilla-civile-administrative.
Entre différents groupes de population, qui vivent sur les mêmes territoires, dans les mêmes pays, et dans les mêmes communautés.

L'inflation, telle que personne n'en parle,... et pourtant, ils en parlent ! ils en parlent !....

La société, au niveau mondial, partout ("partout ! partout !..."), est obsédé par l'inflation. Et par les hausses de salaires.

Partout aussi, dans les média, on parle de l'inflation, des hausses de salaires.
Et on en parle, ... on en parle.... et bla bla bla sur l'inflation,...

Dans les articles CRIs, on ne trouve que des constats et des réflexions qui ne sont pas montrés ailleurs.
Ou, pour être plus précis, quand ils sont montrés, c'est bien plus tard, quelques années après.

Là, pour l'inflation, ou la hausse des salaires, cela sera intéressant de voir quand les médias, le grand public, parleront du renversement de pouvoir, comme cause de l'inflation, et des hausses de salaires.
Au lieu de blablater sur des causes ineptes, comme "stakose de la covid, et du rattrapage de la demande", ou les "stakose de la guerre en ukraine"... pour le prix du bocal en verre, par exemple...

Probablement, en toute logique, cela apparaîtra si (ou quand) le groupe concerné assumera l'exercice de ce pouvoir.
Probablement, en toute logique, si (ou quand) l'autre groupe, celui de la rente (souvent abusive) ne sera plus virulent, et n'aura presque plus de pouvoir.

Pour l'instant, le groupe de ceux qui produisent ont pris le pouvoir, de manière ferme, mais pas complètement affirmée.
Donc on n'en parle pas dans les médias.
Le pouvoir a été pris, mais on craint toujours l'autre groupe.
Probablement il craint l'opprobe, voire même encore des représailles directes qui pourraient venir du groupe de la rente.

Il y a une étape d'équilibre, visiblement, dans le processus de renversement du pouvoir.
Et en attendant, ils en parlent, ils en parlent de l'inflation et des salaires !... ils en parlent,... pour ne pas dire vraiment ce qu'il se passe.
Pour ne pas chagriner le groupe qui est en train de perdre le pouvoir.

Conclusion

Ben je ne sais pas quoi écrire, pour conclure.

Peut être que c'est plutôt une nouvelle époque qui s'ouvre, là devant nous, à travers ces phénomènes et constats ?
Et que je ne vois pas l'idée de conclure, mais plutôt d'ouvrir et de regarder devant, demain.

Avec de l'inflation, on ne regarde pas demain de la même façon.



Creative Commons License  "Les CRIs : L'inflation et les hausses de salaires sont des constats du renversement de la charge et du pouvoir." vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 24/12/2022 / Mis-à-jour : 24/12/2022