La tendance les-media-les-mediums.

Le tag de cette tendance est là : les-media-les-mediums

Les chapitres sont :


Creative Commons License  "Les CRIs : La tendance : Les-media-les-mediums." vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 12/05/2022 / Mis-à-jour : 12/05/2022


Cet article n'est pas encore complètement rédigé... mais vous pouvez y aller !

Si j'ai oublié un truc important, ou si vous voulez des détails, des précisions : n'hésitez pas à me le signaler par mail.
page contact


Là, au 8 mai 2022, emporté dans mon élan, j'ai rédigé un bon morceau de l'article : y a presque tout... et de quoi tout bien comprendre...
Il reste quelques détails à préciser, mais pas indispensable pour prendre (et comprendre) l'ensemble de la tendance.
Il faudra aussi que je mette en exergue quelques phrases, ... même si tout me paraît important.
J'aime bien faire cela plus tard, bien après la rédaction... quand je relis et reviens sur des passages,...

La tendance : Les-media-les-mediums - définition

La tendance : Les-media-les-mediums, c'est la tendance de ce que les médias et les médiums et la médiumnité, c'est pareil, globalement.

Les média : les trucs médiatiques, de communication, toute la communication numérique et l'Internet en général puisque via l'Internet, on est tous producteurs d'informations.

les médiums et la médiumnité, c'est expliqué dans le chapitre suivant.

Et ben, ces deux trucs là, c'est la même chose :
c'est le même phénomène, avec pour différence seulement la manière dont ils le font, et les éléments qui permettent de faire le lien avec d'autres choses connues par les personnes qui reçoivent les informations.

Dans les deux domaines et pour ces deux termes, il y a : servir d'intermédiaire entre des mondes, des lieux, des temps différents.
Et entre des gens qui ont des trucs à exprimer, et d'autres qui veulent les recevoir (écouter, entendre, voir, lire, ...).

Les médias et les médiums, les uns comme les autres, nous transmettent des messages de personnes, ou de lieux, qui ne sont plus de ce monde... ou bien qui sont à l'autre bout du monde,... dans un autre monde....

D'où aussi, ces derniers temps, avec l'expansion des moyens médiatiques (communication, internet,...) : l'apparition, de nos jours, des métamondes, des métavers, etc...

Quelques explications générales

Si vous êtes vraiment surpris par cette tendance, si cela vous paraît bizarre, ou fou, ... vous pouvez voir directement le chapitre ci-dessous : "L'interview qui explique cela".

Commençons avec la médiumnité.

D'après l'article dans Wikipedia,
https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9dium_(spiritisme)
il s'agit de cela :
"Un médium est une personne qui serait sensible à des influences ou à des phénomènes non perceptibles par les cinq sens."

=> les cinq sens, c'est donc le tangible...
Cf le mot [§virtuel§] dans l'article de CRIs qui définit ce terme.

C'est une définition par ce qui n'est pas. Ce n'est pas une définition par ce qui est.

Un peu plus loin dans l'article, et toujours en tant que définition :

"Dans cet ouvrage, le mot médium (du latin, medium, milieu intermédiaire) désigne une « personne pouvant servir d'intermédiaire entre les Esprits et les hommes » et la médiumnité désigne l'ensemble des facultés spécifiques aux médiums. Bien que représentés dans de multiples activités, les médiums sont généralement associés au mouvement spirite3 ou au domaine du surnaturel. "

Maintenant, pour les médias et la communication via Internet.

Pour la notion d'intermédiaire technique, voir, évidemment, les éléments de Benjamin Bayart : il décrit très précisément et très bien le fait que sur l'internet, et dans les entreprises qui fournissent les services numériques, il y a la notion d'intermédiaire technique.

A faire : retrouver cette interview,... je crois bien que c'est celle qui est indiquée là :
Benjamin Bayart - Internet neutre et libre - Bayonne 20 Mai 2018

A VERIFIER ! ET PRÉCISER à qu'elle minute de la conférence....

Donc vous voyez, dans les deux cas, il y a à chaque fois la notion d'intermédiaire, entre deux mondes, deux environnements, deux univers, ...
et entre des humains, vivants et d'autres humains, qui parfois, ne sont plus vivants.

C'est ce qu'explique Yves Citton, voyez le chapitre ci-dessous.

Historique de mes recherches sur cette histoire de média et de médiums

Ça fait longtemps, très longtemps, que je me demandais pourquoi le terme de média est le même que celui utilisé pour médium, de la médiumnité (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9dium_(spiritisme) ).

J'y ai réfléchi, j'ai parfois cherché des infos, pour comprendre.
Et puis, au détour d'une interview intéressante,... voilà ! L'explication, là, servie sur un plateau.

Alors, je l'indique là, à la source, pour que vous puissiez y puiser les éléments fournis par ce monsieur.
Et puis je développe, parce que du coup, il faut ajouter la vision claire et constatable de ce qu'est l'Internet et le numérique en général, aujourd'hui.
Cette notion est alors très très intéressante, pour comprendre le monde tel qu'il est aujourd'hui et sera demain.

Dans mes recherches, je me souviens avoir lu il y a très longtemps un bouquin, écrit par un centralien, qui présentait le besoin de formaliser les protocoles de recherche scientifique sur les phénomènes paranormaux, comme la télékinésie, ou la capacité de voir à distance.

Pour la capacité de voir à distance, l'auteur indiquait que cela pouvait être utilisé, par exemple, pour la localisation de sous marins nucléaires à distance, comme l'aurait mis en place l'Union Soviétique à l'époque, parait-il,... etc...

J'avais lu cela je crois quand j'étais en math sup ou math spé, ... à moins que ce soit après, en école.
Mais je n'ai jamais pu remettre la main sur le bouquin, ni retrouver son titre, auteur, ou une piste pour le retrouver...
C'était un peu avant que j'avais lu l'excellent : "La nature et la pensée" de Grégory Bateson
Voir cet article et ce chapitre : "La nature et la pensée" de Grégory Bateson

L'interview qui explique cela

Sur le site Hors-Série, vous trouverez cette excellent interview :
Médiarchie - Dans le Texte - Yves Citton - Judith Bernard

L'intro de l'interview, et le démarrage de l'auteur invité, situe déjà les thématiques.

Vous noterez que dans sa première phrase, il y a déjà un "En même temps...". Au temps : 03min 53sec.
et il continue sa phrase : "repenser un peu les temporalités".
Bon, c'est que "un peu",... ouf, on est sauvé, on avait peur que ce soit beaucoup... voire totalement.
Ce qui aurait pu être fatiguant, voire dangereux (surtout pas de vague, ... hi hi hi...).
Je précise : je taquine en pointant la manière de dire les choses, mais ce qui est présenté est vraiment super intéressant.

Ensuite, vous avez la présentation de la similarité des deux notions, média et médium, au temps : 07min 41sec.
Jusqu'au temps : 09min 35sec

Ensuite, vous avez les notions de pli. La pliure.
C'est super intéressant.

Avec notamment la notion de : quand il y a des plis (temporels, spatiaux, ou agentivité) qui sont faits, par les média, et bien, notre monde il est compliqué (com-pli-qué).
Vous noterez que c'est le même sens donné au mot "compliqué", que quand les gens disent "c'est compliqué".
Au moins, là, on comprends qu'il y a des plis qui font que pour les personnes, la situation est compliquée à gérer.

Vous noterez aussi la manière délicate et subreptice avec laquelle ils glissent, l'un comme l'autre, sur les aspects pratiques de ce que sont les média, via le numérique : le comment ça marche,... on sait pas,... et on en subit les effets, sans se demander, en premier : "mais au fait, comment ça marche, ce numérique... ?".
Les média, et le numérique, sont au coeur de ce qu'on peut appeler un mystère, comme les mystères au moyen-âge... c'est à dire un truc qui constaté, et que l'on explique pas.

Et l'explication principale (pour notre sujet, ici et maintenant) : au temps 1h 02min 30sec.
Il démarre par un "En même temps..." et la suite n'est pas un truc en même temps que le précédent... c'est un régal tout court !

Au temps 1h 04 54 sec : la partie sur les fantômes, les zombies.
Super fin, surper intéressant.
Voir le chapitre à la fin de cet article : "Les-media-les-mediums, l'aliénation, l'asservissement, les fantômes, les zombies, les suivez-nous".

Cette interview est dense, subtile,... chaque moment est intense, dans les explications, dans la finesse des éléments présentés.
Néanmoins, très globalement, pour cet article de présentation de la tendance Les-media-les-mediums, voici l'explication générale d'un point clé :

Avec l'écriture, cela fait des siècles que l'on peut lire les messages transmis via le papier (ou autres support) par des personnes décédées depuis longtemps.
Idem, on peut lire les messages de personnes qui sont dans des lieux lointains.

Avec les médias, on peut les entendre nous parler, les voir bouger leur corps (l'image de leur corps)... pour des personnes lointaines (géographiquement), ou qui ont vécu dans le passé.
Idem pour des lieux : voir, entendre les sons des lieux lointains, ou qui ont existé dans le passé.

On peut voir et entendre un acteur fameux nous parler, nous exprimer un message ... ou un président d'un état, ou un pape, ...

Les média font les intermédiaires, avec des personnes qui ne sont plus de ce monde.
Comme les médiums.

Illustration qui explique bien la notion

J'avais aussi mis de coté l'émission d'Arret sur Image, qui est très intéressante.
Particulièrement intéressante, si on la regarde avec la conscience de la tendance Les-media-les-mediums.

Vous la trouverez sur le site d'ASI :
Bruno Dumont : "« France » représente la bourgeoisie journalistique"
"Pour le réalisateur de "France", le JT, "c'est du cinéma"".

Dans l'émission, dès le début, à la 6eme minute, ils parlent de zombies, pour parler des spectateurs, des auditeurs, ...
Et de fait, c'est une illustration très claire, bien commenté par l'interviewée, de ce que présente et explique Yves Citton dans l'interview et dans son livre Médiarchie.

Ils parlent de zombies, mais en fait, ils veulent dire des suivez-nous. Les zombies, c'est quand le corps est mort, dans la matière. L'asservissement, les suivez-nous, cela se passe au niveau de l'esprit de la personne. Pas de son corps.
Cf le chapitre en fin d'article : "Les-media-les-mediums, l'aliénation, l'asservissement, les fantômes, les zombies, les suivez-nous"

Globalement, ils parlent de ce qu'explique Yves Citton : les médias et les médiums de la médiumnités sont similaires.
Et en plus de ce qu'explique Yves Citton, il s'agit d'asservissement, via le moyen du numérique, en utilisant le fait de transmettre des messages.

Importance et intérêt de la tendance : Les-media-les-mediums

Le point le plus important, de ce qu'est Internet et de ce qui fait changer le monde, dans la revolution-de-la-circulation, c'est :
Avant l'Internet, pour publier de l'information, c'était difficile, pour une personne.
Il fallait un éditeur, une imprimerie,...
Maintenant, avec l'Internet, chaque personne peut facilement produire ou publier des informations, des textes, etc... des petits messages qui sont lus par tout un tas de gens de sa communauté, etc...
Et aussi produire de l'information de quand il se connecte à son application de sport pour faire son jogging, et combien de temps il fait son jogging, etc... toutes ces informations aussi.

Dans la revolution-de-la-circulation il y a aussi une deuxième facette :
on passe de sociétés focalisées sur la matière, a des sociétés focalisées sur l'immatériel, donc de fait sur l'information.

Bon, ça, c'est la base de compréhension de la cette révolution et de ce changement de civilisation.

Alors, quand on voit que les médias, au cinéma, ou dans les radios, ou dans les émissions sur Internet, etc... font parler des personnes qui sont décédées depuis des années (des anciens acteurs de cinémas, des interviews de chef de l'état, etc...) ... on voit que les médias sont en train de faire comme les médiums : ils mettent en relation les personnes d'ici et maintenant, avec des communications (images, paroles) personnes qui ont existés il y a très longtemps et qui sont décédées depuis.

Il y a la même chose aussi en terme spatial : L'Internet, les médias, nous mettent en relation, en communication, avec des personnes qui sont à l'autre bout de la planète, là, comme ça, instantannément....
Ces personnes ne sont pas dans la piece, ne sont pas ici et maintenant. Elles sont maintenant, ... mais à des kilomètres de là,... dans d'autres pays,... dans d'autres mondes on pourrait dire. Cela aussi, c'est ce que font les médiums, paraît-il...

A revoir, à préciser, à rédiger....

Les métamondes, les métavers, Les-media-les-mediums

Vous voyez le tableau, de la tendance Les-media-les-mediums : les média, la médiumnité, c'est la même chose.

Vous voyez le tableau, en ajoutant les métamondes, et les métavers ?
Avec des gafam, des multinationales, des structure-extra-territoriale grosses ou toutes petites, qui fournissent les services pour faire les intermédiaires entre les mondes, les univers ?
On va bien s'amuser dans les années à venir.

Vous avez pu constater qu'on commence à parler de jumeau-numerique, dans les médias.
Pour faire des simulations de choses en numérique, des choses qui existent en mode matériel.
Ces simulations, c'est l'utilisation précise et exacte du mot Virtuel. Ce mot qui a été utilisé de manière déviée, pour cacher la trouille qu'ont les gens de la partie numérique de l'évolution du monde, avec ce numérique qu'ils ne maîtrise pas du tout.

Et bien, ... les métamondes, et les métavers, ce sont les jumeau-numeriques de mondes entiers, c'est à dire l'environnement d'une personne, ou d'un groupe de personne.
Les-media-les-mediums sont des personnes et des services qui font les intermédiaires entre ces mondes et ces univers.

Avant le numérique, avant le multi-média (notion des années 2000,... waouh, au coeur de la net-economie...avec les NTIC... (je vous laisse chercher ce que c'etait....)), quand il n'y avait que l'écriture pour transmettre des messages,...
Et bien avant, un métamonde, c'était un roman ! Un truc qui transmettait un message, venant d'un autre monde, et permettait à la personne de se faire une idée, de vivre à travers le roman, ce qui était dans ce monde là...

Si vous voulez approfondir ces notions, et votre compréhension des évolutions en cours, il y a déjà ces choses décrites dans les CRIs :
Dans cet article (format html ou pdf) du 27 avril 2018 : " Evolution pour Une_Entreprise_ou_une_Organisation 2015 a 2030 - Suggestions générales d’évolution des activités"
Ce chapitre : 2.5.1 Information, immatériel, virtuel, matériel, tangible et monde réel 15

Et dans cette article plus récent :
11 mai 2020 : Constats et réflexions sur les synergies entre corps, sensualité, et immatériel, numérique


Ceci est écrit vite, là,.... à revoir... à préciser ou arranger si besoin, ... à développer dans d'autres articles, si besoin.

Les métamondes, les métavers, Les-media-les-mediums : quand ?

Si on considère globalement tout cela, dans le même lot : a la fois Les métamondes, les métavers, Les-media-les-mediumsLes métamondes, les métavers, Les-media-les-mediums, alors, globoalement, cela a démarré il y a quelques décennies, dans les années 1989-91, et 92 et 94-95.
Notamment avec l'arrivée de l'Internet, des téléphones mobiles, de l'informatique grand public, ou aussi avec la publication du Samouraï Virtuel - Snow Crash de Neal Stephenson dans ces eaux là.

Ensuite, coup d'accélerateur en 1995-96 (début de l'internet à grande échelle, de telephone GSM, ...)

Et puis plongeon en début 1998.
Généralisation collective à grande échelle, au niveau mondial.
Cette période 91-98 a été notamment celle de développement des startups, avant l'effervescence abusive de la net-economie et de la bulle spéculative qui a suivi, en 1998-1999 et 2000.

Puis, ... je passe rapidement ... cela prend un virage et une accélération forte en 2021 (année d'expérimentation) et 2022 (année d'ivresse de sens).
Avec quelques pointes et intensifications en mai 2022, avec la période de remise en question en terme de transmission de la valeur matérielle, du rapport entre la matérialité et l'imatériel, la créativité en communication, le sens données aux choses matérielles et aux choses qu'on fait (ou ne fait plus).

Cela va prendre un ampleur, et une stimulation phénoménale à partir de :
Toute fin 2024 et début 2025, pour un découplage fort entre les mondes de matérialité, et ceux d'imatérialité (dont les mondes informationnels, numériques, qui n'en sont qu'une partie, l'univers d'une marque par exemple est immatériel, mais pas numérique).
Juillet 2025, pour le démarrage de la tendance à ... ben je sais pas encore comment la nommer de manière précise.
Et en avril 2026, tchou !.... ca part fort et pour un bon moment ! (pour cette tendance... la revolution-de-la- ou la revolution-du-.... vraiment, je sais pas,... je vais y réflechir...)
J'aurai le temps de revenir sur cela d'ici là... notamment sur la période du premier semestre 2026.

On a le temps de voir venir : là en 2022, c'est encore tôt.
Et puis, c'est toute une période d'évolution qui démarrera là, ... pas forcément en un jour hop d'un coup !

A propos de Juillet 2025 : la tendance à... que je ne sais pas comment nommer, là maintenant.
Il y a un truc qui m'est venu : la revolution-des-references.
Cette tendance, qui démarre en Juillet 2025, fait partie de la revolution-de-la-circulation (qui va durer 200 ans environ).
La revolution-des-references, cela dit globalement bien ce que cela sera, dans la fluidité et la révolution de ce que sont les références, et points de référentiels, dans le monde... cependant, ça ne va pas, comme nom, parce que ca dit ce qui va être bazardé, plutôt que ce qui sera et va s'installer (si on peut parler d'installation, quand les références se baladent dans les airs ou dans la nature...).
C'est comme dire la revolution-de-la-stabilite-ancree, au lieu de dire la revolution-de-la-circulation.
Donc faut trouver un nom pour cette tendance : revolution-de-la-fluidite peut être ? ou bien ... pas de révolution,... que la fluidité et l'évolution...
Vite, revenons à nos moutons,... et à nos mondes divers, monde-hors-sols, et tendance média et médiums....

Structure-extra-territoriale, dimensions spatiales et temporelles

Bien entendu, vous avez fait le lien entre la tendance Les-media-les-mediums, et la tendance à la structuration de manière Structure-extra-territoriale.

Et avec les constats et réflexions qui sont présentés dans cet article :
07 mai 2022 : Les CRIs : Structure-extra-territoriale, dimensions spatiales et temporelles, metamondes.

Cet article n'est pas encore rédigé... le 8 mai 2022.
Cependant, là, déjà,... vous avez le lien !
pffff faut tout faire ici, ... faut faire les liens, faut faire les intermédiaires techniques et fonctionnels entre les articles qui sont reliés ensemble par un sens commun, ou plutôt une progression de sens...... pfff, quel Kravail !

Les-media-les-mediums, et le pouvoir-d-acces

Vous voyez la relation, entre Les-media-les-mediums, et la notion de Pouvoir-d-acces.
Et l'importance, du coup, du Pouvoir-d-acces.
D'où, à notre époque, là, depuis disons quelques années (2020, par exemple,... quand il s'est passé des choses...), l'importance de Pouvoir-d-acces plutôt que Pouvoir-d-achat.

Vous trouverez l'article là :
29 avril 2022 : Les CRIs : Pouvoir-d-acces plutôt que Pouvoir-d-achat.

Il n'est pas rédigé... j'en suis désolé.
Il faut dire que c'est un article facile (à priori), alors, je le reporte pour plus tard, quand j'aurai du temps ... et que j'aurai un moment sans me concentrer beaucoup... (à priori... on n'est pas à l'abri d'une surprise, dans ce genre d'aventure les-CRIs....)

Les-media-les-mediums, l'aliénation, l'asservissement, les fantômes, les zombies, les suivez-nous

Cf le chapitre ci-dessus, l'interview de Yves Citton.
Il y a cette explication très fine, sur les notions de fantômes, de morts-vivants et de zombies.

C'est une autre manière de dire, en utilisant les tendances des CRIs :
asservissement-par-les-services-numeriques-centralises-et-mondiaux, et les suivez-nous.

C'est intéressant, cette manière de présenter l'asservissement d'une personne, par le fait qu'elle soit comme hantée, par un fantôme, qui vient l'influencer, ou exercer son emprise sur elle.
Ou bien qu'elles soient des morts-vivants ou des zombies.
Comme s'il fallait qu'elle soit morte, pour que ces choses (les asservissements) se produisent. Alors qu'elle est bien vivante, ... au niveau de son corps, et dans la matière. C'est son esprit qui est sous emprise.
C'est plus simple de parler d'asservissement, non ? surtout à une époque comme la nôtre, qui adore la technique, la technicité, les robots, les asservissements mécaniques, etc.
Il me semble...

En tout cas le constat est là :
Il y a dans les médias, une forme d'aliénation et de mécanisme de fantôme, de zombies, comme pour la médiumnité.

Des limites ! dans Les-media-les-mediums

Bon, j'arrête là cet article de présentation de la tendance Les-media-les-mediums.

Parce que sinon, je sens que je vais dériver sans cap précis...

Le souci, avec les médias, et les médiums, c'est que c'est comme un océan immense, sans fin, sans limite, incommensurable,...
et qu'on a vite fait de se faire prendre dans les courants, et entraîner au-delà de ce qu'on pensait ou qu'on avait prévu, ....

Avec l'internet aussi, vous avez remarqué : "on navigue, on surfe sur internet...."
Et, si on ne fait pas gaffe, on a vite fait d'y passer une heure ou deux, à consulter, regarder, lire, écouter, des tas de trucs, ... en s'éloignant de ce qu'on pensait venir chercher, etc...

Ces médias, cet internet, ces médiums, ... sont de sacrés coquins... et des univers incommensurables.
Heureusement qu'il y a des Gafam, des multinationales, etc... pour faire l'intérmédiaire et nous donner accès à ces mondes là.



Creative Commons License  "Les CRIs : La tendance : Les-media-les-mediums. vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 12/05/2022 / Mis-à-jour : 12/05/2022