Un peu, ... Exactement,... Tout à fait, ... Absolument,.... et autre modes dans les manières de parler...

Vous trouverez, dans cet article des Constats - Reflexions - Impulsions (CRI) intéressants sur les modes et manières de se parler.
Les chapitres sont :


Creative Commons License  "Les CRIs : Un peu, ... Exactement,... Tout à fait, ... Absolument,.... et autre modes dans les manières de parler...." vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 11/08/2020 / Mis-à-jour : 11/08/2020


Un mail de CRI du 14 avril 2016

Cet article est la copie mise en forme d'un mail de CRI du 14 avril 2016.

Je suis tombé dessus par hasard, en cherchant "féodal" dans les archives des mails de CRI (voir Le site est en cours de réalisation).
En voyant que le boulot avait déjà été fait, je l'ai mise en ligne.

C'est que sur ce sujet, je me dis très régulièrement : "faut vraiment que je fasse un article sur ces manières de parler... ".
Je ne me souvenais plus de l'avoir fait...
C'est l'inconvénient des mails, ... on les écrits, on les envoie, ... et ca passe...

C'est donc du réchauffé... mais d'une part, c'est le genre de plat qui se prend du goût quand on le réchauffe...
Et d'autre part, vous verrez, ... c'est encore tout à fait d'actualité... comme quoi, fallait absoluement le publier.

Bonne lecture




Sujet : cri : Exactement,... Tout à fait, ... Absolument,.... et autre modes dans les manières de parler... // Fwd: cri : le grand saut : voici une vision interessante, de ce que l'on peut voir .... Fwd: rifkin - note de synthèse "la nouvelle société du coût marginal zéro"
De : adresse_email_de_CRI_10
Date : 14/04/2016 à 18:21
Pour : adresse_email_de_CRI_10

Hello,

Comment ca va bien ?

aujourd'hui, à quelques jours du 17 avril et d'un coup d'arret et déboussolage qu'il sera interessant d'observer, l'ambiance est à la bonne humeur, l'optimisme, et le tout va bien.
donc, je vous demande directement si cela va bien, parce que forcément, cela va bien.

si vous trouvez que j'exagère, alors, on va pouvoir faire un club, avec ceux qui utilisent aussi le langage d'une manière "un peu" outrancière.

ce qui n'empêche que l'ambiance est au beau, et qu'il faut en savourer la douceur.

mais revenons à nos moutons, et mots qui donnent le ton.

c'est un long mail.
vous pouvez le lire par morceaux.
et en garder un peu pour le we.
ca ne refroidis pas, et ca se garde très bien au frigo des mails....

Les "un peu"....

Les "un peu".... j'en avais expliqué la merveille, quand ils sont apparus, il y a un an environ.

Cf le mail ci dessous :
et pour rappel :
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
on saute.... "un peu" ?.

j'ai remarqué dans l'actualité, dans les média, et chez les personnes que je croise, une forte augmentation de l'utilisation de l'expression "un peu".
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

vous y trouverez l'explication, à mon avis, de cet outrance de l'utilisation des "un peu", et "d'essayer un peu de", dans le langage et les dire des gens, en général.

j'ajouterai un point.
j'avais pointé, en début 2015, que certains mouvements et actions, visible dans les médias, étaient des paravents, pour ceux qui préféraient planquer leurs soucis, et leur trouille du grand saut qui s'annonçait (juste devant,... au printemps 2015), plutôt que de faire face et évoluer avec le mouvement général.

les "un peu", et les "d'essayer un peu de ", était, et sont encore, à mon avis, une manière pour certaines personnes, de tenter de tortiller du cul pour essayer de chier en rond dans un escalier en colimaçon.... et de la sorte de continuer à planquer la gêne de ce qui se produit devant eux,...
C'est "un peu comme" s'ils voulaient dire les choses, mais étaient géné par l'ampleur du truc énorme...... un peu comme s'ils avaient peur que la concierge se pointe (dans l'escalier en colimaçon....).

l'utilisation à tout bout de champs des "un peu" est, à mon avis, l'expression de la gène face à l'énormité des changements et des bouleversements, dans le monde, et localement, autour de chacun.

bon, mais les "un peu" ne sont pas le sujet de ce mail.

dans ce mail, je vais "essayer un peu" d'expliquer un autre phénomène du langage courant dans les paroles des gens, et des médias.....
en fait, je vais expliquer vraiment, en mettant les pieds dans le plat, et pas qu'un peu....


Les faits : Exactement-Tout-a-fait-Absolument

Ca fait un moment que j'ai remarqué, dans les média, et avec encore plus d'horreur dans les paroles des gens que je cotoie, l'utilisation extra-ordinaire, des mots suivants : Exactement, Tout à fait, et Absolument.
Ca  fait plusieurs mois.

Vous l'avez surement aussi remarqué.
Il y a une utilisation croissante, et à tout bout de champs, de ces trois mots/expressions.

je mets les trois mots/expressions dans le même panier, et je ferai plus tard, un peu plus loin dans ce mail, les explications pour chacun séparément.

Ca fait un moment que je bouillonne d'écrire sur ce phénomène de société.... et que je ne me lançais pas.
J'en peux plus d'entendre des exactements si souvent !
(ils dénotent une incohérence, dans ce qui est exprimé, en plus d'un phénomène global de société.... alors, je bouillonne quand j'entends cela...)

Alors voilà !... j'écris ce mail pensé depuis longtemps,... pour quelques explications sur ce phénomène de société.


Une illustration, lors d'une interview.

Voici une illustration, lors d'une interview.
L'interview est en plus interessante, par elle meme, alors vous ne perdrez rien à l'écouter aussi pour ce qui est dit.

et ce qui est remarquable, c'est que Matilde Lemoine, n'utilisaient pas autant le mot "Exactement".... avant.
Matilde Lemoine, elle est interessante, et que ca fait plusieurs années que je l'ai entendue, et qu'elle est interviewée, ou qu'elle participe à des émissions (sur BFM ou d'autres radios, quelques fois à la télé).
Là, dans cette interviews,... vous ne pourrez pas les manquer, les "Exactements", c'est toutes les deux minutes, presque à chaque début de réponse ou prise de parole, dans le dialogue avec le journaliste.....

L'interview, vous la trouverez là :
Le renforcement de la zone euro est une des raisons de l'annonce du référendum britannique", Mathilde Lemoine - 13/04
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-renforcement-de-la-zone-euro-est-une-des-raisons-de-l-annonce-du-referendum-britannique-mathilde-lemoine-1304-794022.html

Ceci n'est qu'une illustration,... comme il y en a plein d'autres.
ce qui m'afflige, c'est que Matilde Lemoine est une des rares personnes qui ces dernières années disaient des choses interessantes, et qui là, en tombant dans ce travers de l'utilisation outrancière du mot exactement, montre clairement le coté foireux de ce qu'elle dit.
ce qui m'amuse, c'est que cet usage des Exactement-Tout-a-fait-Absolument est risible, tellement il est outrancier.
c'est à mourrir de rire... enfin, disons plutot c'est "un peu" à mourrir de rire....


La méticulosité.... à une tel point qu'on tente d'atteindre l'idéal

Vous l'avez lu maintes et maintes fois dans les mails de CRI, il y a une tendance de fond, générale, dans les évolutions de ces dernières années, et que j'exprime par : "discrèt, besogneux, méticuleux, pointilleux, administratif, pas de vague".
ce à quoi on peut trouver aussi, selon les contextes, la purification, l'épinglage des corruptions (celles par l'oppulence d'argent et l'apparat), et l'idéalisme, voir l'utopie.
ce à quoi on peut trouver aussi, selon les contextes aussi, le retour aux sources, à la nature, au non gaspillage, à la récup, à la vie en communauté, et à tout ce qui permet de faire les choses de manière parcimonieuses, sans grands moyens ni ostentations dans les résultats.

une tendance qui est en fait une génération.

dans laquelle, vous mettez, bien évidement, l'informatique, pointilleuse, méticuleuses (surtout pour la saisie des informations dans les formulaires, les mots de passe, les identifiants de comptes, ... et le flicage via l'accumulation des données sur tout ce que vous faites ... ou presque).

bref, .... il y a cette tendance.

et depuis quelques mois (disons septembre 2015), il y a une intensification de ces éléments.
c'est la faute à Jupiter et aux noeuds lunaires....

cela va durer jusqu'en fin 2016, début 2017.

donc, on est dans une intensification du méticuleux, du pointilleux.... et des idéalismes.

d'où, logiquement, l'apparition de cet usage outrancier de "Exactement-Tout-a-fait-Absolument".

Des réponses précises.... jusqu'à l'absolu

le pointilleux ne répond pas à peu près à une question.

il répond exactement !

à la boulangerie en train de compter vos piecettes : "heu, excusez moi, combien c'était,.... 2 euros 46, ... c'est ça... ?"
"Exactement !...."

voilà une réponse précise, et on ne déconne pas avec les détails.... c'est exactement cela au centime près !

A ce propos, profitez en, parce que les piecettes, y en aura plus un jour.
Exactement !
je vous le dis, moi.
on n'aura plus chercher les petits centimes, dans la poche ou le porte monnaie.
on paiera en numérique sans contact, sans matière, ... on aura atteint l'absolu de la desincarnation et le monde sera dans le bonheur du nirvana.

mais revenons à nos exemples d'utilisation du mot Exactement.

Avec un policier qui vous ont arrété (pas vous, des gens qui conduisent comme des dingues....), donc qui ont arrété une personne pour excès de vitesse : "heu.... vous dites que je roulais à 74 km/h dans cette rue en ville, 24 km/h au dessus de la limitation de vitesse ?!!!"
- "Exactement !...."
- "et que ca va me faire enlever 3 points de permis... !!!"
- "Exactement !...."

là encore, on se doit d'être précis, et dans l'exactitude des faits et éléments.

là encore,... à ce propos....
et bien, profitez en, parce que bientot, vous ne pourrez plus faire ce genre de choses : des dépassements de limite de vitesse,... ni des arrets par les policiers.
ils ne vous arrêteront plus... votre déplacement sera enregistré, mesuré, ... dans un véhicule autonome qui ne vous permettra ni de dépasser la limitation de vitesse, ni d'être arrété par les policier.
on risque d'ici là de mettre au chomage de nombreux membres de la police,... mais bon, je ne pense pas que cela posera de problème : qui ne voudrait pas d'une société sécurisée par des robots, des outils numériques, des véhicules sans conducteurs,... qui assureront un controle permanent et une sécurité absolue.... ?

"Tout à fait !".
vous êtes d'accord avec moi.....
ca fait plaisir....

"Tout à fait !" est une manière elliptique de dire : "C'est tout à fait cela !"
ou bien : "Je suis tout à fait d'accord avec cette nouvelle procédure !" ou bien "Je suis tout à fait d'accord ce que vous dites !".
on fait une ellipse sur le sujet et le complément de la phrase.
il ne reste que le "Tout à fait",... ce qui compte, c'est que c'est total ! et factuel.

On l'entend beaucoup moins, dans les médias et dans les paroles des gens.
Je trouve.
Mais il est là... et je pense que sont usage va se renforcer, s'intensifier.
on verra si mon pronostique est bon, ... d'ici quelques mois ou une ou deux années...

Enfin, pour terminer avec le troisième mot : Absolument !
Vous trouverez quelques exemples d'usage habituel, ici : http://www.cnrtl.fr/definition/absolument
Absolument, je fais la feignasse, et je vous renvoie à un lien sur un site internet, pour les illustrations d'usages...

Là, on en appelle à l'absolu.
quitte à être idéaliste, autant donc s'occuper d'absolu.

L'idée qui est dans l'utilisation de ce terme est la suivante : "Dans l'absolu, alors oui, .... c'est ....".
on invoque une intensité des choses, une manière très importante de faire les choses,... en faisant référence à l'absolu.

Avec l'absolu, on est hors du temps, de l'espace, des connaissances, des contraintes.

Donc, pour reprendre le tableau général, avec les "Exactement-Tout-a-fait-Absolument", on exprime habituellement :
 - Exactement : la réponse précise, et méticuleuse, qui s'exprime dans l'exactitude des choses et des faits mesurés.
 - Tout à fait : l'accord total, et factuel, avec une chose, ou ce qui vient d'être dit.
 - Absolument : la manière de faire une chose, de s'impliquer, qui est hors du temps, de l'espace, des connaissances, des contraintes, c'est à dire une réponse qui est dans le nirvana idéaliste.

Voila pour les utilisation habituelle de ces trois mots/expressions.

L'utilisation outrancière d'Exactement

qu'est ce qu'il se passe, qu'est qui est exprimé, en fait, ... quand une personne utilise souvent le mot "Exactement" pour répondre à une question ou à une suggestion ?

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
- le cas de l'exagération de la précision.
Exemple :
 - "Donc si je commande mon nouveau téléphone via le site internet, je le recevrai par colis, plutôt que l'avoir directement dans le magasin."
 - "Exactement !...." répond fièrement le téléconseiller ou le vendeur dans le magasin.

en quoi cette question demande une exactitude dans la réponse ?
à part pour affirmer de manière outrancière une chose simple, qui aurait pu se suffire d'un "oui.", ou d'un "c'est cela".
voire.... d'un "Tout à fait", pour marquer l'accord total et factuel.

l'exagération de précision est, à mon avis, un symptôme significatif de l'affirmation d'un sentiment de puissance et/ou d'un sentiment de sécurité à appliquer les procédures.
dans une société et génération qui se complet dans le méticuleux, et l'administratif... s'en étonnera-t-on ?
("Exactement !.... répondent en coeur les fans de mes mails de CRI....)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
- le cas de la soumission teinté d'affirmation de différence et de puissance
Exemple : dans une interview :
 - "donc votre nouveau service de livraison de pizza est comme les autres, mais avec en plus le fait de livrer un peu plus vite, donc d'être plus productif et rentable pour vos actionnaires"
 - "Exactement.... notre plateforme est piloté par les données recueillis sur les clients via facebook, et comme on connais quand, où, et qu'elle pizza veut la personne, avant même qu'elle ne le sache elle même, on peut sonner à sa porte avec la pizza de ses reves, avant les 30 minutes de livraison des concurrents...."

vous noterez la différence entre la question, et ce qu'elle suggère (par ce qu'à cru comprendre l'intervieweur).... et la réponse de l'interviewé.

et pourtant, il y a ce "Exactement" qui est mis en début de réponse, pour introduire une réponse qui est exactement autre chose que ce qui était suggérée ou demandé....
Ce "Exactement" semble être mis pour dire : oui, je me soumets à ce que tu me suggères de répondre,... mais en fait, dans la suite, je pars à fond dans mon truc, et c'est bien autre choses que ce qui était suggéré par la question, et dans la question.
En gros, le "Exactement" est incohérent. Il est un début de réponse de faux cul.
la cohérence serait : "Pas tout à fait,... c'est plutot cela...."
ou alors : "Non, pas du tout,.... ce que nous faisons, c'est...."

pour qu'il y ait cohérence, après un "Exactement", il n'y a pas de chose en plus pour redire ou dire autrement les choses.
c'est "Exactement" cela, point !
Cf les exemples ci dessus, dans la boulangerie, ou avec le policier.

En général, ce cas est très visible quand l'interviewé est un jeune, qui affirme un truc nouveau, et qu'un vieux lui pose des questions, ... pour essayer de comprendre.

l'exemple que j'ai mis là, ci dessus, est un tantinet exagéré, mais cela permet de bien voir l'écart entre la question et la réponse.
et puis, vous n'allez pas chipoter méticuleusement et pointiller sur les détails, n'est ce pas ?

pour un exemple réel : écoutez l'interview de Matilde Lemoine, que j'ai cité au début de ce mail.....
c'est éloquent.

L'incohérence dans l'utilisation exagérée d'un "Exactement" est le symptôme d'un truc qui ne va pas dans la manière dont la personne répond, et par rapport à son positionnement, par sa réponse.
Ce truc qui ne va pas, c'est une fausse soumission, teinté du besoin d'exprimer une affirmation de différence, et de puissance.
Cette soumission est motivé par le besoin de ne pas faire de vague.... en prétendant à une précision exacte de ce qu'à dit le questionneur,... alors qu'en fait, le répondeur veut dire autre chose, ... qui dérange "un peu".

Dit autrement :
 - je te dis "Exactement" pour te faire sauver la face de celui qui est censé mener la dance
 - mais ce exactement est incohérent avec ce que j'exprime ensuite
 - et en gros, je ne veux pas faire de vague, mais je te nique la gueule en douceur....

Un petit exemple pour s'amuser :
Non mais là, tu exagères, .... c'est n'importe quoi, ton truc que les gens utilisent trop le Exactement, ... tu joues sur les mots !!!
Exactement ! c'est parce que les gens ne sont pas comme ca, c'est seulement la tendance qui veut cela....  et cela se passe sous nos yeux, là, et je trouve interessant d'en faire le constat.... mais ce n'est qu'un constat.

L'utilisation outrancière de Tout à fait

Actuellement, cette expression, les "Tout à fait" ne sont pas encore, de manière flagrante, utilisé de manière outrancière.

Ils le seront quand on passera à la mise en oeuvre.

j'explique :
 - les "Exactement" qui sont utilisés outrancièrement sont des signaux intéressant d'une affirmation de choses nouvelles, différentes, ... et dérangeante,.... mais sans faire de vague.
 - pour l'instant, on affirme,...
 - demain, on réalise, on développe ce qui a déjà germé, etc...

là, je pense qu'on verra les Tout à fait se développer.

ils seront l'expression, à mon avis, d'une soumission, via un "engagement total et factuel" des personnes, dans les situations de réalisations des changements, des choses nouvelles.... et des choses qui dérangent.

à propos de choses qui dérangent, ... les "Tout à fait" seront peut etre une expression qui sera beaucoup utilsée par ceux qui collaboreront à la réalisation ... des choses qui dérangent.
Comme la barbarie en entreprise, avec les collaborateurs, qui feront les choses....
"Donc, demain, tu mets en place le nouveau logiciel qui mesure et enregistre le temps que met un collaborateur pour aller pisser ?"
"Tout à fait", répondra le collaborateur avec un grand sourire.

L'utilisation outrancière de Absolument

En général, ce sont les plus vieux, qui utilisent les Absolument.
En tout cas, les moins jeunes.
les 55 - 75 ans.

ceux qui sont encore aux commandes, mais qui sont paumés.

quand ils veulent faire genre : "on est dans la tendance méticuleuse, idéaliste",... on répond "Absolument", pour dire "oui", ou "oui, c'est cela".

il faut simplement dire une choses : cette génération est hors du temps, ... et déconnecté de la planète sur laquelle ils vivent, et qu'ils laissent à moitié saccagée aux générations suivantes (génération suivante est un concept qu'ils n'ont d'ailleurs pas intégré, puisqu'ils vivent hors du temps).

s'étonnera-t-on qu'ils se réfugient dans un absolu, pour affirmer leur agrément ?

cf ci dessus :
 - Absolument : la manière de faire une chose, de s'impliquer, qui est hors du temps, de l'espace, des connaissances, des contraintes, c'est à dire une réponse qui est dans le nirvana idéaliste.

une autre manière de le dire : ils sont tellement paumés, qu'ils sont satelisés hors du temps, de l'espace,...

l'utilisation outrancière des Absolument est similaire à celle des Exactement.
Elle dénote une incohérence dans la réponse, avec une affirmation de puissance dissimulée derrière un "on ne fait pas de vague", et on ne s'oppose pas frontalement.
Avec une orientation sur l'absolu, plutot que sur la puissance du méticuleux, précis, et exact.

Cette utilisation est la manifestation de la partie très idéaliste de la génération et tendance de fond en cours.

bon, pas grand chose d'autre à dire sur les "Absolument".

Incohérence et antidote

L'utilisation outrancière des Exactement-Tout-a-fait-Absolument dénote une incohérence.
Ils sont des symptomes qui vous révèlent certaines choses.

*--------------------------------------------------------------------------------------------
L'utilisation en continue : Ils sont utilisés à tout bout de champs :
 - votre interlocuteur les utilisent comme pour ponctuer ce qu'il dit, ou à chaque introduction de ce qu'il veut vous dire
 - il les utilisent beaucoup trop, ... même parfois deux, trois fois de suite (à mourrir de rire)
Exemple :
 - Alors, vous avez finalement décidé de partir en Australie !
 - Exactement... Exactement... je pars demain, l'avion décolle à 16h
des fois, vous avez droit à 3 Exactement d'affilé.... ! MDR !

=> voici ce que vous pouvez constater :
 - votre interlocuteur est géné
 - il ne veut pas faire de vague, même s'il va en australie pour les spots de surf
 - il ne veut pas que vous perdiez la face, même si vous n'en n'avez rien à foutre qu'il aille se perdre dans un trou paumé en australie et que vous êtes content pour lui
 - il a peur de décevoir, il est dans un mécanisme de soumission, par habitude d'un système dans lequel on lui a éduqué le sens de fermer sa gueule pour que rien ne bouge dans un monde conservatiste dans lequel on était censé être tous bien au chaud, mais en fait, ce ne sont que les vieux qui vivent comme des pachas, et les jeunes n'ont qu'à pas faire chier. (bon, ce constat, il est un peu outrancier,... mais un peu seulement.... et puis, il fait "un peu" du bien à écrire...)
 - en général, vous pouvez aussi constater qu'il est plutot jeune... et qu'il a bien raison de se barrer en australie !.... mais pourquoi cette gene, et ce besoin de se planquer derrière ces expressions à la mode... ?

*--------------------------------------------------------------------------------------------
Ils sont utilisés une fois, comme ca, avec une incohérence marqué entre la question, le contexte de la conversation, et la réponse qui suit le Exactement.
Il est utilisé une fois comme ca, mais pas "Exactement" et point!
c'est "Exactement,... et blah blah blah je t'explique la vie...".

=> voici ce que vous pouvez constater :
  - la personne ne veut pas faire de vague, ne veut pas que vous perdiez la face,
 - mais en fait elle exprime une affirmation de puissance, et vous dit en gros que vous n'avez rien compris.
 - vous pouvez aussi constater que la personne se prépare, discrètement, besogneusement, mais certainement à vous nicker la gueule, ou à nicker le système en place,... mais cela, vous pouvez le constater seulement en fonction de ce qui est dit ensuite.

un truc à tenter, dans ces cas là :
 - vous vous mettez à lui dire des "Tout à fait" à tout bout de champs.
- c'est à dire que vous lui faite part de votre accord total et factuel.
il me semble que sa réaction sera intéressante.
c'est à tenter.... pour expérimenter et voir ce que cela donne.

*--------------------------------------------------------------------------------------------
la personne vous lache un Exactement, une fois, comme cela, qui exprime une précision exacte, quand le contexte et la réponse qu'elle vous fait ne demande pas de précision ni d'exactitude.
ou que la réponse n'est pas exacte du tout !

Exemple : "bon, donc tu passes demain dans l'après midi ! .... ok ?"
- "Exactement !"

=> voici ce que vous pouvez constater :
 - c'est un abruti, (au sens propre du terme,... il subit un abrutissement qui l'empeche d'utilise tout sa finesse, sa subtilité, voire sa simplicité, pour vous répondre,... avec une réponse comme "oui", ou "ok"....).
 - c'est quelqu'un qui a besoin de se rassurer dans une précision et une exactitude des choses,.... par exemple,...parce que le monde est tellement en train de changer que cela fait très peur
 - c'est le cas d'une personne qui suit la mode, le mouvement, et se met à utiliser ce terme parce que cela fait bien, parce que d'autres le disent aussi.
 - c'est le cas d'une personne qui suit la mode, et trouve cela bien, parce que la précision normative d'un "Exactement" permet d'éviter la poésie, le charme et la douceur de la relation et du rapport flou, mais humain, entre les personnes.
Exemple :
"Tu veux un sucre, dans ton café ?... "
"Exactement !"
Il aurait pu répondre : "oui, s'il te plait", ou "oui, ... un, ... merci,....."
là, il vous dit : tu en met un exactement, et pas plus... et je te remercierai un autre jour, quand la météo sera à la douceur des relations, plutot qu'à la précision exacte du nombre de sucre dans le café....


Ce qui est bien, dans ce truc qui sent pas bon....   

positif !
il faut faire du positif !

c'est pas parce que vous pouvez voir une incohérence flagrante dans l'usage de certains terme, et dans certaines modes de la société, qu'il faut tout voir en noir, en négatif, et en faire un drame!

ce qui est positif, c'est :
 - après le grand saut, on fait un grand ménage.
 - un ménage méticuleux, difficile, mais qui se fait, besogneusement.
 - cela aurait pu se faire autrement, avec une guerre, des drames,... alors que là, le ménage et la transition (alchimique) se fait par petit bout, sans vagues
 - cela passe par une manière de faire méticuleuse, qui aime la précision, le détail.... et qui se complet dans l'utilisation outrancière des mots/expressions Exactement-Tout-a-fait-Absolument

ce qui est positif, c'est que même s'il y a des incohérences, que les gens sont un peu perdu dans ces évolutions et nouvelles orientations,... les choses se font sans vagues, et par petit morceaux, ... plus facile à faire que si tout venait d'un coup, ... à coup de dictatures, à coup de canon,... ou à coup qui font mal ....


l'expression d'un souhait de fiabilité, dans un monde incertain

Le exactement n'est pas exactement une formule douce, poétique, relationnelle.

c'est plutôt une expression dans le domaine de la mesure, des faits, et de l'organisation.

au delà des incohérences, des trucs complexes à analyser, de son usage outrancier,... etc.... il y a des fois où c'est assez simple à comprendre.

Exemple :
 - "tu veux que je viennes te chercher au train ? tu arrives par celui de 19h20 ?"
 - "Exactement"

vous savez que vous avez intérêt à être à l'heure..... en plus....

avec ce monde en évolution intense,... le besoin de précision, d'exactitude, ... est un souhait tout à fait légitime, compréhensible, ... et humain.


Et voilà !

Je l'ai fait, ce foutu mail de CRI sur les Exactements !
bouh,.... j'y ai passé du temps.
mais ca vaut la peine,... parce qu'on n'a pas fini d'en entendre, des Exactement.

ca pose les éléments complets, pour ensuite pouvoir y faire référence, sur des constats, des variantes, des illustrations....


A+
A



Creative Commons License  "Les CRIs : Un peu, ... Exactement,... Tout à fait, ... Absolument,.... et autre modes dans les manières de parler.... vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 11/08/2020 / Mis-à-jour : 11/08/2020