L'argent : synthèse des notions clés,... et deux illustrations flagrantes.

Vous trouverez dans ce "Document_emails_de_CRI_10" des Constats - Reflexions - Impulsions (CRI) intéressants sur :


Et je vous souhaite une vie spirituelle, pleine d'argent...


Creative Commons License  "cri : L'argent : synthèse des notions clés, et deux illustrations flagrantes." vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.


Sujet : cri : L'argent : synthèse des notions clés, et deux illustrations flagrantes.
De : adresse_email_de_CRI_10
Date : 08/10/2016 15:31
Pour : adresse_email_de_CRI_10

Hello,

titre complet :
cri : L'argent : synthèse des notions clés, et deux illustrations flagrantes. // cri : Avec l'argent, maintenant, on n'a plus peur de perdre ce qu'on avait ....  // cri : L'argent, un média social et un moyen de travail... ca bouge en septembre 2016 et pour l'année à venir  // cri : si vous avez de l'argent,....  // Fwd: cri : l'argent a toujours été une information.... mais il change de mode de fonctionnement....  //  Fwd: cri : quelques exemples illustrant monnaies-confiance-actions-et-obligations // Fwd: cri : la monnaie n'est plus sous tendue par l'or, ni par les dettes,.... mais par.... les actions en bourse //  Fwd: cri : quelques exemples illustrant le pouvoir de la trace-de-l-argent... et décision de la fed
******************************************************************************************************

Voici une illustration flagrante des notions sur l'argent, qui sont décrites dans les mails, et qui montre à quel point la société et le monde sont en train de changer.

Je commence par faire une petite synthèse des notions clés que j'ai développé au fil des 3 dernières années.

Ces notions sont des constats.
Elles sont "énormes".
C'est tellement énorme .... que je ne vois personne en parler, ou écrire, sur ces notions et sur ces constats que l'on peut faire sur l'argent, ...
Sauf dans les mails de CRI : il n'y a que là qu'on parle de ces évolutions, et de ces notions sur l'argent.

Peut être que certains penseront que ces notions sont fumeuses, pas possible,.... tellement c'est énorme.
et pourtant, dans la suite de ce mail, vous trouverez deux illustrations flagrantes de ces notions.

Ce sont deux constats, dans l'actualité, qui montrent que ces notions sont déjà en place, en train de se dérouler sous nos yeux.

Réciproquement, ... comme visiblement les médias ne savent comment expliquer ce qu'il se passe, là, sous nos yeux,.... ces notions sont intéressantes, puisqu'elles expliquent simplement ce qu'il se passe.

Les chapitres de ce mail sont :

Personne n'en parle,...

Bon, je ne vois personne en parler ni écrire, ni faire des films ni faire des vidéos,... mais c'est peut être parce que je vis dans ma bulle, isolé, sans contact avec l'extérieur et les flux d'informations qui circulent partout sur la planète.

En tout cas : vous ne trouvez pas ces notions, ni ces constats,.... même pas là :
chaine youtube : Heu?rekLes_emails_de_CRI_10 https://www.youtube.com/channel/UC7sXGI8p8PvKosLWagkK9wQ/about

ni là :
http://leseconoclastes.fr

si vous voyez un endroit qui parle de ces choses là, qui évoque ces constats, notions, sur l'argent,... j'aimerai beaucoup que vous me les indiquiez.
cela serait super.

Notions clés sur l'argent

L'argent est en train d'évoluer, fortement, depuis 2013.

Voici une synthèse des notions :

 - l'argent qui circule est plus important que l'argent accumulé. Cet argent a plus de valeur ou d'intérêt, au sens figuré. Il fournit plus de pouvoir.

 - l'accumulation était, avant 2013, un facteur de sécurisation, alors que depuis 2013, l'argent accumulé ne fournit plus de sécurité, et il est même source d'insécurité et de malaise.

 - depuis 2013, le domaine bancaire et financier est en pleine transformation, dont la motivation ou la cause, est le changement d'importance entre l'argent qui circule et l'argent accumulé.

 - Le support de la monnaie n'est plus l'or, ni les dettes, mais les actions des entreprises et les obligations financières : le tag est monnaies-confiance-actions-et-obligations

 - Le support de la monnaie a changé, et il vise à une chose : qu'il y ait du Kravail.

 - L'argent suit la même transformation que l'énergie et les biens de consommation/information.

 - L'argent passe d'une nature "accumulation de richesse", à une nature "flux de monnaie qui circule pour des transactions et pour faire tourner des usines à Kravail"

 - L'énergie  passe d'une nature "carburant issue d'une accumulation", à une nature "flux d'énergie", qui ne s'accumule pas facilement (électricité, soleil, vent,...)

 - Les biens de la société passent d'une nature "bien matériels" de consommation, à une nature de biens d'information (consommés dans les médias, internet). On est passe de la société de consommation, à la société de l'information. Ces biens d'informations sont des flux, et les informations ne s'accumulent ni se conservent longtemps.
 
 - Dans ces trois domaines, la puissance vient d'un flux, et non plus d'une accumulation.

 - Ces changements de nature de l'argent, de l'énergie, des biens changent la société, et change le domaine du pouvoir dans la société. Si le pouvoir et la capacité de faire ne reposent plus sur une accumulation, .... on n'a plus peur de perdre cette accumulation. Sauf pour ceux qui y croient encore.

 - Avant, c'était le travail qui était au service du capital, maintenant, c'est le capital qui est au service du travail..

Il y a 4 notions clés.
Vous pouvez voir en gras les items importants.
Ils sont la trame ultra synthétique de ces 4 notions.

C'est phénoménal, comme évolution, n'est ce pas ?

Moi, je trouve que c'est phénoménal,.... et que cela va transformer le monde....

A moins que ce soit le monde qui se transforme, et que l'argent évolue comme cela, pour suivre le mouvement.
Quand on voit que l'énergie et les biens de consommation/information suivent la même évolution,.... il y a de quoi,.... constater et réfléchir...

Illustration flagrante du capital qui est au service du travail

Vous trouverez en piece joint un extrait de l'émission Good Morning Business, du 29 septembre.
(purée, plus d'une semaine que j'essaie de faire ce mail, sans avoir le temps.... bouh que les jours passent vite).

Le fichier est : "Extrait Ubisoft - Illustration du capital au service du travail -bfm-good-morning-Business-2016-09-29_07h35m.mp3"

Je vous ai préparé cet extrait de l'enregistrement de la radio en direct, parce que vous ne le trouverez pas en replay.
J'ai pris le temps de l'extraire, .... parce que c'est tellement croustillant, tellement juicy,.... aussi croustillant et juicy qu'un morceau de poulet frit de chez K...

Vous y trouverez l'introduction du sujet, ... puis rapidement les titres de l'info, ... puis ils reviennent sur ce truc qui s'est passé chez Ubisoft,.... puis les commentaires....

Ca y est, vous l'avez écouté ?
C'est beau, non ?
pour illustrer les notions que je vous expose depuis 3 ans, .... ils ne pouvaient pas me fournir un meilleur exemple.

Vous noterez qu'ils utilisent le terme de "capital" d'une manière bien spéciale : l'accumulation de personnes (travailleuses et rangées bien sagement dans des open spaces ?).

Le capital, ca vient du mot latin : caput, capitis, ... qui veut dire la tête.
Par extension, cela a donné un sens dérivé de "chose importante" : "c'est capital de bien plier son parachute, sinon il ne s'ouvre pas....".
Cela a aussi donné le nom : une capitale, qui est la ville à la tête d'un pays.

Le mot a ensuite été utilisé pour désigner le capital d'une personne, c'est à dire sa richesse accumulée.
Parce que la richesse accumulée, ... c'est important.
Et peut être parce que c'est ce qui dirige (la tête).

Là, dans l'interview, ils reprennent la notion de capital humain, comme on en parle dans les entreprises : une accumulation de richesses, sous la forme de salariés qui ont des compétences et du talent.

Le souci, c'est que ce capital humain, il a une tête et des jambes..... et qu'à l'époque de la circulation et de la mobilité,... c'est difficile d'immobiliser les personnes pour les accumuler dans un endroit, et qu'ils y restent !

Toujours est-il que l'exemple est flagrant : le puissant capital, qui fait des courbettes pour essayer de ne pas froisser la sensibilité des salariés, et qui écrit être là pour s'impliquer et apporter son soutien développement de l'entreprise, donc face à des salariés qui veulent partir, leur apporter son soutien.

c'est le monde à l'envers ! ;-)

Ceci est une illustration d'un phénomène qui se passe dans le domaine de l'argent : le capital, en tant que richesse accumulée, est passé au service du travail.

Vous noterez aussi, dans l'émission de radio, l'explication donnée : "l'économie de la connaissance".
C'est une explication..... celle des média ("spécialisé"), en septembre 2016.

En terme de circulation :
 - l'argent accumulée n'a plus le pouvoir sur les situations, et sur les personnes
 - la circulation a le pouvoir
 - le fait de dire que le capital (humain) traverse la rue, est le constat que ceux qui circulent ont, maintenant, la main sur la situation
 - ceux qui réfléchissent en terme d'accumulation et de pouvoir donnée par l'accumulation, s'aperçoivent que ça ne marche plus avec l'argent et avec les gens, aujourd'hui : ils constatent que le pouvoir est dans ce qui peut circuler.... et dépité, qu'ils ne savent pas comment faire autrement que par l'accumulation.

la roue a tournée, et le monde ne tourne plus selon les anciennes manières, et les anciens pouvoirs.

c'est phénoménal, non ?

Illustration flagrante du problème de changement de nature de l'argent, de la circulation plutôt que l'accumulation

Une info est passée inaperçue le 28 septembre.

Elle est passé dans beaucoup de média mais elle est passée inaperçu.

"Le dispositif de blocage des fonds en euros du projet de loi Sapin II."
C'est à dire la possibilité de décider d'un blocage des fonds placés en assurance vie.
C'est à dire que les gens ne pourront pas retirer leur argent, pendant une période donnée, et selon une proportion données (qui peut être "tout est bloqué").

Le fait que ce soit passé inaperçu, c'est voulu : il s'agit d'avoir fait passé le dispositif, sans créer de remous (pour le moins) dans les populations.
vous pouvez le voir là :
https://www.h24finance.com/news-9055@0@3508.html

Vous avez ce mini débat, là :
Nicolas Doze VS Jean-Marc Daniel: Assurance-vie: Un amendement de la loi Sapin II fait trembler les épargnants - 28/09
Le projet de loi Sapin II, qui revient aujourd'hui à l'Assemblée Nationale, contient un amendement concernant directement les épargnants détenteurs d'un contrat d'assurance-vie. En cas de crise ou de remontée brutale des taux, le Haut Conseil de stabilité financière pourrait à l'avenir "suspendre, retarder ou limiter pour tout ou une partie du portefeuille le paiement des valeurs de rachat, la faculté d'arbitrages ou le versement d'avances sur contrat". Quels sont les enjeux de cet amendement ? Que risquent les épargnants ? - Le Débat de Good Morning Business, du mercredi 28 septembre 2016, sur BFM Business.
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/nicolas-doze-vs-jean-marc-daniel-assurance-vie-un-amendement-de-la-loi-sapin-ii-fait-trembler-les-epargnants-28-09-871553.html

Personne n'a tremblé, tout le monde s'en fout.

Ce truc là montre :
 - que le système de l'assurance vie fonctionne, mais pourrait montrer des soucis.
 - il y a la trouille que "le capital traverse la rue", que l'argent soit retirée, et circule vers d'autres destinations

L'interview n'est pas très intéressante.
Il y a des trucs rigolos, comme le fait que la FinTech serait une sorte de marché noir,...
c'est drôle, non ?
le conservatisme, il n'aime pas ce qui est nouveau.

Tout le monde s'en fout, et il ne se passera pas grand chose avant la fin de l'année 2017, voire le printemps 2018.

Circulez !.... y a rien à voir....

Et vive la circulation de l'argent.

Mail de CRI : "avis à la population des nantis ! (pas une blague)"

Ces derniers jours, pour réfléchir à toute ces choses étonnantes, concernant l'argent, j'ai regardé rapidement les mails que j'avais écrit en 2013.

et puis j'ai repensé au mail de 2007 : le premier mail de CRI (qui s'appelait pas encore "CRI").
c'était le 5 décembre 2007.
le titre était : "avis à la population des nantis ! (pas une blague)".
j'attirai l'attention, et mettait en garde, face à l'énorme tempête financière qui allait démarrer en janvier 2008.

déjà, à l'époque (9 ans déjà), j'écrivais sur ces histoires d'argent, et de comment la société se transforme.
il faut dire que depuis 2007, on a été gâté, pour les transformations, les évolutions, les changements !

je n'écris pas que sur l'argent,... mais comme je l'ai indiqué parfois, l'argent est un truc important de la société, et il permet de voir comment est la société, comment certaines choses fonctionnent,... de voir qui exerce le pouvoir et comment.... etc...

En regardant ce qu'il s'est passé en 2007-2008, puis 2010, puis 2013, puis là, en 2016,.... je me suis rendu compte qu'il y avait un schéma général plus vaste, qui inclue toutes ces périodes, tendances et évolutions.
Un schéma déjà bien avancé,... et qui va se terminer environ en avril 2020.

J'ai en tête, depuis quelques jours (les 28-29 septembre, ca fait déjà plus d'une semaine), de quoi décrire tout ce schéma d'évolution, pour l'argent, la monnaie, la richesse, ... et la société (qui s'intéresse et s'appuie beaucoup sur l'argent, la monnaie, la richesse....).
J'écrirai un mail, pour vous présenter tout cela, ... bientôt.
Dès que j'ai un moment favorable pour l'écrire.

Bon, c'est pas tout, tout ça, mais moi, je suis fatigué, alors je vais faire une petite sieste....
A+
Les_emails_de_CRI_10





-------- Message transféré --------
Sujet : cri : Avec l'argent, maintenant, on n'a plus peur de perdre ce qu'on avait ....
Date : Sat, 24 Sep 2016 13:40:52 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

titre complet :
cri : Avec l'argent, maintenant, on n'a plus peur de perdre ce qu'on avait ....  // cri : L'argent, un média social et un moyen de travail... ca bouge en septembre 2016 et pour l'année à venir  // cri : si vous avez de l'argent,....  // Fwd: cri : l'argent a toujours été une information.... mais il change de mode de fonctionnement....  //  Fwd: cri : quelques exemples illustrant monnaies-confiance-actions-et-obligations // Fwd: cri : la monnaie n'est plus sous tendue par l'or, ni par les dettes,.... mais par.... les actions en bourse //  Fwd: cri : quelques exemples illustrant le pouvoir de la trace-de-l-argent... et décision de la fed

******************************************************************************************************

Voici quelques éléments, dans la foulée du mail d'avant hier, sur l'argent.

Ce sont quelques conséquences des changements en cours, ...

Ce sont quelques illustrations, pour mieux cerner ce qu'il se passe, dans la vie de tous les jours,...
surtout dans la vie de tous les jours des banquiers et des gens qui font leur Kravail dans le domaine de l'argent (trader, gérant de fonds de placements, assureurs,...).

Vous verrez que le changement de société est phénoménal,... notamment parce que l'argent change, mais aussi l'énergie, l'information/consommation, par leur changement, participent à la même évolution (de société).

Pour votre WE, ca peut faire un sujet intéressant de lecture et d'information sur les derniers éléments d'évolution de la société, et d'évolution concernant l'argent.........

En gros, ce mail s'articule comme ceci :
 - une idée phare, intéressante, sur un changement sociétal phénoménal, non seulement pour l'argent, mais aussi l'énergie, et l'information
 - des exemples de cette idée phare
 - des illustrations de toutes ces notions, notamment issue de l'actualité autour du 21-23 septembre 2016
 - un petit flashback sur 2013 et 2014, via les mails de l'époque, qui indiquaient ces changements à venir
 - un point de tendance,... parce que tout cela va évoluer fortement d'ici la fin de l'année

Les chapitres de ce mail sont :
* Un phénomène de société : changement de priorité, de valeurs, de fonctionnement
* Avec l'argent, maintenant, on n'a plus peur de perdre ce qu'on avait ....
* Quelques exemples qui montrent cela
* Avec l'énergie aussi, et avec l'information aussi, maintenant, on n'a plus peur de perdre ce qu'on avait ....
* Pour l'argent : le placement d'argent, le risque de l'investissement, et l'assurance sont bousculés.
* 23 septembre 2016 : quelques illustrations du changement pour l'argent
* Illustration 1 : Le compte Nickel,.... et "comment expliquer ?"
* illustration 2 : Mario Draghi bouscule les banques pour plus de changement
* illustration 3 : Une sénatrice américaine bouscule le PDG d'une grande banque
* illustration 4 : Le risque, la peur de perdre ce qu'on avait,.... et la soit disant "fuite en avant" de création monétaire....
* illustration 5 : Les banques centrales ont opéré les changements de support de l'argent
* Des éléments indiqués dans les mails de CRI depuis 2013 et 2014 - Le mail du 22 mars 2013
* Des éléments indiqués dans les mails de CRI depuis 2013 et 2014 - Le mail du 17 septembre 2014
* plus peur de perdre ce qu'on avait ?.... tendance clé en novembre 2016.


******************************************************************************************************
* Un phénomène de société : changement de priorité, de valeurs, de fonctionnement
******************************************************************************************************
La société est en train de changer, et l'argent, en changeant de nature, de support de la confiance, contribue beaucoup à ce changement.
Réciproquement, l'argent, dans sa nouvelle forme, façonne la société et la manière de fonctionner de la société.

Là, avec le changement en train de se dérouler sous nos yeux, je trouve très intéressant de voir comment la société est en train de changer, elle aussi.

Ce changement se fait sur quelques années, ce qui est très rapide, à l'échelle de la société.
Cela rend les choses particulièrement épiques, et passionnantes.

Ci après, dans les chapitres suivant, voici ce que sont, à mon avis, les constats qu'on peut faire sur le changement de société, en ce moment.


******************************************************************************************************
* Avec l'argent, maintenant, on n'a plus peur de perdre ce qu'on avait ....
******************************************************************************************************
Le phénomène de société, qui, à mon avis, se révèle à travers l'évolution en cours, c'est que :
"Avec l'argent, maintenant, on n'a plus peur de perdre ce qu'on avait .... "

Ce que j'indique, par cette phrase, c'est tout cela :
 - la priorité n'est plus sur l'accumulation, pour en avoir plus tard
 - la priorité n'est plus le risque que l'on prend, quand on investit dans quelque chose, avec l'espoir d'avoir plus d'argent après l'opération que avant
 - la puissance, sur le plan psychologique, n'est plus donnée à celui qui a accumulé de la richesse, dans le passé (pouvoir de l'argent accumulé, rentiers,....)
 - à l'inverse, on mise en priorité sur le futur, sur le fait de faire, plus tard
 - à l'inverse, on ne s'occupe plus autant des risques pris sur la richesse que l'on avait accumulé, mais on s'occupe plutôt d'avoir du Kravail et que ca tourne demain
 - on mise surtout sur l'innovation et l'aventure de demain, et plus vraiment sur l'acquis, et la richesse accumulée dans le passé

Ceci est une sorte de grande manière de pensée, globale, au niveau de la société.
Cela ne veut pas dire que moi, je trouve cela bien ou pas bien, ni que un individu va penser comme cela, ou pas.

Pour expliquer cela, autant prendre un exemple du passé : les priorités à l'époque de la guerre froide
 - Pendant la guerre froide, la priorité, au niveau de la société, était donnée à l'antagonisme entre le communisme et le capitalisme.
 - idem, la priorité était dans la lutte, froide, mais très active, entre le bloc occidental (+ le japon), et le bloc soviétique (+ un peu la chine)
 - ces priorités façonnait la manière de penser, la manière de vivre, la manière de bâtir et de faire évoluer la société
 - ces priorités n'étaient peut être pas pensée, directement, par chaque personne, ... mais gare aussi si vous vous écartiez de ce schéma (dénigrement des "rouges" au US, mur de berlin avec les mitrailleuses à l'est, et KGB pour vous empêcher de vous perdre vers le capitalisme occidental, à l'est....)

Aujourd'hui, on est passé à d'autres priorités....
mais imaginez ce que cela a pu être, à l'époque de la guerre froide.

je parle de priorité, et de manière de faire la société, de la même façon ici, et maintenant, avec la notion d'argent.

c'est très général, c'est diffus, ... mais cela façonne la société.

donc,.... nous disions, maintenant, avec l'argent dans sa nouvelle forme, on n'a plus peur de perdre ce qu'on avait ....
On est, globalement, tourné vers le futur, et on ne donne plus autant d'importance à la richesse accumulée dans le passé.


******************************************************************************************************
* Quelques exemples qui montrent cela
******************************************************************************************************

Priorité sur l'innovation, .... et le futur,.... surtout dans la valorisation (argent) des grandes entreprises : c'est comme si on se détournait des grandes capitalisations faites sur le passé, et qu'on misait plus sur les nouvelles entreprises et surtout celles orientée sur le futur.
Les valorisations des entreprises "GAFAM", ou des "BAT" en chine, sont significatives.
Pour GAFAM et BAT, voir : http://www.greenm3.com/gdcblog/2016/2/8/chinas-version-of-gafam-is-bat-baidu-alibaba-tencent

Les banques centrales et les investisseurs se tournent massivement vers les actions en bourses : les actions en bourse, c'est l'outil par excellence pour miser sur le futur, ... beaucoup plus que les autres placements.
On préfère miser sur le futur, avec un investissement orienté sur le Kravail (les entreprises), que placer pépère sur des obligations et de l'assurance vie, et attendre que ça rapporte.
Sauf quand les assurances vie, et ce genre de produit, sont justement allées chercher les placements en actions (oui, ca existe,... de l'assurance vie, qui est comme l'achat et la vente d'action... avec la défiscalisation qui va avec, en bonus ....)

La dette des états... n'est plus un problème : comme déjà indiqué dans un mail ci dessous, il y a quelques temps,... la dette des états, cela n'est plus du tout un grand souci, ni dans les média, ni visiblement dans l'esprit des populations.
On n'a plus peur de perdre ce qu'on avait... mis dans la dette de l'Etat.

Il n'y a plus de risque en bourse : risque zéro en bourse, administration des marchés financier par les banques centrales,... les cours des actions très très hauts, et très très chères par rapport à l'ancienne manière de calculer la valeur des actions,..... Wallou,... vive le risque, vive le futur qui sera forcément meilleur.

L'argent de la richesse accumulée présente le risque de le perdre : avec l'argent qui représente et sert en priorité a manipuler la richesse accumulée, on met en place le risque de le perdre. Avec l'argent qui circule, il n'y a plus ce risque.
Avec l'argent qui circule, le risque devient celui de la fraude, qui simule de l'argent qui circule, qui n'existerai pas,... ou qui serait envoyé à une personne qui n'est pas celle que l'on souhaite.... c'est un risque de génération abusive et d'aiguillage erroné dans les flux,..... mais pas un risque de perdre la valeur que représente l'argent.

Les institutions qui sont obsolètes s'effondrent, et les banques en font parties : la banque en tant qu'institution qui conserve l'argent et garanti sa valeur (à la sortie) est en train de s'effondrer. La banque de transaction (paiement, virement, hyper trading,....) se porte bien et même se développe bien.

je trouve que parmi ces exemples, le plus simple et le plus significatif, c'est de voir que toute la société, au niveau mondial, s'est positionné sur l'innovation, et a lâché le conservatisme (en tout cas en terme de positionnement global).
il est donc logique que l'argent suive le même genre d'évolution.


******************************************************************************************************
* Avec l'énergie aussi, et avec l'information aussi, maintenant, on n'a plus peur de perdre ce qu'on avait ....
******************************************************************************************************
Avec l'énergie aussi, et avec l'information aussi, maintenant, on n'a plus peur de perdre ce qu'on avait ....

Je pousse le bouchon avec deux autres exemples, de type analogique, métaphorique,... mais qui laisse à réflechir.

Pour l'énergie aussi, on s'oriente vers la circulation, et le futur, plutot que sur l'énergie accumulé dans le passé : le charbon, le pétrole, le gaz naturel sont des sources d'énergies qui ont été accumulée dans le passée, et qui sont utilisée maintenant. Il y a eu accumulation d'énergie, via accumulation de matière.
Avec l'électricité solaire, ou l'éolien, on est avec des énergies qui sont faite de flux (vent, lumière, électricité, ....) et qui sont orientée sur le futur (demain, il y aura du vent, du soleil, etc...).

Pour l'ère de l'information, plutôt que l'ère de la consommation matérielle,... idem, priorité sur les flux et la non accumulation :
La consommation matérielle s'appuie sur l'accumulation, via la matière.
L'information est une énergie en déplacement... et de fait, elle est un flux : elle perd son sens si elle ne va pas d'un émetteur vers un récepteur.
et l'information ne s'accumule pas,... elle s'utilise.

Bon, le constat est là : la société s'oriente vers les flux et vers le futur, et non plus sur l'accumulation,
De fait, elle n'est plus dans la peur de perdre ce qu'elle avait.

L'argent en est un des élément de la société qui suit cette évolution, et qui fait (contribue à) cette évolution.
L'énergie aussi.
L'ère de l'information (versus la consommation matérielle) aussi.

c'est beau, comme tableau d'évolution !!!
n'est ce pas ???


******************************************************************************************************
* Pour l'argent : le placement d'argent, le risque de l'investissement, et l'assurance sont bousculés.
******************************************************************************************************
Il n'y a pas que la banque, dans sa fonction de stockage et de préservation de l'argent en tant que richesse accumulée, qui soit bousculée.

Toutes les activités de placement d'argent, de risque de l'investissement (fonds de placement, produits financier, etc...) sont aussi très bousculées.

Il y a un autre secteur de notre monde qui est bousculé : l'assurance est bousculée dans sa fonction de couverture des risques par des sommes d'argent accumulées, et dans sa fonction à faire fructifier l'argent accumulé pour avoir encore plus d'argent accumuler pour couvrir les dégâts d'éventuels sinistres.

C'est logique, ... en sortant de la peur de perdre ce qu'on avait, en terme de richesse, on sort du modèle qui avait un fort besoin de sécurisations et un fort besoin d'assurance.

Le domaine dans lequel l'assurance aura plein de choses à faire, et dans lequel elle est déjà en train de s'orienter, c'est pour assurer les besoins de l'argent qui circule, et de la société orientée sur la circulation et le futur : circulation, location courte durée, mobilité, .....

Un exemple : assurer non plus la possession d'un équipement (une voiture, une perceuse, un mixer de cuisine,.....) mais assurer la location courte durée de ces équipements, à son voisin, un inconnu (ou presque) à quelques kilomètres, etc...
Assurer la location d'une chambre, pour quelques nuits, plutôt que l'appartement ou la maison en tant que possession (que l'on a peur de perdre).


******************************************************************************************************
* 23 septembre 2016 : quelques illustrations du changement pour l'argent
******************************************************************************************************
Ci dessus, vous avez pu voir que les changements pour l'argent sont un phénomène sociétal.

J'avais indiqué que la période autour du 23 septembre 2016 serait intéressante pour observer ce qu'il se passe, et le virage en train de se prendre, concernant l'argent.

Voici, ci après, quelques illustrations significatives, glanées dans l'actualité.

Je fais un chapitre pour chacune, pour plus de clarté.


******************************************************************************************************
* Illustration 1 : Le compte Nickel,.... et "comment expliquer ?"
******************************************************************************************************
En premier, ce qui, à mon avis, peut vous intéresser le plus, surtout à titre individuel.
J'ajoute : cela doit vous intéresser le plus, parce que à part lire les mails de CRI sur l'argent, pour ce qui concerne l'argent, vous préférez gérer efficacement les flux d'argent, qui accompagne les activités et bonheurs de votre vie, que gérer des énormes quantités d'argent accumulée, placée dans des fonds et des produits financier complexes.....

Bon, j'en avais parlé un peu en 2013 et 2014, quand ca commençait à beaucoup bouger pour les banques, et les fonctions de la banque : le compte Nickel est un compte de paiement, et de stockage simple d'argent,.... au service du travail. qui circule, .... et avec bien des avantages.
Le compte Nickel colle à l'évolution concernant l'argent et la fonction des banques,.... et en cela, il réussit très bien et a beaucoup de succès auprès des populations.

Voici une interview qui tombe à point nommée, le 22 septembre, et qui présente tout cela...
"Comment expliquer le succès du compte Nickel auprès des Français ? - 22/09"
Selon une étude du cabinet Deloitte, les Français sont de plus en plus infidèles à leur banque. Cette tendance grandissante a permis au compte Nickel de prendre de l'ampleur. Chaque jour, un tel compte s'ouvre toutes les 40 secondes auprès des 1 900 buralistes éparpillés en France. Hugues Le Bret, son fondateur, ambitionne même de franchir la barre des 400 000 comptes d'ici le début du mois d'octobre. Selon lui, ce succès repose surtout sur la proximité, la considération des clients, la transparence et la simplicité. - Good Morning Business, du jeudi 22 septembre 2016, présenté par Stéphane Soumier, sur BFM Business.
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/comment-expliquer-le-succes-du-compte-nickel-aupres-des-francais-2209-869513.html

Vous pouvez voir le besoin d'expliquer, qui traduit à la fois le constat qu'il y a quelque chose de changé, et de nouveau dans ce phénomène, ... et en même temps le léger malaise face au changement....
Vous pouvez voir, aussi, dans l'interview, le besoin de se raccrocher aux grandes banques de dépôt, à ce qui était le fonctionnement habituel,.... et force est de constater qu'ils sont passés à coté du truc.

Le succès du compte Nickel, ... est une conséquence simple, logique, du changement de nature de l'argent, et du changement de société.


******************************************************************************************************
* illustration 2 : Mario Draghi bouscule les banques pour plus de changement
******************************************************************************************************
Dans le domaine bancaire, à l'autre bout du compte Nickel, il y a les banques.

Et les banques sont beaucoup bousculées.

C'est normal, avec l'argent qui circule, les banques se retrouvent à marcher sur une patte, celle de la transaction de paiement (ou virement) et de l'hyper-trading, et n'ont plus la deuxième patte qui était le stockage et la préservation de l'argent accumulée (via le crédit et le placement financier).

Mario Draghi a bousculé les banques, et c'est sorti le 23 septembre.

Voir :
La BCE demande aux banques de revoir leur modèle économique
Solenn Poullennec 23/09/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H
http://www.agefi.fr/banque-assurance/actualites/quotidien/20160923/bce-demande-aux-banques-revoir-leur-modele-199567

ou :
BFM : 23/09 - La chronique de Philippe Mudry
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/audio/bfm-23-09-la-chronique-de-philippe-mudry-351546.html

Pour que le président de la banque centrale tance les banques,... c'est qu'il y a vraiment un problème de modèle.
Comme le dit Philippe Mudry, "quel pouvoir politique aura le courage de s'attaquer à ce domaine..."

Avec l'argent qui circule, on n'a plus peur de perdre ce qu'on avait,.... mais pas avec l'argent accumulé....


******************************************************************************************************
* illustration 3 : Une sénatrice américaine bouscule le PDG d'une grande banque
******************************************************************************************************
Surprise encore dans l'actualité du 21 au 23 septembre, et c'est venu par Arret-sur-Image....

C'est là :
observatoire du 22/09/2016 par Juliette Gramaglia,
Comment une sénatrice américaine a acculé un PDG de banque,
Une vidéo du Sénat américain fait plusieurs centaines de milliers de vue
http://www.arretsurimages.net/articles/2016-09-22/Comment-une-senatrice-americaine-a-accule-un-PDG-de-banque-id9102

il faut être abonné, pour voir ce contenu.
ca vaut le coup d'être abonné, à cette émission sur internet.
mais vous pouvez surement aussi retrouver l'interview par cette sénatrice, sur d'autres sites de vidéos...

L'évolution est clair : comme les banques ne donnent plus satisfactions, et sont surtout en mauvaise position, alors on les attaque sur leur responsabilité, etc...
mais on ne le faisait pas avant, notamment en 2005 - 2010, pendant la crise bancaire et financière sans précédent.

Si les banques donnaient satisfaction, et était en position de force, dans le système en place, on fermerai les yeux, et on laisserai faire.

Un autre exemple, inverse, pour bien comprendre l'idée : pour l'élevage et l'abatage des animaux, on est content du truc, les industriels sont en position de force, ... donc rien n'est dit, et on ne les attaque pas sur leur responsabilité.
Pourtant, il est certain qu'il y aurait à dire, et à attaquer, sur la responsabilité de la souffrance animale,... et le fait de fournir à consommer les produits issus de ces abattoirs.
On attaque en responsabilité surtout quand cela ne convient plus, et quand l'opposant est en fragile ou en mauvaise position.

Il se passera probablement la même chose, pour les politiques ... quand ils ne seront plus en bonne position.

Pas d'autre commentaire.... le secteur bancaire est bousculé... en ce mois de septembre 2016.


******************************************************************************************************
* illustration 4 : Le risque, la peur de perdre ce qu'on avait,.... et la soit disant "fuite en avant" de création monétaire....
******************************************************************************************************
Le 23 septembre 2016, ce qui est sorti dans l'actualité, ce ne sont pas des nouvelles surprenantes de la banque centrale américaine, comme on aurait pu croire que cela allait se produire, peut être (hou là là,... y a un malaise, y a de la critique,... on se fait peur qu'il va se passer quelque chose).

Ce qui est sorti dans l'actualité, c'est le succès du compte Nickel, et le fait que Mario Draghi a tancé le secteur bancaire.

C'est pourtant une autre interview, du 21 septembre, que j'ai écouté tout à l'heure, ... et qui m'a fait prendre conscience de cette peur de perdre ce qu'on avait.

L'interview est éloquente : on y voit et entends Philippe Bechade qui, comme d'habitude, houspille les QE, l'administration des marchés financier par les banques centrales, etc....

Philippe Béchade VS Bernard Aybran (1/2): La FED aura-t-elle les mêmes effets que la BoJ sur les marchés ? - 21/09
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/philippe-bechade-vs-bernard-aybran-12-la-fed-aura-t-elle-les-memes-effets-que-la-boj-sur-les-marches-2109-869265.html
et
Philippe Béchade VS Bernard Aybran (2/2): Dans un contexte où les banques centrales dirigent les marchés, quelle stratégie d'allocation faut-il adopter ? - 21/09
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/philippe-bechade-vs-bernard-aybran-22-dans-un-contexte-ou-les-banques-centrales-dirigent-les-marches-quelle-strategie-d-allocation-faut-il-adopter-2109-869263.html

En écoutant l'interview suivant, c'est apparu clairement : Philippe Bechade raisonne en terme d'argent qui sert à accumuler la richesse, donc en terme de valeur monétaire des actifs, en terme de risque des placement (notamment en bourse), etc.... donc il est stressé par la peur de perdre ce qu'on avait.

La peur de perdre ce que l'on avait, c'est, par exmple :
 - perdre par dévaluation de la monnaie (via les QE qui crée de la monnaie),
 - ou perdre par risque mal évalué sur les placements financier, ...
 - voire perdre parce que les marchés financier surévaluent les actifs, et courrent à la catastrophe au moment de l'effondrement de la bulle de spéculation.

Ce sont les grandes menaces qui, il me semble, font s'énerver Olivier Delamarche, Philippe Bechade,...
Pierre Sabatier dit les choses posément, ... mais il dit la même chose : ca va mal aller....

Ils essaient de prévenir les gens que, du point de vue de la perte de ce qu'on avait, il y a en effet un risque énorme.

Certes, il y a un risque énorme... et ce n'est plus du risque, c'est une certitude : en terme d'argent accumulé, la perte sera certaine.
Cela ne concerne que l'argent qui est accumulée,... et la peur de perdre ce qu'on avait.
mais en terme d'argent qui circule, ... on s'en fiche, on gagnera du nouvel argent, et on n'est pas assujetti par cet argent de richesse accumulé, qui sera "siphonné, lessivé", comme je l'ai indiqué dans les mails précédents.

Le souci, avec cette peur de perdre ce qu'on avait, et cette peur attachée à l'argent de la richesse accumulée, ... c'est qu'on vit tournée vers le passé, et avec la peur de l'avenir.
Cf le mail sur les dettes, qui sont l'expression de ne pas savoir quoi faire, dans l'avenir.
Sinon, à part cela,... c'est bien l'argent pour accumuler la richesse.

en terme de tension entre l'individuel et le collectif (tendance de la période, ... cf les autres mails) :
 - l'individu perdra ce qu'il avait
 - le collectif a mis en priorité l'argent qui circule, et ne donne pas beaucoup d'importance à l'argent de la richesse accumulée....
 - l'individu sera ballotté, dans une société qui a changé l'importance des choses....


******************************************************************************************************
* illustration 5 : Les banques centrales ont opéré les changements de support de l'argent
******************************************************************************************************
Pour l'illustration du changement de support de l'argent, et du fait que les banques centrales ont opérées ces changements, vous avez une belle présentation,.... dans l'interview cité ci dessus.

Philippe Béchade VS Bernard Aybran (1/2): La FED aura-t-elle les mêmes effets que la BoJ sur les marchés ? - 21/09
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/philippe-bechade-vs-bernard-aybran-12-la-fed-aura-t-elle-les-memes-effets-que-la-boj-sur-les-marches-2109-869265.html

Au temps 10'27" : Bernard Aybran explique très bien les faits : les banques centrales qui font les actions "par lesquels ils ont prises", ... et qui achetent des actions, etc...

Au temps 11'27" : "ca servirait à quoi ?"....
bonne question !
le cafouillage des réponses est amusant.
La réponse, vous l'avez dans les mails de CRI, parce que c'est un constat simple et factuel : ca sert à rassurer les populations qu'il va y avoir du Kravail, donc à faire tenir le système complet.


******************************************************************************************************
* Des éléments indiqués dans les mails de CRI depuis 2013 et 2014 - Le mail du 22 mars 2013
******************************************************************************************************
Ces éléments sur l'argent qui circule, plutôt que l'argent accumulés, ont été indiqués dans le mail du 22 mars 2013, dont le sujet est :
"cri : la tendance "perte du sentiment de sécurité"... / RE : cri :,grandes tendances de l'année 2013, ... au moins jusqu'en juillet."

A cette époque là, il s'agissait de constater, déjà, la perte de sécurisation, et le fait de lâcher le besoin de sécurisation.
C'était le grand truc du moment : qu'elle épreuve !
Épreuve qui s'est transformée, ensuite, par "une expérience de la foi" (cf le sujet du mail de 2014).

Pour l'argent, les concepts étaient déjà posés : j'y écrivais ces éléments :

#############################################################
*********************************************************************************************************************
**  - etape 3 : juin - juillet 2013 : remise en question du sentiment de sécurité, sous tendu par les questions des relations entre les gens, sous tendues elles même par les questions d'argent, de matérialité, et de prospérité.
*********************************************************************************************************************
NE PASSEZ PAS CE CHAPITRE !
 
c'est celui pour aujourd'hui et demain...
 
il faut deux ligne pour le titre ... et vous avez peur, déjà, de la longueur du chapitre !!!
 
mais je vais faire très court.
du cinglant, sans explication... on y reviendra.... y a le temps pour cela.
 
** déjà dit : les gens vont commencer à se bouger, quand il y aura moins dans la marmitte.
on y est.
les relations entre les gens se sont pris une claque.
et là, maintenant, ce n'est plus le confort, qui se perd, c'est la confiance, et le sentiment de sécurité.
 
** et tout ca, pour des histoire de fric
à la base : la fin d'un modèle de prospérité, la "fin des haricots", comme on dit, et on tiraille comme des porcs sur le fric.
 
résultat, on tire sur les relations entre les gens, et sur la confiance.
 
résultat, on perd le sentiment de sécurité... et c'est la grosse mierda.
#############################################################


et un peu plus loin dans le mail, ces éléments sur l'argent.

#############################################################
là, je ne dirai qu'une chose :
 - les accumulations d'argent, de biens matériels, et de toute forme d'accumulation,
 - associées aux relations entre les gens, aux dépendances, aux inerties dans ce domaines
 - ne seront pas source de sentiment de sécurité.
 - bien au contraire, elles seront source de perte du sentiment de sécurité.
 
a bon entendeur....
 
un petit exemple : l'histoire, qui se déroule sous nos yeux, des banques à Chypres.
on croit avoir mis son argent à la banque.
on croit que l'argent nous sécurise,
oui,... mais les grandes relations entre les gens européens ont décidé qu'il fallait en prélever un peu, comme cela, pour la solidarité etc...
 
résultat : on perd le sentiment de sécurité dans l'argent mis dans les banques.
l'accumulation d'argent devient un facteur d'insécurité, un facteur de "on dort pas bien", ... au lieu de sécuriser les gens.
 
il sera important, cette année, de bien observer cette chose là : les accumulations, avec les relations entre les gens, sont source d'insécurité, au lieu, comme "avant", d'être source de sécurité.
#############################################################
 
Les éléments était posés.
La puissance par le relationnel, l'importance de la relation entre les gens, ... et l'utilisation de l'argent comme média pour la circulation et la relation se faisaient déjà sentir.

Ce n'était que le début d'une évolution de société phénoménale, dont on voit aujourd'hui apparaître les éléments factuels et concret du changement.

On y voit aussi, en lisant ces éléments, et les autres parties du mail, à quel point la période était intense, et bouleversante.... en lame de fond, sans que cela n'y paraisse tant que cela en surface....


******************************************************************************************************
* Des éléments indiqués dans les mails de CRI depuis 2013 et 2014 - Le mail du 17 septembre 2014
******************************************************************************************************
J'avais indiqué ce type de "banque en bureau de tabac" dans le mail du 17 septembre 2014 (toujours le même...), dont le sujet était :
"cri : forme-d-anarchies-et-patchwork : tableau général et exemple pour l'argent / Re: cri : une forme d'anarchie, du patchwork, ... Fwd: cri : commentaires 1 / Re: cri : C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre .... (1/4)  Fwd: Re: cri : un expérience de la foi ..."

Vous trouverez toute la théorie et les explications sur cela dans le chapitre : "De l'argent accumulé,... à l'argent qui circule"
Et dans le sous chapitre : "banque de flux, banque de crédit"

Vous trouvez aussi, dans ce mail, une explication de la peur de perdre ce qu'on avait, via le chapitre : " l'accumulation, et la dette, sont des symptômes de ne pas savoir de quoi sera fait l'avenir"

Je termine le mail comme cela :

#############################################################
***************************************************************************************************************
* ouf ! voila,... c'est fait !...
***************************************************************************************************************
ouf !
voila,...
j'ai fait le mail de "cri" sur l'argent qui circule...

ca a pris presque 4 heures, mais ca valait le coup.

4 heures, entrecoupées des coups de fils pour les affaires, deux fois... blablabla, oui, je demande un accompte à la commande, ... oui si vous me montrez comme vous le faite actuellement que vous cherchez à marchander le prix, c'est que vous avez des difficultés à payer vos fournisseurs,... donc je vais être obligé de monter l'acompte à la commande à 80%, pour limiter le risque d'impayé ...

un classique... si on les laissait faire, ces grosses boites et ces gens vous mangeraient des petits patés sur la tête !....

ca valait le coup de faire ce mail sur l'argent qui circule, qui est en train de prendre le dessus sur l'argent accumulé.

Avec une tendance comme : "forme-d-anarchies-et-patchwork", il ne fallait pas s'attendre à ce que l'argent accumulé, pour la sécurisation, le confort et la stabilité,... ne soit pas chamboulée...

c'est une des notions que je trouve les plus intéressantes, en ce moment, pour décrypter, par morceaux, les tendances et évolutions les plus importantes.

il y en a quelques autres... des notions intéressantes...
j'espère pouvoir vous écrire des mails sur ces autres notions en mouvement, d'ici quelques jours.

et pour conclure définitivement, regardons une chose : le pouvoir accordé à l'argent accumulé était le symptôme, dans son outrance, d'une peur de l'avenir, d'une peur de la vie.
ces derniers mois (depuis décembre 2013), après avoir retourné dans tous les sens les questions relatives à la sécurisation, aux peurs, aux besoin de confort,...on a dépassé ces questions et remis à leur juste place les besoin de sécurité.
de fait, on est ensuite, par voie de conséquence, en train de remettre à sa juste place la notion d'argent accumulé...
cela va libérer de l'energie pour la vie, la découverte,... dans une plus large mesure qu'avant.
#############################################################

=> Oui, j'avais bien fait de l'écrire, ce mail....
=> Oui, il y a une libération, d'énergie et d'innovation, qui se produit, de fait, depuis que l'argent accumulé n'est plus la priorité dans la société.
=> C'est pas fini.....


******************************************************************************************************
* plus peur de perdre ce qu'on avait ?.... tendance clé en novembre 2016.
******************************************************************************************************
Tout cela pour en arriver à ... la suite....

En novembre 2016, notamment autour du 16 novembre 2016, on a une période intense pour le fait de se libérer de ce qui vient du passé, de ce qui s'est accumulé, en nous et autour de nous,... et pour dénouer les liens qui viennent du passé, et qui enferment.

Je pense, au regard de tout ce qui est exposé ci dessus sur l'argent, ainsi que sur l'énergie, et que sur la société de l'information par rapport à celle de la consommation matérielle, ... que cela sera un moment aussi pour dénouer et se libérer des liens qui viennent du passé et qui enferment.... en général dans la société.

Je le redis dans l'autre sens : il me semble que cela sera un moment aussi pour dénouer et se libérer des liens qui viennent du passé et qui enferment.... en général dans la société, et en particulier pour ces thématiques de l'argent, ainsi que sur l'énergie, et que sur la société de l'information par rapport à celle de la consommation matérielle.

Bref, par exemple, un moment intense de dégagement par rapport à l'énergie du charbon et du pétrole, par rapport à la consommation matérielle, .... ou par rapport à l'argent accumulée.

Ces liens qui se dénouent, ces dégagements ne se verront probablement pas ouvertement, de manière factuelle et tangible, mais ils seront ressentis, ils seront spirituels, ... et, comme en 2013, ils auront lieu comme des lames de fond.

Les dégagements seront peut être simplement un lâcher prise, et une élévation spirituelle, ou simplement un élargissement de conscience, pour une prise en compte plus globale des possibilités, en terme d'argent, ou d'énergie accumulée, etc...

La tendance n'aura pas lieu le 16 novembre exactement : cela se met en place dès octobre,... et sera intense autour du 16 novembre, disons au moins 10 jours avant et après....

Cette période sera probablement floue, et fatigante, avec le sentiment d'être noyé.

Pour les masses d'argent, ... il peut y avoir du lessivage, de la noyade, ... et/ou de l'inflation, de la masse monétaire, ou aussi bien du prix des actifs, etc...
il pourrait y avoir des masses de gens qui retirent leur argent des comptes en banques, ... ou des phénomènes de marée avec l'argent, c'est à dire de montée du niveau, ou au contraire de la baisse du niveau et une mise à sec des comptes.

Et en plus, pour ajouter au flou de cette période, je pense que les choses seront plus visibles, plus marquées concrètement et matériellement, dans la période de la fin d'année, entre le 20 décembre 2016 et le 8 janvier 2017.
Les choses seront plus marquées, plus visibles.... mais je ne sais pas dans quel sens elles iront.
Il pourra y avoir une grosse tension entre l'individuel, et le statu quo social,... entre l'individuel, l'envie de liberté, et la confiance dans l'institution bancaire et la valeur de l'argent, etc....
Cette tension pourrait donner lieu a des échappées, à des libérations, .... ou au contraire, à des structurations très rigoureuses, à des emprises sur les populations, et à des mises en place de hiérarchies qui canaliseront les velléités d'émancipations.
Cela pourrait être un moment de libération, ou au contraire un moment lourd et pénible.
Donc un moment qui fera sortir les choses, mais je ne saurai dire si cela sera une émancipation, ou au contraire une canalisation et une emprise dans des structures.
Cela sera probablement un peu des deux.

quand vous voyez que j'écris un paragraphe comme cela, dense, en disant que ca peut etre ci, et que ca peut etre ca aussi.... c'est que ma vision des choses n'est pas claire, et que le pronostique est à prendre encore plus avec des pincettes et votre sens critique.

Il reste une chose : une période intéressante à observer, autour du 16 novembre 2016, et en fin d'année, autour du 20 décembre 2016 jusqu'au 8 janvier 2017.

Un dernier point, sur les tendances de l'évolution du support de l'argent, et de l'argent en général (monnaie, bancaire, trace-de-l-argent,...) :
 - ca devrait surtout bouger à partir du printemps 2017, et après juin 2017.
 - pas trop avant, ou plutot, avant, c'est en lame de fond, en préparation, en évolution intérieur, avant que ca sorte.
 - c'est donc intéressant d'observer dès maintenant, tout au long de cette période.






-------- Message transféré --------
Sujet : cri : L'argent, un média social et un moyen de travail... ca bouge en septembre 2016 et pour l'année à venir
Date : Thu, 22 Sep 2016 00:02:25 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

titre complet :
cri : L'argent, un média social et un moyen de travail... ca bouge en septembre 2016 et pour l'année à venir  // cri : si vous avez de l'argent,....  // Fwd: cri : l'argent a toujours été une information.... mais il change de mode de fonctionnement....  //  Fwd: cri : quelques exemples illustrant monnaies-confiance-actions-et-obligations // Fwd: cri : la monnaie n'est plus sous tendue par l'or, ni par les dettes,.... mais par.... les actions en bourse //  Fwd: cri : quelques exemples illustrant le pouvoir de la trace-de-l-argent... et décision de la fed

******************************************************************************************************
Voici le dernier volet de mon explication de ce qui a changé et change, concernant l'argent, dans nos société.

Des fois, je me dis que j'aurai dû, normalement, écrire un bouquin, sur tout cela.
Normalement.
Sauf que,... moi, je préfère faire des mails, parce qu'ils ne sont pas statiquement écrits une fois pour toute, d'un bloc, l'ensemble fournit d'un seul coup à un moment donné.
Les mails, ils sont un parcours, un cheminement, qui se fait dans le temps.
Et comme vous le savez, j'aime particulièrement écrire des mails, en phase avec l'actualité, qui illustrent mes constats et réflexions.
Cheminement de ma pensée, qui s'élabore au fil du temps, avec les Constat-Reflexion-Impulsion que me donne à voir et à faire l'actualité.
Cheminement dans le temps, avec les concepts, les idées, les constats, qui s'affirment et surtout se confirment avec les illustrations dans l'actualité, dans les cas pratiques et dans les constats de ce qui se passe, sous nos yeux.

donc, pas un livre, mais des mails, au fil du temps.

Ceci n'empêche pas la structuration des idées, des constats, et de la présentation des choses.

D'où, là, dans ce mail, de boucler ce qui, dans mon esprit, est depuis un moment une sorte de bouquin d'explications de ce qu'il se passe, et ce qu'il va se passer, pour l'argent, et pour la société en terme d'argent.

j'écris ce mail aujourd'hui, parce que ... parce qu'il m'est apparut évident qu'il fallait l'écrire aujourd'hui.
Notamment, parmi les faits qui m'ont fait déclenché cela : la banque fédérale américaine va faire ses annonces ce soir (mercredi 21), et en terme d'actualité, cela rend particulièrement intéressant d'avoir les idées bien claire sur les tenants et aboutissants de ce changement qui s'opère, pour l'argent.

Donc, dans ce mail :
 - une partie d'explication générale,
 - une partie d'explication des tendances du moment, d'illustration avec l'actualité,
 - une partie des tendances pour l'année à venir...

Vous trouverez dans ce mail, les chapitres suivants :
* monnaies-confiance-actions-et-obligations : les banques centrales ont opéré le changement
* Illustration du glissement : ils touchent la chose du doigt, et passent à coté....
* Le capital est au service du travail
* L'argent servira de moyen, de support, pour le relationnel
* L'argent servira les enjeux de la collectivisation
* Tendance pour septembre 2016 et l'année à venir
* Timing pour les tendance, notamment pour l'évolution de l'argent et de la société
* Entre ce moment clé, en septembre 2016, et l'évolution long terme de l'argent


******************************************************************************************************
* monnaies-confiance-actions-et-obligations : les banques centrales ont opéré le changement
******************************************************************************************************
Les banques centrales, avec leurs actions de quantitative easing (QE) et tout ce qu'il y a derrière, ont opéré, depuis quelques années, les changements de support de l'argent.
Elles ont opéré ce changement, ce "glissement", ... ou, en tout cas, y ont largement contribué.

Pour l'idée de base, voyez ci dessous, dans les mails précédent, ce qui se rapporte au tag : monnaies-confiance-actions-et-obligations.
Ainsi que ce qui se rapporte à la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat, et au fait que l'argent qui est immobilisé est moins intéressant, moins important, que l'argent qui circule.

Globalement :
 - l'argent-dette, l'argent immobilisé, est utilisée pour accumuler de la richesse.
 - cet argent là est en train d'être siphonnée, lessivée, essorée, ... de façon à être mise de coté (siphonnée), et de façon à ce qu'elle perde de son importance,, de son éclat, et de son pouvoir d'action (lessivée, essorée...)
 - ce siphonnage a consisté à l'isoler, et surtout à l'utiliser pour faire monter le cours des actions en entreprise, et donc faire passer le signal que les entreprises se portent bien, et donc qu'il y aura du Kravail pour les populations. Donc le système tiens.
 - au passage, on maintient le cours des actions et des obligations à un bon niveau, bonant malant, sans s'occuper de la prise de risque de l'investissement, .... ce qui cache le problème du risque,... mais ce n'est pas grave tant que ca tient.... et même, tant que ca tient, c'est plus important que d'avoir une évaluation fiable et saine du risque (c'est comme cela que les bulles fonctionnent).
 - l'obsession des populations pour le Kravail, ainsi que celle des dirigeants ("inversion de la courbe du chômage", et protectionnisme des américains et des brexitois pour avoir du Kravail,...) fait que le système tiens,... même s'il est dévoyé.
 - corrélativement, l'investisseur, le rentier (qui ne veut plus de Kravail), lui, est floué dans ce siphonnage,... en espérant que le système tiendra longtemps (grâce aux populations qui travaillent), et qu'il atterrira en douceur, (même si je ne suis pas sur que les investisseurs envisage qu'un jour, il faille atterrir.... la dope, ca a des effet secondaires importants).

très très globalement, on est passé de l'argent-dette, et de l'argent qui sert à accumuler de la richesse, à de l'argent qui circule et qui sert à alimenter le fonctionnement du Kravail.

Les banques centrales ont opéré le changement, en faisant glisser progressivement l'argent accumulé et les dettes, dans un espace de confinement, dans lequel cet argent est comme "mis en léthargie".

pendant ce temps là, l'activité économique tourne, l'argent tourne, en flux rapide,... indépendamment de cet argent accumulé, immobilisé, qui a tant de mal à être géré et à rapporter (taux nuls ou négatifs,...).
l'argent accumulé ne sert plus que caution, pour faire croire à certains qu'ils sont riches, avec des cours d'actions des entreprises et des cours des obligations qui sont à un bon niveau.
et à rassurer tout le monde....

dans tout cela, très franchement, en terme de pouvoir et de volonté, je ne sais pas si les banques centrales ont fait cela consciemment, et volontairement (sans pour autant le dire officiellement), ou si elles n'ont fait que suivre un mouvement de préservation logique, et ont été un pion dans une évolution qui dépasse le cadre des volontés des banques centrales et de certaines personnes qui dirigent les institutions des pays.
je ne sais pas si c'était conscient et voulu, ou seulement un mouvement de logique de préservation, qui les a amené à oeuvrer pour cette évolution.

voilà pour le constat de base.


******************************************************************************************************
* Illustration du glissement : ils touchent la chose du doigt, et passent à coté....
******************************************************************************************************
J'ai été surpris de constaté, dans les propos et explications de certaines personnes (sur internet), qu'ils touchent du doigt cette histoire d'argent "déplacée", "glissée" vers une nouvelle forme, ... mais sans vraiment insister dessus, et même plutôt en passant à coté du truc.

Ces explications, vous les trouvez parfois dans les explications des personnes des éconoclastes.
Ils ralent comme des putois (pour certains), mais souvent, ils passent juste à coté de l'explication qui éclairerait bien ce qu'il se passent.
Je pense que souvent, ils ralent, en se braquant, parce qu'ils regardent en fonction de ce qu'ils veulent voir, au lieu de faire des constats, et d'en déduire ce qu'il se passent.
s'ils faisait des constats, ils en déduiraient vite ce qu'il y a derrière, et la méchanique du truc.
dommage.

Il y a une chaine de vidéo qui est intéressante, sur les questions d'argent.
c'est celle ci :
Heu?reka : vulgariser la finance et l'économie, c'est possible !
https://www.youtube.com/channel/UC7sXGI8p8PvKosLWagkK9wQ/featured

Elle va me servir pour illustrer ce qu'il me reste à expliquer, sur le changement de support de l'argent.
Elle est l'illustration, en mettant le doigt sur le truc, tout en passant à côté,.... de ce que j'ai expliqué au chapitre précédent : les banques centrales ont opéré le glissement de l'argent-dette et de l'argent pour accumuler de la valeur, à de l'argent qui circule et sert de moyen pour avoir du Kravail.

*------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
* Video 1 : l'argent de l'activité économique, et l'argent de la spéculation
*------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Cet vidéo est intéressante.
"Marchés financiers et économie réelle - Heu?reka #5/2"
https://www.youtube.com/watch?v=N0OlW7G0Yqk

Heu... il vaut mieux aussi avoir vu la précédente, la partie 1 de :
"Marchés financiers et économie réelle - Heu?reka #5/1 "
https://www.youtube.com/watch?v=lRT0JvYf6Xo

Au temps 1'16" : on y voit qu'il y a mélange entre l'argent qui sert à la spéculation, et celui qui sert à faire tourner l'activité économique (dont notamment le Kravail des gens).

C'est bien de séparer ces deux notions...
l'argent de la spéculation n'est pas un argent qui sert à accumuler de la richesse, et qui est immobile.
c'est un argent qui circule.

d'un autre coté, l'argent de l'activité économique circule, tout en étant aussi, souvent encore, un argent qui sert à accumuler de la richesse.

la séparation n'est pas aussi nette que cela, mais l'avantage de la vidéo, c'est qu'elle pointe la séparation entre ces deux formes et utilisation de l'argent.
elle la pointe du doigt,... tout en glissant sur le fait d'aller voir un peu plus loin en profondeur...


*------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
* Video 2 : remise en question de l'argent-dette ?
*------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
autre vidéo d'illustration :
"Le double visage de l'argent - Heureka #7"
https://www.youtube.com/watch?v=NKYBz-E_g9U

Au temps 10'50" : là !.... il déroule une manière de voir les choses, .... qui descendent sur le "moins de Kravail ! oh my god !".
ensuite, ... hop, ca glisse, sous pretexte que c'est obscur, pas clair,...

le seul truc, interessant, qui revient ensuite, c'est au temps "11'39" : "s'il fallait remettre en question quelque chose...."

la vrai question, à mon avis, ce n'est pas la volonté de remettre en question des choses, mais remettre en question notre manière de voir les choses....
il n'y a personne pour changer les systèmes, de manière volontaire et affirmée, et qui obligerait à remettre en question les choses... mais on peut prendre conscience qu'ils sont en train de changer... par eux même.

bon, mais c'est déjà bien de toucher du doigt ce point là,.... et de le présenter dans des super vidéos, comme celles là !


*------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
* Video 3 : la plus importante !
*------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
autre vidéo d'illustration :
"Quantitative Easing - Heureka #10"
https://www.youtube.com/watch?v=KSQpp3CNeZQ

Introduction : thématique séduction, attrait, ... et manière de présenter les choses et de "faire croire".
le ton est donné.

Au temps 1'15" : deux formes d'argent, ... l'argent-dette classique, et l'argent dit "centrale", parce qu'utilisé uniquement au niveau des banques et banques centrales.
l'argent scriptural est détruit quand la dette qui a été à l'origine de sa création est remboursée...
l'argent de la banque centrale ... n'est pas détruit.
c'est un piste... on touche les choses du doigt, (pour le siphonnage et le lessivage,....), mais bon, comme il dit, il préfère glisser sur cela...


Au temps 5'40" : là, ca commence expliquer les choses.... à présenter la situation, avec un très beau schéma.
Au temps 8'20" : là, ca commence a être très très intéressant.

Au temps 12'29" : là, ça glisse,... et on passe à coté du truc.
en gros : l'explication qui est données ... est orientée par la manière de penser des gens qui veulent accumuler de l'argent, et en profiter.
Cependant, à mon avis, c'est là qu'il faut constater qu'il y a un mécanisme en place, qui est spécial, mais très important.
C'est là qu'il faut simplement constater ce qui est en train de se passer, et voir le mécanisme.
Le mécanisme, c'est celui ci : ce qui compte, c'est que le cours des actions soit haut, ... donc ca veut dire (message sociétal, via les média) que les entreprises se portent bien,.... donc qu'il y aura du Kravail.
du Kravail mal payé, peut etre,.... mais il y a du Kravail !
Le système, et les banques centrales, maintiennent le cours des actions très haut, pour donner un message que le moteur tourne (les entreprises), et donc qu'il y aura du Kravail.

c'est une manière d'expliquer aussi, pourquoi vous entendez que l'activité globale économique n'est pas bonne, qu'il y a du chomage,... et pourtant les entreprises annoncent des très bons résultats, et on des cours des actions très hauts.

l'explication qui manque, là, c'est un pont (sur le schéma), entre le cours des actions haut (en haut à droit du schéma, et qui plongerai dans ce qui est appelé l'économie réelle (en bas à gauche du schéma),.... via une confiance globale que les entreprises se portent bien, donc il y a du Kravail.

Le point qu'il touche du doigt, et qui est ensuite passé, sans constater ce qui me semble être une évidence, à mon avis, c'est :
 - la banque centrale a crée un espace de monnaie qui n'est pas raccordé au autres espaces de monnaies (marchés primaire, secondaires).
 - cet espace de monnaie lui permet d'acheter des actions d'entreprise, et des obligations (d'état, et parfois peut être d'entreprises).
 - cet argent est "à part", et ne peut pas être utilisé pour autre chose
 - en faisant cela, elle fait monter les actions des entreprises, et favorise les obligations (elle les couvre)
 - en faisant cela : elle rassure les populations, avec l'idée que les entreprises vont bien, et qu'il y aura du Kravail
 - en faisant cela, elle mets en place une confiance, et le système tient.
 - et tant pis si, indirectement, cela dévoie les mécanismes de l'argent pour l'accumulation de richesse, et mets en place des illusions et des bulles, du coté des rentiers.
 - et tant pis si, en faisant cela, elle prépare le lessivage (perte en douceur de la valeur) de l'argent accumulée, par et pour les rentiers

La banque centrale ne crée pas de la monnaie pour favoriser les marchés financier, elle crée de la monnaie pour créer un climat de confiance dans les populations qui veulent du Kravail.
Elle fait ce que les banques centrales ont toujours fait : établir et maintenir la stabilité du système et de l'activité économique, avec un climat de confiance, accordé, notamment via l'argent.
Actuellement, ce climat passe par la valeur Kravail,... alors les banques centrales utilisent cela.

Certes, ce pont, cette flèche, que j'aurai bien vu dans le schéma, elle ne dit pas qu'il y a création de dette, et donc création de monnaie, donc plus d'argent, etc....
Cela est embêtant pour les rentiers, et pour ceux qui s'intéressent à l'argent pour accumuler de la richesse.
Mais c'est très bien pour ceux qui travaillent et veulent du Kravail.
Ce pont, qui manque dans le schéma, ne peut se constater que si on ne se préoccupe pas des rentier, ni de l'argent fait pour accumuler de la richesse.

Cette vidéo est super.
Elle explique bien les mécanismes.
Un grand merci, pour l'avoir fait et l'offrir à ceux qui s'intéressent à ces questions !

dans la glissade, à la fin, en passant à coté de ce qui me parait être le point intéressant à constater, je pointe deux ou trois éléments clés :
 - on passe à coté, parce qu'on pense en fonction d'un argent qui sert à accumuler la richesse.
 - ce que je fais, et ce que je propose, comme explication, est un constat des choses, avant de vouloir les voir comme on aimerai qu'elles soient
 - dans ce constat, ceux qui veulent utiliser l'argent pour accumuler de la richesse sont défavorisés... d'où l'explication qui passe à coté de ce qui est.
 - ceux qui veulent du Kravail sont favorisés : si on voit cela, dans la société, alors, dans le schéma, le fonctionnement décrit prend tout son sens..... et le constat peut se faire.

ceux qui veulent accumuler de la richesse sont défavorisés.
ceux qui veulent du Kravail sont favorisés.
ca ne vous dit pas quelque chose ?

le Kapital, le travai.... et l'un au service de l'autre... ?

c'est ce qu'on va voir dans le chapitre suivant.

pour l'instant, à retenir de ce schéma et de cette vidéo : les banques centrales, en mettant en place les QE, ont mis en place un moyen de faire le changement de nature de l'argent.

A mon avis, les QE n'ont pas été mis en place pour ce qu'en disent les média, en général, mais pour cette raison : pour opérer un changement, progressif, dans la nature de l'argent, et faire en sorte que l'argent ait comme nouveau support le Kravail des populations, en plus des anciens support.

l'explication passe à coté, mais les bases sont là.... et on peut voir qu'il suffit d'ajouter un pont, qui a lieu en réel, même s'il n'est pas matérialisé par un déplacement d'argent.

Ce pont, il est immatériel, c'est celui de la confiance.
Confiance qu'il y aura du Kravail pour les populations, donc le système tiens, ... donc les rentiers verront leur argent lessivé,...mais "ca tiendra", les gens iront au Kravail.


******************************************************************************************************
* Le capital est au service du travail
******************************************************************************************************
bon, à force d'écrire que ce qui compte, c'est le Kravail, et que l'argent qui sert à accumuler de la richesse compte moins,... on voit évidemment apparaître la bonne vieille théorie du Travail et du Capital, qui sert à mettre en place des moyens de productions et tirer du profit des productions.

je n'aime pas ce modèle, parce qu'il est obsolète.

vous pouvez, par exemple, voir une partie de cette obsolescence, dans la vidéo de conférence de Jean-Marc Jancovici :
Jancovici : Décarboner l'économie, un jeu d'enfant ? 07/01/2016 Arts et métiers
https://www.youtube.com/watch?v=kqdWx6RikLs

il démonte ce modèle.

et encore, moi, je trouve que ca ne va pas vraiment... il manque une chose dans le modèle qu'il propose : l'immatériel, qui se caractérise notamment par les marques, les notoriétés, les savoir faire et les techniques, les brevets, .... qui sont des éléments porteur de valeur, et qui sont des ingrédients fondamentaux de la production de richesses.
en fait, il manque aussi la notion de richesse immatérielle.
le modèle qu'il propose est bien pour de la production de richesse matérielle, et très orienté sur le matériel.

bon, mais c'est bien comme modèle.

ensuite, ma préoccupation, ce n'est pas de batir le bon modèle, mais de regarde ce qui évolue, dans les modèles et dans les éléments qui constituent ces modèles.

là, il y a une évolution de taille !

avant, le travail etait au service du capital.
maintenant, et à l'avenir (il semble), le capital est en train de passer au service du Kravail et de l'innovation.

je vais faire comme M. Jancovici.... je répète les trucs importants :
avant, le travail etait au service du capital.
maintenant, le capital est au service du Kravail et de l'innovation.

je ferai un mail entier, rien que pour cette thématique.... un jour.
mais pour faire court, ici, il suffit de voir qu'avant, le pouvoir par et pour l'argent et l'apparat, faisait que le Capital était le seigneur, celui qui donnait le pouvoir de régner.
et maintenant, ce pouvoir par l'argent étant en fin de règne, et l'obsession des populations pour le Kravail étant en développement (presque inquiétant, même,....), c'est le Kravail qui mène la danse.

on peut constater, plus simplement, que le Capital n'a plus le beau rôle,... et que le Kravail l'a pris.

dans le rapport de servitude, on peut constater l'inversion du maître et de l'esclave.

en terme de servitude, notre société ayant inventé les services.... on dira plutôt que le Capital est au service du Kravail.

c'est une sacré révolution qui est en cours, n'est ce pas ?

elle a commencé quand : quand Karl Marx a écrit son œuvre ?
quand le communisme c'est mis en place ?
elle a commencé quand, cette révolution ?.... quand le communisme a fait une fausse sortie, pour mieux lâcher prise contre le capitalisme, et ré-envahir la scène mondiale via la thématique (et l'obsession des populations) du Kravail et du service ?

Bon, comme j'ai dit, il y a de quoi écrire un (long) mail entier, rien que sur cette thématique,... alors pour ce mail ci, je m'arrête là.... sur cette question en suspend....

******************************************************************************************************
* L'argent servira de moyen, de support, pour le relationnel
******************************************************************************************************
bon, j'avance, là, parce que je veux terminer cette thématique de changement de la nature de l'argent, dans ce mail.

L'argent pour accumuler de la richesse perd son importance,... et présente actuellement plein de problèmes plutôt que le paradis sur terre.

Corrélativement à cela, les deux tendances clés de la société et du ciment social sont d'une part le relationnel, les réseaux sociaux, les relations entre les gens,... et d'autre part le Kravail.

En terme de modèle de production, et de macro économie, le relationnel, la relation entre les gens, les réseaux sociaux (entre les gens), et les réseaux entre les machines, sont des ingrédients importants pour la production.

En terme de tendance de fond, c'est la tendance à la puissance du relationnel, des réseaux sociaux, etc.
Pour rappel, cette tendance est indiquée dans mail du 17 septembre 2014, dont le sujet était : "cri : forme-d-anarchies-et-patchwork : tableau général et exemple pour l'argent / Re: cri : une forme d'anarchie, du patchwork, ......"
Pour rappel :
" - la nouvelle puissance passe par le relationnel, l'harmonie, la justice, la transparence sociale : tendance de fond aussi, qui a pris son essor en particulier en mars-avril 2014.
elle était déjà là, bien entendu,... cependant, elle a pris son essor en mars-avril 2014, avec beaucoup de puissance, justement.
cette tendance, ... avec celle de "forme-d-anarchie-et-patchwork", semblent très antinomique.... et pourtant, on peut les comprendre et les integrer, grace à celle : "l'individuel et le collectif sont en clash" (justement...)."

L'argent, dans sa nouvelle forme, participe à cette puissance et à ces mécanismes de relationnel, de transparence sociale (trace-de-l-argent), de justice et de contrat fiables etc...

L'argent, dans sa nouvelle forme, participe à cette tendance, et est en train d'évoluer pour être mis au service de cette tendance. L'argent  est comme façonnée par cette tendance au relationnel, aux réseaux sociaux et aux réseaux entre les machines.

Les transactions d'argent, dans sa nouvelle forme, et notamment via les transactions d'argent numériques, font parties de cette puissance par le relationnel, etc...

Un exemple illustrant, là tout de suite, pour mieux voir cela :
 - avant, l'argent, ca servait à accumuler de la richesse, et notamment, via de l'immobilier.
 - aujourd'hui, l'immobilier n'est plus porteur, pour cela (depuis les chutes des marchés après les subprimes etc...), sauf encore en France, le dernier village qui résiste et se la pète avec des prix immobiliers de folies.
 - aujourd'hui, on fait venir des gens chez soi, presque comme des amis, pour les loger dans une chambre, dans une extension de sa maison (mini studio), et on se fait payer pour cela.
 - c'est une activité en plein développement, très relationnelle, ... et qui passe par des transactions d'argents, de l'argent qui circule.
 - la valeur, en terme de macro économie, repose sur le relationnel (services via sites internet), sur les mises à disposition de bout d'immobilier, pour des gens qui circulent et de l'argent qui circule.


******************************************************************************************************
* L'argent servira les enjeux de la collectivisation
******************************************************************************************************
L'argent est une information, et évidemment, l'argent est une notion qui s'applique et s'utilise au niveau du collectif.
L'argent, chacun tout seul dans son coin, cela n'a pas d'intérêt.

Ce qui devient intéressant, avec cette évolution de la nature et de l'importance donnée à l'argent, c'est que, avant :
 - l'argent servait beaucoup à accumuler de la richesse, et avait été enrolée et mise au service du Capital et du Capitalisme (en terme d'idéologie politique et de fondement au positionnement géopolitique des nations dans le monde, avec la guerre froide à la clé etc.)
 - le communisme, et le collectivisme, lui, avait plutôt des soupçons et des réticences, vis à vis de l'argent.
 - maintenant, avec l'argent qui circule mis en prédominance, et favorisant le Kravail plutôt que le Kapital, l'argent devient un moyen favorable à la collectivisation, et à des formes moderne de communismes.

L'argent devient un vecteur et un outil favorable pour le collectivisme et le communisme, et un outil défavorable pour le capitalisme et la rente.

Qui aurait cru qu'on tomberait sur ce constat, ... il y a encore une dizaine d'années ?

Une illustration : il suffit de voir les taux d'intérêt, et le casse tête, doublé d'un malaise, pour tous ceux qui gère de l'argent accumulé.
Le système est en train de mettre à mal le fait d'avoir de l'argent accumulé.
Qu'on aime cela ou pas, qu'on soit d'accord ou pas, on ne peut que constater que c'est ce qu'il se passe, avec des taux d'intérêt aussi bas, et éventuellement négatifs.

d'ailleurs, notre président de la république ne s'y est pas trompé :
 - la finance (c'est à dire l'ancienne utilisation de l'argent, et ses abus) est son ennemie
 - le Kravail est important (inversion courbe du chômage)
 - il vient d'aller voir les chinois, qui sont les plus communismes du monde
 - ils leur a dit que la finance n'etait vraiment pas sa copine (il aime bien les copines,... mais pas celle là...).

Bon, je reviendrai sûrement plus tard, dans d'autres mails de CRI, sur les aspects du collectivisme, et de l'argent.... donc pour l'instant, je n'en n'écrit pas plus dans ce mail.


******************************************************************************************************
* Tendance pour septembre 2016 et l'année à venir
******************************************************************************************************
Les tendances du moments sont à l'oeuvre.... et s'applique particulièrement à l'évolution de la nature de l'argent, et plus encore à la prise de conscience de ces évolutions.

Pour rappel :
 - la roue a tourné, et la donne des cartes n'est plus la même
 - "Ébouriffant,... tonique, très critique,... et malaise"
 - individuel et collectif : le malaise vient de l'écart et de l'écartèlement entre les deux

on voit cela pour l'argent :
 - en terme de collectif, l'argent a un rôle important, ... et les individus (les rentiers, les traders, etc...) se demandent ce que fout le collectif, et où va se merdier de l'argent "qui n'a plus la même odeur qu'avant"....
 - en terme de prise de conscience et remise en question : pour l'argent, j'ai pu constater qu'il y a des énervements du type "ébouriffant, et très critique", etc.... et il y a un malaise dans les média et d'après ce qu'ils disent, dans la communautés des gens qui gère l'argent (fond de placement, entreprise de finance, traders, etc...)

c'est normal, ... l'argent a changé de nature, mais on ne leur a pas dit.
c'est quand même bizarre, que eux, en particulier, ne soient pas au courant,.... mais comme on dit, les cordonniers sont les plus mal chaussés.

pour l'illustration, il sera intéressant de voir ce que la banque centrale aura déclaré, ce mercredi 21 septembre au soir....
je pense qu'elle déclarera ce qu'elle déclarera.... mais ce qui comptera le plus, ce sont les commentaires autour et la manière dont cela sera perçu et pris par les gens et les média.
je pense que quoique dise la banque centrale, ... ce qui va compter, c'est de constater le malaise, dans les média et chez les gens,... et ce qui va compter, ce de constater que les gens se rebiffent, et ne font plus forcément confiance,... bref, qu'il y a un malaise, et des critiques.

on verra bien.

il y a une autre chose très importante, qui vient de commencer, depuis le 10 septembre, et qui devrait continuer jusqu'à au 15 octobre 2017 au moins.

Cette chose, c'est une mise en avant, une expansion, des phénomènes sociaux, du contrat social, des réseaux sociaux, des valeurs et de la valeur, de la confiance entre les gens et de l'harmonie dans la société, etc...
Une expansion, une mise en place de la légitimité, une mise en place ou un raffermissement des statut quo dans la société, .... dans tous ces domaines (phénomènes sociaux, harmonie entre les gens, etc...)
Ces le croisement entre ces deux thématiques.
Cela devrait donc être très porteur, pour la mise en place de nouveaux contrats sociaux, rapport entre les gens, modèles de sociétés, etc...
l'argent, en tant que moyen pour la transaction, pour les contrat, etc... sera aussi concernée, évidemment.
Le monde bancaire et les services bancaires seront aussi très concernés, évidemment.

et plus que cela, l'argent, parmi d'autres choses, apparaîtra pendant cette période, à mon avis, comme un moyen et un ciment de la vie sociale et des communautés.

L'argent, dans sa nouvelle forme et nature, sera, à mon avis, un ciment social, un moyen de mettre en place ces nouvelles légitimités et nouveaux modèles de sociétés et de rapports entre les gens.

Je pense que l'épisode de la banque centrale de ce mercredi 21 septembre sera intéressant d'observer, pour le coté "ébouriffant et critique", mais aussi pour ce qui se trame, en toile de fond, pour cette nouvelle tendance, en terme de rapport sociaux, contrat de confiance dans la société etc...

Bref, l'argent change de nature, et les première briques dans la société sont en train de s'élaborer et de se mettre en place, à base de : Kravail, réseaux, social, harmonie ....


******************************************************************************************************
* Timing pour les tendance, notamment pour l'évolution de l'argent et de la société
******************************************************************************************************

En terme de timing, il sera intéressant d'observer les choses à l'issue des trucs de la banque centrale, du 21 septembre (ce soir).

le 23 septembre 2016 sera intéressant aussi : cela devrait être très intense, même si j'ai du mal à voir dans quel sens.
On sort de la période actuelle de remise en question et de prise de conscience, sur toutes les choses qui se sont mises en place depuis les années 1965-1968, et sur la puissance par l'efficacité pratique, le contrôle, l'administratif, etc...
il semble que cette fin de période soit assez électrique, et que le coté ébouriffant et critique, qui l'ont caractérisé, se termine par un petit feu d'artifice.
c'est dans deux jours, ... on verra alors....

en prenant plus de recul, et sur le plus long terme, je discerne deux périodes importantes :
 - 10 septembre 2016 - 15 octobre 2017 : tendance contrat social, expansion, légitimité, légalité, nouveaux modèles de société et nouveau rapport à l'argent.
 - 5 mars - 3 mai 2017 : "coup d'accélérateur, débrayage, changement de vitesse, et relance à fond du moteur" pour ce qui concerne les valeurs, et la valeur de l'argent

je précise pour cette période très particulière du 5 mars - 3 mai 2017 :
 - "coup d'accélérateur, débrayage, changement de vitesse, et relance à fond du moteur en terme de valeurs et en terme d'argent notamment"
 - c'est une métaphore de conduite de voiture
 - les jeunes qui n'auront connu que les voitures électriques, nous diront dans quelques décennies : "mais qu'est ce qui dit ?.... ha oui, le truc de ouf qu'ils faisaient pour conduire les voitures à pétrole....",
 - mais ça reste, pour le moment, d'actualité, et c'est l'image que je vois, pour cette période
 - un moment de cafouillage, entre j'accélère, je lâche prise, je change de braqué, je relance

cette période se décompose en deux sous périodes :
 - 5 mars - 15 avril : remise en question des valeurs, avec un phénomène de vouloir foncer, imposer, et ensuite un lâcher prise sur les valeurs, une spiritualisation etc...
 - 10 avril - 3 mai : remise en question et prise de conscience, dans le domaine des valeurs, puis dans le domaine de l'action et du fait d'imposer les choses. Donc là encore, un phénomène entre le vouloir foncer, et le débrayage pour réfléchir sur les valeurs et les choses tranquilles de la vie.

dans ces deux périodes, cela va tirailler fortement entre le statu quo social, le collectif, les valeurs communes... et la volonté individuelle de foncer.

à mon avis, c'est dans cette période du printemps que les choses vont beaucoup évoluer, en terme de prise de conscience, notamment pour l'argent.

c'est, à mon avis, plus tard que cela sortira sous forme d'action, de clash, .... et de conséquences de ces évolutions.

à mon avis, les conséquences, et surtout les affirmations puissantes au niveau individuel, pour marquer la différence et l'évolution vers les nouvelles aspirations, se verront surtout à partir du 21 août 2017.
Avant, peut être, mais je ne sais pas.
à partir du 21 août, là, oui, c'est sur : il y aura affirmation individuelle, et besoin fort de structure les choses différemment et d'aller vers les nouvelles aspirations.
Bon, on a le temps, d'ici là,... pour voir venir cette période, et affiner la vision des tendances du moment.


******************************************************************************************************
* Entre ce moment clé, en septembre 2016, et l'évolution long terme de l'argent
******************************************************************************************************
Bon voilà.
c'est fini pour aujourd'hui.

d'une part, il y a ces choses importantes qui se passe, là, ce 21 septembre avec la banque centrale, et ce genre d'évènement de l'actualité.
d'autre part, il y a cette rédaction pour expliquer et montrer cette évolution phénoménale de la nature de l'argent, et de son rôle dans la société, comme ciment, comme cohésion social, comme outil de pouvoir sur les populations et par les populations.

il y a quelques années, je m’intéressais beaucoup à la bourse.
la bourse, c'est un lieu qui utilise beaucoup l'argent.
c'était, à l'époque, un domaine qui était intéressant pour étudier ce qu'il se passait au niveau collectif et au niveau de la société.
aujourd'hui, la bourse est administré par les banques centrales, et le cours des actions est devenu un support de l'argent et de la confiance de la société dans le fait qu'il y aura du Kravail.
alors je m'intéresse à la nature de l'argent, et à ce que font les banques centrales,.... pour regarder ce qu'il se passe dans la société.

cela permet de voir ce qui compte, ce qu'il se passe en terme de pouvoir sur les populations, ... et dans une certaine mesure, à qu'elle sauce on mangera les chicken wings et les frites.
à moins qu'on mange des tomates du potager, ... ou des pâtes, avec du coulis de tomate du potager pour la sauce....

l'argent, c'est un peu comme la sauce : quand il y a moins de viande et de légumes, on la ramasse jusqu'au bout, avec du pain, de la semoule, du riz, du manioc,....

l'argent sera encore plus important, dans les années qui viennent, que dans les années et siècles passés.
notamment du fait de la trace-de-l-argent, de la multiplication des petites communautés et des monnaies locales, etc.
notamment du fait de l'obsession pour le Kravail, et que tout Kravail mérite un rémunération (ou un salaire, pour les salariés).

et Karl Marx et Lénine aurait probablement été positivement surpris, et probablement plutôt satisfaits de la tournure que prennent les choses, en terme d'argent.

demain matin, j'écouterai ce qui se dit, sur les histoires de banques centrales, de la décision de la veille, etc....
cela sera intéressant, d'écouter ce qui se dit, et de réfléchir, avec ces notions en tête.

je vous souhaite une bonne lecture, une bonne réflexion sur la notion d'argent et de société.... et je vous souhaite une vie spirituelle, pleine d'argent.

A+
Les_emails_de_CRI_10


-------- Message transféré --------
Sujet : cri : si vous avez de l'argent,....
Date : Tue, 05 Jul 2016 23:51:48 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

suite à une conversation avec quelqu'un aujourd'hui,... je me suis dit que ca valait le coup de faire un petit mail de synthèse sur ce qu'il se passe avec l'argent.

un petit mail très court, ... pour si vous aimez l'argent....

ou si vous vous intéressez à ce qu'est l'argent

ou... bon, tout simplement, ... si vous avez de l'argent.

titre complet :
cri : si vous avez de l'argent,....  // Fwd: cri : l'argent a toujours été une information.... mais il change de mode de fonctionnement....  //  Fwd: cri : quelques exemples illustrant monnaies-confiance-actions-et-obligations // Fwd: cri : la monnaie n'est plus sous tendue par l'or, ni par les dettes,.... mais par.... les actions en bourse //  Fwd: cri : quelques exemples illustrant le pouvoir de la trace-de-l-argent... et décision de la fed

Les chapitres, de ce mails qui se voulait, au moment de commencer, court,... si court que vous pourriez le lire en deux minutes... mais voilà, en fait, c'est un peu plus long,... alors voilà les chapitres :
* Surtout ne lisez pas tout les mails précédents, .... c'est trop la prise de teté !
* On passe d'une société de richesses matérielles, à une société de travail des populations,... et ca change beaucoup de choses !
* Illustrations,... pour toucher du doigt que ca change beaucoup de choses !
* Timing de cette évolution


********************************************************************************************
* surtout ne lisez pas tout les mails précédents, .... c'est trop la prise de teté !
********************************************************************************************
vous n'avez pas besoin de (re)lire l'empilement des mails, depuis notamment ceux du 17 septembre 2015, et janvier 2016.
ni les suivants.

vous n'avez pas besoin de (re)lire les présentations et explications sur toutes ces choses, ni les illustrations, pour mieux comprendre et pour constater que c'est pas du blabla qui ne repose sur rien.
Pas besoin non plus de lire les détails, pour aller voir les précisions sur tout cette évolution sur l'argent.

il vous suffit de voir ces points là :

 - la monnaie n'est plus sous tendue par l'or, ni par les dettes,.... mais par.... les actions en bourse et les obligations sur les marchés financiers. Le tag est : monnaies-confiance-actions-et-obligations.

 - il y a separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat (après la séparation de l'église et de l'état), c'est à dire que la monnaie, et donc une part de la notion d'argent, n'est plus l'apanage des états.

 - l'argent accumulé a moins de valeur, ou autrement dit, il intéresse moins, que l'argent qui circule. C'est l'explication de base pour expliquer pour qu'elle raison les taux de crédit sont si bas, et même parfois négatif.

 - la trace de l'argent : l'emprise sur les populations se fera, sur le plan collective, par la trace-de-l-argent. Les états y trouveront une manière de raffermir leur maîtrise des populations, mais pas uniquement les états, aussi les entreprises, les organisations diverses, etc... du moment qu'elles ont accès à la trace-de-l-argent.

 - il n'y aura pas de Big-Brother, parce que l'on n'est plus dans un monde dans lequel le pouvoir était centralisé, et distribué de manière hiérarchique et pyramidale (les multinationnales avant les années 80, le communisme, les états et administrations, etc...).
On est dans un monde dans lequel les emprises et le pouvoir sont appliqués de manière horizontal et par réseaux.
Il n'y aura pas de Big-Brother au profit d'une seule grande organisation (centrale), mais plein-de-petits-brothers-qui-te-surveillent (j'en fais un tag), au profit de ... plein d'entités ou d'organisations, non centralisées, non hierarchisées,... peut être en réseaux.
Pendant la deuxième guerre mondiale, en France, on les appelait des collabos, en allemagne de l'est après la guerre, on les appelait la stasi,.... les populations dénonçaient, à l'époque dans une organisation centralisée.

 - la société est obnubilée par le travail : c'est important le Kravail ! les gens veulent du Kravail !... le travail devient une des valeurs phares de la société,... qui, dans ses abus, a inventé le burn-out.

 - l'argent, reposant sur les actions en bourse et les obligations sur les marchés financiers, devient l'élément de mesure de la confiance des populations à avoir du Kravail, via les entreprises, et, par extension, un des éléments principaux de confiance, de relation et de soudure d'une population en tant que société.

voilà,... pas besoin de vous prendre la tête avec les détails, il vous suffit seulement de voir ces quelques points.

Bien entendu, si vous voulez des détails sur un point, ou quelques points, qui vous titillent les neurones,... vous avez tout cela dans la série de mails ci dessous.
Ou en retrouvant d'autres mails, de ci de là, qui illustrent ou complètent ce tableau, au fil des deux dernières années (ou même avant).


********************************************************************************************
* On passe d'une société de richesse matérielle, à une société de travail des populations,... et ca change beaucoup de choses !
********************************************************************************************
Bon, une fois qu'on a mis bout à bout tous ces points, il ressort une chose étonnante, mais importante.

Cette chose, c'est :
 - l'argent ne repose plus sur des valeurs matérielles, et de possession stable de biens physique, ... mais sur des éléments fugaces, comme l'information, et surtout sur l'activité des personnes, et plus précisément sur le travail des populations.

 - la société aussi.

 - on passe d'une société de l'accumulation des richesses sous la forme matérielle, à celle de la richesse sous la forme d'information, de réseaux, et de travail des populations.

 - le travail des populations devient la valeur phare dans la société, et la notion d'argent, élément très important pour souder une société, en est le reflet.
 
 - la valeur phare qu'est le travail des populations, c'est comme l'information : il faut que ca circule, qu'il y en ait un peu tous les jours,... ca ne s'accumule pas.

donc, si vous avez de l'argent,... faites gaffe.

comme on change subrepticement de repère, ce que vaut votre argent, ne le vaudra peut être plus (et plus autant), après le changement.

le changement est déjà bien avancé,.... donc,... faite gaffe pour votre argent....
et surtout, observez le changement de société : c'est là, sous nos yeux, c'est historique,... alors profitez du spectacle !


********************************************************************************************
* Illustrations,... pour toucher du doigt que ca change beaucoup de choses !
********************************************************************************************
bon, je suis d'accord, ... on le savait déjà.
"on le voit bien...." que la société devient moins matérialiste, que c'est plus les biens matériels qui comptent autant qu'avant, etc...

ce qui me parait important, c'est que cette nouvelle forme d'argent est en train de se mettre cela en place, au niveau mondial, de manière pratique et concrète.
et comme c'est de l'argent, et votre argent,... ça vaut le coup d'y prêter attention.
d'y prêter attention, non plus comme une vague notion sociétale, qu'il fait bon de discuter dans des diner mondains, .... mais plutôt comme un gros "putain, merde, mais alors qu'est ce que je fais avec mon pognon ????".

Une autre manière de le dire, et d'illustrer cela, c'est d'observer, et de constater, à quel point les spécialistes de l'argent, les financiers, les experts des marchés financiers, sont paumés, devant le changement de fondement qui a lieu.
Y compris les éconoclastes, Olivier Delamarche et Philippe Bechade en tête, mais aussi Jacques Sapir, Pierre Sabatier.... qui visiblement, à les écouter, n'ont pas vu cela, et continuent à dire que les QE des banques centrales sont des aberrations, et qu'ils font n'importe quoi, ... alors qu'en fait, comme je l'explique dans ces mails, c'est un changement de fondement qui s'opère à travers ces choses certes bizarres, mais peut être tout simplement nouvelles....
Bon, quand même, l'avantage avec les éconoclastes, c'est qu'ils réfléchissent, et réfléchissent bien.... les autres, c'est encore pire,... ils ne réfléchissent pas.

Pour l'argent, comme vous le voyez, le changement est de taille et d'importance.
Pour la société, c'est un changement profond de structure qui s'opère sous nos yeux, avec le passage d'une valeur phare qui etait l'accumulation de richesse sous la forme de biens matériels, à une valeur phare qui est le travail des populations.

Un dernier point, pour bien voir que je vous fais pas un mail de plus, "comme ça", pour rabacher les même choses :
 - avec la valeur phare qui était l'accumulation de richesse sous la forme de biens matériels, on accumulait
 - avec la valeur phare qui est le travail des populations, on n'accumule plus.
c'est comme avec l'information : ce qui compte, c'est que ca circule,... l'accumulation, l'immobilisme (et l'immobilier), ca ne compte plus autant, ce n'est pas bon, parce que ca détruit la valeur.

c'est important, cette histoire, parce qu'on passe d'un fonctionnement en stock, à un fonctionnement en flux.

avec le travail, ce qui compte, c'est de se contenter de peu chaque jour, et qu'il y en ait de manière régulière demain, et les jours suivants.
cela n'a rien n'a voir avec l'accumulation des richesses sous forme de biens matériels.

et ainsi, comme illustration, vous comprenez l'importance de ces réseaux (type taxi bébère, merci P. pour le surnom), qui vous donne du Kravail chaque jour, par une mise en relation du flux des demandes avec le flux des offres de services et des personnes disponibles qui veulent du Kravail chaque jour.
Vous voyez aussi pour quoi, ces entreprises de flux de Kravail se focalisent sur ce qui a de la valeur, c'est à dire la mise en relation, et laisse au personnes le soin de posséder les biens matériels qui servent à fournir le service (les voitures pour les taxis, les maisons/appartements pour les locations de chambres, etc...).
Ces entreprises laissent aux gens le soins de se démerder avec ce qui n'a pas plus autant de valeur et d'intérêt, c'est à dire la possession matériels.

on trouve ainsi la notion de business sans "asset", sans possession de biens matériels, qui est à la mode depuis quelques temps.
comme me disait en 2015 une amie (merci L.) :
"La nouvelle economie est asset free!
Disposer sans posseder!
C passionant. "

oui... sauf qu'il faut quand même qu'il y en ait un qui possède, quelque part.... et cela, comme ce n'est pas intéressant, on le laisse aux populations qui veulent du Kravail....


********************************************************************************************
* Timing de cette évolution
********************************************************************************************
Ca fait un moment qu'on a vu les choses commencer à bouger.

Vous vous rappelez, en 2013 et 2014, quand je pointais que les banques étaient en train de vivre une transformation sans précédents ?
c'était un début.
comme l'argent ne repose plus sur une accumulation, les banques, dont la fonction première était le stockage de l'argent, perdaient.... le sens de leur service.

là, en 2015, et janvier 2016 (cf les mails déjà cités, et recités,...), on a pu voir des craquements, et des mutations importantes, de ces notions d'argent, de valeur phare de la société, etc...

en ce moment même, en juillet 2016, comme je l'ai déjà indiqué, on est dans une période d'hésitation, de "j'y vais, j'y vais pas?", de tension entre les besoins de sécurisations, et les transformations des structures en cours.
cela va se faire sentir, sur ces transformations de valeur phare de la société, et notamment d'accumulation de richesses sous forme de biens matériels.... qui étaient censés sécuriser les personnes.
sécurisation, Kravail, sécu sociale, dettes et importance de l'argent, etc... seront probablement des thématiques à l'ordre du jour, et notamment sous cette angle de tension entre sécurisation et transformation.

Il devrait aussi y avoir, en juillet 2016, des mises en place de pouvoir, de moyen de pouvoir, de nouvelles hiérarchies de pouvoir (ou de valeur).
Tout cela fera parti des transformations, ... et ces choses seront servies sous prétexte de sécuriser les personnes et les populations,... ou au contraire laisseront un profond sentiment de perte de sécurité.

Ensuite, je ne sais pas précisément, mais mon sentiment, c'est qu'en 2017, disons dans la bonne moitié de l'année, ou vers la fin d'année, on verra la mise en place, le constat flagrant de ces évolutions de la notion d'argent, et plus que cela, de changement profondément de valeur phare de la société, à travers l'argent entre autre.

Ainsi, je ne serai pas étonné qu'alors, la notion d'argent, et que la valeur de l'argent, ... change, change beaucoup, change tout d'un coup, ... bref, crise monétaire, financière, ... tempête sur les marchés financier, épargne des populations qui partent en fumée, ou qui sont confisquées,... et surtout une sorte de remise à plat des choses, qui viendrait du passage au nouveau fondement.

On a le temps de voir, d'ici là....

En attendant, je trouve intéressant d'observer ce changement de valeur phare dans la société, de changement si profond du fonctionnement de la société et de ce qui soude les personnes, les groupes, dans une société.
C'est historique,.... très particulier,... ca vaut le coup de regarder le spectacle....

A+
Les_emails_de_CRI_10



le mail_de_CRI sur "l'argent a toujours été une information.... mais il change de mode de fonctionnement.... "

C'est ici que se trouve le mail_de_CRI sur "l'argent a toujours été une information.... mais il change de mode de fonctionnement.... "

Au dessus, ce sont des emails suivants, qui donnent des illustrations, des constats complémentaires.

En dessous, ce sont des emails précédents, qui ont ammené, au fil des réflexions, à ce mail_de_CRI.



-------- Message transféré --------
Sujet : cri : l'argent a toujours été une information.... mais il change de mode de fonctionnement.... // Fwd: cri : quelques exemples illustrant monnaies-confiance-actions-et-obligations // Fwd: cri : la monnaie n'est plus sous tendue par l'or, ni par les dettes,.... mais par.... les actions en bourse // Fwd: cri : quelques exemples illustrant le pouvoir de la trace-de-l-argent... et décision de la fed
Date : Sun, 29 May 2016 01:29:23 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

pour votre petit we, voici un beau mail de CRI, que j'espère intéressant, un minimum divertissant, ... et utile.
vous pouvez le lire en plusieurs fois,.... ca se garde très bien plusieurs jours au frigo...

mais voici un conseil : ne faite pas comme pour l'argent : il vaut mieux que ça circule dans vos neurones et dans vos réflexions, plutôt que l'accumuler en pensant que cela vous servira plus tard......

vous pouvez survoler ces chapitres, pour avoir en tête les choses importantes... ou approfondir à souhait (une année sabatique est recommandée).

voici ce qui sera développé dans ce mail :
 - Un article dans les média, qui dit que l'argent est une information ! et un moyen de traçage à la big brother...
 - Quelques références aux autres mails, pour votre documentation sur l'argent
 - Les constats ci après ne sont que des survols....
 - Mais qui est Big Brother ? ... y a pas de Big Brother, il n'y a que des entités en réseaux (patchwork, etc...)
 - L'argent a toujours été une information,... ils disent vraiment n'importe quoi...
 - Mais où est passé le problème de la dette pharaonique des états ???
 - l'argent-dette, l'argent-actions-obligations, ... et l'obsession pour le Kravail
 - déplacement du problème : plus de problème de dette, les vieux obtiennent de fait un quitus
 - la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat : monnaie "hors état", ... et entreprises multinationales.
 - L'europe et l'euro... separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat
 - Le dollar, monnaie de référence,... pas vraiment hors état,... mais cela va changer
 - Le "multipolaire" des monnaies, et le commerce des monnaies au niveau des personnes
 - Les bourses : Ils n'y comprennent plus rien.... ???
 - Le Brexit, la City, l'Euro.... la City de Londres aime l'Euro, mais le Royaume Unis n'aime pas l'Europe ?
 - un monde de dingue,.... mais pas de vague, ... et sinon, on revient au troc !
 - et voila.... l'argent est une institution des plus utilisées par les gens et pourtant des plus mal connue.

en plus de ces chapitres, il y a deux articles à lire (voir ci dessous).

et en plus, autant bien faire les choses, il vous faudra probablement remonter dans la suite de mails de CRI qui sont super intéressants, et super importants, sur les notions d'argent, de monnaie, et de comment le monde est en train d'évoluer.............

ceci étant dit, je vous recommande de :
 - ne pas râler en disant "c'est long tes mails", ...
 - prendre une année sabatique, pour cela et peut être aussi d'autres choses que vous avez envie de faire.

 - ou alors de survoler.... ce mail, qui est un sorte de synthèse, illustration, pour ramasser l'essentiel en quelques pages.

vous verrez, pour l'année sabbatique, le plus dur, c'est de prendre la décision.
et comme on est dans une années de déboussolage, de prise de conscience et remise en question des modèles de prospérité, des moyens disponibles (argent, énergie,...) pour faire ce qu'on voudrait faire,... autant prendre une année sabbatique, volontairement, que la subir, ...

bon, moi, je dis ça, je dis rien....

à moins qu'au contraire, vous profitiez de ces mutations pour battre le fer tant qu'il est chaud, et foncer dans vos nouvelles orientations, avec en tête ces nouveaux concepts, nouvelles utilisations de l'argent, ... et ces nouvelles possibilités qui s'offrent à vous.

bon, moi, je dis ça, et je dis son contraire dans la phrase précedente,... c'est tout.

en tout cas, je vous souhaite une bonne lecture, et une vie spirituelle, pleine d'argent.


****************************************************************************************
*  Un article dans les média, qui dit que l'argent est une information ! et un moyen de traçage à la big brother...
****************************************************************************************

là, il y a quelques jours (le 16 mai), je suis tombé sur "ça" !
-------------------------------------
Comment une société sans argent liquide pourrait enhardir Big Brother, par Sarah Jeong
by Les-crises.fr DT
Source : The Atlantic, le 08/04/2016
Quand l'argent devient de l'information, il peut informer sur vous.
--------------------------------------
Vous pouvez lire l'article, là :
http://www.les-crises.fr/comment-une-societe-sans-argent-liquide-pourrait-enhardir-big-brother-par-sarah-jeong/

je vous recommande aussi l'article corrélatif, sur une monnaie mondiale et autres considérations (intéressantes)

Un nouveau Bretton Woods pour une monnaie mondiale basée sur les DTS?
http://www.mondialisation.ca/un-nouveau-bretton-woods-pour-une-monnaie-mondiale-bas-e-sur-les-dts/24528

cet article est pédagogique, fait un bon rappel de Bretton Woods et ces autres trucs de l'époque,... et propose des indications intéressantes pour la suite,....

la conclusion est intéressantes, en elle même,... mais obsolète au regarde de mes constats et indications dans les derniers mails : l'argent n'est plus totalement adossée aux dettes, mais aux actions des entreprises (et par voie de conséquence, à l'obsession et à la dictature par le Kravail).
je développerai plus loin dans ce mail.... ou pas, ... je ne sais pas,... mais l'idée est celle que je viens d'écrire, et le reste peut s'assembler ou se reconstituer, avec tout ce que j'écris ci dessous.... (je vous l'ai dit, ... c'est une année sabbatique qu'il vous faut....)

en tout cas, dans la période de prise de conscience et remise en question des modèles de prospérité, d'argent etc.... je ne devrais pas être étonné,...mais ca a été un choc : ils le disent !
je pensais pas que ces choses là ("trace-de-l-argent") seraient dites si tôt.... mais tant mieux.


****************************************************************************************
* Quelques références aux autres mails, pour votre documentation, les constats et vos reconsidérations sur l'argent
****************************************************************************************

voici, en 4-5 références à des mails :
 - les mails clés, avec les idées phares, sur cette évolution de ce qu'est l'argent, et de fait, le fonctionnement du monde (et de vous avec les autres)
 - indiqués par ordre chronologique, comme une suite de chronique qui ont été écrites à des moments clés pour prendre conscience de ces choses, et pour les constater, en parler....

=======================================================
 ==> en mai 2014, vous avez la première expression explicite et directe, synthétique, "pour l'avoir dit",.... sur le fait que "l'argent est une information".
vous pouvez retrouver ces choses dans les mails accumulés ci dessous, ... vous avez tout un tas de mail sur ce sujet.
dont, en particulier, ceci (pour citation et vous aider à retrouver l'endroit de ces trésors) :
----------------------------------------
"L'argent est une information.
j'en avait fait un mail, en mai 2014, dont l'objet était : "cri : pensée du jour 140514 : l'argent est une information"
si vous voulez aller le rechercher dans vos archives.
je peux le renvoyer, si vous le demandez..."
----------------------------------------
la pensée du jour date du 14 mai 2014, le mail qui cite cela du 17 septembre 2014.

=======================================================
 ==> en septembre 2014 : vous aviez pu lire des notions intéressantes, et importantes, à propos de l'argent, dans le mail du 17 septembre 2014, dont l'objet était :
"cri : forme-d-anarchies-et-patchwork : tableau général et exemple pour l'argent / Re: cri : une forme d'anarchie, du patchwork, ... Fwd: cri : commentaires 1 / Re: cri : C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre .... (1/4)  Fwd: Re: cri : un expérience de la foi ..."

=======================================================
 ==> en juillet 2015 : mail étonnant (je me suis fait peur, j'avoue), mais qui s'inscrit bien maintenant dans cette reflexion, et devient même une pépite,.... sur la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat (après la séparation de l'église et de l'état)
cf le mail du 7 juillet 2015, dont l'objet était :
"cri : memo : la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat (après la séparation de l'église et de l'état)    /// Fwd: Re: cri : Je suis Mario ???... exemple pour l'argent... le paravent tiendra jusqu'en juillet // Re: cri : forme-d-anarchies-et-patchwork : tableau général et exemple pour l'argent / Re: cri : une forme d'anarchie, du patchwork, ... Fwd: cri : commentaires 1 / Re: cri : C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre .... (1/4)  Fwd: Re: cri : un expérience de la foi ..."

=======================================================
 ==>  en septembre 2015 : la "trace-de-l-argent"
cf le mail du 17 septembre 2015, dont l'objet est :
"cri : le pouvoir de l'argent ne vient plus tant de sa quantité, que de la trace-de-l-argent // Fwd: cri : memo : la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat (après la séparation de l'église et de l'état)    /// Fwd: Re: cri : Je suis Mario ???... exemple pour l'argent... le paravent tiendra jusqu'en juillet // Re: cri : forme-d-anarchies-et-patchwork : tableau général et exemple pour l'argent / Re: cri : une forme d'anarchie, du patchwork, ... Fwd: cri : commentaires 1 / Re: cri : C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre .... (1/4)  Fwd: Re: cri : un expérience de la foi ..."

attention, je viens de voir qu'il y deux mails super importants, que je cite souvent :
 - du 17 septembre 2014, sur le tableau général des tendances, et les "forme-d-anarchies-et-patchwork"
 - du 17 septembre 2015, un 17 septembre aussi,... sur la trace-de-l-argent.
visiblement, le 17 septembre, je suis inspiré,... et courageux (pour vous écrire tout ces trucs dans des textes super important pour bien comprendre l'évolution de notre monde....)


**********************************************************************************************************
* Les constats ci après ne sont que des survols....
**********************************************************************************************************
je l'écris dans un chapitre à part entière : Les constats, les reflexions, les impulsions qui sont dans les chapitres de ce mail ne sont que des survols....

c'est que j'ai pas une année sabbatique devant moi, pour vous écrire tout cela, moi !

et puis,... pour commencer, ca suffira déjà de poser en quelques phrases les constats ou les réflexions intéressantes.

je m'appuierai ensuite sur ces éléments, pour vous indiquer des illustrations qui étayeront ces constats ou choses bizarres.

en terme de survol : je vais décrire très vite, par quelques éléments, ces constats et réflexion, sans prendre le temps de détailler, ni de faire référence explicitement aux autres mails ou notions qui seront évoquées ou sous tendu par le propos.


**********************************************************************************************************
* Mais qui est Big Brother ? ... y a pas de Big Brother, il n'y a que des entités en réseaux (patchwork, etc...)
**********************************************************************************************************
la notion de Big Brother sous entends un pouvoir qui serait organisé de manière hiérarchique et pyramidale.

c'est comme cela que fonctionnait le capitalisme de l'époque du siecle passé.
des énormes sommes d'argents sont accumulées et mise à disposition de grands projet, ... qui sont mis en oeuvre dans des organisations via des hiérarchies pyramidales, ... et avec notamment le travail salarié, qui institue la notion de lien de subordination de l'employé à l'employeur, etc....

c'est comme cela que fonctionnait le communisme de l'époque du siecle passé.
sans rassembler au préalable les moyens en argents, et ressources, on organise à priori et par anticipation la production des richesse, de manière hierarchique et pyramidale,... et les résultats sont distribués à la population, ...

dans les deux cas, capitalisme et communisme : cela fonctionnait avec des organisations reposant sur des structures fortes, hiérarchiques et pyramidales

et donc il y avait une tête, un haut de la pyramide,....
et les fruits était rassemblés par cette tête, pour être ensuite redistribués,.... (les ordres aussi, bien entendu,... pas que les résultats,....)

bon, mais cela, ca n'a plus court.

depuis quelques temps, on est passé à cela : forme-d-anarchies-et-patchwork, réseaux horizontaux, rassemblement et coordinations d'entités indépendantes, qui fonctionnent ensemble ...

et pas de structures fortes.

on est dans une transformation irréversible des institutions et des infrastructures,... alors des structures fortes,.... y en a pas pour l'instant.
et l'orientation semble indiquer que les structures fortes,... seront du type horizontales, multipolaires, en réseau à plat,... et pas de type pyramidales.

donc,.... cette référence à Big Brother est un bon moyen d'interpeller les esprits,...mais bon, y a pas de Big Brother....

ca sera même pire : le contrôle, la surveillance, se fera par divers entités, horizontales, chacune n'en faisant qu'à sa tête,.....
or un monstre de barbarie est plus difficile à déjouer, s'il est tentaculaire, et ramifié en joyeux bordel, que s'il est pyramidale, avec une tête bien identifiée.

le pouvoir de la trace-de-l-argent sera utilisé par diverses entités, pour le bien ou le mal des populations et de l'intérêt général.
on peut constater, parmi les exemple :
 - l'état, parmi les grandes entités concernée
 - les multinationales, évidemment
 - le corps social, dans le grand village mondial, via les réseaux sociaux, qui reconstituent, au niveau mondial, la même emprise que le "quand dira-t-on" des villages d'antan.
 - les petites entreprises, pour "mieux connaitre leurs collabo(rateurs)"
 - les petites institutions d'état, ou collectives (mairies, département, caisse locale de sécu ou d'allocations sociales, etc...), pour "mieux connaitres leurs adhérents,....
 - les entreprises, pour coupler les paiements à des reconnaissances faciales, et savoir quand vous venez dans les magasins (qui s'appelleront bientot des show room, et non plus avec un terme qui sous entends le stockage des articles à vendre.... comme l'argent, l'accumulation des produits devant le client n'est plus à la mode,...)
 - et votre voisin, s'il a accès aux informations de trace-de-l-argent vous concernant,... ou tout malfaiteur qui y aurait accès.....
 - etc...

bref, ... l'idée est là,...mais Big Brother, c'est franchement une image hasbeen,... et qui n'arrivera pas.


**********************************************************************************************************
* L'argent a toujours été une information,... ils disent vraiment n'importe quoi...
**********************************************************************************************************
Ce n'est pas nouveau, vous avez probablement lu mes mails sur les confusions et bétises racontées avec les mots de "virtuel", de "monde réel", d'économie réelle, d'économie virtuelle, etc toutes ces utilisations erronées de ces mots.

là, en disant "l'argent est une information", ils disent qu'elle ne l'était pas avant.

mais si... l'argent a toujours été une information.
ca n'est pas nouveau.

l'argent a toujours été une information qui indique dans un mode immatériel, la valeur de quelque chose qui existe (matériellement ou pas), ailleurs.
l'argent est cette information sur quelque chose qu'il y a ailleurs,... et qu'il est plus facile de manipuler (l'information sur...) que la chose elle même.

Avant les années 1960, le support d'utilisation de l'argent était matériel.
les pieces de monnaies, puis les billets de banques, ...
à part quelques exceptions, avec l'écriture de comptes, dans les banques,... dans des cas spéciaux.
donc cela donnait l'impression que l'argent existait de manière matérielle.
il était d'ailleurs, pendant un long moment, convertible en or (du moins en parti).

ca fait un moment que le support d'utilisation de la monnaie est devenu numérique, c'est à dire informationnel.

la monnaie est maintenant souvent utilisée sous forme de chiffres, dans un compte informatisé de banque ou d'entreprise.

elle n'est pas plus une information qu'avant.
elle est seulement passé à un support d'utilisation qui est informationnel, ... ce qui lui confère des propriétés de l'information.

parmi ces propriétés, il y a la trace-des-transactions, par exemple.
ce qui n'était pas faisable, de manière réaliste, avec les supports matériels, comme les pieces et les billets.

il y a une autre propriété, qui est importante : la vitesse des transactions et des échanges.
avant, avec des supports matériels (billets, lettres de change,...), le déplacement de ces supports demandais des durées importantes.
il fallait déplacer de la matière, qui même si c'etait du papier, plutot léger, ... prenais beaucoup de temps à faire voyager.
maintenant, notamment avec l'internet et les autres moyens de communications... l'argent, comme l'information, sont transmisent de manière presque instannée....

il y a une autre propriété qui s'est encore plus renforcée : l'argent (à support informationnel) a encore moins d'odeur que l'argent qui était sous forme de billet !

voici donc une précision importante, ... par rapport à l'article, qui, sur ce point,... raconte des choses fausses.

l'argent est une information,... comme toujours.
c'est le support d'utilisation qui a changé.

L'argent a changé de support d'utilisation, et comme on va le voir, il a aussi changé de support de confiance.


**********************************************************************************************************
* Mais où est passé le problème de la dette pharaonique des états ???
**********************************************************************************************************
vous avez remarqué qu'avec les système pyramidale, et la dette pharaonique, ... je poursuit l'analogie avec l'égypte ancienne.
cela doit être mon admiration pour ces empires anciens, disparus depuis.

bon, mais pour en ce moment,... vous savez ce qu'il est advenu de ce problème de la dette des états ?

vous avez entendu parlé, ces jours ci, de la dette grecque ?
un peu,... hein....
mais franchement : juste un peu.... et pas de vague, la mer est très calme autour des iles...

et la dette des Etats Unis ?
elle a disparue, volatilisée ?
en pleine campagne présidentielle,... on en parle au moins "un peu" ?

quand à la dette en France,... visiblement, c'est qu'il n'y en a plus,...

ou alors,.... c'est que ce n'est plus un problème....

la raison est simple : quand l'argent était adossé aux dettes, la confiance, le tissue de production de richesse et de commerce, et la cohésion de la société reposait sur la confiance dans la capacité à rembourser les dettes,.... et maintenant que l'argent est adossée aux actions et obligations, la cohésion est faite par la confiance dans la production, donc notamment dans le Kravail des gens et des entreprises,... donc on n'a plus peur des dettes phénoménales qui ont été accumulés.

le déplacement de support, de la dette vers les actions et obligations, a déplacé le problème de la confiance et des inquiétudes.


**********************************************************************************************************
* l'argent-dette, l'argent-actions-obligations, ... et l'obsession pour le Kravail
**********************************************************************************************************
on parle souvent de l'argent-dette.
c'est devenu un terme en soit, pour dire l'argent dont la valeur et la confiance que la valeur sera honorée lors de transaction, repose sur une dette.

on en a fait un terme, par association de deux mots.
parce que la chose n'en fait plus qu'une seule.

c'est pareil pour la loi-travail, dont on parle tant dans les média en ce moment.
on a associé les deux mots en un seul, parce que l'un est en fait fondé sur l'autre.
les deux choses, qui devraient être deux choses bien différentes, sont intimement liées.

voilà, déjà, pour expliquer ces termes,... et expliquer le constat de la création d'un terme : la loi-travail, qui est le reflet d'une association forte entre la loi et le Kravail.
cela permet de constater, de manière presque tangible, la puissance et la vaste dimension que prend, en ce moment l'obsession pour le Kravail.

on n'en n'est plus à utiliser le terme travail à tout bout de champs,... avec un abus de son utilisation.
on en est dire que la loi repose sur le travail, que la confiance, la cohésion de la société (fait par la loi), et entre les gens, repose sur le travail.

bon, mais l'argent-dette, c'est l'argent des vieux, de ceux qui ont fait les dettes,... et sont maintenant des retraités, qui ne Kravaillent plus (du moins officiellement, parce qu'aux USA, comme en Europe, certains ne lachent pas par obsession de perdre le pouvoir sur les situations, et d'autres sont obligé de continuer à survivre, parce que justement, ce système est en train de perdre le pouvoir sur la situation, et par là même, l'appropriation des plus belles parts du gateau...).

là, maintenant, depuis quelques années, subrepticement, avec notamment les QE et autres production de monnaie par les banques centrales (et autres phénomènes dans les banques, les bourses, etc...), l'argent a changé de support de confiance et valeur sous jaçente.

le support de la valeur et de la confiance de l'argent est devenu les actions et les obligations des entreprises et des institutions (etats, fonds souverains, etc...)

je fais un tag : argent-actions-obligations
c'est un tag, et comme pour l'argent-dette, une manière de créer un terme, pour parler facilement de cette forme d'argent.

je suis obsédé par cette obsession pour le travail, dans la société.
je pense que le travail est devenu le concept d'une dictature, d'une tyrannie.... avec ses collabo(rateurs) dans les entreprises, les administrations, etc...

bon, mais peut etre que ce n'est pas une dictature.
peut etre que c'est seulement une obsession, dans la société.

peut être,... que ce n'est qu'une tendance, une manière de fonctionner, ... de la même manière que l'aparat et le pouvoir de l'argent ont été les leviers et manières de fonctionner de la génération précédente,... et que la sur-sécurisation et le conservatisme forcené ont été le levier et la manière de fonctionner de la génération d'avant (qui est née un peu avant et pendant la deuxième guerre mondiale et s'est psychiquement structurée autour de la peur de manquer, la peur de la violence physique frontale, la peur de devoir fuir sur les route, ou d'être déporté,...).

l'histoire le dira.

en tout cas, le Kravail est une obsession, dans notre société (qui a inventé le burn out, comme la précédente a inventé l'obésité a grande échelle).

et tant mieux !
comme je l'avais écrit il y a longtemps : en mettant les gens au travail, il n'y a rien de mieux pour rembourser les dettes....

voilà quelques éléments de base, pour aller vers le lien entre l'argent-actions-obligations,... et l'obsession pour le Kravail.

vous le voyez venir, le lien ?
non ?
sûr ?

L'argent-actions-obligations fait reposer la confiance et la valeur de la monnaie sur le bon fonctionnement des entreprises et sur le fait qu'elles produisent bien (y compris dans le domaine de l'informationnel, de l'immatériel, etc... qui sont aussi des productions).....
Le bon fonctionnement des entreprises et la bonne production repose sur le fait que les gens travaillent.
L'argent, la confiance dans la monnaie, la valeur de la monnaie repose sur la confiance que les gens ont d'avoir du Kravail, de pouvoir travailler.

et pour continuer sur un plan pratique : confiance de pouvoir travailler,.... donc de gagner de l'argent....  pour le dépenser, chez des commerçants qui Kravaillent à fournir à manger, etc.... et la boucle est bouclé, ... on se fait confiance parce qu'il y a du Kravail.....

l'argent-actions-obligations est une évolution logique, je dirai, dans une société qui se préoccupe avant tout d'avoir du Kravail, et qui est obsédée par le travail....

quand on dit, en France, que la première préoccupation des gens, c'est le chômage,... on dit que leur souhait le plus cher, c'est d'avoir du Kravail.

quand les banques centrales, dans presque tous les pays occidentaux, produisent des montagne de monnaie, et les déversent sur les marchés financiers, ils font monter le cours des actions et des obligations (leur valeur), et de fait, ils rassurent sur les indicateurs que "les entreprises fonctionnent bien", ... et en faisant cela, les populations entendent une seule chose : on va avoir du Kravail.
et les populations sont satisfaites....

que les actions montent, et que les riches soient encore plus riches,.... tout le monde s'en fout, du moment qu'on va avoir du Kravail.
c'est moche,...mais cela peut aussi être vu autrement : on veut bien donner de l'argent aux riches (qui en ont déjà beaucoup), à la condition que cela soit utilisé pour que les gens aient du Kravail.
et la manière de faire cela, d'une manière internationale et globale, c'est via les actions des entreprises, dans les bourses.
on ne donne pas d'argent pour pour que les riches l'accumulent dans un truc inerte, ou pour qu'ils s'empiffrent de glace à la vanille (la nouvelle mode ?),... mais pour qu'ils aient des actions d'entreprises qui valent chère, donc qui indiquent à tous : regardez, il y a du Kravail !
éventuellement, cela pourrait marcher avec la glace à la vanille,.... parce que pour produire la glace à la vanille, il faut des entreprises, et pour que les entreprises produisent la glace, il faut que des gens travaillent....
mais bon, on pourrait le faire pour la glace à la vanille, les boulons en acier, les fauteuils de dentisterie,... mais le plus simple, c'est de passer par les actions des entreprises.

pour reprendre la célèbre phrase de Hollande : "mon ennemie, c'est la finance !".... sauf si la finance est le moyen d'avoir un indicateur (les actions des entreprises) qui dit que les entreprises fonctionnent bien,... donc qu'il y a du Kravail pour les gens....

le Hollande, il regarde l'indicateur de la courbe du chômage,.... et il regarde l'indicateur des cours des actions en bourses.
les deux sont des indicateurs de cohésions et de confiance des gens : l'un parce qu'ils ont du Kravail, ce qui est leur obsession, l'autre parce que cela veut dire que les gens font confiance dans la monnaie,... donc la société garde une bonne cohésion (en tout cas pour le commerce, et les choses d'argent... respect du patrimoine accumulé, etc...).


**********************************************************************************************************
* déplacement du problème : plus de problème de dette, les vieux obtiennent de fait un quitus
**********************************************************************************************************
Assez parlé de ceux qui travaillent et de l'argent dont la confiance repose sur les indicateurs que les gens travaillent bien dans des entreprises qui ont des prix de leur actions au plus haut possible....

parlons des vieux, des retraités,... et des dettes.

avec le déplacement de support de l'argent, de celui sur les dette (argent-dette), vers celui sur les actions et les obligations (argent-actions-obligations), subrepticement, on pensait, comme on dit, euthanasier les rentiers (qui vivent en prêtant leur argent accumulé à des endettés).
mais en fait, on a surtout fait se déplacer, toujours subrepticement, la source des préoccupations, et des problèmes, de celui des rentiers (et retraités), vers ceux qui Kravaillent !.

de fait, on a subrepticement donné un quitus aux rentiers abusifs, qui ont surdimensionné les dettes, qui était (et reste), leur moyen de tirer des profits du système de production.

les rentiers nous laissent une montagne de dettes,.... mais l'obsession pour le Kravail, et le déplacement du support de l'argent, nous permet de constaté que c'est comme si "on était passé à autre chose",... et qu'on se focalise à travailler comme des bêtes,... pour que le cours des actions soient haut,.... et qu'on "oublie les dettes"

je survole aussi.... on verra dans les mois qui viennent comment cet aspect des choses sera, ou pas, traité,... mis en avant dans la société, ... ou justement "oublié".


**********************************************************************************************************
* la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat : monnaie "hors état", ... et entreprises multinationales.
**********************************************************************************************************
je passe à une autre facette de ces notions et constats sur l'argent.
c'est tout aussi important, pour comprendre ce qu'il se passe dans notre monde, en ce moment et dans les mois qui viennent.

la séparation de l'argent et de l'état : j'utilise cette expression, comme la séparation de l'eglise et de l'état.
Et j'en fait un tag : separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat.
l'état bat la monnaie.
et en avait le privilège.
la notion de monnaie était intimement liée à celle de l'Etat.

mais ce n'est plus le cas.

on voit, et on va voir encore, émerger des foultitudes de monnaies, locales, fondées sur divers support collectifs et communautaires, fonctionnant sur des supports matériels (or, argent métal, pétrole,...) ou sur des "contrats de confiances", tels les trocs de services dans des communautés.
et puis, il y aura les monnaies fonctionnant sur des supports informationnels,.... tels les bitcoins et autres monnaies numériques.

les monnaies, et de fait la option d'argent, s'extrait progressivement, de la maîtrise par les Etats.

les monnaies habituelles actuelles, telles que le dollar, l'euro, le yen, le remimbi, le rouble, le réal brésilien, etc.... reposent, maintenant, sur les actions et obligations des entreprises (argent-actions-obligations).
ces entreprises sont internationales,... et souvent "hors état" (même renault,... ou peugeot, ... on ne sait plus trop si c'est français, ou plus seulement français,...)
les monnaies reposant sur le bon fonctionnement des entreprises... sont faites pour ne plus être sous la maitrise des états.

cela se voit, d'ailleurs, quand l'euro, le yen, etc... sont malmenés en fonction des tempêtes en bourse, et dans les flux financier mondiaux,... et bien indépendamment de la volonté politique des Etats.

par ailleurs, je pense que des entreprises multinationales vont, bientôt, un jour, émettre des monnaies.
je verrai bien Amazon, ou Apple, ou Google, par exemple, émettre une monnaie, pour utiliser leur services, ... puis payer tout un tas de choses,... puis s'imposer comme monnaie habituelle, à coté des monnaies anciennement tenues par les états.

ce n'est pas que je les verrai bien faire cela.
c'est plutot que, en constatant les tendances et les évolutions actuelles, .... je ne les vois pas se priver, se retenir, ... de mettre la main sur ce domaine, et les pouvoirs qu'ils procurent.

on verra bien....


**********************************************************************************************************
* L'europe et l'euro... separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat
**********************************************************************************************************
c'est eux qu'on commencés !!!
on n'est pas dans la cours d'école,... mais si on devait se plaindre de ceux qui ont commencé à faire la séparation de l'état et l'argent,... l'Europe, et la création de l'Euro est un exemple flagrant de cette séparation....

pour ce qui est d'avoir séparé la maitrise de la monnaie, des pouvoirs d'un état, l'Europe a été la première a le faire, avec l'Euro.

à grande échelle, il me semble que la deuxième réalisation de ce genre est la création des monnaies numériques, telles que le bitcoin.

le dollar a eu un rôle qui pourrait ressembler à cela, mais ce n'est pas le cas du fait que les USA était une puissance mondiale de premier rang.
je développe sur le dollar, ci après.


**********************************************************************************************************
* Le dollar, monnaie de référence,... pas vraiment hors état,... mais cela va changer
**********************************************************************************************************
Le dollar a eu un rôle particulier.
Il a été à la fois une monnaie de référence mondiale,... et la monnaie des Etats Unis.

Il a été un des moyens, notamment, de l'exercice du pouvoir et de la suprématie des Etats Unis, dans les années 70-80-90.

Cependant, comme vous pouvez le voir, j'ai écrit ces phrases au passé.
Le fait que le dollar soit la monnaie de référence, au niveau mondial, est en train de se terminer.

D'autres monnaies sont en train de se positionner, avec des puissances qui oeuvrent pour positionner d'autres monnaies, comme monnaie de référence.
l'Euro fait parti des autres possibilités.
les chinois sont en train d'oeuvrer pour destituer, sans faire de vague, le dollar de son rôle de monnaie de référence.
et puis, la référence n'ayant pas forcément besoin d'être mondiale, des monnaies se positionne en référence "continentale", notamment en amérique du sud.

globalement, en terme de tendance, la tendance forme-d-anarchies-et-patchwork pousse à ce que les monnaies s'explosent en plein de monnaies utilisées dans un grand bazar de monnaies qui s'échangent et s'utilisent en fonction des besoins, des styles d'activités et des lieux.

par ailleurs, en terme de tendance du moment, j'avais indiqué il y a quelques semaines ou mois, que les Etats Unis seraient très impactés par les tendances du moment.
pour eux, la remise ne question des modèles de prospérité, ainsi que le déboussolage, et les dilutions de structures anciennes, vers de nouvelles structures collectives, ... cela s'applique sur leur activités premières, et sur leur manière d'imposer leur monde au monde.

Cela se voit fortement dans le domaine du pétrole.

Cela se voit moins, mais semble s'opérer de manière tout autant active, dans le domaine de la monnaies, et corrélativement, dans le domaine de l'argent.

La campagne électorale, avec les candidats qui sont tous issue du monde du pognon, sauf Bernie Sanders, est intéressante, de ce point de vue là.


**********************************************************************************************************
* Le "multipolaire" des monnaies, et le commerce des monnaies au niveau des personnes
**********************************************************************************************************
comme écrit juste ci dessus : globalement, en terme de tendance, la tendance forme-d-anarchies-et-patchwork pousse à ce que les monnaies s'explosent en plein de monnaies utilisées dans un grand bazar de monnaies qui s'échangent et s'utilisent en fonction des besoins, des styles d'activités et des lieux.

on constate depuis quelques années, un foisonnement de nouvelles monnaies, qui apparaissent et se répandent, plus ou moins localement, à grande vitesse.

soit.
là, rien de nouveau.

ce que je pointe, dans ce chapitre, c'est la notion de commerce des monnaies.

un domaine qui va se développer énormément, dans les années à venir, sera le commerce des monnaies, c'est à dire le fait de les échanger, et de les convertir, non pas entre professionnels et grandes entreprises exportatrices,... mais aussi au niveau des particuliers (des personnes).

c'est déjà le cas dans certains pays : en russie, on utilise communément plusieurs monnaies, le rouble, le dollar et l'euro.
et on en fait commerce : on change, on échange, ... entre particulier, entre organismes financier et les personnes, etc...

demain, je pense que les personnes utiliseront communément plusieurs monnaies, qui seront sur des comptes de tout un tas de styles,... et je pense que les personnes passeront leur temps à convertir les monnaies, pour passer leur sommes d'argent d'une monnaie à une autre, et les utiliser en fonction des contexte, des besoins,... et de leur interlocuteur.

par exemple, les personnes auront un compte paypal en ... ce qu'ils veulent, un compte en banque en euro, un compte pour les commerces du coin, qui sera en monnaie locale, un compte en monnaie mondiale du genre DTS indiqué dans l'article, pour leurs voyages,... un compte en bitcoin, pour acheter sur internet, ... un compte en monnaie pom de Apple pour acheter et revendre les droits d'usages de la musique (qui seront cotés sur des bourses mondiales de droit d'usage de la musique), ... etc...

les conversions auront lieu tout le temps, .... et les paypal et autres organisations de paiement les feront avec plaisir,....

certains prendront des commissions, pour faire les conversions et échanger les monnaies.

cela sera "un commerce des monnaies, par les personnes".

pas pratique ?
et alors.... ?????
notre société, nos générations actuelles adorent la complexité, adorent utiliser des gadgets pour calculer, compter, besogner à faire leur petits trucs,....
vous trouvez que c'est pratique, de faire du facebook sur un écran de telephone,... et d'écrire des sms ?

pour payer, on fera souvent des conversions de monnaies,.... et on paiera avec des tas de comptes différents, fait pour différents styles et usages de l'argent....

au passage, dans les idées : il n'y aura pas une monnaie mondiale,... il y aura plusieurs monnaies mondiales !

un monde multipolaire, des monnaies qui ne sont plus sous la maîtrise par des états, ... et plusieurs monnaies mondiales, c'est à dire utilisées dans l'ensemble du monde.

et corrélativement, il n'y aura pas que des monnaies qui seront adossées aux actions et obligations.

il y a déjà le bitcoin, et d'autres monnaies, qui sont adossées à d'autre support, ... ou ont même des mécanismes pour établir et maintenir la confiance, qui n'est pas le fait d'être adossées à des richesses.

il y aura des monnaies qui seront adossées aux dettes (l'argent-dette), des monnaies adossées aux actions et obligations (l'argent-actions-obligations), et des monnaies adossées à autre choses.

cette multiplicité et cette variété des monnaies ... poussera tout naturellement à faire des conversions, des échanges,... et à développer tout un commerce des monnaies, y compris pour les personnes individuelles.


**********************************************************************************************************
* Les bourses : Ils n'y comprennent plus rien.... ???
**********************************************************************************************************
voici quelque chose qui n'est pas une preuve, mais qui est un constat flagrant qu'il se passe quelque chose, en terme de "c'est quoi la bourse, ca sert à quoi..."

je dis, la bourse des actions, ça sert maintenant a adosser les monnaies, c'est à dire à établir et maintenir la confiance dans l'argent, via la bonne santé des entreprises, et via, notamment, le fait de donner du Kravail au gens, parce que ca les rassure un max.

voyez cette petite émission, sur la bourse, avec Julien Nebenzahl et Philippe Béchade.

Philippe Béchade VS Julien Nebenzahl (1/2): Comment expliquer le soudain rebond des marchés ? – 25/05
Le face à face a opposé Philippe Béchade, rédacteur en chef de La Bourse au Quotidien, et Julien Nebenzahl, président de Futur Asset Management. - Intégrale Placements, du mercredi 25 mai 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
les deux parties sont là :
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/philippe-bacchade-vs-julien-nebenzahl-12-comment-expliquer-le-soudain-rebond-des-marchacsa-2505-820537.html
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/philippe-bacchade-vs-julien-nebenzahl-22-y-a-t-il-un-risque-de-guerre-des-changesa-2505-820548.html

j'avais déjà indiqué ce genre d'interview et ces deux personnes dans le mail du 25 octobre 2015 et dont l'objet est :
"Cri : Une nouvelle forme de dialogue.........   // Fwd: cri : et après le 16-17-18 sept ? ... la situation est changée,.... la donne est changée,... comment s'orientater ?  // Fwd: et voilà !.... on a sauté, et touché le sol,... et ca se voit....... Fwd: Cri : argent et banque : ca circule.... et quel cirque !..."

comme je l'avais indiqué, j'aime bien J. Nebenzahl et son constat qu'une forme de dialogue s'installe entre la banque centrale et les investisseurs.

là, dans l'émission du 25 mai 2015, il y a un point interessant, à la minute 10'30 : mais qu'est devenu "notre bourse" ? elle est passé où, notre bourse ?

la fin de l'émission est aussi très intéressante.

toute l'émission aussi, avec notamment les constats qu'ils font qu'on n'a plus d'information sur ce qu'il se passe, etc...
et aussi sur le fait qu'en ayant multiplié les places de marchées, on n'a plus d'information complète....
on constate, dans ce domaine aussi, que la tendance forme-d-anarchies-et-patchwork est à l'oeuvre.

j'aime bien les deux personnes interviewée,... mais force est de reconnaitre qu'il expriment clairement qu'aujourd'hui, ils ne comprennent plus comment ca marche, tout ce bazar.

c'est pourtant simple :
 - la bourse sert à adosser les monnaies, et à établir la confiance entre les personnes, pour aller Kravailler et acheter des trucs etc...
 - le cours des actions est haut, parce qu'il est mis en place comme cela par les banques centrales, pour cautionner les monnaies, la valeur de l'argent,... indiquer aux populations que les entreprises tournent bien, donc qu'il y a du Kravail, etc...
 - les robots et le trading haute fréquence, et les algorythmes et tout ce bazar, ... ce n'est qu'une des facette de ce fonctionnement et de cet objectif,... et ils sont informationnels et du même ordre que les facebook, les moteurs de recherche, les téléchargement de musique et de films sur internet, et toute la mécanique internet. Tout ceci n'est que de l'information, qui circule et sert à faire fonctionner les activités, ... tant que la confiance entre les gens est là, et qu'ils sont contents, et s'échangent des trucs (matériels, ou immatériels, comme les bisous.... ).

Avant, la bourse d'avant servait à rassembler les capitaux, et à mesurer qu'ils étaient bien utilisés par les entreprises, ... et enfin à servir des rentes aux fournisseurs de capitaux.
Maintenant, la bourse et les actions servent de support de confiance des monnaies, et donc plus globalement, de support de confiance que les activités et la société dans son ensemble tournent bien, que le commerce peut se faire, etc...... avec en particulier, parmi les facteurs de confiance,  un besoin important de rassurer les populations sur le fait qu'elles auront du Kravail, donc que tout va bien et que l'argent vaut quelque chose.

c'est simple, .... ce qui l'est moins, c'est le fatras de complexité des ordinateurs, des systèmes de produits financier etc....
cela se voit même dans mes trois phrases pour expliquer le truc : deux phrases simples pour les grands principes, et une phrase longue est compliquée pour se pencher "un peu" sur la mise en oeuvre pratique.

mais notre société adore la complexité informationnelle, administrative, ... et la technicité pour faire tourner les trucs complexes.

certes, au passage, la bourse de la génération précédente des règnes par l'apparat et par le pouvoir de l'argent a presque complètement disparue...
elle était plus simple, c'est sûr : il suffisait d'afficher une superbe résultat, et s'était bouclé.
la crise venue des scandales Enron et Worldcom ont été significatif de ce genre de fonctionnement.


**********************************************************************************************************
* Le Brexit, la City, l'Euro.... la City de Londres aime l'Euro, mais le Royaume Unis n'aime pas l'Europe ?
**********************************************************************************************************
Pour terminer ce survol de sujets clés et de notions sur ce qu'il se passe, ces temps ci, dans le domaine de l'argent, des monnaies, et des activités humaines, je vais pointer un autre fait intéressant.

Le Royaume Unis n'est jamais entré dans l'Euro, et il pose ouvertement la question de rester dans la communauté européenne, ... et pourtant l'Euro est allègrement utilisé comme monnaie fondamentale, dans le commerce et la finance, à la City de Londres.

c'est t'y pas étonnant, ca ?
cette intérêt pour l'Euro, mais pas pour l'Europe ?

Vous voyez, là encore, un cas dans lequel la monnaie est utilisée à grande échelle, et comme moyen d'argent de premier ordre, sans que ce soit la monnaie émise par l'état dans lequel elle est utilisée, et en plus, avec une démarcation nette entre les aspects de monnaie, et ceux des états qui l'émettent et sont censés la maîtriser.

on constate le découplage entre l'argent, son utilisation,... et l'état qui l'emêt.
on constate le commerce et les conversions de monnaies à tout va (bon, ce sont des financiers, c'est un peu normal,... mais cela préfigure de ce qui sera probablement le lot des personnes demain).

vous noterez aussi que s'il est question de sortir de l'europe, ... il n'est même pas envisagée la moindre seconde de se passer de la livre sterling et de se mettre sous la coupe de l'euro.

comme on va vers une multiplication des monnaies, locales et en fonction de leurs émetteurs et utilisations diverses,... il serait dommage de faire disparaitre la livre sterling.
plus on est de monnaies, plus on rit....


**********************************************************************************************************
* un monde de dingue,.... mais pas de vague, ... et sinon, on revient au troc !
**********************************************************************************************************
Ces notions sur l'argent sont complexes, certes.
L'utilisation de l'argent se complexifie.
Comme l'argent est une information, l'expansion de l'utilsation de l'information dans nos sociétés se constate aussi dans le domaine de l'argent.
et la complexité qui va avec aussi.

avec la transformation irréversible des institutions,... l'argent et la confiance entre les personnes pour accumuler des richesses et commercer sont sortis d'un monde stable et confortable.

on avait bien vu, en 2007 et 2008, avec le début de la transformation irréversible des institutions,... que le monde allait changer, et en particulier, l'argent, la bourse des actions ... serait au coeur de la transformation.

on commence à voir une facette de cette évolution, via l'évolution de l'argent.

les nouvelles institutions sont souvent informationnelles (réseaux sociaux, consommation de la musique, vente par internet, opulence de l'information et des média (OPIM); etc...).

L'argent est une information.
Et son support de confiance est devenu les actions et obligations des marchés financiers.

Les monnaies se multiplient, se diversifient, et un commerce des monnaies va se mettre en place, au niveau des personnes, pour échanger, et convertir les sommes d'une monnaie à une autre.

Tout cela donne l'impression d'un monde de dingue.

Certes,... peut etre,... mais pas plus, je trouve, que tous ces "comptes" que l'on a, dans des services internet de type réseaux sociaux, site de ventes, banques et cartes de paiement, assurances,... sites de rencontres, ... etc... sur lesquels les personnes passent un temps fous, ....

l'évolution telle que je la décris continuera à se mettre en place, progressivement,... et surtout sans faire de grandes vagues.
sans heurts, sans clash : en douceur, avec méticulosité, et dans la joie des veillées au coin de l'ordinateur, à faire des tâches administratives....

et l'argent, la monnaie, ont maintenant leur support de confiance dans les actions et obligations des entreprises, ce qui est un indicateur de bon fonctionnement des entreprises,... et donc que l'on aura du Kravail... et c'est tout ce qui, apparamment, pour les populations, compte.

c'est soit cette transition en douceur,... soit l'effondrement économique global.... et on revient au troc.

comme il n'y aura pas d'effondrement économique global.... ni de retour total au troc,... on va utiliser des tas de monnaies différentes, ... adossées aux actions et obligations, ... ou à d'autres support, parfois, locaux, et communautaires, pour certains usages.


**********************************************************************************************************
* et voila.... l'argent est une institution des plus utilisées par les gens et pourtant des plus mal connue.
**********************************************************************************************************
et voilà,....
c'était un peu long, hein ?
juste un peu.....

si vous pensez avoir une solution pour expliquer ces trucs là en plus court, indiquez la moi.
je suis très très intéressé par cela.

Ce sont des sujets importants, parce que, comme celui de la bourse, ils concernent des institutions collectives importantes, et en pleine évolution ces temps ci.

l'argent est une institution des plus utilisées par les gens et pourtant des plus mal connue.

ca vaut le coup de s'y intéresser... non ?

et si vous êtes arrivé jusque là,... j'espère que cela vous a intéressé, et que cela vous a plu.

A+
Les_emails_de_CRI_10

-------- Message transféré --------
Sujet : cri : quelques exemples illustrant monnaies-confiance-actions-et-obligations // Fwd: cri : la monnaie n'est plus sous tendue par l'or, ni par les dettes,.... mais par.... les actions en bourse // Fwd: cri : quelques exemples illustrant le pouvoir de la trace-de-l-argent... et décision de la fed
Date : Tue, 19 Jan 2016 10:51:08 +0100
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

voici quelques exemples illustrants le truc bien complexe exposé ci dessous : le fait que la monnaie n'est plus sous tendue par l'or, ni par les dettes,.... mais par.... les actions en bourse et les obligations sur les marchés financiers.

comme cette notion est importante, et que j'aurai l'occasion d'en reparler souvent, je fais un tag : "monnaies-confiance-actions-et-obligations".

ci après trois exemples :
 - la bourse qui est un casino informationnel, le ménage en ce moment, et l'action du groupe Casino qui est dans la tempête
 - le bla bla dans les médias, avec un exemple typique
 - la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat (après la séparation de l'église et de l'état)

je pense que cela étayera, et éclairera l'intérêt de ce sujet plutôt ardu.


************************************************************************************************
* Ménage sur le casino informationnel qu'est la bourse et l'action du groupe Casino qui est dans la tempête
************************************************************************************************
Ca fait un moment que j'avais capté cette info, que je trouve amusante : le groupe Casino a vu son action (en bourse) controversée, et remise en question.
En gros, il y a un type qui dit : ca vaut que-de-chie, votre groupe,... et la controverse a pris.

Le sujet sous jacent, c'est l'opacité des comptes, et des éléments qui permettrait de voir si le groupe Casino est solide, en terme d'affaire, ou pas.

En ce moment, en même temps que les nettoyages de corruption (fifa, chine, etc...), il y a aussi comme un ménage sur les actions en bourses.

je trouve rigolo que ce soit le groupe "Casino" qui fassent l'actualité, sur cette thématique.

vous vous souvenez, en 2008, la crise de la société générale, que j'avais pointée comme étant une manière de dire "la crise générale de la société" qui n'osait pas se dire....
Ou le problème de l'europe, c'était la "Grèce", ... et les exces de graisse qui vous alourdissent, comme les excès de dettes, ... et les conséquences de la convoitise,...

Et dire que ce groupe a des magasins qui s'appellent les "Géant Casino" !

Et dire que ce qui sert de support, de caution, à la confiance accordée à la monnaie, c'est la bourse et les marchés d'obligation,.... un géant casino informationnel,....
S'étonnera-t-on que le monde ne soit plus "tout le monde à la même enseigne", et que l'imprévisible soit devenu habituel, ... ?
(la tendance de l'importance de l'imprévisible est crescendo depuis 1994 environ,... et encore plus depuis le printemps 2011.... )


************************************************************************************************
* bla bla typique sur la monnaie, les banques centrales, l'économie
************************************************************************************************
Patrick Artus était invité de l'émission "Les experts".
C'est sans intérêt, cette émission, sauf là, pour deux raisons :
 - les invités étaient plutôt des gens qui ont des choses interessantes à dire,
 - et c'est une émission de bla bla, donc ca tombe bien pour illustrer le bla bla sur les monnaies, les banques centrales etc...

vous trouverez le replay là :

Nicolas Doze: Les Experts (1/2) - 15/01
Avec: Patrick Artus, directeur de la recherche économique de Natixis. Augustin Landier, professeur à l'Ecole d'économie de Toulouse. Et Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Echos. - Les Experts, du vendredi 15 janvier 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/nicolas-doze-les-experts-12-1501-735534.html

Nicolas Doze: Les Experts (2/2) - 15/01
Avec: Patrick Artus, directeur de la recherche économique de Natixis. Augustin Landier, professeur à l'Ecole d'économie de Toulouse. Et Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Echos. - Les Experts, du vendredi 15 janvier 2016, présenté par Nicolas Doze, sur BFM Business.
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/nicolas-doze-les-experts-22-1501-735535.html

l'émission est légèrement intéressante, je n'en n'ai écouté que la première partie.

ca blablate sur les thématiques habituelles.

les idées n'y sont pas fausses.

notamment les explications de Patrick Artus sont intéressantes.
elles poussent le bouchon un peu plus loin que ce qui est habituellement blablaté par les invités habituels.

pour les taux qui resteront bas, c'est plutot bien expliqué.... et puis au moins, c'est dit ! pas pour les bonnes raisons, mais l'idée est avancée (voire plutôt annoncée...).
il manque la raison fondamentale, expliquée dans les chroniques de mails de CRI : l'argent accumulé a moins de valeur, intéresse moins, que l'argent qui circule.
dont les taux bas, c'est une bonne manière de faire circuler l'argent, et de ne pas récompenser (parce que ca interesse moins), l'accumulation et la stagnation de l'argent.
c'est aussi une manière de voir que l'on est en fin de règne du pouvoir par l'argent accumulé (les grosses quantités d'argent), et que ceux qui en ont (des grosses quantités d'argent), ont bien du mal à trouver un emprunteur.
cette idée est simple : puisqu'il parait qu'on est dans un monde libéral, voire ultra libéral,... et bien raisonnons de manière libéral : ils n'ont pas d'emprunteur en face d'eux.

bon, mais globalement, vous pouvez voir, dans ce qui est dit dans l'émission, qu'ils passent à coté de cette idée que la banque centrale ne s'occupe que de cautionner la monnaie, en achetant des actions et des obligations qui lui servent de support de la confiance.
et qu'il y a eu un changement de support de la confiance et de support pour la monnaie.
que c'est ce changement qui fait que les choses se passent comme elles se passent en ce moment.
et corrélativement, ... les explications des anciens qui sont sur les anciens fonctionnement,... ne sont plus pertinentes.

parmi les effets indirects, ce qui est intéressant, dans le fait de constater que le bla bla dans les média passe à coté de l'idée de base, c'est que tant qu'on fait cela, c'est qu'on mène les gens e bateau.
ce qui est interessant, dans le fait de constater qu'on mène les gens en bateau, c'est que quand vous le savez, vous êtes immunisé, et en plus, vous pouvez voir les arcanes de lignes de forces, et des tendances, qui mène la danse (si je puis m'exprimer ainsi pour ce sujet délicat) dans la société.

l'image de la danse (ou dance en anglais) est intéressante.

vous mettez de la musique, et les gens s'animent et se mettent à bouger en rythme, ensemble, des fois par deux, des fois par grand groupes....
des fois dans la folie de la java, des fois dans la danse des canards, ... des fois dans un slow envoutant (le guitariste des Eagles vient de mourir, ils avaient notamment créé Hotel California, ... beaucoup pages se tournent en ce moment,...).

et bien la monnaie, c'est un peu pareil.... vous mettez en place un support de la confiance, des signes qui représentent une valeur, ... et les gens se mettent à compter la valeur, à commercer, et à accumuler de la richesse.

En ce moment, avec le bla bla sur les banques centrales, personnellement, je trouve que la musique est pas bonne.

Et à propos d'Hotel California, oui, les bourses et les marchés financiers sont complètement accrocs à la drogue des achats de valeurs des banques centrales....
Ca vous dérange, vous, qu'il y ait des gens qui se défonce à fond, juste à coté de vous.... pas loin, dans votre (grand) village (mondial)  ?
On en avait fait une chanson, .... et on danse encore dessus,...

************************************************************************************************
* la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat (après la séparation de l'église et de l'état)
************************************************************************************************
Cf ci dessous, en cherchant ce sujet de mail :
le mail est du : "Tue, 07 Jul 2015 10:04:40 +0200"

qu'est ce qui m'a pris, ce jour là, de vouloir faire absoluement un mail sur cette espèce d'idée bizarre de "la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat (après la séparation de l'église et de l'état)" ?
une espèce d'urgence comme une envie de pisser.

bien m'en a pris.

ce n'était qu'un mémo, mais il trouve un de ses développement aujourd'hui avec cet glissement dans le support de la confiance dans la monnaie (que sont censées battre les états, et que cela soit leur droit réservé et exclusif).

vous pouvez relire le mail, pour les détails.

et j'ajouterai, pour illustrer cette séparation des pouvoir :
 - l'Etat retrouve un pouvoir en organisant les moyens de suivre la trace-de-l-argent, notamment avec les impôts (TVA, taxation des revenus fait sur l'internet, avec la vente de trucs d'occasion, la location d'une partie de son logement, etc....).
ce pouvoir est fondé sur l'argent qui circule et non plus sur l'argent accumulée et immobilisée.
 - L'aspect mondial et hors état des bourses, des marchés financier, voire des décisions des banques centrales, voire de certaines monnaies (US dollars, Euro, Yuan - Renminbi) font que le pouvoir n'est plus rattaché directement et exclusivement à une nation et un état.
cela est valable aussi pour les nouvelles institutions du genre des moteurs de recherches, réseaux sociaux, ... et aussi Linux, Firefox, la fondation Apache et ses logiciels "institutionnels", ...

bon, allez, ca suffit pour illustrer,...

A+
Les_emails_de_CRI_10
-------- Message transféré --------
Sujet : cri : la monnaie n'est plus sous tendue par l'or, ni par les dettes,.... mais par.... les actions en bourse // Fwd: cri : quelques exemples illustrant le pouvoir de la trace-de-l-argent... et décision de la fed // Fwd: cri : exemple illustrant le pouvoir de la trace-de-l-argent / Fwd: cri : le pouvoir de l'argent ne vient plus tant de sa quantité, que de la trace-de-l-argent // Fwd: cri : memo : la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat (après la séparation de l'église et de l'état) /// Fwd: Re: cri : Je suis Mario ???... exemple pour l'argent... le paravent tiendra jusqu'en juillet
Date : Sun, 17 Jan 2016 22:24:09 +0100
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

j'avais envie, ce matin, de programmer (besogneusement, méticuleusement) mes petits programmes de conversion des archives des mails de CRI des années passées.

et puis, en me reveillant, j'ai compris un truc.
un truc important, énorme,... auquel je reflechissais depuis quelques semaines, voire quelques mois (juillet aout, au moins),...
et là, ce matin, ... pof, c'est venu, comme ca, d'un coup, au reveil....
alors,.... j'écris ce matin.
la mise en ligne des archives des mails de CRI attendra.

en voici les éléments :
 - d'abord les quelques points clés utiles, en ultra synthèse de ce mail de CRI, pour vous
 - ensuite les grandes lignes, fondamentales, stratégique, du truc
 - ensuite quelques développements sur ces grandes lignes, et quelques exemples.

Attention, c'est du lourd, du pas simple, .... et du long.
c'est ce qu'il faut, pour expliquer ce qu'il se passe, sur les monnaies, et sur le changement, récent, du lieu de la confiance dans la monnaie.
vous pouvez ne lire que les quelques points clés utiles, en ultra synthèse...


************************************************************************************************
* points utiles .
************************************************************************************************
Ne vous laissez plus emberlificoté par ce que disent les médias, des abrutis de services, des économistes ("économistes en chef ... de l'ancien monde"), voire des politiques quand ils vous racontent :
 - que les dettes ne seront pas remboursées,
 - que les banques centrales déversent de l'argent pour relancer l'économie,
 - que les bourses sont accros à l'argent des banques centrales (ce qui est vrai) et que c'est pas bien et que l'on va revenir aux fondamentaux et que ca va aller mal.
 - qu'il y a beaucoup d'argent dans le monde, beaucoup de "liquidité", ... et que d'un autre coté, on manque de moyen, d'argent, pour faire des choses simples

la seule chose qui compte, concernant "ces choses là", c'est la confiance qu'il y a dans la (ou les) monnaie(s), et dans le fonctionnement de l'ensemble des activités humaines, en s'appuyant sur la monnaie, et donc, corrélativement sur l'argent.

ce qui a changé, subrepticement, ces dernières années, c'est que la bourse des actions, et les marché d'obligations, servent maintenant de support à la monnaie des états.
cela sert de support à ce que l'on appelle "l'argent".

avant, c'était les dettes, et avant encore, c'était l'or.

on se faisait confiance, entre les gens, via la monnaie, parce qu'il y avait de l'or, "derrière", qui était le support, la caution, de la valeur de cette monnaie.

ensuite, on a appuyé l'argent sur la dette.

et maintenant, ce sont les actions des entreprises, en bourse, et les obligations sur les marchés financiers.

donc,... ca change la donne,... comme on dit.

donc : contrairement à ce qu'il est dit, les banques centrales ne soutiennent pas l'économie,... elles ne font qu'acheter des actions en bourses et des obligations (des entreprises et des états), seulement comme elles achetaient ou vendait de l'or, avant.
elle le font pour assoir, cautionner, la confiance dans la monnaie.
et par là même, normalement, la confiance entre les gens.
d'ailleurs, ca marche pas si mal que cela, de ce point de vu là (le "dormez tranquille" fonctionne encore bien de ce coté là....).
elles ne relancent pas l'économie,... elles ne font que réguler la monnaie,..., et réguler le facteur confiance des gens entre eux et peut etre un peu dans l'activité économique.

autrement dit : pour les banques centrales, ce n'est pas important que l'argent aille dans "l'économie réelle" (je déteste cette expression), ou pas. Ce qui est important, c'est que les gens aient confiance.
le discour sur l'argent qui irait soutenir "l'économie réelle", c'est le discour pour faire croire aux gens, un peu comme les armes de destructions massives pour faire croire qu'il fallait aller faire la guerre pour le pétrole.

idem pour les dettes : pas besoin de les rembourser, tant qu'elles servent à cautionner les monnaies, et globalement la valeur de l'argent.
tant qu'il y a la confiance, il y n'y a pas besoin de rembourser.
et la confiance, dans la monnaie, et dans l'argent,... elle réside où ?
à la bourse, dans les actions.... et dans les obligations d'états (de la dette, donc) sur les marché financier,...

avant, quand un pays tournait bien, il avait beaucoup d'or, et on disait : on peut faire confiance dans la monnaies, elle est couverte par l'or.
on le dit encore de la chine, par exemple.
et les états, parfois, manipulait les populations avec la valorisation de cet or, et l'utilisation/spéculation sur cet or.

on a fait pareil, ensuite, avec les dettes, qui ont surtout servi à placer l'argent des rentiers dans les pays qui tournaient bien.
si le pays tournait bien, il avait des gens et des entreprises qui pourraient rembourser les dettes, et on disait : on peut faire confiance dans la monnaies, elle est couverte par des dettes qui seront remboursées par leur activité extraordinaire.
on le disait des Etats Unis,.... leur économie était (avant les années 2000) tellement puissante, que l'on peut acheter autant de leur bon du trésor (emprunt d'état) que l'on veut... et ils peuvent s'endetter autant qu'ils veulent, tellement ils sont "puissants".
et il y a eu des manipulations et des abus :
 - par exemple une première fois avec la net-économie en 2000 (qui devait devenir une activité du feu de dieu),
 - puis avec les sub-primes, qui ont montré que le pays ne tournais pas si bien que tout ce qu'on avait misé dessus.

là, maintenant, on a subrepticement déplacé le lieu de la confiance, le "support" comme on dit, de la confiance dans la monnaie, vers les actions en bourses et les obligations sur les marchés financiers.
et on refait comme d'hab, sur la confiance dans la monnaie,... et probablement aussi sur les abus... enfin, pour les abus, ca dépends de qui...

je n'ai pas dit que ce nouveau système tiendra, ni qu'il ne va pas y avoir d'effondrement, des monnaies, des bourses, des obligations,... .

je dit : le support de la monnaie a changé, et c'est important de voir que ce sont les actions et les obligations qui sont devenus le support.
cela change la donne.

par ailleurs, la confiance dans la monnaie, c'est un consensus entre les gens.
je me demande deux choses :
 - est ce que les gens, en général, sont conscients que ce consensus est fait via le support des actions en bourses et des obligations en finance ?
et peut etre qu'ils d'accord avec cela, sans en être clairement conscient, mais parce que globalement cela leur convient comme modèle du monde et mode de fonctionnement.
 - est ce que le consensus pourraient ne plus être maintenu, et que la confiance disparaisse ?

en tout cas, le fait de bien voir que le support de la monnaie est dans les actions en bourse, cela va permettre de mieux voir comme se fait et se maintient ce consensus.

en terme politique, cela permet de voir, notamment, pour quelle raison les gens sont baladés par les politiques, sur les soit disant relance de l'économie par l'action des banques centrales....

même s'il y a eu des abus et qu'il y aura probablement des dégringolades historiques en bourse, on gardera, je pense, le fait que le support de la monnaie soit dans les actions en bourses et les obligations sur les marchés financiers.
ce que je ne sais pas, c'est si on expliquera cela explicitement et clairement aux populations, ou si on gardera un voile sur cette notion de support de la monnaie, et qu'on continuera à dire ces bêtises dans les médias, sur les soit disant volontés et actions des banques centrales "pour soutenir l'économie".

************************************************************************************************
* les grandes lignes, ... de "la monnaie est sous tendue par les actions en bourses et marchés des obligations".
************************************************************************************************
l'idée de base, la grande ligne, principale c'est :
 
"la monnaie est sous tendue par les actions en bourses et marchés des obligations".
elle n'est plus sous tendue, et cautionnée, par de l'or, comme il y a fort longtemps.
elle n'est plus sous tendue, et cautionnée, par des dettes, comme il y a encore pas très longtemps.

le glissement c'est fait subrepticement, discrètement, depuis quelques années.
et là, en 2016, cela m'apparait clairement.

personne ne parle de cela, bien entendu.

les grandes lignes corrélatives sont :

 - les banques centrales ne déversent pas autant d'argent (de monnaie produite) pour soit disant "soutenir l'économie" (je déteste cette expression), mais plutôt pour réguler la confiance dans la monnaie et la valeur de la monnaie (par rapport aux autres monnaies), ... de la même façon qu'elle le faisaient et le fond encore en achetant et en vendant de l'or.

 - la monnaie repose sur la relation et la confiance entre les gens, et les supports, les appuies, les indicateurs de cette confiance n'est plus dans l'or, ni dans les dettes entre les gens, ... mais dans les actions en bourse et les obligations. Un des points clé de ce changement, c'est que la monnaie repose sur des informations qui sont de plus en plus indirectes, par rapport à des biens matériels et à des activités dans le monde matériel. Une autre manière de le dire : les informations qui font le support de la monnaie sont plus éloignées des biens et des activités matériels qu'avant. Avec cette forme de monnaie, on est plus dans l'informationnel que dans le matériel.

 - l'argent est une information (ca fait un moment aussi que j'écris sur ce sujet, ... alors, normalement, vous connaissez,...) et la monnaie repose sur la confiance, la relation, et l'information. Ce qui est ajouté, là, c'est qu'un des lieux particuliers de production et de circulation de ces informations qui sont le support de la monnaie, ce sont les bourses d'actions et les marchés d'obligations. Et ce qui compte plus, maintenant, que la quantité d'argent accumulé, c'est l'argent qui circule, et le pouvoir que donne trace-de-l-argent.

 - on a collectivisé le risque sur les monnaies, sur les marchés financiers, sur les banques, etc.... et notamment sur le gain d'argent par la rente, de façon à protéger les rentiers, et de fait, on a collectivisé les moyens de productions et les moyens de faire fructifier sont argent, à un point que le communisme n'aurait pas pu imaginer et qu'il peut largement envier. C'est d'ailleurs pour cela que la Chine peut maintenant entrer dans le bal du capitalisme financier,... qui est plus communiste, en quelque sorte, que leur propre système.

 - la bourse est un grand casino informationnel (cette notion, je l'ai déjà décrite il y a plusieurs années), et la confiance dans les monnaies réside aujourd'hui sur le relationnel, le social-relationnel, communication et l'information, et non plus, comme avant, sur des formes d'accumulation de biens matériels (dont l'or) et de moyens de production de biens matériels et tangibles. Les variations sont beaucoup plus rapides, que lorsque les choses étaient appuyées sur des possessions matérielle comme l'or.

 - Corrélativement au fait que la bourse est un grand casino informationnel, il y a d'un coté les rentiers du capital, c'est à dire de l'argent accumulé, qui n'ont pas de vision d'avenir ni d'avenir tout court, donc ils attendent, en se réfugiant dans des marchés collectivisé et sécurisé par un risque réparti sur la communauté, et de l'autre coté les gens qui font le Kravail, et qui s'en foutent des profits du moment qu'ils ont de quoi vivre (et encore, en faisant avec peu, la parcimonie est une valeur)... donc tout ce petit monde tiens très bien ensemble, dans la confiance accordée à la monnaie, via les bourses et marchés d'obligations, via les entreprises et état qui donne du Kravail aux gens. Pendant que les uns attendent et que les autres Kravaillent besogneusement, l'argent circule à grande vitesse dans les bourses et les circuits financiers.

- et tout cela (tout le sujet de ce mail), c'est une conséquence, parmi d'autres, de tout un tas de tendance de fond dont je vous parle depuis quelques temps. Pour n'en citer que quelques unes : forme-d-anarchies-et-patchwork, bien entendu, l'argent est une information et le pouvoir que donne la trace-de-l-argent, l'individuel et le collectif sont en clash, l'informationnel plutot que le virtuel, le pouvoir par le relationnel et l'informationnel, le retournement entre conservatisme et innovation.

bon, voilà.

je trouve intéressant, et important, de bien voir ce constat.
parce que ce sont tous les mécanismes de l'argent, de la monnaie et de l'activité dans la société, qui ont, discrètement, changé.
et qu'à travers ces changements dans les mécanisme de l'argent, la monnaie, etc.... ce sont les institutions et globalement toute notre société qui est en train de changer.

bref, l'argent, la monnaie, et les pilotages des activités des entreprises, des gens, et du monde,... ce sont des domaines importants, et s'ils changent, c'est encore plus important.
et plus intéressant (que quand ca ne change pas...)


************************************************************************************************
* Ce ne sont pas "les fondamentaux" qui comptent le plus,... alors quoi ?
************************************************************************************************
Bon, vous l'avez vu, les grandes lignes, c'est pas un petit paquet.

et pour développer tout cela, il faudrait écrire un bouquin.

je fais les choses autrement : j'écris des petits morceaux, au fil des années, et je fais avancer l'idée, au fil des multiples mails de CRI.
d'où, au passage, l'intérêt de mettre les archives à disposition sur un site internet.

donc, là, je vais écrire quelques éléments, quelques points, pour développer ces idées principales.

notamment, là, je vais expliquer comment j'en suis venu à constater qu'il y avait une couille dans le paté,... et donc qu'il fallait réflechir à tout ce bazar.

ca fait un moment que j'écoute ce que raconte les "Econoclates".
les Olivier Delamarche, Philippe Béchage, Olivier Beruyer, Jacques Sapir, Pierre Sabatier
voyez leur site : http://leseconoclastes.fr

j'aime bien, et leur état d'esprit, et la qualité de ce qu'ils présentent, et expliquer.

bon, et dans ce qu'il racontent, il y a un truc qui me chagrinait.

surtout en écoutant Olivier Delamarche, qui s'énerve en permanence sur cette connerie des banques centrales qui déversent de l'argent sur les marchés etc....

ce qui me chagrine, dans leur explications, c'est :
 - les marchés sont pilotés par les banques centrales, qui les soutiennent en déversant de la monnaie
 - les marchés sont déconnectés des fondamentaux, et ne sont que dans l'illusion d'un toujours plus alimenté par les monnaies
 - un jour, on reviendra aux fondamentaux
 - un jour, on s'apercevra que tout cet argent deversé ne vaut rien
 - et puis, il y a toute cette dette, et on s'endette encore plus,
 - un jour, on acceptera l'idée que toute cette dette ne sera jamais remboursée
 - etc...

et ce genre d'idée.

ca me chagrine, parce que depuis quelques mois, voire une petite année (début 2015), je me dis : ça ne tiens pas la route, toutes ces idées.
elles sont intéressantes, sur certaines facettes, mais elle sont insuffisantes, pour comprendre l'ensemble de ce qu'il se passe.
elles ne tiennent pas la route, à mon avis, parce que je sens qu'il manque quelque chose.
et aussi par constat (celui des Constat-Réflexion-Impulsion...) : si c'était le cas, depuis le temps qu'ils indiquent que ça va merder,... comment ça se fait que je n'ai pas l'impression que cela va merder ?

un autre point, qui m'a chagriné, c'est celui d'un autre mode de raisonnement : celui de dire, qu'au lieu d'invectiver les abrutis, en les traitant d'abrutis, ... il peut être intéressant de regarder pour qu'elles raisons les banques centrales font cela, ... et surtout comment ca marche, ce bazar, tel qu'il est foutu.
C'est la même approche que celle de s'intéresser à son ennemi.
il reste l'ennemi, mais on cherche à comprendre comment il est.
ces banques centrales qui alimentent les marchés financiers, c'est un monde en fin de règne qui courre avec une pile d'assiette dans les mains qui est en train de tomber.
un peu comme le roi faisait croire qu'il y avait de l'or, à tel endroit, dans les caisses de l'état, pour sauver la face,.... et enfonçait encore un peu plus le pays dans la ruine de sa fin de règne.
mais il y a peut être que quelque chose est en train de pousser, sur ce tas de vieux reste en décomposition.

et puis, il y a eu cette interview, en fin décembre, d'Olivier Delamarche.
là, dans cette interview, il est tout seul, sans un mec en face qui le fait bouillir et se mettre à tourner en rond dans les mêmes rengaines,....
il est posé, et plutot synthétique, pour pointer plusieurs choses intéressantes.

L'œil du stratège: Olivier Delamarche - 28/12
Olivier Delamarche, associé et gérant de Platinium Gestion, a dressé le bilan 2015 du secteur financier. Les marchés japonais ont fait un exploit notamment grâce à leur politique de quantitative easing. Ceux de l'Europe figurent également parmi les plus performants cette année, avec les interventions de Mario Draghi. - Intégrale Placements, du lundi 28 décembre 2015, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.

La vidéo est là :
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/l-oeil-du-stratege-olivier-delamarche-2812-725574.html

déjà, globalement, j'avais mis cette vidéo dans un coin de ma tête, en me disant : "s'il y a quelques trucs interessants, en ce moment, à entendre et à indiquer dans les mails de CRI, ... cette interview en est une...."
bien entendu, je n'ai pas pris le temps de faire un mail de CRI sur ces sujets et points à commenter.

mais bon, voilà,... vous pouvez l'écouter, je valide que c'est globalement très intéressant.

cette vidéo a surement fait parti des éléments qui ont alimenté ma réflexion de ces deux dernières semaines, sur : "mais c'est quoi ce bazar des banques centrales qui déversent de la monnaie, et de ce monde qui fonctionne sur le simple fait que l'on fait confiance que la monnaie vaut quelque chose, alors que, en apparence, et à écouter les Econoclastes entre autres, la monnaie n'est plus soutenu par rien de valable, à part peut être le sentiment de tous faire parti du même bateau (planète)".

un point clé : c'est la première fois que j'entends Olivier Delamarche, et Philippe Béchade aussi ces derniers temps, indiquer que les banques centrales sont prisonnières de leur bilan, et du fait qu'elles ont achetés énormément d'actions et obligations, et sont obligées de maintenir des cours hauts, pour éviter leur propre pertes financières, voire éventuellement leur propre faillite.

bref, ... je refléchissais à tout cela, écoutait ces interviews, et d'autres,... avec des questions en suspends,...

Un autre point de réflexion est celui ci :
Ca fait un bail que les Econoclastes, parmi d'autres, annoncent que ca va merder à la bourse, comme dans l'activité économique, parce qu'on va revenir aux fondamentaux, et qu'on remboursera pas les dettes...mais moi, fondamentalement, je pense que ca fait bien longtemps que l'on n'en n'a rien à foutre des fondamentaux de l'activité économique.

notamment parce que ce qui nous occupe, depuis quelques années, c'est une restructuration phénoménale, un changement de société, un changement de civilisation, et le tout accompagné par un changement de mentalité, ... et que c'est pas les anciens moteurs du monde d'avant, dans son obsession matérialiste et du toujours plus de production qui compte.
Ce ne sont pas ces fondamentaux là qui comptent....

ce qui n'empêchera pas que ca merde à la bourse et dans l'activité économique, mais pas parce "qu'on revient aux fondamentaux", "et que "les dettes ne seront pas remboursées", mais parce que le monde change (société, civilisation,...) et que l'ancien règne s'effondre.

en résumé :
 - il y en a qui prétendent que "les dettes ne seront pas remboursées", on va revenir "aux fondamentaux", etc....
 - mais, à mon avis, ce ne sont pas ces fondamentaux là qui comptent....
 - pour l'annonce de la dégringolade de la situation, la raison invoquée n'est pas la bonne.
 - et ca, ca me chagrinait... et me faisait réfléchir

et on va continuer à reflechir ensemble, avec le prochain chapitre.


************************************************************************************************
* Ce n'est pas le fait de "deverser de l'argent" sur l'économie qui "relance l'économie",... alors quoi ?
************************************************************************************************
on raconte dans les média que les banques centrales déversent de l'argent sur l'économie, pour la relancer.
je deteste ces expressions : économie, relancer l'économie, l'économie réelle, etc...

on raconte aussi la superbe idée du "ruissellement" : on alimente les riches et ca ruisselle jusqu'en bas de la pyramide des gens riches vers les gens moins riches, ... et même les pôvres !!!

les Econoclastes, parmi d'autres, dénoncent ce pipeau, en disant à tout bout de champ que le fait d'avoir déversé de l'argent n'a rien fait du tout.
à part enrichir encore plus les déjà ultra riches.

c'est vrai tout cela.

c'était du pipeau, cette histoire de relancer l'économie, en filant du blé aux riches.

comme la crise financière qui "ne devait pas toucher l'économie réelle", comme certains disaient, à cette époque.
qu'elle rigolade.
je radote les mails de CRI,.... bouh... faut que je fasse attention.

comme les Etats Unis ont déclenché une guerre en Irak sur des bobards.

on fait faire des choses énormes aux gens, dans nos sociétés, sur des bobards,.... c'est vertigineux.
c'est étonnant.
mais bon, ca, c'est un autre sujet.

donc, oui, c'était du pipeau, cette histoire de "renflouer l'économie", pour "relancer l'économie",... etc...

pourtant....
pourtant.... l'idée n'est pas mauvaise en soit.
elle n'est pas si bête..... à priori.

cf le chapitre ci après, j'explique pourquoi, là, cette fois ci, ca ne pouvait pas marcher "le ruissellement".

toujours est il que ce qui m'interesse, dans ce qu'il se passe, en terme de monnaie, d'argent, de bourse, d'activité économique et tout le tin touin, ... c'est que l'on a déversé l'argent, que ca ne s'écroule pas pour autant, que cela n'a pas donné les résultats qu'attendaient ceux qui dirigeaient leur fin de règne,.... mais que cela a quand même donné quelque chose : autre chose.

ce qui m'interesse, c'est cet autre chose.
pas le pipeau sur les soit disant actions des banques centrales, pour soit disant "relancer l'économie"...

on va continuer à voir ce que clea a donné, dans les chapitres suivants.
mais d'abord, un petit a parté sur le "pourquoi ca ne pouvait pas marcher, cette fois ci, le ruissellement".


************************************************************************************************
* déverser de l'argent pour alimenter "l'économie réelle", via la finance, ca ne pouvait pas marcher...
************************************************************************************************
déverser de l'argent pour alimenter "l'économie réelle", via la finance, ca aurait pu marcher.
l'idée n'est pas mauvaise en soit.

l'idée, c'est que les riches utilisent cette argent pour développer des activités, qui, de fait, génère du Kravail aux gens, qui touchent plein d'argent par leur Kravail, donc dépense, etc...

il faut donc trois ingrédients de bases :
 - que les riches file du boulot aux moins riches,
 - que les riches restent les maitres des lieux, les chefs, et que les moins riches acceptent la subordination
 - que les riches paient bien les moins riches

ca ne pouvait pas marcher, parce que ces trois ingrédients ne sont plus au rendez vous, depuis plusieurs années.

donc la stratégie du ruissellement ne pouvait pas fonctionner.

en prenant les descriptions des choses à la façon "CRI", ces trois ingrédients ne sont plus au rendez vous pour ces raisons :
 - fin de règnes des riches, du règne par l'apparat, par l'argent accumulé et son pouvoir,... donc ils ne sont plus les maîtres, les chef,....
 - le grand saut, et l'émancipation phénoménale qu'il a déclenché, qui fait que les moins riches ne supportent plus la subordination
dans le salariat, on n'en peut plus, de cette subordination.
alors soit on en sort, avec les auto entrepreneur et tout ce tin touin de "à mon compte et plus de patron au dessus de moi"
soit on y reste, mais on "invente" ces nouvelles formes de management, à l'écoute, sans imposer, etc...
 - avec la fin de règne, et la perte de maîtrise et de sécurisation des choses, les riches ont arrêté de "bien payer" les moins riches

autrement dit : cela aurait pu fonctionner, si les riches et ceux qui avaient le pouvoir l'avait exercé d'une bonne manière, et surtout si les moins riches n'avait pas décidé de sortir de la dépendance, voire du joug, des riches.
je crois même que le point le plus important, c'est que les moins riches ont compris qu'ils n'avaient grand chose à attendre des riches et anciens puissants,... et qu'ils avaient envie de faire les choses autrement, en dehors de la dépendance et de l'aliénation au système des riches et puissants.

vous savez, les baba cools, qui préfèrent aller élever des chevres dans le larzac, plutôt que de faire l'ouvrier, ou l'employé, dans une entreprise, "dans le système"....
et ceux qui sont issues, 50 ans plus tard, de cette mentalité... (et révolution).

en tout cas, avec ceux là,... pas de ruissellement d'argent possible.
éventuellement le ruissellement de l'eau dans le ruisseau, en bas du vallon, ... mais c'est le seul ruissellement qui les intéressent.

bref,... c'est rapidement présenté, mais les tendances de fonds ne permettaient pas que "le ruissellement" fonctionne.

il s'est d'ailleurs produit l'inverse : l'émergence, par le bas, de puissance et d'organisations, qui ont noyauté le système, par infiltration.

c'est plutot l'infiltration qui remonte le long des murs, que le ruissellement qui descend d'en haut.

exemple : l'open source dans l'informatique, l'informatique dans les entreprises et les organisations, le piratage de la musique et les films... et la nouvelle manière de produire la musique et les films, la vente en direct sans passer par les distributeurs et magasins habituels, et les "circuits courts" dans la grande distribution, etc...


************************************************************************************************
* la bourse comme élément support de la confiance
************************************************************************************************
personne n'en parle, personne ne semble voir cette évidence : ce sont les bourses des actions et les marchés d'obligations qui sont devenus le lieu de la confiance sur la monnaie, et donc sur la notion d'argent, et donc sur la confiance entre les gens pour les activités et les échanges de valeurs, le commerce, etc...

les banques centrales agissent en fonction de cela, et achètes et vendent des actions et obligations, non pas pour déverser de la monnaie, et faire monter les cours pour soutenir l'économie, mais pour seulement constituer des réserves, qui crédibilisent les monnaies.

comme avant elles achetaient et vendaient de l'or.
ou qu'elles faisaient fournir plus ou moins de crédit (donc faire des dettes), via les banques, en fixant les taux d'intérêts.

ce n'est qu'une manière de constituer une caution, une réserve de richesse, qui devient le pendant de la valeur des masses monaitaires.
une réserve, qui montre la richesse qui sous tends la monnaie, et qui cautionne que la monnaie vaut bien quelque chose.

enfin, normalement, elle font comme cela.


************************************************************************************************
* la bourse comme indicateur des abus de confiance
************************************************************************************************
normalement, les banques centrales n'émettent pas plus de monnaie qu'il n'y a de valeur en contrepartie dans le monde.

sauf que depuis quelques temps, avec une sorte de fuite en avant, les banques centrales produisent et mettent sur les marchés financiers, des sommes énormes d'argent.

et en faisant cela, elles ont décrédibilisé leur action, et aussi leur rôle, à un niveau différent, mais d'autant plus important.

le résultat, depuis quelques années maintenant (depuis que les états unis et le japon font des "QE", des "Quantitative Easing"), c'est que cette argent va se placer sur les actions en bourses et les obligations, et font monter leur cours.

c'était ce qu'on a appelé "l'effet richesse" (pour ceux qui détiennent des actions,... pas pour les autres, ....).

cela a renforcé la confiance,... ça c'est sur.

mais cela l'a fait en passant en force, et en décrédibilisant leur action, et à un niveau au dessus, leur rôle, en tant qu'institution.

et les bourses qui sont à des niveaux très élevé, ... c'est en fait le signe d'un abus de confiance.


************************************************************************************************
* je n'ai pas dit que tout cela ne va pas s'écrouler, que les bourses ne vont pas dégringoler
************************************************************************************************
Les banques centrales utilisent les actions en bourses et les obligations, sur les marchés financier comme support de la monnaie.
De fait, ces actions et obligations, deviennent l'indicateur de la confiance.

Quand les banques centrales achètent des actions et des obligations, cela fait monter leur cours.

Ce n'est pas une mauvaise chose en soit.
(comme le disent certain).

ce qui est mauvais, c'est l'abus de ce moyen.

Et là, c'est vrai, il y a eu probablement abus.

En fait, on le saura si les prix dégringole : c'est qu'il y avait abus.

globalement, le monde va fonctionner avec la bourse et les marchés financiers comme lieu de support de la monnaie, et par extension, comme lieu de la confiance dans les activités économiques et une partie du fonctionnement de la société.

peut être qu'il y a eu abus de l'utilisation de ce moyen, et que l'ensemble du système va avoir des problèmes, va peut être dégringoler, ... et peut être même s'effondrer.


************************************************************************************************
* faire croire qu'il n'y a plus de risque, se faire croire qu'on est riche, .... mais plus de confiance
************************************************************************************************
Une des facettes de ce glissement du support de la monnaie, des dettes, vers les actions en bourses et les obligations, a été de supprimer le risque.

Avant, l'argent s'appuyait sur la dette.
mais comme les personnes qui régnaient étaient en fin de règne, elles n'avaient pas, ou ne voyaient pas d'avenir.
no future.
donc, les dettes, ca ne vaut pas grand chose, ça devient plutôt un boulet.
surtout quand on en a fait un excès.
d'où, par exemple, la crise des subprimes.

alors, pour éviter cette décrépitude, le système a subrepticement déplacé le support de la monnaies sur les actions et les obligations.
cela a été les histoires de "faire des QE", qui a été controversée aux Etats Unis, et qui a été plus que difficile à accoucher en Europe, puisqu'il n'en n'était pas question au début il y a quelques années.

en faisant cela, on a collectivisé d'une autre manière, la prise de risque sur la rente de l'argent.

et en faisant cela, on a fait croire qu'il n'y avait plus de risque, pour faire des gains d'argent avec de l'argent.

une autre manière de voir cela, factuellement, c'est qu'à la bourse, ce sont les banques centrales qui font monter les cours, en achetant les actions avec des sommes énormes d'argent (qu'elle produit elle même, ... trop facile dirait Olivier Delamarche...).
comme elles font cela, les marchés montent toujours,... et il n'y a plus de risque (à "investir", ou je dirais plutot à se planquer au chaud, comme rentier dans un système abusif).

et en même temps, par la production de monnaie, et via les bourses d'actions et les obligations, dont les valeurs affichées montent, on se fait croire que l'on est riche.

plus de risques, et on est plus riches.

c'est super.

sauf que c'est ce qu'on croit, mais qu'en même temps, on a détruit une part de la confiance, qui résidait, justement, dans ces lieux là : les actions en bourses et les obligations sur les marchés financiers.


************************************************************************************************
* la confiance dans la monnaie, le risque, l'aventure du changement de monde, ... et faire la part des choses
************************************************************************************************
d'un coté, il y a le fait que la monnaie est maintenant assujettie, pour son support, aux actions en bourses et les obligations sur les marchés financiers.

de l'autre coté, il y a que les banques centrales ont notamment opérée ce glissement, vers ce nouveau support, mais aussi abusé de cet outil pour gonfler l'impression de confiance sur les monnaies et la valeur de l'argent.

ce qui va compter, dans les années à venir, c'est de faire la part des choses.

de faire le ménage, à nouveau, entre les bonnes choses, et les abus.

et de redécouvrir le risque, qui, dans le glissement, a été, en quelque sorte, comme oublié qu'il existait.

je pense que le système du support de la monnaie, sur les actions en bourses et les obligations sur les marchés financiers restera.
cela correspond trop bien au nouvel état d'esprit, et à la nouvelle manière de fonctionner, dans ce nouveau monde qui émerge.

mais il ne restera qu'après avoir purgé les abus qui ont fait aussi leur chemin, lors de la mise en place de nouveau mode de fonctionnement.
il restera, après que les apprentis sorcier aient fini leur expériences teinté de "j'ai le pouvoir magique super puissant".

ce que je ne sais pas, c'est si on expliquera ces choses là, explicitement et clairement, aux populations en général.
ou si on maintiendra un voile sur toutes ces choses, et qu'on continuera à alimenter l'opinion publique avec des idées "adaptées", du genre "les banques centrales vont soutenir l'économie" ?....

A+
Les_emails_de_CRI_10



-------- Message transféré --------
Sujet : cri : quelques exemples illustrant le pouvoir de la trace-de-l-argent... et décision de la fed // Fwd: cri : exemple illustrant le pouvoir de la trace-de-l-argent / Fwd: cri : le pouvoir de l'argent ne vient plus tant de sa quantité, que de la trace-de-l-argent // Fwd: cri : memo : la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat (après la séparation de l'église et de l'état) /// Fwd: Re: cri : Je suis Mario ???... exemple pour l'argent... le paravent tiendra jusqu'en juillet
Date : Sat, 26 Sep 2015 14:22:42 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

un autre exempl

voici quelques exemple super interessants qui illustrent la tendance phénoménale qui se développe, et qui change la donne, en terme de pouvoir de l'argent.
je l'évoquais quand j'ai écrit le mail, et la commission en charge de cette nouvelle fiscalité vient de sortir sa proposition.

et au passage, une petite analyse de la décision de la Fed, dont tout le monde dit (et surtout disait) que c'était un truc super important (la décision de la Fed).

bon, je suis à la bourre, mais j'ai décidé ce matin que je ferai un mail de CRI, sur ces sujets,... alors je m'y tiens.
j'irai tondre le terrain après, et ensuite, cérémonie d'inauguration de la salle des fêtes au village.
(et douche avant d'aller à la cérémonie....évidemment,... ).

bref, un programme chargé,....

***************************************************************************************************
* un exemple amusant
***************************************************************************************************
interview : "Pourquoi faut-il sortir de l'obsession fiscale ?: Jean-Baptiste Rudelle - 22/09"
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/pourquoi-faut-il-sortir-de-l-obsession-fiscale-jean-baptiste-rudelle-2209-638803.html

interview du patron de Criteo.

l'interview est interessante, en elle meme, meme si c'est beaucoup de blablabla,... blablabla....
avec les "idées nouvelles", pour les média,.... c'est à dire ce que vous et moi savons déjà depuis quelques années, ... voire quelques décennies parfois pour certaines notions sur les rentiers etc...

bon, ce qui est amusant, et interessant, c'est certains points qui sont soient implicites, soient ne sont pas évoqués.

points implicites :
 - ca bouge sur la conception de l'argent, la valeur de l'argent, et le regne par l'argent et pour l'argent.
c'est pas dit comme cela, mais on peut voir que la tendance est à la remise en question, au questionnement, ou aux nouvelles réponses,....
cela, vous étiez au courant que c'est le lot, pour la période,... donc, rien que de très normal.

 - l'argent qui circule, c'est mieux que l'argent qui est immobilisé
là encore, ce n'est pas dit comme cela, mais il dit en gros la même chose.
implicitement, l'interview tourne autour d'une nouvelle conception de l'argent.
j'y reviendrai ci après, dans les choses "non évoqués".

 - il aime pas les riches....
ce qui n'est pas dit, implicitement, c'est qu'il n'aime pas l'argent accumulé.
un riche, c'est quelqu'un qui a de l'argent accumulé.... et c'est tout.

 - entrepreneur, travail, ... et efficacité
on voit qu'implicitement, à travers ce qu'ils disent, on est passé d'un monde qui valorisait l'accumulation d'argent, avec une valorisation aussi de l'apparat, .... à celui qui se fout de la quantité d'argent, et s'interesse plutot à ce qu'il fait de l'argent, et encore plus à l'efficacité dans l'utilisation de l'argent.
les valeurs ne sont plus les mêmes,....

voila pour les points implicites, qui sont amusants,

et les points qui ne sont pas évoqués ?
ce qui m'a surtout amusé, c'est que ce soit le patron de Critéo qui disent tout ce qu'il dit.

Critéo, vous connaissez ?
vous savez.... c'est quand vous allez pour regarder un truc sur un site de commerce, par exemple un épluche légume,.... et après, pendant quinze jours, vous avez des propositions d'épluche legumes et d'ustensiles de cuisine qui apparaissent sur les pages internet que vous consultez.
vous avez acheté votre épluche légume,... et ensuite, vous allez sur le site du journal Libération, ou Le Monde, pour vous prendre votre dose de propagande foireuse sur les sujets hyper grave de l'actualité qu'on vous dit que c'est grave,.... et on vous propose encore des épluches légumes,... juste à coté de l'article super corrompus sur les russes, ou sur ce qu'il faut penser du départ de claire chazal,.... et hop, un petit coup d'épluche légume ou presse purée.... ;-)

et tout cela, c'est pour vous aider,... c'est pour vous aider à penser ce qu'il faut penser, et à choisir mieux votre épluche légume...

si vous allez sur le site de Fedora, pour voir quand sort la nouvelle version du Linux, et ben vous z'en avez pas, des epluches légumes,.... mais c'est parce qu'ils ne sont pas client de Critéo, .... mais tant pis pour le site de Linux Fedora,... parce que Critéo, c'est coté au nasdaq, et ca aide beaucoup les gens,.. mais ca aidera pas les gens qui vont regarder à qu'elle date sort la version de linux fedora....

bref, vous voyez en gros ce qu'il font : ils étudient, avec des "critères", ce qui vous interessent, pour que les autres sites puissent vous proposer de la publicité ciblée sur vous...

et ca marche très bien.

bon, alors, revenons au sujet qui nous occupe : les choses qui ne sont pas dites dans l'interview, et que je trouve particulièrement amusant que Critéo, et sont PDG n'en parle pas.

ils s'interessent à la trace de ce que vous faites, quand vous visitez les sites,... et ils ne parle pas de l'importance de la trace-de-l-argent ????
trop drole !

ils passent leur journées à mettre en place de quoi tracer ce que font les gens,... et ils n'évoquent même pas un peu la notion de trace des paiements, et de trace du passage de l'argent d'un endroit à un autre !!....
meme sans dire comme moi, avec les sabots dans le plat, les mots méchant de "pouvoir",....
il n'évoque même pas le phénomène, pudiquement, sans dire que c'est super important,... meme pas un peu !

ca, c'est amusant.

et l'autre chose que je trouve amusante, aussi, c'est qu'il est dans une entreprise qui est au coeur de ce pouvoir par l'information.
qui sait parfaitement que l'information est devenu une source de pouvoir.

et jamais il n'évoque, en parlant de l'argent... du fait que l'argent est une information ?
que c'est dans cette compréhension de l'argent, qu'on voit clairement qu'il vaut mieux qu'il circule, qu'il soit utilisé, ... plutot qu'accumulté et planqué dans un "investissement", etc....

ca aussi, je trouve cela amusant.

globalement, dans les média, pour l'instant, et à ma connaissance, on parle de la remise en question de l'importance de l'argent, du regne par et pour l'argent, etc...

on ne vous parle pas encore du fait que l'argent est une information, que l'argent qui circule vaut mieux que l'argent immobilisé, et que le pouvoir de l'argent ne vient pas tant de la quantité d'argent que de la trace-de-l-argent.....

et toutes les conséquences sur ces changements, en cours, en ce moment même.
le monde change, de manière phénoménale.


***************************************************************************************************
* un autre exemple de l'importance de la trace-de-l-argent
***************************************************************************************************
un autre exemple de l'importance de la trace-de-l-argent (avant de parler de la Fed, et de la décision de la Fed).

avec tout cet argent (monnaie) qui a été produite, et déversées sur les marchés financier, on s'apercoit, en ce moment, que le problème n'est pas tant qu'il y ait des acheteurs, et qu'ils aient de l'argent,... le problème, et la question que ce posent les "gérants de portefeuilles" et autres personnes ou professionnels du domaine de l'argent et de la finance, .... c'est : "où va l'argent, dans quoi il est investit,.... donc dans quoi les prix vont monter".

la question n'est pas : est ce qu'il y a de l'argent,... ?
la question est : où il va ?

vous pouvez écouter les chroniques, les interviews, les émissions sur la bourse, sur les valeurs, etc...
notamment les chroniques et émissions avec Philippe Bechade, ou Olivier Delamarche,.... mais pas seulement,... aussi celles d'autres personnes et sources.

depuis quelques temps, la question n'est plus est ce qu'il y a des acheteurs,... mais "où est ce qu'il faut acheter".

c'est l'effet d'avoir créer de la monnaie à outrance.

on s'occupe maintenant de faire circuler cet argent,...

un autre exemple similaire, peut se constater pour les startup et les entreprises qui veulent "lever de l'argent".
elles ne se préoccupent plus de savoir s'il y a de l'argent à placer et qui pourraient éventuellement se placer chez elle.
elle se préoccupent de "où est ce qu'il faut aller le chercher".
parce qu'il y a toujour un endroit où il y en a.... la seule question, c'est d'aller le chercher là où il est.


***************************************************************************************************
* La Fed, la décision du 17 septembre 2015 : plus d'impact, plus de crédibilité,... plus de confiance
***************************************************************************************************
bon, déjà, vous pouvez l'entendre sur les radios : les banques centrales n'ont plus de pouvoir, elles ont perdu leur crédibilité, ... elles ont perdu l'aura que les gens leur attribuait,....

c'est phénoménal.... non pas que je trouve cela pas bien, parce que pour moi, c'est normal,... mais c'est phénoménal en terme de changement dans la société.
il y a encore quelques semaines, quelques mois, les gens, et surtout les abrutis, ne juraient que par les banques centrales.

pour quelques exemples de ce changement :

Nicolas Doze VS Antoine Larigaudrie: les Banques Centrales ont-elles perdu le Nord ?- 25/09
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/nicolas-doze-vs-antoine-larigaudrie-les-banques-centrales-ont-elles-perdu-le-nord-2509-642331.html

Olivier Delamarche VS Jean-Jacques Friedman (1/2): Le statu quo monétaire de la FED bouleversera-t-il encore plus les marchés ? - 21/09
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/olivier-delamarche-vs-jean-jacques-friedman-12-le-statu-quo-monetaire-de-la-fed-bouleversera-t-il-encore-plus-les-marches-2109-638031.html

Olivier Delamarche VS Jean-Jacques Friedman (2/2): "La FED ne remontera pas ses taux car l'économie ne l'intéresse absolument pas" - 21/09
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/olivier-delamarche-vs-jean-jacques-friedman-22-la-fed-ne-remontera-pas-ses-taux-car-l-economie-ne-l-interesse-absolument-pas-2109-638022.html

et celle de Philippe Bechade, de la même semaine, (et de la semaine précédente), sont aussi interessantes...
(pages des chroniques bfm,... "à coté" de celles de Delamarche....).

bon, mais là, vous le saviez : remise en question de la confiance et de la communication dans les banques, etc....
le tout dans une période d'atterissage après un grand saut, la remise en question des regnes par et pour l'argent, et tout le tintouin de la péiode,...
la période allait donner cela.

un truc amusant, dans l'interview de Delamarche et de l'autre gérant :
 - l'autre gérant se plaint que la banque centrale américaine, la Fed elle même, face dans le genre : "forme-d-anarchies-et-patchwork" !
 - ben dites donc,... c'est dingue ca ! : la Fed se mele de choses qui ne la regarde pas !
 - c'est amusant de voir le conservatisme incarné, venir déplorer que la Fed elle meme se met à partir en mode bohème, on verra bien demain, et je pars à l'aventure,.... dans des formes d'anarchies....

les pôôooovres,... on leur sert plus la soupe comme d'habitude,... ils en sont tout perturbés !


***************************************************************************************************
* La Fed, la décision du 17 septembre 2015 : analyse sur les banques centrales - les taux bas.
***************************************************************************************************
je suis à la bourre, je fais très vite.

un : l'histoire des taux d'interets qui ne remonteront pas.
c'est comme pour le pétrole, et le prix qui est très bas.
revenons aux fondamentaux (comme disent les investisseurs abrutis).
pour le pétrole, (cf mes mails de janvier dernier, et suivant, etc....) : le prix bas, ca veut dire que ca n'interesse plus beaucoup les gens.
comme le patates : le prix est bas, on aime bien, on en mange (miam maim les frites), ... mais on va en faire un fromage,... alors le prix reste bas... celui de le produire, et que les gens qui les produisent fassent leur beurre....

le taux d'interet bas, ca veut dire que preter de l'argent, ca n'interesse pas beaucoup.
ca veut dire qu'il y a beaucoup de gens qui veulent preter, et beaucoup d'argent à preter,... et peu de gens qui veulent en emprunter.
et comme cette décision est un acte arbitraire, ca veut dire que l'on ne favorise pas ceux qui veulent préter de l'argent, et qu'on favorise ceux qui veulent en empruter.

bref, ca veut dire que l'argent accumuler, qu'il faut préter, ca n'interesse pas beaucoup.

ca, c'est normal,... vous le savez vous : l'argent qui circule vaut plus que l'argent qui est immobilisé.

ca veut dire que les banques centrales, et le monde de la finance, privilégient la circulation de l'argent.

ca veut dire qu'on favorise le trading à haute fréquence, les flux volumineux,... et pas le petit placement pépère.

c'est tout.

et il est normal, au regard des tendances, que cela continue.

donc les taux bas pendant longtemps, oui.
et y pas besoin de se poser des tonnes de questions, sur ce point là.


***************************************************************************************************
* La Fed, la décision du 17 septembre 2015 : analyse sur les banques centrales - "on patiente", le 17.
***************************************************************************************************
le 17 était un moment pour faire des choix, dans la manière de gérer les masses (énormes) d'argent, et de l'autre coté, la frugalité, le "resserement et cadrage", le controle, etc....

la Fed a choisi de patienter, et de continuer, donc, à favoriser les masses énormes d'argent.

c'est normal, puisqu'elle courre avec la pile d'assiettes  dans les bras, et qui va tomber (cf mon mail sur cela, ... normalement, il est ci dessous).

mais cela veut dire que le système va continuer, encore quelques temps,... à favoriser ce pouvoir par la quantité d'argent,... et essayer de suvivre dans cette voie.

cela va donc durer encore un peu.
les fins de regnes, quand les regnants ont été puissant, et qu'en fasse, ils n'ont que des gens pacifistes, qui ne veulent pas faire de vague,... forcément, ca dure un peu.

mais !
mais,... la Fed, dans son cafouillage, est très vite revenue sur cet attentisme.

et donc,... on voit aussi se profiler, à l'horizon, le resserrement et cadrage.

d'ici quelques mois,...

en fait, d'après le timing, dès le 12 octobre, je pense qu'on va voir un coup de semonce, une prise de pouvoir, un choc... un truc,... qui va donner un signal de "on fonce".

ca peut paraitre bizarre, mais, donc, en synthèse : on est en apparence dans un statut quo, dans un "on patiente, on va encore faire des taux bas et de l'argent facile".... mais très vite, subitement même presque,.... vers le 12 octobre,... boum, on passe encore plus dans le resserrement et cadrage des choses.

voila pour ces histoires de taux, et de production de monnaies, et de "gens pendus aux décisions de la Fed".


***************************************************************************************************
* La Fed, la décision du 17 septembre 2015 : dernière analyse sur les banques centrales - ces volumes d'argents.
***************************************************************************************************
un point important (encore) : ces énormes volumes d'argent sont là, et ils vont continuer à être là, et à augmenter !

par ailleurs, comme on le voit déjà depuis quelques temps, la question va être :
 - non pas celle de la dévalorisation de cette monnaie produite, mais sans contrepartie, (effet inflation, et "monnaie de singe").
 - mais celle de "où va l'argent ?", comment le faire circuler le plus vite possible ? et comment tenter de maintenir une valeur, par la circulation ?

le banques centrales, dans toutes les grandes nations, produisent de la monnaie comme des porcs.

cette monnaie n'a pas de contrepartie, dans le monde tangible (celle des porcs, qui mangent du grain de mais, et qui fait du bon jambon pour le miam miam des gens, etc...).

cette monnaie à une valeur, en tant qu'information, qui porte et transmet une valeur de confiance, entre des gens, sur la valeur potentiel de choses.

en gros, cette monnaie, d'argent-information, vaut, si elle circule très vite, et si, en faisant monter les prix à certains endroits, pendant des périodes assez courtes (bulles spéculatives, et tout le tintouin habituel),.... fait que les gens lui accordent une valeur.

en gros, encore autrement dit, cet argent ne vaut que s'il circule vite, et que si, en circulant vite, il attire les convoitisent de ceux qui essaient de valoriser,... leur argent accumulée.

bon, c'est pas très bien expliqué, peut etre, mais j'espère que vous y verrez l'idée.

on a produit énormément de masse d'argent,... et ca continue à "marcher", parce que cette argent circule très vite, et maintient, globalement, un effet de valorisation par le fait d'attirer les convoitises.

en gros, pour prendre un exemple sur les années précédentes : on va le placer sur les émergents, ensuite on va le placer en chine, ensuite on va le placer sur les entreprises du genre google et uber etc... et ensuite on va le placer sur...

ca tient tant que l'argent circule, et circule vite.

et ca circulera : l'argent est une information, et on est dans un monde qui ne va pas arreter de faire circuler l'information.

surtout quand cette information dit : coucou, il y a du pognon à vous faire à tel endroit... et hop, vous voyez affluer de l'argent de gens (ou banques) qui veulent "placer" leur argent là.

la valeur tient au fait que ca circule vers cet endroit.... pas à la valeur de la chose, en terme d'usage, ou autre....

tiens, un exemple actuel : les maisons dans le Gers.... ca vaut plus autant qu'avant, quand les gens venaient de partout pour acheter.
l'endroit a perdu son attrait.
l'argent ne circule plus en direction de cet endroit.
les prix se cassent la gueule.
et pourtant, les maison sont les mêmes, il fait toujours aussi beau ici, et les saucissons sont toujours fait sans conservateurs, avec des porcs élevés sans accélérateurs de croissances, ni sans antibiotiques, etc... (si vous choisissez bien vos fournisseurs, bien entendu...).
bon, ca c'est le petit exemple,.... juste pour illustrer, ... ce qui compte, c'est ce qu'il se passe sur les bourses, dans les énormes mouvements d'argents, à travers le monde,...


et tout cela pour dire quoi :
 - c'est fou, mais cela (les bourses, la finance, ces bulles spéculatives à répétitions,....) tient et tiendra encore pendant un moment
 - c'est pas la peine de gueuler comme olivier delamarche, sur la valeur intrinsèque qu'il devrait y avoir dans l'argent, ... ce qui compte, aujourd'hui, c'est que l'argent circule,... et ce qui compte, c'est que des Olivier Delamarche poussent ses gueulantes, pour que cela crée des différences de potentiels, qui activent la circulation de l'argent (vous savez, comme un bon fouettage d'orties,... ca fait circuler le sang,..). Pour qu'elle raison pensez vous qu'ils l'invitent, ... depuis si longtemps, et qu'ils lui font une chronique spéciale.
 - ca tiendra tant que l'argent circule,... donc attention aux crises de confiance, mais à priori, ca va continuer, sur d'autres bases.
 - on verra plus clair après le 10 octobre environ, s'il faut revoir ou réajuster, ou valider cette vision des choses.

ah oui, ... et encore :
 - les banques centrales sont paumés, elles font des erreurs,
 - comme les chefs, qui sont paumés
 - parce que leur références, leur souhait, leur objectif etc... ne seront pas servi, par leurs actions, ni par la situation... parce que la donne a changé.
 - mais cela n'empeche que ce qu'elles font alimentent un autre systeme, qui se nourrit de ces "erreurs", et se nourrit de ces masses d'argent deversées sur les marchés et sur le monde.

en gros : les banques centrales produisent de la monnaie, et maintiennent les taux très bas.
ca ne donnera pas les effets escomptés par les abrutis qui n'ont rien compris à ce qu'il se passent.
mais cela ne fera pas un effondrement non plus.
cela va servir les interets (au sens presque financier de l'expression) du nouveau monde, des nouveaux fonctionnements, et des nouvelles manières de concevoir, et d'utiliser l'argent.
cela va favoriser les nouvelles orientations et tendances.... et notamment celle de la trace-de-l-argent

en encore plus gros : les banques centrales peuvent continuer à faire leur conneries de produire de la monnaie à outrance.
de l'autre coté, le resserrement et cadrage, le controle, le "méticuleux et besogneux", l'administratif va être favorisé pour comptabiliser et gérer toutes ces masses d'argents,... et pour la faire circuler.
donc, on fera plus de l'argent comme avant, mais la transition se fait,... tranquillement, sans faire de vagues,... sauf de temps en temps des vagues d'argents deversées sur les océans de la finance,....


***************************************************************************************************
* l'argent, l'immatériel, et le corp, le matériel
***************************************************************************************************
tout cela, c'est bien joli, mais ca parle d'immatériel.

c'est très important l'immatériel, dans notre monde.
c'est le domaine de l'information, par exemple.
et c'est le domaine dans lequel réside les capacité de pouvoir.

dont d'avoir le pouvoir, via le moyen de l'argent (et surtout la trace-de-l-argent).

c'est important, mais ce n'est pas la seule chose qu'il y a dans le monde.

dans le monde, il y a aussi le domaine du matériel.
le matériel, ce sont les choses tangibles, les choses qui se mangent, les pierres, les maisons qui protègent les gens contre les intempéries (et qui font bien d'autres choses très confortables pour les gens).....

le monde matériel, c'est aussi celui du corps, et surtout celui des êtres humains.
regardez, d'ailleurs, comment une photo d'un petit corps, d'un enfant, mort, sur une plage, à eu un impact mondial sur les populations.

la partie sur l'argent, les banques centrales peuvent avoir leur "tenue", et leurs soucis,... ce qui va être interessant, c'est le rapport et les interactions avec le monde du matériel.

cela sera l'objet, je pense, des mails qui viendront dans les semaines qui viennent.

pour l'instant, je suis à la bourre, et je vais aller tondre le terrain,....
un autre truc qui me tient à coeur de faire, aujourd'hui.
ca va me changer les idées, en plus ....

A+
Les_emails_de_CRI_10



-------- Message transféré --------
Sujet : cri : exemple illustrant le pouvoir de la trace-de-l-argent / Fwd: cri : le pouvoir de l'argent ne vient plus tant de sa quantité, que de la trace-de-l-argent // Fwd: cri : memo : la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat (après la séparation de l'église et de l'état) /// Fwd: Re: cri : Je suis Mario ???... exemple pour l'argent... le paravent tiendra jusqu'en juillet // Re: cri : forme-d-anarchies-et-patchwork : tableau général et exemple pour l'argent / Re: cri : une forme d'anarchie, du patchwork, ... Fwd: cri : commentaires 1 / Re: cri : C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre .... (1/4) Fwd: Re: cri : un expérience de la foi ...
Date : Mon, 21 Sep 2015 08:38:37 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour :

Hello,

voici un exemple qui illustrent la tendance phénoménale qui se développe, et qui change la donne, en terme de pouvoir de l'argent.
je l'évoquais quand j'ai écrit le mail, et la commission en charge de cette nouvelle fiscalité vient de sortir sa proposition.

*******************************************************************************************
* Les éléments
*******************************************************************************************
voici les éléments :

Un article (ils sont difficile à trouver), sur le sujet :
https://www.bforbank.com/epargne/fiscalite/actualites/airbnb-boncoin-etat-veut-fiscaliser.html

//----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
L'introduction de l'article :

AirBnB, Leboncoin, Blablacar : comment l'État cherche à combler le manque à gagner pour ses finances
Publié le 18 mai 2015

Louer sa résidence secondaire, devenir chauffeur d’un jour, vendre un vêtement : les Français se servent davantage d'Internet pour arrondir leurs fins de mois

TVA, impôt sur le revenu... : pour l'Etat, toutes ces activités entraînent un manque à gagner. C'est donc en toute logique que l’administration fiscale porte un intérêt croissant à des sites à succès comme AirBnB, Leboncoin ou encore Blablacar.

La commission des finances du Sénat a d'ailleurs mis en place un groupe de travail afin d'étudier les conséquences fiscales du développement de l'économie collaborative. Ce groupe de travail doit faire des propositions afin que ces activités ne passent plus au travers des mailles du filet…
//----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

et le document de synthèse de la commission qui s'occupe de poser le problème et proposer une solution :
http://www.senat.fr/fileadmin/Fichiers/Images/commission/finances/synthese_economie_collaborative.pdf


*******************************************************************************************
* Illustration du pouvoir de la trace-de-l-argent
*******************************************************************************************
c'est simple, n'est ce pas ?

ceux qui peuvent suivrent la trace-de-l-argent ont le pouvoir sur la situation.

et ce n'est qu'un exemple.

il y a aussi celui des moyens de paiements, de la carte bancaire, aux téléphones mobiles, en passant par tous les systèmes de "points", de "points-argent", de "points-monnaie", qui se développent un peu partout.

et d'ici quelques temps, avec les nouvelles formes de monnaies, celles fondées sur l'information, telle que le bitcoin, et autres variantes, la trace-de-l-argent est un mécanisme inhérent à ce genre de monnaies.
Par construction, ces monnaies s'appuient et alimentent les mécanismes de la trace-de-l-argent.

A+
Les_emails_de_CRI_10


-------- Message transféré --------
Sujet : cri : le pouvoir de l'argent ne vient plus tant de sa quantité, que de la trace-de-l-argent // Fwd: cri : memo : la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat (après la séparation de l'église et de l'état) /// Fwd: Re: cri : Je suis Mario ???... exemple pour l'argent... le paravent tiendra jusqu'en juillet // Re: cri : forme-d-anarchies-et-patchwork : tableau général et exemple pour l'argent / Re: cri : une forme d'anarchie, du patchwork, ... Fwd: cri : commentaires 1 / Re: cri : C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre .... (1/4) Fwd: Re: cri : un expérience de la foi ...
Date : Thu, 17 Sep 2015 10:53:15 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

l'argent n'a pas d'odeur !....
mais on va quand même le suivre à la trace,....

voici une petite introduction, qui évoque ce que vous allez pouvoir lire, comme description d'un nouveau concept, d'une nouvelle idée phare, qui, à ma connaissance, n'a pas été encore exposée, ... en tout cas, comme telle.

avant de commencer, je vous invite à lire les éléments présentés dans les mails ci dessous.

vous y trouverez une présentation interessante de nouveaux concepts, et de Constats-Reflexion-Impulsions (CRI) sur le domaine de l'argent et de la monnaie.

aujourd'hui, l'éclairage se fait sur : "le pouvoir de l'argent ne vient plus tant de sa quantité, que de la trace-de-l-argent."

en gros, pour faire dans l'anecdote, vous n'êtes plus le roi du petrole, parce que vous accumulez de l'argent (des petro-dollars) à ne plus savoir qu'en faire.... vous êtes le roi de l'information, (le "roi-de-l-information"), parce que vous suivez la trace-de-l-argent.

vous noterez qu'avec cette élément anecdotique, je viens de mettre par terre la notion de "roi du petrole", ... dont vous aviez déjà senti la fin approcher, avec les mails sur le petrole, et les évolutions dans le domaine de l'énergie.
mais ne mélangeons pas tous les sujets, c'est déjà assez riche, dense, et complexe comme cela.

et vous noterez que je pose un nouveau concept : le "roi-de-l-information", même si dans les tendances de maintenant, et demain, on s'en fout (un peu) d'être le roi, ... on prefère largement être l'humble serviteur (besogneux) de....

voici donc, aussi, un nouveau concept : "l-humble-serviteur-de-l'information", qui viendra suppléer au roi du petrole.
comme Google, Amazon, Apple, Facebook.... les "l-humble-serviteur-de-l'information"...

j'écris les concepts avec des tirets entre les mots, comme cela : "trace-de-l-argent", parce que comme cela, ca fait comme des mots clé,... et ca m'aide, ensuite, pour retrouver les mails qui parlent de cela. Cela vous aide aussi, si vous voulez chercher dans quel mail j'ai parlé de cela.... ca aide à suivre la trace,....

bon, mais revenons à nos moutons : le pouvoir sera dans la trace-de-l-argent !
et il sera moins dans la quantité d'argent.

******************************************************************************************
* Bref résumé des concepts clés
******************************************************************************************
Comme indiqué ci dessous, je vous invite à lire toutes les choses super interessantes, qui décrivent ces concepts clés sur l'argent et la monnaies, ... dans les mails ci dessous.

pour situer le sujet, en voici quelques notifications et résumés (quand c'est possible.... ).

l'argent est une information.
et de nos jours, il ne s'appuie même plus sur un sous jacent, comme la dette.
il ne s'occupe plus que de servir d'information sur la confiance et la relation, pour une transaction, entre des parties.
c'est vite dit, mais, en gros, c'est cela.

l'argent qui circule est plus important, interessant et "vaut plus" que l'argent immobilisé.
ca, c'est parce que l'argent est une information, et qu'une information, c'est une énergie en déplacement.
donc plus ca circule, mieux c'est....
voir le chapitre ci dessous, entre autre : "Dans le grand saut, l'argent qui circule accompagne l'impulsion, l'argent immobilisé est un boulet"
à ce propos, à la bourse, on peut constater que le trading haute fréquence (https://fr.wikipedia.org/wiki/Transactions_%C3%A0_haute_fr%C3%A9quence) est l'exemple typique que l'argent est plus interessant quand il circule beaucoup et vite....
Les banques font plus d'argent avec le trading haute fréquence qu'en placant l'argent à l'ancienne, sur Air Liquide, et en attendant que ca se passe....
faut que ca circule, que j'vous dis !!!

pour la monnaie, il y a une "séparation de l'état et de l'argent", un peu comme il y avait eu une "séparation de l'église et de l'état", dans nos contrées occidentales, il y a quelques temps (ca date de pas si longtemps que cela,... )...
la remise en question du pouvoir par l'argent, en ces mois de juillet-août 2015, a bousculé encore un peu plus ce processus qui est en cours : la perte de la souveraineté par le fait de battre monnaie (en plus de la perte de la souveraineté par l'argent, en distribuant les subventions, les cadeaux fiscaux, et ... pour les états de la commission europenne, en tenant les autres états par les couilles via la dette, etc....).

dans le tableau, avec tout cela, il y a eu une énorme transformation du domaine de la banque, .... et c'est pas fini.
pour cela, il faudra peut etre aller chercher les description dans d'autres mail_de_CRI, sur les sujets du bancaire, des moyens de paiements, etc...
je ne suis pas sur que cela soit décrit dans la suite de mail qui sont ci-dessous.

et un dernier concept clé, qui est induit, et que je n'ai pas encore développé, mais qu'il vaut mieux commencer à évoquer ici :
 - l'argent, en tant qu'information, qui circule, et en tant que moyen de transaction, est un élément clé pour les "mises en relation".
 - les "mises en relation", c'est un des élément clé, d'une des tendances importante, dont voici, pour rappel :
" - la nouvelle puissance passe par le relationnel, l'harmonie, la justice, la transparence sociale : tendance de fond aussi, qui a pris son essor en particulier en mars-avril 2014.
elle était déjà là, bien entendu,... cependant, elle a pris son essor en mars-avril 2014, avec beaucoup de puissance, justement.
cette tendance, ... avec celle de "forme-d-anarchie-et-patchwork", semblent très antinomique.... et pourtant, on peut les comprendre et les integrer, grace à celle : "l'individuel et le collectif sont en clash" (justement...)."
 - le relationnel est un des supports de la puissance,... et l'argent, en tant qu'information pour les transactions entre des entités, est un outil clé du relationnel.

autrement dit, pour ce dernier concept : le relationnel est un support de la puissance, vous le trouvez mis en application chez Google, qui met en relation un internaute avec le site qui pourrait l'interesser, avec Facebook qui met les amis en relations (même Obama, qui peut être votre amis),.... et vous avez l'argent, qui via le paiment, met en relation des entités ou des gens, ....via une transaction commerciale.


******************************************************************************************
* La trace-de-l-argent
******************************************************************************************
on va pas y passer deux plombes :
 - l'argent est une information
 - l'information est un des moyens de pouvoir sur le monde
 - plus l'argent circule, plus c'est mieux plus de beaucoup mieux
 - l'argent met en relation des entités, via une transaction
 - la mise en relation est un support de la puissance

vous mettez tout cela dans le shaker, vous secouer, et vous avez le constat qui sort : celui qui a le pouvoir est celui qui peut suivre la trace-de-l-argent.

la trace-de-l-argent, c'est l'information qui indique qui est en relation avec qui, qui fait quoi, quand, ou, (du moment qu'il y a une transaction commerciale)... et où est passé l'argent...

c'est le truc qui sera interessant, dans les années à venir.
c'est le truc qui donnera le pouvoir à ceux qui sauront suivre trace-de-l-argent.

dans les Gafa, les deux qui ont le plus mis les choses en route, dans ce sens là, ce sont Apple, avec les moyens de paiement, et Amazon, qui s'occupe de transaction commerciale.

et Paypal,... mais il n'est pas dans les "Gafa"....
il le sera peut etre un jour ?

et puis, il y a ceux qui arrivent : les huber, R'B&B, blabla car,...

ils tracent les déplacement des gens,... et les déplacements de l'argent pour ces services de déplacement des gens.

ils tracent que l'argent a circulé, entre les entités qui achètent et vendent...

et ... par exemple, ils auront la trace de toutes les courses d'un taxi (qui sera passé par le système pour trouver son client, et faire la course,...).
donc, ca va être difficile de faire des courses qui ne serait pas enregistrées dans leur comptabilité,... pour les taxi.
donc, l'état va bientot s'interesser de près à ce "système" (c'est déjà fait, d'après les trucs que j'ai vaguement entendu une fois ou deux dans les médias, mais on n'en parle pas beaucoup de cette chose là,.... ).

donc,... vous commencez à voir, dans un exemple "tout bête", là où sera le pouvoir, pour celui qui suit la "trace-de-l-argent" ?


******************************************************************************************
* et où est passé l'argent... ????
******************************************************************************************
ben oui, au fait,... dans tout ça, même si Les_emails_de_CRI_10, on les connait, ils racontent un peu que des conneries et des prises de tete, .... quand même : il est passé où, l'argent... ???

on suit la trace de l'argent, donc on sait où est l'argent, "en attendant" qu'il circule vers un autre "endroit".

on sait où se trouve les accumulations d'argent.

mais cela, c'est moins interessant.
éventuellement, pour le marketing, pour définir des marchés, et aller vers "là où il y a de l'argent".

bof.

ce qui est fou, dans cette transformation, c'est que la quantité d'argent, en tant que telle, porte moins de pouvoir qu'avant, et va porter moins de pouvoir,... par rapport au pouvoir que donnera de suivre la trace-de-l-argent.

la quantité d'argent, surtout si elle est immobilisée, .... ca vaut moins, ca fourni moins de pouvoir.

ceci vient à la fois de la transformation de l'argent et de la monnaie, elle même, et de la transformation du monde, dans les aspects plus vaste.

pour faire ultra simple : quand le monde quitte le conservatisme, et va vers des forme-d-anarchies-et-patchwork, il est plus important, utile, et efficace d'utiliser l'argent pour évoluer, ... que de l'accumuler pour se sécuriser et le consommer dans un futur qui est sensé être le même et sans changement.

donc, l'évolution générale du monde fait aussi cette transformation de l'argent et de la monnaie.

et, on peut constater que la quantité d'argent, en tant que telle, n'est plus aussi importante qu'avant.

un exemple anecdotique : en période d'évolution, il est plus important de savoir ce que l'on veut vraiment, et où on veut aller, .... que "d'en avoir".
autrement dit : "il n'est nul vent favorable, à celui qui ne sait pas où il veut aller" (Sun Tzu, l'art de la guerre, etc....).
autrement dit : comme dans l'exemple dans Ravage, de Barjavel : pour fuir la cité en décomposition, il vaut mieux avoir un cheval, qu'un paquet de billet,... et le paquet de billet ne vaut plus rien.

etc... etc....


******************************************************************************************
* le pouvoir sera dans la trace-de-l-argent !... et il sera moins dans la quantité d'argent.
******************************************************************************************
la transition prendra du temps.

ce n'est pas parce qu'on vient d'avoir, dans ce processus long, une petite "bousculade", par une remise en question des regnes par et pour l'argent, et une remise en question de la valeur de l'argent,... que là, tout de suite, on va passer dans une monde de regne et de pouvoir par la "trace-de-l-argent"

cependant, tout en cheminant sur ce long chemin de la transformation irreversible des infrastructures, et des institutions, et l'émergence d'une nouvelle société, puis d'une nouvelle civilisation ... (n'en jetez plus !!! ;-)..... il est interessant, je pense, de bien voir ce qu'il se passe (constat) et de bien voir comment les tendances et évolutions se font.

ca aide à naviguer, et à piloter, dans ce bazar.

et la tendance, c'est à l'émergence du pouvoir par la trace-de-l-argent, et à une réduction importante du pouvoir par la quantité d'argent, et surtout la quantité d'argent accumulée et immobile.


******************************************************************************************
* le pouvoir sera dans la trace-de-l-argent !... un moment interessant, en sept 2015
******************************************************************************************
ce n'est pas tout de suite, là, comme ça, d'un coup, que le pouvoir par la "trace-de-l-argent" se mettra en place.

cependant, pourquoi j'ai fait un mail complet, sur ce sujet, là, aujourd'hui, le 17 septembre 2015 ?

on est dans une période de choix, assez important, qui permettra, entre, d'y voir plus clair, après le grand saut du printemps 2015.

et dans les caractéristiques de la période, il y a la deux tendances qui sont en tension, l'une par rapport à l'autre.
les choix se feront, dans l'axe de cette tension.

d'un coté :
 - les énormes masses d'argent, les créations de monnaies de dingues par les banques centrales, ....
 - les possibilités de noyades, ou d'addiction,... par rapport à ces masses de monnaies
 - vous savez, comme les drogués à l'héroïne qui sont dépendants, ... et/ou noyés....
 - vous savez, comme l'indique Olivier Delamarche, et Philippe Bechade, ... la piquouze à la bourse, pour que les traders et les banques fassent monter les marchés...

et corrélativement, de ce coté là, ... les vestiges de regnes par l'argent, avec le pouvoir par l'argent, et certains qui ont cru que parce qu'il créeraient de la monnaies, ils auraient le pouvoir sur l'activité économique et le monde.

de l'autre coté :
 - une forte expansion dans le domaine du controle, de l'administratif, du chipautage, du méticuleux,....
 - une manière de se faire croire qu'il y a de l'ordre, parce qu'on met en place des controles, de l'administratif et du chipautage
 - un resserrement et un cadrage

il va y avoir des choix, entre ces deux choses là.... et, à mon avis, avec un peu des deux.

encore beaucoup  de monnaie,...
et beaucoup de controle et d'administratif, sur ces masses d'argents,...

à mon avis, le pouvoir par la trace-de-l-argent est en très bonne voie... et il sera interessant d'observer, là, en ce 17 septembre, et les jours qui vont suivre (surtout le 17-18-19 septembre,... puis le 9 octobre,... puis le 12 octobre....), ce qu'il se passe.

des constats pourront probablement se faire, et ils seront certainements interessant, pour la reflexion....


voila,... je retourne à l'autre mail de ce jours, sur les tendances et évolutions "après le 16 septembre 2015".
le pouvoir par la trace-de-l-argent est un concept clé, pour les années à venir.
je suis content de l'avoir développé, là, comme un des points interessant de cet après sept 2015.

j'espère que cela vous a interessé....

A+
Les_emails_de_CRI_10




-------- Message transféré --------
Sujet : cri : memo : la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat (après la séparation de l'église et de l'état) /// Fwd: Re: cri : Je suis Mario ???... exemple pour l'argent... le paravent tiendra jusqu'en juillet // Re: cri : forme-d-anarchies-et-patchwork : tableau général et exemple pour l'argent / Re: cri : une forme d'anarchie, du patchwork, ... Fwd: cri : commentaires 1 / Re: cri : C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre .... (1/4) Fwd: Re: cri : un expérience de la foi ...
Date : Tue, 07 Jul 2015 10:04:40 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

je n'ai pas le temps de faire un mail complet, mais j'ai le temps de faire un memo.

un memo, ca me permet de poser et mettre de coté un sujet à développer.
cela vous permet de commencer à y reflechir, voire, comme en ce moment, alimenter la reflexion avec ces éléments, au moment même où l'actualité bat son plein sur le sujet.

et, comme vous connaissez mon habitude à proposer de reflechir avant d'agir et avant que les emmerdes (qui volent en escadrilles) ne nous tombent dessus,....
cela vous permet donc d'alimenter votre reflexion, dès à présent, sur ce qu'il se passe, et qui est historique.

résumé :
il y a eu la séparation de l'église et de l'état
on est en train de vivre la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat


*************************************************************************************************
* globalement, les mayonnaises prennent
*************************************************************************************************
j'avais pris l'image de "ca secoue", et des bouteilles de coca secouée qui font pshit à la gueule, .... ou des mayonnaises, qu'on secouent pour "qu'elles prennent"

les mayonnaises qui prennent : USA et Cuba, la négociation avec l'Iran,....
ca, c'est très joli,... la mayo prend bien.

pour l'Europe et les histoires avec la Grèce, il y a une mayo qui est en train de prendre, c'est celle de l'alternative au pouvoir par l'argent, et à l'institutionnalisation de l'europe fondée sur le pouvoir de l'argent.
pour cette mayo, on en est au début : il faut ajouter de l'huile tout doucement, ... ca prend, mais tout doucement, par petits ajouts.

*************************************************************************************************
* Remise en question de la valeur des monnaies, et surtout du pouvoir et du regne par l'argent
*************************************************************************************************
j'en ai beaucoup parlé, depuis longtemps, à partir du 26 juillet, on démarre une période intense de remise en question des valeurs, et notamment de la valeur de l'argent, et notamment encore de l'exercie du pouvoir par l'argent, et du pouvoir de l'argent.

ca commence le 26 juillet, pour les choses sérieuses...
vous trouvez que cela se voit déjà beaucoup : oui !
et cela va être encore plus intense et conséquent !!!

bon, mais ca, c'est pas le coeur de ce mémo.

je vais donc juste marquer quelques points clé, qui me paraissent interessant, en complément de ce que vous pouvez entendre, voir, et lire partout dans les médias.

-------------------------------------------------
l'institutionnalisation de l'europe fondée sur le pouvoir de l'argent.
l'europe ne parle que de budget, que d'allocation d'argent (subvention, prets aux pays, etc...)

l'europe est fondées sur l'euro.

vous connaissez beaucoup de nation, ou de groupe de nation, qui fonde et appelle leur monnaie sur le nom de la nation ?

la France avait le  Franc.
c'etait la seule à ma connaissance.

vous imaginez les USA ayant les "Etatzuniro" comme monnaie ?
l'Inde ayant l'indo comme monnaie ?
le japon, le japono ?
la russie, le russo ?
etc....

l'europe a fondé une grande partie de l'exercice de son pouvoir sur l'argent.

d'ou la crise en ce moment.

-------------------------------------------------
On entends partout que la questions, à propos de l'Europe et la Grèce, est : "est ce que c'est un problème politique, ou un problème de la dette de la Grèce ?".

on oppose l'aspect polititique à celui de la dette de la Grece.

la situation, c'est, à mon avis, les deux en même temps !
il est absurde de les séparer.

la situation, c'est une crise causée par la remise en question de l'exercice du pouvoir, et de l'autorité politique, par le pouvoir de l'argent sur ceux qui on une dette d'argent.

le pouvoir politique s'exerçait parce que les débiteurs avaient une dette d'argent.
mais cela ne marche plus comme cela : plus de reconnaissance de ce pouvoir là,.... donc ca coince.

ca coince autant sur la notion de pouvoir politique, et donc des aspects politiques, que sur celui de la dette.

ce sont les deux en même temps.

au passage, en terme de politique, ce que propose la Grèce, c'est justement une autre politique, qui serait fondée sur autre chose que seulement le pouvoir de l'argent.

-----------------------------------------------
bon, pour l'europe, l'euro et la grèce, ce qui se joue, c'est une crise de remise en question du pouvoir de l'argent, et en particulier du pouvoir de ceux qui ont preté de l'argent, sur ceux qui ont emprunté de l'argent.

et vous avez plein d'élement de reflexion à ce sujet, dans les mails ci dessous.


*************************************************************************************************
* la révolution à travers la crise Europe-Grece, c'est l'avènement d'une nouvelle forme de monnaie....
*************************************************************************************************
bon,... venons en au fait.

tout cela, ci c'est le blabla et le court terme....
ce sont les petits commentaires sur ce qu'ils se passe, en ce moment, en Europe,....

avec un peu de recul, ce qu'il se passe, c'est : "la révolution à travers la crise Europe-Grece, c'est l'avènement d'une nouvelle forme de monnaie...."

commençons par préciser : "la nouvelle forme de monnaie" 

on est en train de mettre en place une nouvelle forme de monnaie.

depuis les débuts de l'agriculture, et donc, il y a environ 3 600 ans, il y a eu aussi début des monnaies.

on accumule les richesses alimentaires, on commerce les richesses alimentaires,... donc on crée l'argent, pour faciliter les échanges etc....

depuis 3600 ans, aucune monnaie n'a pu exister sans être créée, et cautionnée, par un état.

pour qu'il y ait une monnaie, il fallait qu'il y ait un état.

réciproquement, un des pouvoirs de l'état, était de battre monnaie.

très bien.

et bien, depuis 1989-1993, on a terminé ce cycle de 3600 ans, et on a ouvert un nouveau cycle.

et dans ce nouveau cycle, je pense que la monnaie va prendre une forme nouvelle : elle existe dans une dimension de confiance entre des entités, sans qu'il n'y ait besoin d'un état pour la créer et la cautionner.

cela ne va pas se faire en un jour, puisque ce sont des choses qui se passent sur des cycles de 3600 et quelques...

cependant, là, en ce moment, dans la transformation irréversible des structures et des institutions, ... et bien.... on passe une étape clé, et interessante, de ce changement de forme de monnaie.

je n'ai pas dit qu'il n'y avait rien derrière la monnaie, pour la créer et la cautionner.
je dit que ce n'est plus un état.

dans les premisses de ces évolutions, on peut constater que les monnaies vont être créées et cautionnées par des organisations "informationnelles et mondiales".

les bitcoins et ses variantes en sont un exemple.
pour le bitcoins, le tiers de confiance qui "crée" et cautionne la monnaie, c'est la technologie, l'internet, la norme qui institue le fonctionnement du bitcoins,... et les acteurs qui mettent en application cette norme.

un autre exemple : j'attends le moment d'officialisation d'une monnaie "amazon", ou d'une monnaie "google", ou d'une monnaie "apple".

il y aura aussi toutes ces monnaies à périmetres géographique plus restreint, qui sont émises localement, par autre choses que des états.

plus ces monnaies s'informatiseront et se feront "informationnelles", plus elles se répandront et seront utilisées.

ces nouvelles formes de monnaies émergent.
les anciennes sont remises en question.

*************************************************************************************************
* une nouvelle forme de monnaie.... et la perte du pouvoir des états appuyé sur l'argent
*************************************************************************************************

"la révolution à travers la crise Europe-Grece, c'est l'avènement d'une nouvelle forme de monnaie...."
.... et pour les états, la perte du pouvoir appuyé sur l'argent.

là, ca y est, tout est dit.

ce qu'il se passe, c'est :
c'est une crise de pouvoir politique, qui perd sa capacité à exercer le pouvoir par l'argent.
c'est une crise de certains états qui perdent leur autorité politique, quand elle s'appuyait sur l'argent et la dette d'argent

c'est une émergence d'une autre politique
c'est une émergence d'une autre forme de monnaie, qui n'est plus créée et cautionnée par un état.

il y a eu la séparation de l'église et de l'état
on est en train de vivre la separation-de-l-Argent-et-de-l-Etat

je commence à comprendre pourquoi, en cette fin de regne, on a tant souffert de ces abus du pouvoir de l'argent, dans une société corrompue et abrutie par ses veaux d'or que sont la bourse, les crédits, les banques, etc...

il fallait cela pour que les règnes se terminent, et permettent de faire émerger un nouvel ordre de l'état.
il ne s'appuyera plus autant sur le pouvoir de l'argent, sur le pouvoir de la dette, et sur l'apanage de créer et cautionner la monnaie.
la notion d'impôt et de fiscalité seront aussi au coeur de la question du ciment de la nation, du rôle de l'état, de la solidarité dans la société, etc...

c'est une sacrée mayonnaise, qui est en train de prendre....

A+
Les_emails_de_CRI_10




-------- Message transféré --------
Sujet : Re: cri : Je suis Mario ???... exemple pour l'argent... le paravent tiendra jusqu'en juillet // Re: cri : forme-d-anarchies-et-patchwork : tableau général et exemple pour l'argent / Re: cri : une forme d'anarchie, du patchwork, ... Fwd: cri : commentaires 1 / Re: cri : C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre .... (1/4) Fwd: Re: cri : un expérience de la foi ...
Date : Mon, 29 Jun 2015 13:35:10 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

en cherchant un truc dans les archives des mails, je suis tombé sur celui ci.
ci dessous.

Je suis Mario ???... exemple pour l'argent... le paravent tiendra jusqu'en juillet

il semble qu'en effet, le paravent soit en train de tomber.

et quand il sera tombé, on verra quoi ?
que derrière, et bien ils sont tout nus !

en juillet, avec la remise en question des regnes par l'apparat et par l'argent, il semble que l'expression "le roi est nu !" sera particulièrement d'actualité....

A+
Les_emails_de_CRI_10

Le 23/01/2015 10:37, adresse_email_de_CRI_10 a écrit :
Hello,

Vous avez vu !

hier, à la Banque Centrale Européenne (BCE), Mario Draghi a annoncé la mise en place d'un Quantitative Easing,

Un vrai,... en europe, qui jusqu'à présent, tirait des bords pour essayer d'eviter de dire ouvertement que c'est ce qu'elle faisait.

*******************************************************************************************
* Beaucoup de mail, des longs mail....   
*******************************************************************************************
Vous allez voir : il y a beaucoup de mails, en ce moment.
et ce sont des mails longs.

Comme d'habitude, vous n'êtes pas obligé de les lire,...
Comme d'habitude, vous pouvez les mettre de coté et les lire plus tard.
Celui ci, il a une date limite d'utilisation optimale (DLUO) : juillet 2015... ca vous laisse du temps.

Comme d'habitude,... les mails arrivent quand j'ai du temps pour les écrire, mais surtout quand je suis vraiment impliqué et pense que c'est important d'écrire sur ces "Constat - Reflexion - Impulsion".

la période est exceptionnelle....
autant écrire un peu ... et j'espère que cela vous sera utile, et en tout cas intéressant.

*******************************************************************************************
* 20-21-22 janvier, deuxième étape dans le grand saut
*******************************************************************************************
Je ne voulais pas en parler avant, pour préférer la découverte sans anticipation, de ce qui allait se passer à cette période.

cette "décision de la BCE", qui était planifiée, faisait parti des éléments de cette période.

et bien voilà, par exemple, un élément important, ou en tout cas interessant, de ce qui allait se passer à ces dates là.

Il y a aussi le rendez vous de Mme Bayard, de la Ligue de Défense des Conducteur, au ministère de l'intérieur.
(Ce truc sera aussi interessant, pour observer ce qu'il se passe... via ce domaine,....)

En ces 20-21-22 janvier, il y a des émancipations puissantes, par rapport aux aspects généalogiques, ce qui nous vient du passé, les aspects d'incarnation, de matérialité et de corps, les transmissions ou pas, d'une génération à la suivante, les traditions, les religions (pour la partie "sens de la vie"), ... et l'argent.

Surtout l'argent des dettes, ... surtout quand l'argent des dettes est celui des anciens, qui les ont faites (l'argent lui même, et aussi les dettes) pendant leur vie, et les lèguent aux génération suivantes, etc...


*******************************************************************************************
* mon impression : "ben dis donc, ils ont peur, eux !"
*******************************************************************************************
Ca fait plus d'un mois que l'on parle de cette histoire de décision de la BCE.
notamment avec l'histoire des élections en Grèce, qui auront lieu juste après (ce dimanche).

Ca fait une semaine que, malgrè les autres évènements, ils nous bassinent avec cette histoire de décision de la BCE.

Je regardais cela d'un oeil distrait.
Ce n'est pas très important, et en tout cas, je ne suis pas vraiment concerné.
"ce sont leurs histoires, de gens qui s'accrochent à leur avoir, à leur acquis, en argent,... et n'ont rien compris à ce qu'il se passe,... et à ce qui est important dans la vie... sous peine de crever, sans pouvoir emporter tout cette argent avec eux dans leur tombe".

ce matin, en entendant la décision, j'ai pensé immédiatement : "ils ont peur, ... là, vraiment, c'est flagrant : ce n'est plus le pouvoir sur le système, qui les anime, mais la peur...."

Je ne vais pas me lancer dans une explication en détail, avec force illustration pratique des concepts et tout le bazar.

Je vous propose seulement le constat : ils ont peur, ils cachent leur peur de perdre leur avoir derrière un beau maquillage, .... et c'est tout.


*******************************************************************************************
* ce qu'il va se passer,... à mon avis / Le paravent tiendra jusqu'en juillet.
*******************************************************************************************
Derrière les apparences, les blabla des média, les appels à la croissance, à la responsabilité, et à "éviter un effondrement systémique des banques", ... le QE de la BCE n'est qu'un paravent pour cacher les erreurs du passé, et les insuffisances du passé, et encore de maintenant,...

ce paravent va déclencher une chose :
 - l'argent produit, sans contrepartie de valeur dans le monde matériel et immatériel, va aller directement se placer (au chaud) dans les actions des entreprises, et dans la spéculation financière.
Cela va faire monter régulièrement les prix des "marchés financiers".
Comme pour ce qui s'est passé aux US depuis quelques années.

 - cela va couvrir, pendant un moment, le constat que ces dettes ne sont plus solvables, et même que ces dettes "ne valent plus rien".
ils ont gagné quelques mois.
pendant ces quelques mois, on va encore se faire croire que les dettes valent quelque chose,... qu'on pourra canaliser les populations pour qu'elles produisent de la richesse et qu'elles alimentent les pompes à fric du (de l'ancien) système.

 - pendant ce moment, le monde va faire un grand saut.
les cartes vont être rebattue, les règles du jeux modifiées.
certains vont retourner la table.

 - après ?... les dettes ne vaudront plus grand chose,...
s'ils sont habile, et si les gens sont un minimum moutonnier, le système au pouvoir arrivera à sauver les meubles, ... mais pas le confort du foyer... seulement sauver les meubles (comme on dit).

Le timing :
 - le grand saut, jusqu'à fin mars et début avril (au moins...).
 - 26 juillet, début de la période de remise en question des valeurs, et en particulier celles qui permettent de rayonner, de regner,... et de créer.
ca sera, à mon avis, le début, très fort, de cette remise en question du système de l'argent, des dettes, et de la valeur des monnaies
 - 26 juillet, début de la fin des maquillages actuels et passés, pour essayer de maintenir en place le système de l'argent et des pompes à fric... le grand saut et ses conséquences commenceront à se faire sentir.
 - 12 Août, accentuation de ces remise à leur place des valeurs et des valorisations, "recomptage" de la valeur des choses et de la valeur des dettes, etc...
 - 16 septembre : moment clé, de choix, entre cette profusion de monnaie, pour essayer de maintenir les choses en place (et gagner du temps), et d'un autre coté le lacher prise, les remise en place des comptes, etc...

En gros, le maquillage va tenir jusqu'en juillet, ...


*******************************************************************************************
* Dans le grand saut, l'argent qui circule accompagne l'impulsion, l'argent immobilisé est un boulet
*******************************************************************************************
Dans le mail ci dessous, vous y trouverez le chapitre : "

"Illustration avec l'exemple de l'argent"

Avec, maintenant, le grand saut, ces histoires d'argent qui circule et d'argent immobilisé trouvent encore plus leur importance.

Avec les dettes, et tout ce merdier, les gens qui en possèdent et n'arrivent pas à lacher, vont être plombés,...
Les dettes sont comme des boulets, attachés aux pieds,... ce n'est pas une bonne chose, pour sauter.... ca gêne.

Les boulets peuvent donner plus d'elan,... et donc (loi de physique, en tout cas applicable en modélisation de système sans frottement, etc... ), on saute tout aussi bien.

Sauf si le tremplin craque, parce que pas capable de supporter le poid supplémentaire.
Sauf si on est géné pour les mouvements, et que ca plombe le saut.
Sauf,... si le sauteur panique, parce qu'il regarde ses pieds et ses boulets, en esperant que ca passera.... et qu'il loupe le saut.

etc...

Par ailleurs, l'argent qui circule, favorise le saut.
Il accompagne le mouvement.

L'argent immobilisé, si on arrive à le faire circuler, ... il pourrait servir d'accélérateur.
Ca, c'est bien.

Pour que l'argent immobilisé se mette à circuler,... il faut que ceux qui l'ont, le passe à ceux qui n'en n'ont pas...
En tout cas, qu'ils arretent de le faire pseudo circuler entre ceux qui en ont (c'est le problème des marchés financier, en ce moment : ca circule qu'entre ceux qui en ont,... et la valorisation devient factice,... les prix sont biaisé,.... etc...).

Vous voyez l'idée.... que l'argent accumulé se mette à circuler,... donc forcément quittent les mains qui le tienne actuellement, vers ceux qui n'en n'ont pas ?


*******************************************************************************************
* Vive les paravent !... et les "je suis Mario" ???   
*******************************************************************************************
Ces histoires de QE, par la BCE, et d'intervention de Mario Draghi, c'est un beau paravent, sur les erreurs du passé, et les insuffisances.

Moi, je trouve cela bien : cela va permettre de passer le grand saut, dans une relative stabilité du système monaitaire,... et on règlera les comptes après le saut.

Cela va permettre de se focaliser sur le saut, et l'atterissage,... et ensuite, on fera le ménage sur les vestiges et les vieux trucs à foutre à la poubelle.

On mettra les dettes à la poubelle en juillet, et septembre.

moi, ca, ca me va.

Je ne cautionne pas, avec un "Je suis Mario", mais je trouve que leur subterfuge me convient : je l'accepte comme étant un état de fait, et je fait avec.

Par contre, je suis étonné qu'avec un tel paravent, une telle maestria pour faire du maquillage, il n'y ait pas un fort mouvement "je suis Mario" ???
c'est quand même une belle aubaine pour s'associer à un magnifique mouvement paravent !
et c'est quand même une belle aubaine pour faire croire au gouvernants (ceux de la finance, cette fois ci), que les moutons sont prets à se regrouper et à suivre le mouvement, vers la tondeuse.

Il parait en plus que tous les dirigeants ont approuvé, voir applaudi, la décision de la BCE et l'intervention de Mario Draghi.
Meme Mélanchon, il parait (je n'ai pas vérifié ce que j'ai entendu..... ).
donc, vraiment, tous les ingrédients sont en place.

J'attends un fort mouvement de "Je suis Mario" !!!
non mais !
qu'est ce qu'ils attendent, pour aller se cacher derrière le paravent ???
et se regrouper pour aller ensemble à la tonte ???

A+
Les_emails_de_CRI_10





Le 17/09/2014 12:44, adresse_email_de_CRI_10 a écrit :
Hello,

les temps sont durs : je n'arrive pas à trouver un moment pour vous écrire quelques mails de chronique.
j'ai maintenant une vision claire de tout un tas de truc assez interessant.
mais voila, ... les jours passent, et pas un moment pour écrire un ou deux mails.

aujourd'hui, je vais expliquer un peu le tableau général, et illustrer cela avec un petit exemple concernant l'argent.

ca fera beaucoup dans un seul mail, mais comme vous êtes en manque, ... je suis sur que ca passera tout seul.
vous êtes en manque, n'est ce pas ?
bon, ben sinon, tant mieux,... et vous pouvez lire en deux fois,... d'abord le tableau général, puis l'illustration.

*************************************************************************************************************
* la tendance : forme-d-anarchies-et-patchwork, ... et les autres...
*************************************************************************************************************
il y a la tendance : "forme-d-anarchies-et-patchwork"

celle là, elle est décrite dans le mail ci dessous.

c'est une tendance majeure, pour maintenant, et jusqu'à fin 2015 je pense (au moins,... après on verra...)

dans les mails, j'utiliserai ce "tag", pour l'identifier et pouvoir retrouver facilement les mails parlant de ça.
Le tag sera : forme-d-anarchies-et-patchwork

Les autres tendances ?

il y a quelques autres tendances interessantes, dont je parlerai dans les mois qui viennent.

certaines sont directement rattachée à la tendance "forme-d-anarchie-et-patchwork".
je les rangerai sous ce tag là.

d'autres sont détachées de cela... c'est "autre chose", ce sont d'autres tendances.

les voici, pour le tableau général :

 - un saut dans de nouvelles formes de prospérité matérielle : tendance lourde qui démarrera vraiment à partir de janvier 2018.
on a le temps, mais ces choses là ne se font pas non plus en un changement en un jour... donc on commence à en voir les prémisses, et c'est interessant.

 - un saut dans de nouvelles formes de nourriture, de bouffe, et d'alimentation : tendance lourde qui démarrera vraiment à partir de janvier 2018.
ca, c'est déjà en train d'arriver.
ce qui est interessant, ce de voir, déjà, que les "phantasmagories" qui sont criées sur les toits en ce moment, ne sont pas que des "phantasmagories", et prendront de l'ampleur.
cette tendance, je la surnomme déjà (dans les mails de cri récent) : "et ben on n'a pas fini de bouffer de la merde,..."

- la valeur travail, le service, le conservatisme qui se fait passer pour du libéralisme, la sociale démocratie, le socialisme libéral, et toutes ces merdes : une tendance de fond, bien marquée, ... mais qui me fait chier, alors j'en parlerai pas beaucoup.
j'ai un article à commenter, sur le travail, ... bon, on verra.
mais c'est sur, c'est une tendance de fond,... d'ailleurs, ca se voit : les ministres et les dirigeants "travaillent"... on est sauvé...

 - l'individuel et le collectif sont en clash : tendance lourde, qui est déjà là depuis 2012-2013, et qui durera au moins jusqu'en 2018.
j'en ai déjà parlé, mais peut etre pas suffisamment.
cette tendance prend d'autant plus d'importance, qu'elle permet d'outrepasser les paradoxes apparents de celle de "forme-d-anarchie-et-patchwork"
Cette tendance est aussi, par elle même, super interessantes.

 - la nouvelle puissance passe par le relationnel, l'harmonie, la justice, la transparence sociale : tendance de fond aussi, qui a pris son essor en particulier en mars-avril 2014.
elle était déjà là, bien entendu,... cependant, elle a pris son essor en mars-avril 2014, avec beaucoup de puissance, justement.
cette tendance, ... avec celle de "forme-d-anarchie-et-patchwork", semblent très antinomique.... et pourtant, on peut les comprendre et les integrer, grace à celle : "l'individuel et le collectif sont en clash" (justement...).

 - des nouvelles formes d'emprises et de pouvoir s'affirment puissamment : tendance plus "en ce moment", jusqu'à janvier 2015 et un peu en 2015... mais très importante.
j'en ai déjà parlé... ca continue... c'est un des axes par lequel passe la transformation irreversible des structures et des institutions, ... et au final, le changement de société.

 - et,... last but not least : on ne veut pas de conflit, on veut de l'harmonie, ... et celui qui frappe est discrédité d'office, tant pis pour lui.
Tendance très marquée depuis mars-avril 2014, et qui continuera, au moins jusqu'en début d'année 2015, et peut etre meme un peu plus.
Tendance étonnante,... mais qui permet de bien mieux comprendre beaucoup de choses... donc elle est super interessante.

voila,... c'est un beau tableau.

La société ne sera plus jamais comme avant.

En juillet 2014, les derniers cadres obsolètes qui maintenait encore les derniers vestiges de conservatismes, ont été enlevé.
et en meme temps, se développe une ""forme-d-anarchie-et-patchwork".

Et tout un tas de tendance de fond, qui nous emmenne vers une nouvelle société.

La société ne sera plus jamais comme avant.
On change de société.

Et ensuite, vers 2017 et suivantes,... on change de civilisation.... rien moins que cela....

Les maisons ? le soleil ?....
les maisons seront au meme endroits,... le soleil se levera tous les matins (et à l'Est),.... si si, c'est promis...

tout ne changera pas.

mais beaucoup de choses changeront.

et l'innovation sera devenu l'habitude, .... et c'est plutot le conservatisme, les facteurs de stabilité et de permanence, qui seront alors considéré avec intérêt, comme "attirant et génial..."

"Tu sais, on a mangé dans un restaurant qui fais de la soupe avec des légumes dans une casserole, et qui la passe au moulin à la main !... c'est génial !!!... tellement meilleur que les packs à base de protéines végétales, même avec les compléments alimentaires et de goût de chez Fauchon.... !"

"Tu sais, je suis dans une entreprise qui a su éviter les fusions-acquisitions depuis 5 ans !, et qui est très stable. D'ailleurs, on n'a pas changé de locaux depuis 3 ans ! j'ai le même bureau depuis 2 ans,... ca, c'est vraiment une chance !"

bon, je pousse un peu, mais c'est l'idée...

la stabilité, le conservatisme seront "remarqués", ... l'innovation sera considérée comme normale.
en terme de business, ce sont de nouveaux modèles qui émergeront... surtout à partir de 2018.

on verra....



***************************************************************************************************************
***************************************************************************************************************
* Section : vous pouvez lire la suite un autre jour,... pour lire le mail en plusieurs fois...
***************************************************************************************************************
***************************************************************************************************************

***************************************************************************************************************
* Illustration avec l'exemple de l'argent
***************************************************************************************************************

L'argent est une information.
j'en avait fait un mail, en mai 2014, dont l'objet était : "cri : pensée du jour 140514 : l'argent est une information"
si vous voulez aller le rechercher dans vos archives.
je peux le renvoyer, si vous le demandez...

Vous pouvez aussi regarder les documentaires très bien fait sur "l'argent dette", sur youtube.

Vous pouvez aussi regarder ce documentaire, très interessant.
Ces choses là vont se transformer en profondeur, à un niveau qu'on n'a pas idée pour l'instant, mais l'avantage de ce documentaire, c'est de bien voir de quoi on part, et de quoi on parle...
The Corbet Report :
Century of Enslavement: The History of The Federal Reserve
http://www.corbettreport.com/federalreserve/

J'avais indiqué qu'en février dernier (février 2014), il fallait observer ce qui se passait dans le domaine bancaire.
J'avais indiqué que le domaine bancaire allait voir des changements phénoménaux, et qu'il fallait regarder à ce moment là, pour en voir un petit apercu préliminaire.
les choses se sont bien passées comme tel.
en pretant attention à l'actualité, on a pu voir quelques petits phénomènes pas piqués des vers.
et ces germes d'évolution phénoménales sont en train de continuer à progresser...

je ne vais pas partir dans tous les sens avec ce domaine en pleine evolution.
je vais rester bien focalisé sur une idée de fond.
(du moins je vais essayer,... mais le temps étant compté, cela devrait se faire bien : focus sur l'idée de fond....)

***************************************************************************************************************
* L'argent qui circule, et l'argent accumulé
***************************************************************************************************************
L'argent qui circule est en train de prendre de l'importance, par rapport à l'argent accumulé.

on entre dans une période ou le conservatisme, les besoins de sécurité, la stabilité ne sont plus la priorité.
à l'inverse, l'évolution, le mouvement, l'audace et l'exploration, l'innovation, sont la tendance prédominante.

cela se voit aussi pour l'argent.

l'argent se dégage encore une fois de plus de sa dimension matériel, pour aller vers une dimension immatérielle et informationelle.
c'était déjà le cas, dans le passage de l'argent-or en argent-dette.
c'est encore le cas dans le passage de l'argent-dette à l'argent-information.
l'argent dans les outils numériques (carte bancaire, compte en banque, virements,...) est informationnelle.
il reste le billet de banque, pour rappeler la dimension matérielle de l'argent.

avec la mutation d'en ce moment, l'argent important, c'est l'argent qui circule.
l'accumulation d'argent perd de son importance.

c'est important ce truc là.

***************************************************************************************************************
* L'importance de l'argent accumulé
***************************************************************************************************************

exemple :
avec l'argent-dette, c'est celui qui a accumulé de l'argent qui a le pouvoir.
c'est le preteur d'argent qui a le pouvoir.
l'emprunteur est à la merci du preteur d'argent.
c'est l'histoire très ancienne de l'usure.....

tout, dans les société occidentales, est organisé autour de la notion de pouvoir donné à l'argent accumulé.

les dettes des états, les banques qui pretent, les adgios sur les comptes bancaires, les crédits à la consommation, l'immobilier qui ne semble fonctionner qu'en fonction des taux d'interet des prêts d'argent, l'obcession des entreprises pour le cours de leur action en bourse, etc...

celui qui a accumulé de l'argent a le pouvoir.
ou plutot avait le pouvoir.

comme le dit Emmanuel Todd : les dettes d'états ont été organisé pour permettre aux riches de placer leur argent de manière sur,... et meme de prendre le pouvoir sur la société grace à cet argent, tout en renforçant leur profitabilité de rentier.

***************************************************************************************************************
* L'accumulation d'argent passe par la stagnation
***************************************************************************************************************
pour qu'il y ait accumulation d'argent, il faut qu'il y ait de la stagnation de l'argent.
il ne faut pas qu'il circule.

si vous mettez un barrage sur la rivière, vous accumulez l'eau.
mais elle ne circule plus.

soit.

des fois, c'est bien d'accumuler.

c'est important pour la sécurisation.


***************************************************************************************************************
* De l'argent accumulé,... à l'argent qui circule
***************************************************************************************************************

sauf que maintenant, on a fait le tour, et le tour, et le tour des questions de sécurité.
et qu'on a levé les cadres qui maintenait les choses, au nom de la sécurité et du confort.

et que la tendance est au mouvement, à la circulation...

tant pis pour la sécurisation,... on préfère bouger.

de fait, l'argent est en train de prendre le même chemin.

l'argent accumulé devient plus un problème.
l'argent qui circule devient beaucoup plus puissant que l'argent accumulé.

mon explication n'est pas terrible, mais j'ai peur de me lancer dans des explications trops longues et complexes.
alors, pour le moins, constatons l'état de fait, et on verra à d'autres occasion, pour les explications sur les mécanismes qui ont amené à ce changement.


***************************************************************************************************************
* Quelques exemple flagrant : De l'argent accumulé,... à l'argent qui circule
***************************************************************************************************************

voici quelques exemples.

-----------------------------------------------------
 - l'entreprise, les entrepreneurs, etc...
-----------------------------------------------------

avant, ce qui "devait faire tourner l'économie française", c'etait la consommation, et en particulier celle des vieux, qui ont le patrimoine.
on leur faisait la part belle.
leur argent était ce qui était important.

depuis quelques temps, place aux entrepreuneurs,... aux auto entrepreneurs... etc....

il faut que l'argent circule, plutot que d'être accumulée.

cela pourrait être une tactique pour que "l'argent travaille", en faisant travailler les gens dans les entreprises, pour accumuler encore plus d'argent.
le souci, c'est que ceux qui voulaient cela n'ont plus le pouvoir.
et que l'argent circule en dehors de ce contrôle là.
bref, ... surtout faire circuler l'argent,... et tant pis pour l'accumulation d'argent.

-----------------------------------------------------
 - les délais de paiement
-----------------------------------------------------
ce matin (17 sept 2017), sur BFM, interview d'un gars qui va (encore un peu plus) secouer la barraque pour faire réduire les délais de paiements des clients des petites entreprises.
le message est "y en a marre de tout cet argent qui stagne, dans les compte des grands groupes, au lieu de circuler dans la trésorerie des entreprises".

sur mon site internet, j'ai marqué que je demande des accomptes à la commande, et que je demande les paiements des factures à réception de facture.
je suis assez content d'être arrivé, depuis maintenant quelques années, à imposer cela à mes clients, des grosses boites énormes.

j'ai marqué sur mon site : "la maison ne fait pas crédit".

j'étais en avance de phase,... et des fois, c'est plus ce truc là qui m'amuse dans mon activité, ... que de résoudre des problème de plateforme JBoss qui sont plantés.

-----------------------------------------------------
 - banque de flux, banque de crédit
-----------------------------------------------------
il y a deux activités dans les banques :
 - le flux d'argent, relié aux moyens de paiement, ... et la circulation de l'argent
 - le crédit, relié à l'accumulation d'argent, et à son placement sous forme de prêt

ces deux activités sont en train de se séparer.

cf février 2014, et l'avènement de plein de choses dans ce sens.

je fais vite :
 - les moyens de paiement : ils sortent du giron des banques, et vont se loger dans votre smartphone, .... après être passé aussi par paypal etc...
les grosses boites comme apple, google, vont s'occuper de faire circuler l'argent,... et vont bien s'occuper de vous, au passage...
 - la "banque en bureau de tabac", cette nouvelle banque, dont le compte est structurellement organisé pour ne pas avoir de découvert.
plus de découvert, plus d'adgio, plus de pret d'argent : que du flux.
et ce type de service bancaire vont faire un tabac.... (et c'est pas seulement pour le jeux de mot du compte qui s'ouvre en bureau de tabac...)
 - le crowd funding : la banque voit aussi germer un concurrent sérieux à ses activités de prêt. la tendance en jeux est celle du "relationnel, transparence, etc...".
cette concurence sur l'activité de crédit participe à l'évolution du rapport à l'argent accumulé et l'argent qui circule.
en gros : moins de lourdeur dans l'utilsation de l'argent accumulé... moins d'institution, plus de relationnel et de circulation...

 - et le bit coin !
sacré bit coin...
en février, il s'est manifesté, avec la première faillite, ou en tout cas bordel dans le systeme.
mais aussi, depuis, le sénat a validé l'intérêt pour cette forme de monnaie.
le pretexte, écrit dans le rapport qui entérine cet intérêt de l'état pour cette forme de monnaie : "c'est bien parce que ca sécurise les transactions des gens,... donc ca sécurise les gens...".

-----------------------------------------------------
 - le bit coin, un symptôme éloquent
-----------------------------------------------------
il y a plusieurs choses à dire, sur le bit coin et ces phénomènes qui sont autour.

Le sénat valide l'intérêt pour cette monnaie, parce que : "ca sécurise les gens".
je l'ai dit, la sécurisation était la tendance (abusive) qui a prédominé depuis quelques décennies,... et dont les dernier cadres qui maintenait le conservatisme inhérent ont été enlevé en juillet 2014.
néanmoins, on ne peut pas attendre du sénat d'être visionnaire.
surtout en sortant d'une période de conservatisme à outrance et de "sécurisation et confort".
bref : ils expriment leur interet avec leur critère... meme si ce sont des critères obsolètes et dérisoires.

bref, ils n'ont rien compris.

sauf une chose : ils ont compris que le bit coin, cela permettrait de tracer les transactions et la circulation de l'argent.

cela va permettre de tracer, donc de peut etre contrôler la circulation de l'argent.
et ca,... la circulation de l'argent, ca les emmerde... puisque le pouvoir était à ceux qui accumulaient l'argent.


Il y a autre chose d'encore plus éloquent, concernant le bit coin, la puissance par l'accumulation d'argent, et la puissance par la circulation de l'argent....

dans le bit coin, l'intérêt est versé lors des transactions, donc lors de la circulation, et non pas lors du remboursement d'un prêt d'argent accumulé.
avec l'argent-dette, l'intérêt, au sens direct et indirect du terme, vient de l'accumulation et du placement.
avec l'argent-information, l'intérêt vient de la transaction et de la circulation de l'argent.

c'est logique.
l'information est une énergie en déplacement.
(merci P. L. pour cette définition lumineuse)

donc l'argent-information n'a d'intérêt que quand elle se déplace...

un exemple concret pour illustrer cela :
 - avec la banque de flux et Apple, par exemple, qui va toucher un intérêt (on dit aussi une commission) pour toutes les transactions qui passent par son moyen de paiement (IPhone + compte chez eux), l'intérêt vient avec la circulation.
 - plus ca circule, plus il y a d'intérêt.

bon, voila, pour le bit coin, et pour l'intérêt fondé sur la circulation de l'argent.

je vous passe les détails sur les gens qui se font des petites fortunes (en bit coin), depuis quelques temps, en fournissant des moyens de valider les transactions, donc des moyens de circulation et flux de cette monnaie.
notamment, si j'ai bien compris, la création de bit coin est assujeti au rémunération des services de transactions.
si c'est bien cela, plus ca circule, plus il y a de bit coin mis en circulation,... parce que plus ca circule, plus il y a de richesse.

c'est un type d'activité "bancaire" qui ne s'interesse pas beaucoup à l'accumulation, mais plutot à la circulation.

c'est un nouveau modèle.
ou plutot : un renouveau d'un modèle déjà existant... avant la période de conservatisme et de rente à outrance.

je ne dis pas que c'est bien.
je dis, comme souvent : c'est comme cela que ca marche.

***************************************************************************************************************
* l'accumulation, et la dette, sont des symptômes de ne pas savoir de quoi sera fait l'avenir
***************************************************************************************************************

L'accumulation, et la dette, sont des symptômes de ne pas savoir de quoi sera fait l'avenir
et d'en avoir peur.

La dette est une des réponses à l'incertitude de l'avenir, en particulier quand il est matinée du besoin de sécurité, et de confort, pour rester "au chaud".

reprenons l'exemple de la rivière qui coule paisiblement.
(promis, je vous fais pas une métaphore champêtre, genre "regardez comme la vie à la campagne, c'est cool...")

si la pente est bonne, l'eau sait ou aller, et elle coule...
(vous voyez, c'est pas de la métaphore champêtre,... c'est de la métaphore à la Jean Claude VanDamme,... tiens, ca fait longtemps qu'on l'a pas entendu, celui là...)

s'il n'y a pas de pente, ... ca s'accumule et ca stagne.

le dette des états, ces derniers temps, c'est pareil.

on ne sait pas de quoi sera fait l'avenir.
on veut surtout rester sur ses avantages acquis, que rien ne bouge, que l'on garde son petit confort acquis.

alors, face au : "on ne sait pas", on s'endette pour essayer de maintenir les choses comme elles sont.

les "quantitatives easing" des banques centrales (US, japon,.... et maintenant europe), ce n'est que cela.

voici le raisonnement :
l'économie américaine va mal.
mais on ne sait pas comment résoudre les problèmes, sans predre ses avantages acquis, sans perdre son petit confort et sa sécurité.
alors on fait de la dette, pour essayer de maintenir le système comme il est.

il est interessant que les états unis se sont enfoncés dans ce système de dingue en particulier à partir de 2001, juste après la chute de la net économie, et la chute des tours du world trade center.
ils sont entrés alors dans une période de grande insécurité, surtout par rapport au reste du monde.
et en meme temps, ils sont entrés dans une phase d'endettement de folie, comme des dingues.

bref,... quand on ne sais pas quoi faire, l'argent ne peut pas circuler, puisqu'on ne sait pas à quoi l'utiliser.
si on sait de quoi sera fait l'avenir, on sait quoi faire, ... on sait dans quoi s'investir (et investir de l'argent accumulé),... et donc l'argent circule.

l'argent accumulé, et la dette, était un outil de puissance, avant.
il était relié à ce conservatisme, qui visait à la sécurisation et au confort acquis avant tout.... et s'engorgeait de ne pas savoir quoi faire des richesses accumulé.
l'argent accumulé, et la dette, était aussi un symptôme d'un manque de vision du futur, ... et de foi dans l'avenir.

maintenant, c'est plutot l'argent qui circule, qui aura la part belle.


***************************************************************************************************************
* les conséquences de cet changement de modèle pour l'argent
***************************************************************************************************************
les conséquences sont et seront importantes.

cela mettra du temps... plusieurs années.

ce qui peut etre interessant, dès à présent, c'est de voir les lignes directrices, les lignes de forces, de cette évolution.
et de manoeuvrer en tenant compte de cette évolution.

c'est mieux avec que sans.
meme si, en général, l'impact et/ou l'intérêt pour l'instant sera faible.

-----------------------------------------------------
 - l'argent et la dette remis en question
-----------------------------------------------------
déjà, avec cette évolution vers l'argent-information, qui s'interesse surtout à la circulation, cela dévalorise l'argent-dette, qui s'intéresse surtout ) l'accumulation et au crédit.

de là à penser que les dettes ne seront plus en odeur de sainteté, ... voire qu'elle ne seront plus solvable, il n'y a qu'un pas.

les dettes ne seront plus en odeur de sainteté : le mouvement est lancé depuis quelques années.
faire des dettes à outrance : "c'est pas bien !"

bon, ca, on l'a vu.
les politiques s'y sont mis,... c'est dire, si ca devient vraiment le mouvement général.

-----------------------------------------------------
 - les dettes ne seront plus considérées comme solvables.
-----------------------------------------------------
Quand les prêts d'argent accumulés sont source de pouvoir, et que, de fait, on pousse ce mécanisme à l'outrance,... le but n'est pas le remboursement des dettes, ... mais de tenir les débiteurs sous le pouvoir de devoir, un jour, rembourser.
comme on dit : on les tiens par les couilles....

dans ces cas là, ce n'est pas le remboursement qui compte, c'est le fait qu'il pourront un jour rembourser.
qu'ils sont solvables.
et donc : allez ! au travail,.... tu bosses et tu rembourses... et tu fais ce que je te dis, et sans râler s'il te plait !

bon, le problème, avec la transition qu'on vit en ce moment, c'est que tout cela, ca ne marche plus.

donc, la dette ne sera plus considérée comme remboursable.

-----------------------------------------------------
 - plus de dettes ?.... éffondrement ? ... non....
-----------------------------------------------------
je n'ai pas dit qu'il n'y aurai plus de dette.
ni que le "système s'effondrera".

je pense qu'avec la tendance "on ne veut pas de conflit, on ne veut pas de passage en force",... le système, les gens, les banques, etc... réagiront en faisant en sorte que tout continue à tourner,...mais les accumulations d'argent seront diminuées, "en douceur".

on fera tout pour que l'argent qui circule continue à circuler.

on diminuera seulement l'importance et la valeur de l'argent accumulé.

de fait, l'argent qui circule prendra du galon... sera "mieux considéré",... que l'argent accumulé...

cela ne sera pas "affirmé", ni encore moins, "imposé".
cela se fera "tout naturellement", en douceur...

la transition sera d'autant plus importante à bien voir,... qu'elle se fera probablement de manière discrete,... en évitant de faire des vagues...

au final, les patrimoines, l'argent accumulé sera déconsidérée,... dévalorisée... à l'inverse de l'argent qui circule.

exemple : les euros en banque ou placé dans de l'immobilier,... qui vaudront moins au final,... que des bit coin qui servent surtout à faire circuler l'argent...
les gens gagneront de l'argent dans les deux systèmes de monnaies et système de paiement... mais feront plus tourner les bit coin que les euros.

-----------------------------------------------------
 - des dégats ? certainemments.....
-----------------------------------------------------

j'ai dit qu'il n'y aurait pas de guerre,... en tout cas pour l'instant.
certes,... mais un effondrement de la solvabilité et de la confiance dans le remboursement de la dette, oui, ca c'est possible.
et avec un effondrement d'une grande partie du système de l'argent-dette.
et du reste... je laisse votre imagination gambader gaiement...

au final, il y aura peut etre une guerre... mais je ne suis même pas sur.
je pense meme vraiment que non.

-----------------------------------------------------
 - des doutes ???
-----------------------------------------------------

illusions ???

en 1914.... certaines personnes lucides voyaient bien que cela allait tourner à la guerre.
les autres ne pouvait pas imaginer cela...
finalement, ce fut la guerre.

là, c'est pareil, non pas pour la guerre, mais pour un remplacement du mécanisme de l'argent, et au passage, un changement des mécanisme du pouvoir et de ceux qui le détiennent.

là, mon impression, c'est que les gens n'ont pas vu que l'argent accumulé ne fournit plus la puissance, et que la dette n'est plus un moyen de tenir les populations.
les gens n'ont pas vu que ce système va être diminué et laisser la place à d'autres systèmes et modèles de fonctionnement de l'argent.

la transition se passera avec ou sans heurt,... avec plus ou moins de bonheur.

mais la transition est là,... elle commence à bien se faire sentir.

maintenant, en terme d'illusion, prenons, svp, un peu de recul.
que pensez vous du système actuel ... de ces dettes dont les montants sont astronomiques, et qui sont, visiblement, au coeur du système de pouvoir de nos états, et world companies (sans parler des banques,...).
vous pensez que cela va tenir encore longtemps ?
est ce qu'il vous apparait que ce système de fonctionnement a visiblement un coup dans l'aile, et qu'il est maintenu en vol on se demande comment ?

comme en 1914.... je trouve, personnellement, qu'il n'y a pas d'illusion à avoir : l'argent accumulé, et le système de l'argent-dette sont en train de décliner.
et l'argent qui circule remis comme priorité et source première de puissance.
l'incertitude, s'il y en as, est dans la manière dont la transition se passera...

***************************************************************************************************************
* ouf ! voila,... c'est fait !...
***************************************************************************************************************
ouf !
voila,...
j'ai fait le mail de "cri" sur l'argent qui circule...

ca a pris presque 4 heures, mais ca valait le coup.

4 heures, entrecoupées des coups de fils pour les affaires, deux fois... blablabla, oui, je demande un accompte à la commande, ... oui si vous me montrez comme vous le faite actuellement que vous cherchez à marchander le prix, c'est que vous avez des difficultés à payer vos fournisseurs,... donc je vais être obligé de monter l'acompte à la commande à 80%, pour limiter le risque d'impayé ...

un classique... si on les laissait faire, ces grosses boites et ces gens vous mangerai des petits patés sur la tête !....

ca valait le coup de faire ce mail sur l'argent qui circule, qui est en train de prendre le dessus sur l'argent accumulé.

Avec une tendance comme : "forme-d-anarchies-et-patchwork", il ne fallait pas s'attendre à ce que l'argent accumulé, pour la sécurisation, le confort et la stabilité,... ne soit pas chamboulée...

c'est une des notions que je trouve les plus interessantes, en ce moment, pour décrypter, par morceaux, les tendances et évolutions les plus importantes.

il y en a quelques autres... des notions interessantes...
j'espère pouvoir vous écrire des mails sur ces autres notions en mouvement, d'ici quelques jours.

et pour conclure définitivement, regardons une chose : le pouvoir accordé à l'argent accumulé était le symptome, dans son outrance, d'une peur de l'avenir, d'une peur de la vie.
ces derniers mois (depuis décembre 2013), après avoir retourné dans tous les sens les questions relatives à la sécurisation, aux peurs, aux besoin de confort,...on a dépassé ces questions et remis à leur juste place les besoin de sécurité.
de fait, on est ensuite, par voie de conséquence, en train de remettre à sa juste place la notion d'argent accumulé...
cela va libérer de l'energie pour la vie, la découverte,... dans une plus large mesure qu'avant.

A+
Les_emails_de_CRI_10




Le 07/09/2014 20:27, adresse_email_de_CRI_10 a écrit :
Hello,

ca fait longtemps que je n'ai pas fait de mail de "cri" (Constat - Reflexion - Impulsion)...

ou plutôt, pour être plus en phase avec l'air du temps, ... et en étant à fond centré sur moi, (moi moi moi...), ... ca fait longtemps que je voulais faire des mails, et que je ne trouvais pas un moment propice pour cela.

pour être en phase avec l'air du temps, aussi : qui a dit qu'il y avait une fréquence, ou un schéma explicite de publication de mes mails de chroniques ?
qui a dit qu'il y avait une règle ou une forme d'engagement, à une forme de régularité ou de prévisibilité de publication des mails ?
y en a pas... c'est l'anarchie ! hi hi hi ... !

enfin, pour êre en phase avec l'air du temps, aussi : ce n'est pas que ca fait longtemps que je n'ai pas fait de mail de cri,... c'est que ca fait longtemps que je ne vous ai pas écrit, que vous m'avez un peu manqué, et que j'ai un grand plaisir à vous retrouver, là, ce matin, avec ce mail, et mon plaisir de partager avec vous ces constats et reflexions.

voila, pour l'introduction, de ce mail de constat et de reflexion sur la période, et ses tendances les plus marquantes et, à mon sens, les plus importantes...

Ce mail est long.
Vous trouverez à mis parcours environ une séparation, pour pouvoir le lire en deux fois...
Vous pouvez aussi le lire : un chapitre par jour...
vu ce que je raconte, je ne vais pas vous dire qu'il n'y a qu'une manière de le lire, .... ;-)

***************************************************************************************************************
* Tendance de fond : une forme d'anarchie, et du patchwork
***************************************************************************************************************

comment sélectionner "la" tendance la plus importante, celle qui tient les autres sous sa coupe, celle qui est au coeur du réseau de tendances qui s'imbriquent pour faire le mouvement général d'en ce moment ?
comment dire, en quelques mots, cette tendance de base ?

"une forme d'anarchie, et du patchwork"

je pense que ca va.

reste, ensuite,... à développer...

je vais tacher de faire ultra synthétique,... pour deux raisons :
 - pour pouvoir faire court, parce que je n'ai pas deux heures pour écrire un mail fleuve
 - parce que cela vous sera utile, déjà, comme cela, ... et que si vous avez des questions, ou souhaitez des illustrations, des développements, ou faire des commentaires, sur certaines parties, et bien libre à vous d'écrire un petit mail en retour, et on développera...

pour info, au passage : il y a quelques mails de réponses, commentaires, que j'ai reçu cet été, et que je n'ai pas oublié.
j'y répondrai bientot, ... mais là, ce matin, je voulais d'abord faire ce mail.
cela me parait préférable comme cela.
mais je n'ai pas oublié, ils sont là,... et seront interessant à répondre et commenter.

***************************************************************************************************************
* "une forme d'anarchie, et du patchwork", ... et des questions...
***************************************************************************************************************
"une forme d'anarchie, et du patchwork"

vous ne trouvez pas que la formule appelle à question ?

une forme d'anarchie ?
mais il est complètement débile, le gars, d'associer ces deux mots !!!

l'anarchie, ... c'est certainement tout sauf une forme ... déterminée ou discernable !

la forme, elle est définie par des limites.
la forme de la table, elle est données par les limites du bord de la planche du dessus,... par exemple.

et l'anarchie et les limites qui définissent la forme, ... ca fait pas bon ménage, n'est ce pas ?

alors, ... pourquoi parler d'une forme d'anarchie ?
pour dire : une sorte d'anarchie...

***************************************************************************************************************
* Un sorte d'anarchie
***************************************************************************************************************
la tendance de fond, ... une forme d'anarchie, dans le sens : une sorte d'anarchie.

une sorte d'anarchie se développe activement...

cela s'est déclenché principalement depuis juillet 2014, ... et des sortes d'anarchies se verront de manière particulièrement forte en début 2015 : janvier, fevrier 2015...

mais...

mais ce n'est pas l'anarchie au sens politique ou idéologique.
ce n'est pas l'anarchie au sens idéaliste non plus.

c'est une forme d'anarchie, dans le sens de : des règles établies, des schéma de fonctionnement ou de guidage des choses vont sauter.
des cadres, des habitudes, qui canalisaient ou permettaient de prédire comment les choses vont se dérouler... vont disparaitre, et nous laisser sans cadres et prévisibilités des choses.

les habitudes, les choses acquises, établies, ... sont remises en questions,... ou tout simplement ont disparues.

de fait, alors, on voit apparaitre une sorte d'anarchie.

cette anarchie est un constat.
ce n'est pas une volonté d'anarchie.
c'est une anarchie constatée.

***************************************************************************************************************
* une forme d'anarchie, ... quand même...
***************************************************************************************************************
j'utilise néanmoins quand même l'expression : "une forme d'anarchie".

parce que : "une sorte d'anarchie", ca n'est pas une expression suffisament précise, pour décrire ce que je constate et pense qu'il va se passer.

pour rappel : anarchie est pris dans le sens pratique, c'est à dire "pas de règles habituelles, des manière qui sortent du cadre habituel, qui surprennes", voir aussi le "ca part dans tous les sens".

"une forme d'anarchie", c'est une manière de dire deux choses :
 - l'anarchie devient une sorte de système usuel. Une "forme".
l'anarchie devient une forme usuelle... meme si cela est un peu antinomique avec la notion d'anarchie.
 - c'est de l'anarchie, mais cela n'en est qu'une forme, une partie seulement... ce n'est pas vraiment de l'anarchie.
comme souvent évoqué, avec notre génération très "discrète, besogneuse, méticuleuse",..... le "pas de vague" est de mise.
de fait, meme parler d'anarchie est assez antinomique avec le coté "pas de vague".
on va inventer une nouvelle forme d'anarchie !
ce que j'ai souvent indiqué, comme étant une "guerrilla civile administrative", ... est typique de ce phénomène : avec la "guerrilla civile administrative", on a inventé une nouvelle forme d'anarchie.

voila donc, ce qu'on peut en dire : Une forme d'anarchie a commencer à se déclencher, ... et va se développer dans de très grandes proportions.

***************************************************************************************************************
* Break : quelques exemples illustrant la forme d'anarchie, ...
***************************************************************************************************************

pour mieux saisir le sens de cette "forme d'anarchie", voici quelques exemples.

je les trouve croustillant, mais ca, c'est une question de goût.

je vais les décrire de manière ultra synthétique.

** le vol à la tire dans les trains.
La Sncf avait organisé le rangement des bagages en tete de wagon ou au dessus des tetes des gens.
comme ca... on pose sa valise et on va s'assoir un peu plus loin, ou en dessous à coté, ... peu importe.
cela se passait comme cela depuis des décénies.

cette organisation est bien tangible.

mais... depuis quelques mois, voire une année ou deux : il y a des gens qui montent dans le train à l'arret, prenne une valise, redescendent et disparaissent avec.
ils verront bien ce qu'ils auront attrapé, avec cette valise, ... mais en tout cas, il la volent.

voila un exemple de règle de fonctionnement habituelle qui a périclité en quelques mois.

** tirer le signal d'alarme,... pour éviter d'aller à une interro de math.
dans les trains de banlieue, la Sncf a constaté un développement d'une pratique étonnante : des djeuns tirent le signal d'alarme pour faire que le train soit en retard... et être excusé de ne pas avoir pu assisté à l'interro de math....

la Sncf avait organisé le système du signal d'alarme, depuis des décénies, et ca se passait plutot bien.
et voila : encore un cadre habituel qui a été enlevé,... et ca part dans tous les sens...

** que des exemples Sncf ?
j'ai trouvé que ces deux exemples sont vraiment significatifs.
mais ils sont de la Sncf... ca fait pas très "général".
reste à voir que la Sncf, ca nous parle forcément de ce qui est "sur des rails".
et justement, la forme d'anarchie, c'est quand les choses ne se déroulent plus "comme sur des rails".
avec les déraillements de juillets 2013... ceux qui n'avaient pas vu le signal très clair que les choses sortaient des rails,... sont maintenant devant le phénomène qui se manifeste plus fortement.

** le gouvernement et les règles de fonctionnement des entreprises.
il y avait un cadre général du fonctionnement des entreprises, avec certaines choses comme ces quelques exemples :
 - les seuils de déclenchement des obligations sociales (comité d'entreprises, etc...),
 - les charges sociales, tels que la sécu, l'urssaf
 - les 35 heures (dont on avait entre autre critiqué l'application systèmatique, et "tout le monde à la même enseigne",...)
 - etc...
ces choses là étaient un cadre général appliqué à toutes les entreprises, et à tous les salariés.
c'était comme ca.
et ca ne devait, d'ailleurs, "jamais changer".
sauf,... dans certains cas très particulier, comme les entreprises en redressement judiciaire, qui pouvaient, dans certains cas bien limité, déroger à certaines de ces règles.

et bien voyez vous que le gouvernement vient de lancer un pavé dans la marre en disant qu'il va généraliser les possibilités de dérogations,... à toutes les entreprises.
du moment qu'il y aura accord avec les partenaires sociaux, une entreprise pourra fonctionner selon une autre règle.

exemple : annuler l'accord des 35 heures, et revenir aux 39h.
exemple : des entreprises viennent de gagner gain de cause en déclarant leur salariés à une sécu luxembourgeoises,... au lieu de la sécu, notre sécu, LA sécu....

et,... ce n'est pas voté,... mais cela a été dit.
et le fait de le dire, ... en soi, c'est la meilleure façon que se développe une forme d'anarchie : chacun va faire à sa façon... et comme c'est pas voté, la tentation de se lancer, par les plus audacieux, alimentera encore plus le joyeux bordel d'une "forme d'anarchie".

** les circuits courts dans la grande distribution
la grande distribution avait organisé les achats et l'approvisionnement des supermarchés en passant par des centrales d'achats.
c'était comme cela et c'était "le mieux".
et voila que se sont développés les "circuits courts".
et avec les circuits courts, non seulement les centrales sont squizzées, mais en plus s'installe un "je fais comme je veux" des supermarchés...
plus d'autonomie, ... plus de business, plus de profitabilité,... mais moins de contrôle centralisé,... et le développement d'une forme d'anarchie...

** la découverte qu'un député, nommé ministre ne déclarait pas ses impôts
je ne vais parler que de la découverte, ces derniers jours, de ce fait.
pas des présuppositions des conséquences, dans le futur de cela.
en tant que fait découvert, c'est un exemple flagrant, apparu juste là, ces jours ci, que les règles habituelles pouvaient ne pas être suivie par certains.
la découverte, par les gens, de ce fait, illustre la découverte, avec stupeur, qu'il y a une forme d'anarchie dans nos sociétés.

voila pour les exemples....

***************************************************************************************************************
***************************************************************************************************************
* Section : vous pouvez lire la suite un autre jour,... pour lire le mail en plusieurs fois...
***************************************************************************************************************
***************************************************************************************************************

***************************************************************************************************************
* Du patchwork, de l'hétérogénéité,...
***************************************************************************************************************
avec le développement d'une forme d'anarchie, des tas de systèmes, de variantes, de changements d'habitudes vont apparaitrent.

et ces changements ne seront pas uniformes, ni homogènes.

au contraire.

cela va partir dans tous les sens.

et donc, on pourra voir des patchwork de systèmes, des domaines ou les pratiques, les choses, seront très hétérogènes.

exemple : si les entreprises commencent à faire varier les règles de fonctionnement, alors on n'aura plus un système unique pour toutes,... mais un patchwork de types d'entreprise et de systèmes de fonctionnement.
certaines feront les 35 heures, d'autres les 39h, d'autres 42h,... et parmi elles, certains seront à la Sécu française "comme avant", et d'autres seront à Sécu espagnole, ou luxembourgeoise....
etc...

pour les supermarchés, si vous allez dans telle enseigne, à Bordeaux, vous ne trouverez pas du tout les même produits, en circuit court qu'à Paris ou Clermont Ferrand.
etc...

on va sortir, dans de nombreux cas, d'une société homogène, ... pour entrer dans une société hétérogène, composée d'un patchwork de groupes humains, sociaux, culturels, pratico-pratique de la vie...

***************************************************************************************************************
* Une forme d'anarchie, et du patchwork, de l'hétérogénéité,...
***************************************************************************************************************
voila, ... la tendance majeure,... celle qui semble la plus importante, celle qui "tient les autres", c'est : Une forme d'anarchie, et du patchwork, de l'hétérogénéité,...

cela est dans la logique du déroulement des choses, par rapport au fait d'enlever les derniers cadres obsolètes, etc... décrit dans le mail ci dessous, qui date de juillet 2014.

les chapîtres étaient  :

*** 1/4) et oui ! (la foi...)
*** 2/4) on enlève les derniers cadres obsolètes
*** 3/4) C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre ....
*** 4/4) des portes se ferment, ... des portes s'ouvrent...

j'indiquai là ce qui me semblait démarrer.

les "portes se ferment... des portes s'ouvrent...." était la partie la plus simple et pratique de ces cadres qui ont (finalement) sauté.

une forme d'anarchie est la continuité de cela : quand les portes s'ouvrent, certains s'y aventurent ou s'y engouffrent... et rien ne les retient.
quand les portes se ferment, les anciennes habitudes ne peuvent plus s'exercer, ... on ne peut plus s'appuyer sur les fonctionnement habituels,... etc...
parlez en aux propriétaires d'immobilier, qui s'aperçoivent avec stupeur qu'ils ne peuvent plus compter sur les habitudes "du marché et des avantages pour les rentier" pour sur valoriser leur biens.
ils sont ammenés à constater que "ca ne marche plus comme avant"... et c'est la déconfiture.

ce phénomène de forme d'anarchie et de patchwork est là pour un moment, et va prendre de l'ampleur en particulier en début d'année 2015.
cela sera même.... phénoménal !

***************************************************************************************************************
* De l'hétérogénéïté, ... du patchwork... et mes descriptions de tendances générales ne servent plus à rien !
***************************************************************************************************************
dans cette évolution,... on va avoir bien du mal à dire : tout va dans ce sens là !

on va être confronté à des patchwork et à des "ca part dans tous les sens".

de la même façon que je vous ai ammener à reflechir sur le sens qu'on pouvait voir dans "une forme d'anarchie",... il est bien délicat de vouloir systèmatiser et ériger en système général ... l'anarchie.

il est très délicat de dire : la tendance, ... c'est cela !
parce que ca sera plutot : "chacun voit midi à sa porte".

personne n'aura raison ou tort.
chacun verra les choses comme il l'entend,... et y trouvera son compte... ou pas.
mais il n'y aura pas de système général, ou homogène, pour pouvoir dire : ce qui est bien, c'est ceci,... ou cela.

"cela dépendra...."

et par exemple, j'ai lu une article récemment, qui disait : ".... ils font fausse route !"
je ne suis pas sur que cela soit très valable, dans cette "nouvelle tendance d'anarchie".

il n'y a pas de fausse route.
il n'y a que des routes, qui mènent à tel ou tel endroit... et cela peut convenir aux personnes concerné, ou pas,... mais il n'y a plus de jugement général et applicable à tous, qui dirait : c'est faire fausse route !.

on va entrer dans ce monde dans lequel : "ce qui plait à l'un ne plait pas forcément à l'autre, mais chacun est très content de ce qu'il a... ou pas... d'où des conflits locaux réguliers et un peu partout".
on va entrer dans ce monde, décrit par Blaise Pascal dans les Pensées : "Vérité au-deçà des Pyrénées, erreur au-delà."

pour info, en allant dans le Gers, je m'arrete juste avant les Pyrennées.... ouf ! ca va, donc !... ;-)
(non parce que ce monde sans vérité unique, y a de quoi se faire peur,... non ?)

***************************************************************************************************************
* Une forme d'anarchie, c'est la moindre des choses...
***************************************************************************************************************
Vous pensiez que l'on allait faire une transformation irréversible de société, que l'on allait changer de société,
Vous pensiez qu'après le changement de société, on allait changer de civilisation,
Tout cela,... sans que ca passe pas une période de gros bordel ?

il me semble évident que des transformations d'une telle ampleur, ca ne passerait pas par un plan quinquénal bien organisé et canalisé.

ca passerait plutot par une période de transition sans cadre établie, le temps d'en établir d'autres, des nouveaux.
ca passerait par une période d'anarchie...

***************************************************************************************************************
* Les avantages de cette période d'anarchie
***************************************************************************************************************
L'image que j'ai, concernant cette période, c'est celle de Christophe Colomb, et de la découverte des amériques.
je ne crois pas en avoir déjà parlé dans les mails de CRI, mais meme si je l'ai déjà fait, voici à nouveau les grandes lignes.

Il faut être sacrément aventurier, pour se lancer dans une telle aventure, de découvrir une nouvelle route pour les Indes, en passant par l'autre coté de la terre.

et ce qui me semble significatif, c'est que non seulement il n'a pas trouvé une nouvelle route pour les Indes, mais il a trouvé un autre continent : les amériques....

il a découvert bien autre chose que ce qui était envisagé de trouver.

une période d'anarchie comme celle qui a démarré au printemps 2011, et qui va prendre une ampleur phénoménale maintenant et en début d'année 2015, ... c'est justement le genre de période qui permettent de faire sortir des choses qu'on n'imagine même pas.

c'est justement une période pendant laquelle on pense aller vers une nouvelle route pour les Indes, ... et on tombe sur un truc complètement imprévisible, ... tel que les Amériques.

En période avec une forme d'anarchie,... on a plus de chance que des choses inattendues se produisent.

si par exemple vous souhaitez quelque chose,... qui semble, à priori, peu probable... et bien avec de l'anarchie,... finalement, vous risquez surtout avoir plus de probabilité que cela se produise.

c'est bien !

et cela renvoie à la notion de foi.... évidemment.
comme je l'ai évoqué dans le mail de juillet (qui est ci dessous), on a fait une expérience de la foi, en mai et juin.

cette foi, c'est ce qui permet de garder le cap, face à l'imprévisibilité et à l'anarchie, qui se développent autour de nous.

Christophe Colomb devait avoir la foi pour se lancer dans une telle aventure.
ce qu'il a découvert est bien au delà, ou en dehors du cadre de ce qui était envisagé et prévu.
ce genre de chose ne peuvent se produire qu'avec de la foi,... et une manière anarchique de faire les choses.

***************************************************************************************************************
* Comment prendre tout cela ?
***************************************************************************************************************
et comment prendre tout cela ?
cette forme d'anarchie, de patchwork... ?
mal me direz vous.... surtout si vous avez plaisir à vous accrocher aux avantages acquis, et aux habitudes.

mais sinon, si vous êtes du genre audacieux, ou débrouillard,...
ou si vous êtes pas de ce genre là, mais qu'un peu d'aventure, et d'audace vous tente,... alors ca ira.
vous pourrez même peut etre vous régaler.

dans ce monde là, dans cette tendance là, qui se développe, l'avenir appartiendra aux débrouillards, et aux audacieux.

vu à l'échelle globale : vous pensiez que l'on allait changer de société, puis changer de civilisation,... et que tout allait continuer comme avant ?
pour que de tels changement se fasse,... il faut obligatoirement passée par une période de transition, meme si parfois elle est courte.
et la période de transition, elle n'est pas définie... elle est dans une "forme d'anarchie",... le temps au moins de trouver les nouvelles valeurs, les nouveaux pilier, les nouveaux mode de fonctionnement... de la nouvelle société, et/ou civilisation...

c'est logique.
c'est là, aujourd'hui et demain, sous nos yeux.

et il y a beaucoup à regarder : le patchwork, c'est plein de couleurs différente.

débrouillardise, audace, ... ouverture d'esprit, curiosité,.... seront les manières préférables pour prendre tout cela...

***************************************************************************************************************
* Et puis .... du relationnel....
***************************************************************************************************************
et puis... du relationnel...
c'est la tendance de fond qui est là, aussi, et parmi les plus importantes.
le relationnel, l'harmonie, la transparence, la justice, sont les tendances de bases qui sont la source du pouvoir, maintenant et pour quelques années.

dans l'introduction, j'ai évoqué quelques points amusants, dans la manière de dire que "ca faisait longtemps...".

la dernière était celle du relationnel, et le fait que ca faisait longtemps que je ne vous avais pas écrit de mail de CRI et que vous m'aviez manqué.

voila,... c'est une nouvelle période importante qui s'ouvre devant nous, depuis juillet 2014 et pour quelques mois, voire une année.

dans les chamboulement et joyeux bordels ambiants,... je vous souhaite de bien garde le cap, bien centré sur vous même,... et en bonne relation avec vos proches et amis.

A+
Les_emails_de_CRI_10



-------- Message original --------
Sujet: cri : commentaires 1 / Re: cri : C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre .... (1/4) Fwd: Re: cri : un expérience de la foi ...
Date : Sun, 20 Jul 2014 20:13:16 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


cf une réponse de E.,
et quelques commentaires,...
A+
Les_emails_de_CRI_10

Le 27/06/2014 09:30, E. a écrit :
Hello ...

Avant une réponse plus complète, une remarque ... qui peut concerner ceux qui comme moi ne sont pas conceptuel.
Car pour moi la foi c'est un concept, un truc que je ne connais ni ne comprend (comme en plus j'ai pas la foi ça m'aide pas !).

Et puis parce que issu de l'entreprise, et encore dans le monde de l'entreprise, la foi ce n'est pas un mot qui parle, qui marche et que l'on peut utiliser.
Donc moi je le remplacerais tout simplement par Confiance ! Car ça c'est un mot qu'ils comprennent dans cet univers là. Et moi aussi !

Et c'est bien une expérience de confiance dont ils ont besoin. Car ils ont besoin de cette confiance pour passer à la suite. Et là où c'est compliqué c'est que ce pessimisme ambiant, c'est compliqué d'être en confiance ! Pessimisme ambiant qui finalement ne repose sur rien à part sur une "manipulation" des hommes politiques qui sont incapable de se projeter dans le "nouveau" monde connecté (etc ...) et qui ne peuvent que tenter de maintenir tout le monde dans le monde des mammouths ! Et cela ils le font particulièrement bien en maintenant les gens dans la peur. Car eux ils n'ont pas confiance dans leur capacité de survie dans ce nouveau monde qu'ils ne maîtrisent pas du tout et que l'on apprend pas à l'ENA !!

Ce que nous sommes en train de vivre c'est en systémique ce que l'on appelle un changement de type 2, un changement dans lequel on ne pas seulement faire la même chose mais différemment (changement de type 1) mais où l'on va faire autre chose (internet, les drones, ...). Et ça nos politiques n'en sont pas capables !
Dans l'entreprise ils en sont capables, il faut juste qu'ils se rendent comptes, acceptent que "le changement c'est maintenant", mais celui de type 2, de après les vieux cadres obsolètes qui tombent il y a une vie ! Simplement pour cela, il faut à la fois leur pointer du doigt la "merde" (excusez moi du terme) dans laquelle ils sont (notamment qu'ils tournent en boucle dans le triangle infernal victime-sauveur-persécuteur cher à Sarkozy qui en est la meilleure représentation, maintenant en position de Sauveur de l'UMP, de la droite ... je pourrai développer si tu veux ...) et leur pointer du doigt là ils pourraient aller s'ils y croyaient allez (en eux, en la vie, en leur compétences ...). Et une fois qu'ils ont acceptés de dire "oui ,je suis dans la m... jusqu'au coup" et "ah oui après ça à l'air mieux, un peu moins dans la m..., un peu plus dans la clarté" et bien ils y vont !!!

C'est donc bien un choc de Confiance dont ils ont besoin !
Et c'est d'ailleurs ce qui est désespérant avec nos hommes politiques, c'est que dans le discours ils ont compris (aussi bien Sarko avec ses réformes annoncées pendant la campagne de 2007 qui dans le fond avait raison et Hollande avec à fois "le changement c'est maintenant", le choc de "simplification" qui est tellement évident et nécessaire et le choc de confiance idem) mais que dans la forme ils en sont incapables car eux englués dans leurs cadres obsolètes et dans leurs institutions obsolètes (intéressant de voir l'UMP qui se désintègre, complètement obsolète ...).
La seule chose c'est qu'ils sont incapables de faire du type 2 et quand on voit que Juppé pense à 2017 ... c'est par encore pour demain qu'ils feront ce changement de type 2 ! Et rassurez-vous c'est pas avec Le Pen n'ont plus !!!

En tout cas, moi j'ai confiance et je suis sans doute (c'est pas encore totalement conscient et surtout intégré) en train de faire mon changement de type 2 !!
Et tout ça, c'est quand on sort du "il faut s"y mettre" qui n'est pas une source suffisante de changement (car il c'est qui, qui parle ? et faut c'est une obligation à laquelle on résiste) pour allez à j'y vais qui là est une source suffisante (car qui vient de moi de l'intérieur) ... et qui demande de la confiance ... ou de la foi ...

Bon finalement ma réponse était longue ...

Merci pour tes mails, cela permet tellement d'éclairer des situations ... Chapeau gars !!
Essaie juste de temps en temps de faire moins conceptuel, j'arriverai encore mieux à te suivre ! :-)

A+

E.

******************************************************************************************
c'est interessant cette descente d'un cran dans le concret, en passant de la foi, à la confiance.

oui,... la confiance, comme plus pratique que la foi, ca tiens.

-------------------------------------------------------
pour rappel :
la confiance, c'est un espace-temps sans contrôle.
(merci M. .... merci beaucoup, M. ....)
la confiance n'exclut pas le contrôle.
bien au contraire.
mais la confiance permet de disposer d'un espace, dans lequel, ... et d'un temps,  pendant lequel,... on ne va pas controler.
ca permet de "ne pas controler tout le temps",... ni d'être "sur le dos des gens en permanence", etc...

souvent, les gens associent la confiance à "un voile mis sur les choses, pour ne pas les regarder en détail".
dans ce cas là, ... c'est la confiance par dispense du contrôle,....
c'est "la mauvaise confiance",.... comme il y a le mauvais cholestérol,...........

donc, oui, la confiance, cela peut permettre, de passer une période à risque.
pendant cet espace temps sans contrôle,... on lache prise,.... et on passe.

on ferme les yeux, et on saute....

-------------------------------------------------------
moi, je préfère la foi.
pour rappel :
la foi, c'est quand le mystère est là.
quand on ne peut pas expliquer quelque chose....
il n'y a que la foi, pour traverser le mystère (ou être traversé par le mystère,...).

-------------------------------------------------------
intéressant cette comparaison et descente de la foi, dans un aspect plus pratique et concret, qu'est la confiance.

la confiance serait au manager, au meneur d'homme, dans des actions, des évolutions,
ce que la foi serait au precheur, ou au profète,...

-------------------------------------------------------
et sinon : merci pour les remerciements.
ca fait du bien.
surtout que des fois, ... je perds la foi ;-)

mais non, je ne ferai pas moins conceptuel....

je passe mon temps à faire des aller et retour entre le conceptuel, la compréhension, ... et le monde concret, les applications, et constats.

CRI : Constat - Reflexion - Impulsion
constat dans le concret, on monte dans la reflexion, et après avoir cogité, on redescend dans le concret par des impulsions.
impulsions d'écrire les mail_de_CRI, .... impulsions pour vous si l'éclairage vous est utile et vous invite à décider et/ou agir

l'éclairage vient justement de faire descendre des choses conceptuels dans le concret.
ou de remonter des constats du concret, ... vers le conceptuel.

-------------------------------------------------------
on retrouve ces notions dans deux prénoms : Marie, et Sophie

Marie est l'élévation de la spiritualité, depuis l'incarnation sur terre, dans le corps, ... vers Dieu.
Sophie est la partie féminine de Dieu, c'est à dire la sagesse,... c'est à dire la lumière de dieu descendue sur terre.

-------------------------------------------------------
donc, pour que l'éclairage marche,.... il faut une bonne tension entre le conceptuel et le concret.

donc plus de conceptuel,... et plus de concret.
mais pas l'un au dépends de l'autre.

au pire, si ca manque un peu de concret, je préfère tellement quelques participations, plus concrete, justements,... comme celles d'E., de C., de P., etc....
ca ré équilibre bien les choses,... non ?

A+
Les_emails_de_CRI_10



Le 24/06/2014 18:59, adresse_email_de_CRI_10 a écrit :



Le 23/06/2014 19:41, C. a écrit :

A.,

 

Tu m’as fait rire avec tes chapitres. J’aime (hop, un « like » comme dans les réseaux sociaux) !

 

La foi.

La foi contre le mystère, l’inconnu.

Oui. Il n’y pas plus que ça.

 

Après des années de croyances, à suivre le troupeau, les gens vont la redécouvrir ou vont devoir le faire pour ne pas passer à côté d’un « je ne sais pas quoi encore ».

 

Les schémas rassurants se cassent la figure (pour rester polie) :

-          Les politiques économiques traditionnelles (capitalisme / collectivisme pour simplifier) : out !

-          Les aspirations de l’individu face à ceux des gouvernants ne convergent plus vraiment. Il y a comme un gouffre entre eux…

-          Les concepts de la famille sont complètement éclatés (famille recomposée, monoparentale, mariage pour tous, etc…)

-          La France se démembre : le patrimoine (châteaux, etc…) sont rachetés par des puissances étrangères, les fleurons industriels (ce qu’il en reste) idem, les cerveaux partent à l’étranger (car mieux payés ou ayant plus de moyens pour exceller leur art), les « riches » en fuite, de plus en plus de jeunes partent à l’étranger et ne reviennent pas (plus de racines)… tout cela dans un pessimisme aigu ambiant.

Bon, il reste les vins, les fromages et la bouffe ! J Mais, plus sérieusement, aussi du savoir-faire (médecine, technologies de pointe, informatique, agroalimentaire, nucléaire, etc…) qui n’est pas assez mis en avant par les médias (sauf BFM Business).  

 

La foi.

Ce n’est pas pour tout le monde.

La foi, ça vient de ses propres tripes. C’est en soi.

La foi s’est endormie.

Foi en quoi (hormis la religion, à ne pas confondre avec la croyance) ?

Après des décennies d’intoxication en tout genre : comme l’accumulation de biens à outrance, faire un max de fric, être toujours jeune mince sportif branché, être toujours à la mode, avoir le dernier cri du gadget hi-tech, avoir la super déco chez soi super design super taupe, la voiture top avec toutes les options, etc… on y ajoute l’assistanat (on te donne de l’argent sans contrepartie… la paix sociale). Tout ceci a endormi les esprits, l’air de rien.

Mais sont arrivés, la crise systémique depuis 2007-2008, les réseaux sociaux, les avis des consommateurs (plutôt « consomacteurs » ) sur internet, la consommation collaborative, la nécessité écologique, le développement durable, le renouveau coopératif, les ventes directes sans intermédiaires, le statut d’auto-entrepreneur… Bref, ça secoue, on prend conscience qu’on peut faire autre chose, qu’on ne détient plus tout seul le pouvoir, qu’on doit faire avec tout le monde.

Cette secousse a réveillé la foi. Je pense.

Du chaos, renait la Pucelle (laïque) ? J

Pas encore chez les politiques, longs à la détente. Il faut dire que la plupart viennent de l’Administration ou de l’ENA… les mammouths, c’est du lourd, ça se déplace lentement… mais lorsqu’ils se mettent à charger, rien ne les arrête (mais bon, pour le moment, c’est plan-plan).

 

Réveil de la foi, car il y a prise de conscience qu’on ne peut pas éternellement attendre que tout vienne tout cuit dans son assiette. Il faut s’y mettre !

Et en s’y mettant, ça vient du plus profond de soi, la foi réapparait.

 

Voici mon point de vue.

 


******************************************************************************
******************************************************************************

et oui !...

j'aime beaucoup l'image des politiques mammouths !

et "pour le moment c'est plan-plan"... j'ose ajouter : c'est meme plutot style "ran-tan-plan" !
bien neuneu, à courir partout sans rien comprendre de ce qu'il se passe...
ils sont droles !

A+
Les_emails_de_CRI_10
******************************************************************************
******************************************************************************




 

De :adresse_email_de_CRI_10
Envoyé : jeudi 19 juin 2014 10:17
À : adresse_email_de_CRI_10
Objet : cri : C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre .... (1/4) Fwd: Re: cri : un expérience de la foi ...

 

Hello,


cf ci dessous, avec un commentaire de P., sur l'expérience de la foi...

et commentaires,...

pour le mail, je vais faire autrement, cette fois ci.

comme "j'ai pas le temps", et comme je fonctionne à l'impulsion,... mais qu'en meme temps, meme les plus accrochés et les plus fans des lecteurs des mails de "cri" peuvent trouver que les mails "fleuves" et "gros paquets", ca fait beaucoup, voir indigeste.
et comme vous aussi "vous n'avez pas le temps", peut etre bien.
et bien... je vais vous envoyer ce mail (déjà écrit entièrement ce 19 juin) en plusieurs fois, un chapître par jour...

c'est comme pour le tilleuls : il faut le rammasser vite tout d'un coup, quand ca vient de fleurir,... et après, on se fait des petites tisanes, ... petit peu par petit peu dans la théière,....

les chapîtres sont numérotés. Les voici :

*** 1/4) et oui !
*** 2/4) on enlève les derniers cadres obsolètes
*** 3/4) C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre ....
*** 4/4) des portes se ferment, ... des portes s'ouvrent...

j'espère que vous apprécierez cette formule,...

A+
Les_emails_de_CRI_10



-------- Message original --------

Sujet:

Re: cri : un expérience de la foi ...

Date :

Wed, 14 May 2014 10:50:14 +0200

De :

P.

Pour :

adresse_email_de_CRI_10

 

Que "dieu t'entende" :-)
- je mets le pessimisme ambiant (en France) et les divers replis sur soi au compte du sentiment que "ça ira plus mal" demain, et tu annonces que "ça sera mieux". 
- j'espérai un regain d'espérance en le futur, et tu vois poindre la "foi" en l'avenir, ce qui est mieux : l'espérance engendre, la foi transcende ;-)
 
P.
 
 

***********************************************************************************************
*** 1/4) et oui !
***********************************************************************************************
la foi transcende...
et oui !

et oui... il ne suffit pas de croire que cela sera mieux.
on a été obligé de lacher ces espérances là,... pour aller dans une aventure bien plus vaste, bien plus rocambolesque, aussi.

en effet... c'est mieux : on va beaucoup plus loin, beaucoup plus fort,...

je remercie P. d'avoir apprécié mon mail, et ce souhait de partager que l'on vit quelque chose d'historique, et de très puissant.


cette expérience de la foi, en mai,... était un passage obligé pour passer à "la suite".
la suite n'étant pas définie, pas connue, pas cadrée... seule la foi permet d'y aller et de passer l'epreuve de l'inconnu.

la foi en l'avenir, la foi en la vie, la foi en dieu, la foi, .... dans le gouvernement (bof bof....), la foi en la technologie, etc...

la foi est la seule réponse possible face au mystère.
un mystère est quelque chose qu'on n'explique pas, qui n'a pas d'explication.
face au mystère, il y a la foi, pour pouvoir vivre, faire l'expérience ... de ce qui ne s'explique pas.

actuellement, l'inconnu, la transformation irréversible et les nouveaux chemins qu'elle nous fait prendre, la levée des cadres
conservervateurs qui maintenant les choses dans des rails,...
font que l'on se retrouve face à des choses que l'on ne peut pas expliquer,
qui sont tellement nouvelles qu'on ne les maîtrise pas du tout.

quelle que soit le domaine dans lequel on a la foi, ... cette transformation actuelle, et l'aventure vers l'inconnu, ... nous fait passer, de fait, par une expérience de la foi.

et la foi est la réponse, pour pouvoir transcender la situation, et dépasser l'angoisse qui sinon nous figerai sur place.

néanmoins, je n'annonce pas que "cela ira mieux", ... mais que l'on se sentira mieux.
ce n'est pas pareil.

les enfants trop gatés le savent bien : ils n'ont foi en rien,
mais le jour où ils se retrouvent face à quelque chose qui les bousculent,
dans leur confort ou leur environnement gaté,
l'epreuve est souvent difficile,
mais après, comme là, maintenant,... ils se sentent beaucoup mieux "qu'avant".
ou en tout cas, ils se sentent exister, ils sentent la consistence de leur existence et vie,... au lieu de profiter sans conscience, voire gacher leur atouts et avantages.

on a passé l'expérience de la foi.
on a transcendé la perte du monde passé et l'epreuve du passage vers ce nouveau monde.

on se sentira mieux.

meme s'il y aura encore beaucoup de problèmes, et de coup dur, dans la vie,... demain.

restons sur les belles choses de cette réponse : il y aura des difficultés,... mais la foi transcende l'epreuve que nous traversons...

l'expérience de la foi, on l'a faite.
maintenant, elle nous accompagne dans le chemin qui s'ouvre devant nous.

et vous verrez dans le chapître suivant que sans cela,... he bien, ... c'est la folie.
les "inquietudes", en ce moment, sont biens légitimes,....


La suite demain,....

***********************************************************************************************
*** 2/4) on enlève les derniers cadres obsolètes
***********************************************************************************************
A+
Les_emails_de_CRI_10

************************************************************************************************
************************************************************************************************

 > Le 14 mai 2014 à 10:26, adresse_email_de_CRI_10 a écrit : > > Hello, > > Ca faisait longtemps que j'avais pas fait un mail de "cri" ! > > là, en répondant à une amie, je me suis apercu que je pouvais reprendre le contenu, l'adapter, et en faire un mail suffisamment interessant, pour parler de la période d'en ce moment. > > alors voilà... > > ************************************************************************************************ > ************* ca bouge, ca secoue, ... et on sait que cela sera mieux. > ************************************************************************************************ > en ce moment, comme on dit, "ca bouges", ... > c'est une période tumultueuse,... > > et de fait, depuis les déraillements de trains l'été 2013, on sors de certains schémas de vie et de société qui étaient installés, mais qui sont obsolètes. > > c'est comme un renouveau,... > > je constate qu'on est appelé à cela : bouger,... sortir des anciens schéma,... et que c'est dur, mais bien. > > et de fait, c'est pour nous faire lacher, que la vie nous secoue dans tous les sens, façon montagne russe ! > > quelques exemples : > - le gouvernement français qui se lance, enfin, dans la "réforme territoriale", c'est à dire le grand chamboulement d'une organisation obsolète du fonctionnement de l'état, et de son implantation territoriale. > - L'Ukraine, dont je résume la situation comme étant la suite des révolutions de printemps arabes, c'est à dire le conflit entre les populations locales et leurs aspirations à leur niveau, et celle d'intérêts plus globaux, plus collectifs, en loccurence les intérêts des grandes nations, tels que US, UE et Russie. Conflit entre deux niveaux de population/intérêts, ... et mise par terre des structures et des schémas de vie et de société qui étaient installés. Ce sont les relations internationnales qui sont déconstruites et reconstruites,... avec un déclencheur très particulier : les populations locales, qui envoient chier les grands intérêts internationnaux, et les intérêts des grands et puissants qui avait la main mise sur certains acquis... > > pour que les parties prenantes lachent,... il faut secouer,... façon montagne russe. > et visiblement, la vie, les évènnements,... secouent. > > si on y regarde bien, ce processus se fait avec le sentiment, implicite, profond mais indicible, que "cela sera mieux après,...." > > meme si on ne sait pas pourquoi on le fait, comment on va le faire, et comment ca se fait qu'on se retrouve à aller dans cette direction.... alors que tout était censé rester "comme c'était". > > ************************************************************************************************ > ************* l'effet montagne russe : perte de controle, et ressenti interne puissant > ************************************************************************************************ > De fait, cette période tumultueuse nous fait perdre le contrôle des situation, des projets aussi, ... et surtout des acquis. > > je crois que c'est ca qui est bien, entre autre, dans les montagnes russes : l'impression qu'on n'a pas le contrôle ! > > et, comme pour l'attraction des fêtes foraines,.... on ne peut pas dire : arrêtez tout ! > > et... finalement, ... quand enfin cela s'arrete, on en descend, ... en se ressentant, en vie, pleinement, ... tellement plus intense en soi même ! > > ************************************************************************************************ > ************* vers un ressenti d'être "beaucoup plus en phase avec nous même" > ************************************************************************************************ > le résultat positif de tout ce bordel : comme je dis depuis quelques années, c'est une période difficile, mais on se sentira beaucoup plus en phase avec nous même après. > > beaucoup plus en phase avec nous même. > et la société beaucoup plus en phase avec nos valeurs, nos souhaits... et nos idéaux. > (on va y arriver, aux panneaux solaires, et voitures electriques fonctionnelle,... plutot que le petrole et la bagnole pour le prestige,...) > > on a encore quelques petites étapes à franchir... mais on y va... pour "être plus en phase avec nous même". > > ************************************************************************************************ > ************ pour l'individu comme pour le collectif : une période historique. > ************************************************************************************************ > que ce soit pour chacun, ou pour les grands ensembles de population, je constate qu'on vit une période d'une intensité exceptionnelle, ... une période historique, pour nous même, comme pour l'ensemble du monde. > > ************************************************************************************************ > ************ une expérience de la foi > ************************************************************************************************ > Dans ce tumulte, dans ces secousses,... avec le sentiment que cela sera bien après,... on vit une expérience de la foi. > > la perte de controle, les éffondrements de structures tout autour et peut etre aussi en nous, nous laissent nus, ... et avec la foi. > > une autre manière de le dire : s'il n'y avait pas la foi, alors, ceux qui sont à ce point bousculés,... s'écrouleraient. > c'est d'ailleurs le cas, ... peut etre, ... pour certains. > > ************************************************************************************************ > ************ l'étape suivante : une expérience de la légitimité, et de l'action du batisseur > ************************************************************************************************ > après l'étape de montagne russe, de secouage,... et d'éxpérience de la foi, ... il y aura,... je crois l'expérience de la légitimité, et de l'action du batisseur. > > ca secouera encore probablement, mais dans les faits, moins dans les sentiments. > par exemple moins dans les sentiments de perte de contrôle,... > Autrement dit : ca secouera, mais on saura à quelle sauce on sera mangé... cela ne sera plus une expérience de la foi,... mais une expérience du changement, à ce moment là.... > > le changement, à travers d'une part la légitimité, et d'autre part l'action en harmonie et sereinité, pour batir. > > pour rassurer les sceptiques et les grincheux : le monde des bisounours n'est pas pour demain, ... > "la légitimité, et d'autre part l'action en harmonie et sereinité, pour batir", cela pourra être de batir une dictature, une barbarie,... comme c'est en train de se préparer, par exemple dans les entreprises, dans le "travail", ... ou dans les populations montées les unes contres les autres,... > > mais cela se fera avec un sentiment de légitimité, et un passage à l'action très puissant,.... > > ************************************************************************************************ > ************ et le timing, alors ? > ************************************************************************************************ > bon, pour le timing, ... ce secouage devrait continuer jusqu'à fin juin. > secouage, effondrement des structures, dernier moment du "cadre qui maintient le statu quo dans la société",.... > et expérience de la foi. > tout cela, jusqu'à fin juin. > > ensuite, en juillet, on va se sentir beaucoup mieux,... "ca ira mieux". > > ca donne une idée du timing,... et de quand "ca s'arrête".... > > on passera à la légitimité, et à l'action. > > le "cadre qui maintient le statu quo dans la société", alors, forcément, "les gens vont partir dans tous les sens", ... et rien ne les retiendra. > (je pense qu'on en reparlera, de cette manière de voir les choses, ... et de la fin du cadre qui maintenait les choses,...) > > ************************************************************************************************ > ************ collectivement,... et chacun > ************************************************************************************************ > tout cela, à mon avis, est valable pour le collectif,... aussi bien que pour chacun, à son niveau, et avec son paquet. > > collectivement,... on va en entendre parler, des "collectivité locales", qui vont venir défendre leur bout de gras, etc... > et ces expériences de la foi, ... collectivement,... sont à mon avis, au rendez vous. > > et aussi bien pour chacun, avec chacun son paquet : qui,... d'expérimenter cela dans son activité professionnelle,... qui,... d'expérimenter cela dans le couple,... qui, ... d'expérimenter cela dans un changement de vie,... > > alors,... si ce mail, ... peut vous être éclairant,... autour d'une expérience de la foi, ... qui est intérieure et intime,... > A+ > Les_emails_de_CRI_10 > >

 

 


























Creative Commons License  "cri : L'argent : synthèse des notions clés, et deux illustrations flagrantes." vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.