Dernièrs ajouts : 13 avril 2020. Article rédigé. Quelques ajouts seront encore peut être fait, parfois, au fil de l'eau.

Une tendance de fond, que j'ai constaté depuis janvier 2018, et qu'il est important de bien voir, pour comprendre l'évolution du monde : La tendance au modèle distribué, plutôt que le modèle centralisé.
Il est grand temps, en décembre 2018, d'enfin écrire les articles sur ces constats, et réflexions.

La tendance au modèle distribué, plutôt que le modèle centralisé.

Vous trouverez, dans cet article, quelques Constats - Reflexions - Impulsions (CRI) intéressants :


Creative Commons License  "cri : La tendance au modèle distribué, au lieu du modèle centralisé" vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 13/12/2018 / Mis-à-jour : 13/04/2020


modele-systeme-fonctionnement-et-puissance-du-distribue-au-lieu-du-centralise

En synthétique : On peut constater une évolution du monde, en terme de modèle et de structure, qui va de structures centralisées, vers des structures distribuées
Cela se fait en douceur, avec une transformation irreversible, puissante, mais globalement plutôt douce des institutions et des structures centralisées.

Les tags de cette tendance sont :

Le modèle centralisé dans le langage

Le modèle centralisé se retrouve dans le langage courant, un peu partout :

C'est tout ce qui me vient, là, à l'esprit, mais si vous avez d'autres constats, svp, transmettez les moi... cela étayera cette liste, litanie....

C'est fou ce que la notion de centre et de "central" a pu se glisser dans tant de domaine de la société.

Le modèle centralisé

Ce qui fait la puissance du modèle centralisé, c'est de permettre et de faciliter le contrôle de grands ensembles, depuis un seul point.

Cela offre aussi la possibilité de concentrer les activités, et actions, les productions de ces ensembles.
Cela permet de con-centrer.

Ce qui caractérise le modèle centralisé, c'est une organisation efficace pour contrôler de grands ensembles depuis un seul point, et concentrer les productions.

Soit.

Cela est très efficace, quand la circulation est moins importante, moins efficace, moins favorable, que l'accumulation, les grosses productions, et le regroupement des moyens de productions.
Par circulation, j'entends le transport des matières et les flux d'informations.
Plus, dans le cas qui nous occupe, le fait que les moyens de productions sont facilement transportables et mis en oeuvre.

Si la circulation n'est pas favorable, si elle n'est pas facile à obtenir, alors les aspects de contrôle de l'ensemble, et de concentration des activités et des productions, prennent le dessus : ils sont l'organisation la plus efficace.

Le modèle distribué

Pour décrire le modèle distribué, ces deux schemas montre la structure de ce modèle, et la différence avec le modèle centralisé.


Schema du modèle centralisé
 

Schema du modèle distribué
 
 


Dans le modèle distribué, les entités sont en relation avec n autres entités, de manière ouvertes.
Les entités portent toutes leurs produits, services, ou informations.
De fait, il n'y a pas de lieu central qui porterait leurs produits, services, ou informations.

Quelques exemples de structures distribuées

D'une manière générale, pour voir les modèles distribués dans la société, et dans le monde,
il suffit de prendre la liste des "centrales" ci-dessus, dans le chapitre "Le modèle centralisé dans le langage",
et de chercher l'équivalent en modèle distribué.

Par exemple : Centrale électrique => Plein de Petits Producteurs d'Electricités.
Et Enedis comme bien d'autres distributeurs d'électricité dans le monde, qui ont un mal fou à gérer un réseau de producteurs distribués, alors qu'il avait été construit pour gérer des centrales de productions d'électricité.

La confiance

La manière d'établir et de maintenir la confiance, dans les deux modèles, est très différente.
Le passage d'un des modèles à l'autre modèle, est notamment un des facteurs de la "crise de confiance", constaté et subie, visiblement, dans le monde, depuis 2008
(qui n'était pas le début d'une crise financière, mais le début de la transformation-irréversibles-des-infrastructures-des-structures-de-société-et-des-institutions).

Dans le modèle centralisé, la confiance est établie et maintenue par une institution qui est au centre,
et dont le fonctionnement est assuré par le centre.

Dans le modèle distribué, la confiance est établie et maintenue par une institution qui est diffuse, sur l'ensemble du réseau d'entité.
Cette institution peut, par exemple, prendre la forme d'une norme ou d'un standard, qui ses suivi par toutes les entités.
Cette norme et ce standard peut être établis et maintenu par tout ou parties des entités qui participent (ou pas) à l'élaboration et la validation du standard.


à continuer....


Creative Commons License  "cri : La tendance au modèle distribué, au lieu du modèle centralisé" vous est proposé par les-cris.com sous la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License.
Mis-sur-site : 13/12/2018 / Mis-à-jour : 13/04/2020