Les-CRIs.com - Chronique de Constat-Reflexion-Impulsion..
(mon site internet, c-est-moi-qui-l-a-fait !... comme la purée... )

/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/
// CRI - 8 juillet 2017.
/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/

Exemple typique dans la tendance...

Hello,

titre complet :
Exemple typique dans la tendance... // Ben voila,... tout bien comme j'avais dit... // Vous êtes fatigué(e)s ? ... c'est normâaaalll.... // cri : nouvelle société, nouvelles institutions, ... transparence dans les détails et pour les individus, obscurité pour le global // cri : Immobilier, ISF, prix du pétrole.... constat flagrant de la perte de zone de confort, sortie du cadre de sécurisation... cri : besoin de sécurisation, de stabilisation.... et les moyens pour faire les choses.... // cri : à fond, .... évolution, affirmation, déliquescence des structures, flou dans la direction.... tout l'été.... // cri : et voilà,... l'évolution démarre,... à fond...  // cri : petit commentaire....  // cri : pensée du jour 170422 : les gens ont déjà voté.... // cri : pensée du jour 170421 : voter, en 2017, c'est un truc fait à l'ancienne.... // Fwd: cri : engouements,... précipitation, et calme,.... les goûts changent, le monde aussi... // Re: cri : question : engouement pour les très grandes villes, accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?

*******************************************************************

Voici un exemple envoyé par P. (merci).
j'avais remarqué le fait d'actualité, mais pas la pétition,... d'où de profiter de sont message pour indiquer tout cela, avec un petit commentaire en bonus.

------------------------------------------
"Pour ce qui concerne la manière caractéristique d'imposer, de s'affirmer puissamment, "
tu veux parler des "ordonnances" à venir et des 11 vaccins imposés aux bébés de 2 mois ?

https://petitions.santenatureinnovation.com/macron-vaccination-de-force/

P.
------------------------------------------


Oui, bien entendu, je veux parler de ce genre de constat, que l'on peut faire, sur ce qu'il se passe en ce moment.


Je profite aussi de cet exemple pour insister sur le point de la chronique-de-CRI d'hier (7 juillet).

Les remontées de merde du fond, les questions de légitimité, d'harmonie, de contrat social, etc.... tout ce qui est décrit ci dessous en quelques lignes, mais qui sont précises.

Les affirmations puissantes, certes, elles sont là,... mais il y a aussi, et surtout, toute les autres choses, qui s'articulent entre elles, et donne cette période exceptionnelle en terme d'évolution, et en terme de manière dont l'évolution se produit.

*********************************************
Ceci, associé au sentiment de tromperie, de choses cachées, de mensonges, etc....
vous voyez le cocktail explosif qui peut se déclencher ? peut etre, peut être pas,... mais en tout cas, cela sera intense, puissant, profond.
et globalement, toute cette tendance, toutes ces tensions, toute cette intensité, c'est encore un truc qui va nous épuiser,... pour le moins....

J'insiste : attention aux remontées de merde du fond, ... en plus associées aux autres tendances du moment (affirmations puissantes, sentiment de mensonge ou de tromperie, beaucoup d'émotions...).

*********************************************
Un autre point, qui m'est apparu ce matin : cette période et ces remontées de choses du fond, seront aussi l'occasion d'une intensité phénoménale en terme de sentiment et d'émotion.
Je ne l'avais pas indiqué, parce que cela devait être tellement évident que je n'ai pas penser à le décrire avec des mots.

Voilà, c'est fait : beaucoup d'émotion, des vagues d'émotions.... autour du 9 juillet, et jusqu'au 20 juillet environ... (mais surtout autour du 9 juillet, c'est à dire demain)

Bon we !
A+
Les chronique-de-CRI

///////////////////////////////////////////////
// Fin de la chronique de CRI - 8 juillet 2017.
///////////////////////////////////////////////

/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/
// CRI - 7 juillet 2017.
/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/

Ben voila,... tout bien comme j'avais dit...

Hello,

titre complet :
Ben voila,... tout bien comme j'avais dit... // Vous êtes fatigué(e)s ? ... c'est normâaaalll.... // cri : nouvelle société, nouvelles institutions, ... transparence dans les détails et pour les individus, obscurité pour le global // cri : Immobilier, ISF, prix du pétrole.... constat flagrant de la perte de zone de confort, sortie du cadre de sécurisation... cri : besoin de sécurisation, de stabilisation.... et les moyens pour faire les choses.... // cri : à fond, .... évolution, affirmation, déliquescence des structures, flou dans la direction.... tout l'été.... // cri : et voilà,... l'évolution démarre,... à fond...  // cri : petit commentaire....  // cri : pensée du jour 170422 : les gens ont déjà voté.... // cri : pensée du jour 170421 : voter, en 2017, c'est un truc fait à l'ancienne.... // Fwd: cri : engouements,... précipitation, et calme,.... les goûts changent, le monde aussi... // Re: cri : question : engouement pour les très grandes villes, accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?

*******************************************************************

Je suis très content de voir que les éléments de constats, et de reflexions sur la manière dont la période va se dérouler se confirme.

Pour la fatigue, je ne reviens pas dessus. Cela en deviendrait fatiguant.

Pour la météo, les choses se passent comme indiquées.
cf : "avec des fortes pluies et perturbations en fin juin et début juillet,... et ensuite, en aout, très très très chaud, .........."

et aussi :
"et a part quelques impétueuses variations et pertubations en juillet,.... cela devrait être aussi spectaculaire en fin juillet et août."

On a bien, en ce moment, des forts orages, des trombes d'eaux qui s'abattent,... et de la perturbation.
Cela reste chaud, intense, ... avec de l'intensité aussi dans la dimension "eau", dans la manière dont les pluis arrivent et se déversent.

Pour les évolutions, c'est toujours "à fond !". Avec la question de la sécurisation qui est en suspend.... et préoccupe.
Et, comme indiqué, la question des moyens.
Parmi les exemples typiques, même si pas les plus important : Budget de l'état, les réformes qu'ils faut faire, bla bla bla, les moyens, l'argent, la peur de perte de sécurité (ou de sa place au chaud),... et l'immobilier, ISF, EDF et construction de l'epr anglais, etc...

Pour ce qui concerne la manière caractéristique d'imposer, de s'affirmer puissamment, de pousser fort le bouchon, en imposant,.... idem, c'est bien visible.
Exemple ?... le président de la république et le gouvernement.... pas besoin de faire un dessin.

L'interpellation par le délitement des structures, et par une sorte de vide, dans la direction à prendre, dans les structures, dans les cadres (et cadrages) est bien là aussi.
C'est plus subtile à constater, puisque c'est un vide, une interpellation, ... et un manque.
Peut être, dans l'actualité que vous pouvez constater de manière générale et flagrante pour tous, c'est l'inanité des pouvoirs politiques, des présidents de nations, malgré leurs agitations et affirmations puissantes et volontaires....
C'est aussi cette espèce de vide dans "ce que sera le monde de demain....".
C'est peut être aussi très visible dans les incompétences, les manquements, les incapacités ... que vous pouvez peut être constater autour de vous, dans les entreprises, dans les familles, dans les commerces....
Et puis toujours ces sentiments de mensonges, de tromperies, ces impressions de choses qu'on nous cache, qu'il y a eu tromperie.

Et surtout... surtout,... ce qui me parait le plus important en ce moment, parce que c'est le truc du moment, et que c'est le truc le plus désagréable à gérer,... s'il l'on peut : les remontées de merdes du fond....
J'en ai parlé précisément dans le mails de "à fond !" qui est ci dessous.
et dans le timing, j'avais indiqué que ca se situe autour du 9 juillet.

Il semble bien, d'après ce que j'ai déjà entendu et vu,... qu'il y a des tas de domaines, et de choses, locales ou générales, ... qui vont remonter du fond, et qui vont faire ressortir tout un tas de merdes qui avait été accumulées, ou mises de coté, ou négligées, ou "on regarde ailleurs et on se garde sa place au chaud (près de la merde en fermentation, par exemple....)."

Un point important, que j'ajoute, dans la description de ce qui va se passer : les remontées de choses obscures, du fond, qui seront probablement merdiques, vont aussi mettre en tension la légitimité, la justice, les contrats passés entre des entités, les contrat sociaux, le constrat social global de la société, ... et l'harmonie dans a société. Aussi les unions, les couples, les mariages, parfois.
Cela sera certainement l'occasion de faire du ménage, ... et de refonder, autrement, sur de nouvelles base, avec de nouvelles visions, les cadres, les structures, qui portaient et qui porteront ces contrats sociaux, ces associations, ces unions...

Bref,... c'est remontées de merde du fond, a se confirme,... cela va être délicat à gérer.

j'en reste aux constats, sur ce point.
De toute façon, c'est pas en écrivant des chronique-de-CRI que cela va changer grand chose, ni aider plus les gens, pour passer cette période et vivre au mieux ces situations délicates...

Mais C'est certainement le point le plus important, et le plus intéressant, pour bien comprendre et voir comment les choses s'articulent et se passent, dans cette période exceptionnelle....

Bon we !
A+
Les chronique-de-CRI

///////////////////////////////////////////////
// Fin du CRI - 7 juillet 2017.
///////////////////////////////////////////////


/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/
// CRI - 1er juillet 2017.
/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/-/

Vous êtes fatigué(e)s ? ... c'est normâaaalll....

Hello,

titre complet :
Vous êtes fatigué(e)s ? ... c'est normâaaalll.... // cri : nouvelle société, nouvelles institutions, ... transparence dans les détails et pour les individus, obscurité pour le global // cri : Immobilier, ISF, prix du pétrole.... constat flagrant de la perte de zone de confort, sortie du cadre de sécurisation... cri : besoin de sécurisation, de stabilisation.... et les moyens pour faire les choses.... // cri : à fond, .... évolution, affirmation, déliquescence des structures, flou dans la direction.... tout l'été.... // cri : et voilà,... l'évolution démarre,... à fond...  // cri : petit commentaire....  // cri : pensée du jour 170422 : les gens ont déjà voté.... // cri : pensée du jour 170421 : voter, en 2017, c'est un truc fait à l'ancienne.... // Fwd: cri : engouements,... précipitation, et calme,.... les goûts changent, le monde aussi... // Re: cri : question : engouement pour les très grandes villes, accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?

*******************************************************************

Vous êtes fatigué(e)s ?
je constate que tout le monde est fatigué, crevé, "raz le bol...", "vivement les vacances!"....
c'est que dans cette période de "à fond", forcément, c'est épuisant !.
donc, c'est "normâaalll !".
(et nous voilà rassuré...)

il y a aussi une autre chose, qui se confirme et se précise, à travers cette fatigue, voire cet épuisement, pour certains :
- d'une part, la question des moyens, que j'ai évoqué dans les mails précédents (cf ci dessous),
- et d'autre part cette interpellation par le vide, et le délitement des structures, qui fait qu'on est plus interpellé, sans pouvoir agir pleinement : la reflexion, le questionnement, le doute,... plutôt que l'action la tête dans le guidon.

pour les moyens, j'ai déjà détaillé (dans le mail_de_CRI ci dessous) les aspects de moyens matériels, et d'argent.
il y a aussi la question, dans cette pression phénoménale pour l'évolution, des moyens physiques, de concentration, que l'on peut mettre dans cette période et dans cette évolution.


plus simplement dit : on est crevé de réflechir et d'être vigilant et d'être sans cesse perturbé,... face à, et dans ce, bordel général d'évolution.

d'autre part, cette fatigue, cet épuisement, fait parti du délitement des structures,... et de l'interpellation à changer de direction, à reflechir à ce qu'on veut pour évoluer.
parce que ne pas pouvoir faire les choses (épuisement) oblige à reflechir, et peut être à (justement) prendre une autre direction, dans la manière de faire ou de vouloir ce qu'on veut.
parce que ne pas pouvoir faire les choses, cela oblige à changer, et à se demander comment trouver des moyens de changer les choses (en nous, et autour de nous).

Pour ceux qui veulent positiver : C'est même une bonne chose, qu'on soit fatigué... c'est un bon moyen, pour que le vide, l'interpellation, se fasse, et qu'on reflechisse, ou qu'on prenne conscience des nouvelles directions à prendre, des possibilités d'envisager une évolution, etc...

bon, en gros, en ce moment,... grosse fatigue, épuisement,... on ne s'étonne pas.
cela fait même parti du processus de changement, d'évolution, de délitement des anciennes structures et habitudes,...
alors, on se repose, on fait au mieux pour se ménager,... et on se prépare à l'étape suivante : cela va repartir très fort, bientôt, vers le 20 juillet... probablement avant, mais en tout cas à partir du 20 juillet, c'est sûr.

voilà,... moi aussi, je suis fatigué, alors c'est tout pour cette chronique-de-CRI.
A+
Les chronique-de-CRI

///////////////////////////////////////////////
// Fin du CRI - 1er juillet 2017.
///////////////////////////////////////////////


Sujet : cri : nouvelle société, nouvelles institutions, ... transparence dans les détails et pour les individus, obscurité pour le global
De : adresse_email_de_CRI_10
Date : 24/06/2017 12:17
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

titre complet :
cri : nouvelle société, nouvelles institutions, ... transparence dans les détails et pour les individus, obscurité pour le global // cri : Immobilier, ISF, prix du pétrole.... constat flagrant de la perte de zone de confort, sortie du cadre de sécurisation... cri : besoin de sécurisation, de stabilisation.... et les moyens pour faire les choses.... // cri : à fond, .... évolution, affirmation, déliquescence des structures, flou dans la direction.... tout l'été.... // cri : et voilà,... l'évolution démarre,... à fond...  // cri : petit commentaire....  // cri : pensée du jour 170422 : les gens ont déjà voté.... // cri : pensée du jour 170421 : voter, en 2017, c'est un truc fait à l'ancienne.... // Fwd: cri : engouements,... précipitation, et calme,.... les goûts changent, le monde aussi... // Re: cri : question : engouement pour les très grandes villes, accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?

*******************************************************************

voici quelques éléments et grandes lignes de constats et de réflexions, que je développerai très probablement dans d'autres mails.

ce sont des constats et des réflexions qui concernent la nouvelle société, les nouvelles institutions, et l'organisation du pouvoir.

bon, pour faire un titre accrocheur et qui vous interpelle, tout en me lachant parce que j'en ai marre de rédiger bien et proprement chaque phrase :
"ca va parler des grosses entreprises internationales, des GAFAM, BATX, et autres du genre, ... des nouvelles manières d'avoir et d'exercer le pouvoir,... et oui, si vous voulez savoir, ils vont bien nicker la gueule des gens,.... et si vous voulez savoir comment, c'est en gros écrit dans ce mail de CRI".
voilà, ... fin du "je me lache".

j'ajoute tout de suite : je ne fais que des constats, je ne dis pas que c'est bien ou que c'est mal, je dis "voila ce qu'on peut constater, voila comment cela se passe, sous nos yeux, si on veut regarder ces choses là...".

par ailleurs, je vais décrire les choses en ultra synthétique, pour poser les éléments de base, et je développerai, détaillerai, expliquerai, ensuite, pour ceux que ca interesse de regarder les détails.
et puis, très probablement je développerai dans d'autres mails.... parce que ces sujets, on n'a pas fini de les constater, et de reflechir dessus.

**************************************************************************************************************************************
* Le nouveau moyen de pouvoir : transparent pour le détail et les individus, et obscure pour le global
**************************************************************************************************************************************
Voici, en ultra synthétique, les éléments.

En ce moment, on a des sentiments de tromperies, de choses cachées.
Il y a aussi un délitement dans les structures.
Il y a aussi une interpellation, dans le domaine de la loi, qui est une des structures de la société.
Il y a une tension entre d'un coté, la légitimité dans la société, au sens général, ainsi que dans l'harmonie en société, et de l'autre coté, dans les impulsions individuelle et impulsion d'évolution de la société.
le tout, avec, encore, comme depuis 2007, une transformation de fond des infrastructures, des institutions, et de la société (société locales, sociétés mondiales, ... toutes les sociétés).

bon, très bien... il y a tout cela.

à travers ce mouvement, ces tendances, ont peut voir, et reflechir sur ce qu'on été les axes, les manières d'avoir et d'exercer le pouvoir sur les populations, ... avant la transformation des institutions,.... et après, c'est à dire maintenant, comment les nouvelles manières se mettent en place et se mettent à exercer le pouvoir sur les populations.

on peut voir et reflechir.

et voici quelques éléments, à mon avis, intéressants.

A) il y a des renouvellements de structures depuis 2007, et avec cela, des renouvellement de ce qui donne le pouvoir sur les populations, et des renouvellements de ceux qui ont le pouvoir.

B) déjà indiqué depuis quelques années (2015, notamment) : le pouvoir, maintenant, s'exerce sur les populations, via l'information (le "tuyau d'information" qui a remplacé le tuyau de pompe à essence et le tuyau d'electricité), et via l'utilisation de l'information, comme par exemple la trace-d-l-argent.

il y a un truc qui plane depuis quelques années, une idée pas très claire, qui est là, dans l'esprit des gens, dans leur préoccupation, qui est le problème de l'intimité, de la transparence, du flicage, de la liberté ... en fonction de l'information, au niveau individuel.
Et d'un autre coté, il y a aussi une sorte de menace qui plane aussi, globalement, sans que les gens soit très clair avec cela, ni qu'ils aient l'impression qu'ils peuvent faire quelque chose, qui est le pouvoir grandissant des entreprises et des organisations qui fournissent des services d'informations, sur les populations et sur le monde en général.

C) parmi les structures de la société, il y a la loi, qui est la partie explicite, ouverte, officielle, dans la lumière, de ce que la société établi comme droits, et limites, dans les domaines qu'elle reconnaît.
La loi ne concerne que ce qui est légale, et ce qui est reconnut par la société.
le reste, qui reste dans l'obscurité, n'est pas reconnut dans la société, et n'est pas pris en charge par la loi.

D) dans la nouvelle société, où l'on parle beaucoup de transparence, la transparence s'applique aux individus, aux personnes, et dans les détails, et l'obscurité est de mise dans les mécanismes globaux et collectifs de l'information.
le pouvoir sur les populations, par les organisations qui fournissent des services d'information, est dans l'obscurité : leur mécanisme, ce qui est fait de l'information, est caché.
la transparence, elle, s'applique aux individus,... et à quelques petits truc que la loi a décidé de mettre dans la lumière, comme la traçabilité de l'origine des aliments (et pas tous, surtout la viande, les céréales, etc...).

c'est important de voir que la transparence est un fait qui concerne les individus, et quelques traçabilités... et que les grandes organisations et les manières collectives de traiter l'information et de l'utiliser, est dans l'obscurité.
c'est d'autant plus important de voir ce qui est dans la transparence, le "montré", et ce qui est dans l'obscurité, le "caché", que les nouvelles structures (et loi) de la société, sont en train de germer et se batir, ... avec ces fondements, en terme de transparence, et d'obscurité.

E) et oui, à travers ces nouvelles structures, ils vont nicker la gueule aux populations....
c'est qui ils ?.... ceux qui auront le pouvoir, ceux qui auront ces nouvelles manières d'avoir et d'exercer le pouvoir sur les populations.

F) c'était déjà comme cela, avant, et depuis des siècles,... avec d'autres manières d'avoir et d'exercer le pouvoir sur les populations.
ca convenait aux populations, avant.
et visiblement, quand on voit comment les populations sont très contentes d'avoir ces nouvelles structures, infrastructures, de services d'informations,.... et bien elles sont très contentes que ces pouvoirs s'exercent sur elles....
et on peut donc constater que, visiblement, tout est bien comme cela.

ce qui est intéressant, c'est de voir que c'est comme cela, avec la partie dans la lumière, et la partie obscure.


**************************************************************************************************************************************
* Le nouveau moyen de pouvoir : transparent pour le détail et les individus, et obscure pour le global
**************************************************************************************************************************************
cette vidéo, et ce qu'expose ce monsieur, est très intéressant.

[Vidéo] François Xavier Verschave Françafrique : l’envers de la dette
http://www.les-crises.fr/video-francois-xavier-verschave-francafrique-lenvers-de-la-dette/

l'exposé est remarquable de clarté, de pertinence, de démonstration des situations et des mécanismes.

Il est en plus, je trouve, pile poil dans les tendances d'en ce moment, dont, notamment, entre autres, les questions de légitimités, de loi, de ce qui est montré, et ce qui est caché, de la tromperie, etc...

l'avantage qu'il a, c'est qu'il parle de quelque chose qui est ancien, moins présent, et donc plus facile à regarder, décortiquer, et justement faire la lumière sur ce qui était maintenu, volontairement, dans l'obscurité.

pour le sujet qui nous occupe, dans ce mail, à savoir les aspects de ce qui est montré, et ce qui est caché, dans les nouvelles structures de la nouvelle société, et dans les manières d'avoir et d'exercer le pouvoir sur les société, il permet de montrer que de tout temps, les entités qui ont le pouvoir, l'ont en général pour des raisons et moyens montrées, ... et pour des raisons et moyens cachés.

il y a un point que j'ajouterai, dans le début de l'exposé : la société en forme d'oeuf, et celle en forme de sablier est super intéressante. Je propose d'aussi lui ajouter une dynamique de la mise en place et de l'évolution des structures.
celle en oeuf correspond à la mise en place de nouvelles structures et la période de vitesse de croisiere des structures en place.
celle en sablier correspond à la période quand les structures sont devenues obsolètes, et en déclin, puis fin de règne.

cette dynamique des évolutions de structures permettent d'ajouter une touche à ce modèle, déjà très pertinent et intéressant.
cette dynamique des évolutions de structures permet de ne pas qualifier un des modèle de "bien", et l'autre de "mal". Elle permet, plutôt, de mettre ces deux modèles dans un cycle qui permet l'émergence de nouvelles structures, et donc le remplacement de l'ancienne par la nouvelle, etc.... avec à chaque fois une complexification et une évolution de la société....
il faut que la structure en place passe par des abus, et dérives, et devienne obsolète, ... pour qu'elle puisse être remplacée par la nouvelle structure,... et qu'il y ait renouvellement.
sinon, s'il n'y a pas cette dynamique des évolutions de structures, on serait dans un monde figé, dans lequel tout est comme il est structurellement, ... et ce monsieur n'aurait pas besoin de faire ce qu'il a fait,...puisque rien ne pourrait bouger et qu'il n'y aurait donc pas d'espoir que cela évolue.

en tout cas, en ce moment, à l'été 2 017, ca évolue, et ca change de structure.....
et l'ancienne société est en forme de sablier,
et la nouvelle, celle de l'information, et des grandes organisations de service d'information (GAFAM, BATX, et autres commerce sur internet, taxis et chambres d'hotes, etc...) sont en forme d'oeuf.


**************************************************************************************************************************************
* et si j'expliquai pas ?
**************************************************************************************************************************************
je suis fatigué, ce matin, et j'ai encore beaucoup à faire.

je n'ai pas envie d'expliquer tous les points de la présentation synthétique.

en me posant la question : "et si j'expliquai pas ?", je m'aperçois que cela serait une manière de laisser dans l'obscurité une partie de ces éléments..... au lieu de les éclairer par des explications et des détails.

mais comme vous avez les éléments synthétiques, et que globalement, ce sont des éléments qui ont déjà été développés dans les mails de CRI, et au moins évoqué,... vous pouvez faire vous même les développements.

en gros, c'est comme les laisser dans une petite lumière, légère, .... entre pénombre et clarté.
mais on y voit quand même,....

et puis, comme cela, on va pouvoir faire : "la force est avec toi !"
pour vos recherches d'explications et de détails sur ces points (si besoin.... peut etre vous avez pas besoin de chercher et avez déjà tout vu....).
avec comme arme, une épée de lumière, et comme méchant, mais qui fait parti de la saga, le gars obscur et sombre, ... c'est une thématique qui vous dit quelque chose (j'ai jamais vu aucun de ces films,.... mais il parait qu'ils sont très regardés,...)

donc j'explique pas... pas aujourd'hui.

très probablement plus tard...

c'est déjà bien d'avoir indiqué le constat : on parle de transparence à tout bout de champ, ... et dans les fait, s'il n'y a pas de transparence, c'est bien dans les mécanismes des services collectifs d'information.
on parle de société de transparence,... avec des mécanismes de services collectifs d'informations ????

c'était pareil avec le pétrole : société du développement et de la consommation,... avec le développement d'empires à travers les compagnies pétrolières et les territoires de sources du pétrole,.... qui étaient bien l'inverse du développement de ces territoires, ... bien l'inverse de la consommation pour ces populations,.... et bien cachés de ceux qui consommaient.
et des populations consommatrices qui détournaient le regard, et ne voulaient savoir ce qu'il se passait, et comment cela se passait, pour sécuriser leur approvisionnement en pétrole.

A+
Les_emails_de_CRI_10




-------- Message transféré --------
Sujet : cri : Immobilier, ISF, prix du pétrole.... constat flagrant de la perte de zone de confort, sortie du cadre de sécurisation
Date : Fri, 23 Jun 2017 22:39:37 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

titre complet :
cri : cri : Immobilier, ISF, prix du pétrole.... constat flagrant de la perte de zone de confort, sortie du cadre de sécurisation... cri : besoin de sécurisation, de stabilisation.... et les moyens pour faire les choses.... // cri : à fond, .... évolution, affirmation, déliquescence des structures, flou dans la direction.... tout l'été.... // cri : et voilà,... l'évolution démarre,... à fond...  // cri : petit commentaire....  // cri : pensée du jour 170422 : les gens ont déjà voté.... // cri : pensée du jour 170421 : voter, en 2017, c'est un truc fait à l'ancienne.... // Fwd: cri : engouements,... précipitation, et calme,.... les goûts changent, le monde aussi... // Re: cri : question : engouement pour les très grandes villes, accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?

*******************************************************************

voici deux constats flagrant de la tendance du moment.

ce matin, quand j'ai écrit le mail, je savais qu'il y avait des trucs à dire en plus, que j'avais senti ces derniers temps, dans l'actualité, mais au moment d'écrire le mail, j'ai indiqué quelques constats, mais ca me laissait sur un goût de "il manque quelque chose".
j'ai trouvé en partant au Kravail, ... trop tard pour le mail, il était déjà parti (lui).

les voici.
j'écris un mail, pour décrire cela, parce que je trouve que ces éléments sont très significatifs,... et aussi très important : l'évolution qui se pointe, à travers ces choses là, va en laisser plus d'un pantois, voir à poil.... enfin, façon de parler, parce que cela ne va les laisser qu'avec moins d'argent que beaucoup d'argent qu'ils avaient (ou croyait avoir) avant.

les deux constats sont dans la même tendance : celle décrite dans le mail ci dessous :
"* Une grande ligne de l'évolution en été 2017 : perte de zone de confort, déstabilisation, sorti du cadre confortable.... et maturité..."

si vous voulez zapper les deux chapitres suivants, vous pouvez... et directement aller à la conclusion (dernier chapitre) du mail.

*******************************************************************
* Immobilier et ISF : ca va bousculer en terme de valeur refuge, confort, sécurité....
*******************************************************************
Vous avez peut etre entendu, lu, vu, dans l'actualité, que le gouvernement envisage (très sérieusement) de maintenir l'ISF, mais que sur l'immobilier (je vous le fais en court, et à la va vite, ... mais l'idée est là...).

en gros :
 - l'argent circule,... ou sinon, ... couic, on coupe tout ce qui dépasse....
 - l'immobilier n'est plus un moyen de mettre confortablement son argent à l'abri

cette chose (horrible, diront certains,... qui ont déjà commencé à exprimer que vous comprenez, cela sera très embettant pour l'immobilier de luxe, donc l'emploi, vous comprenez, ca serait mieux que le gouvernement reflechisse bien à ce qu'il fait, etc.... ), ... cette chose, donc, est typique de la perte de zone de confort, dont j'ai indiqué la tendance pour à partir du 23 juin.

on verra si je timing détaillé, du 3 juillet, 9 juillet, etc... se constate aussi.

si c'est le cas, ... alors, ce domaine verra une évolution étonnante : qui eut cru qu'on oserait toucher à ce domaine, il y a encore quelques années !
l'immobilier et l'ISF....  ??!!!! ben voyons !!!
et pourquoi pas toucher à l'assurance vie, le placement préféré des français, pendant que vous y êtes ???!!!

à mon avis, qui n'est que la suite logique des tendances : cela va se faire, plus vite que certains ne l'imaginent,... et cela va bousculer les notions de valeur refuge, confort, sécurité, concernant l'argent, les rentes, et le pouvoir en france.

et si une rente n'est plus sécurisée,... est ce que c'est encore une rente ?


*******************************************************************
* le pétrole : baisse du prix,... normale, puisque ca va bousculer en terme de valeur refuge, confort, sécurité....
*******************************************************************
Ca y est, on nous rebassine, à la radio, et dans l'actualité, avec la baisse du prix du pétrole.
Et en plus, on nous rebassine encore avec ces foutaises sur des explications foireuses, qui n'ont aucun sens actuellement, et qui sont incohérentes avec ce qu'il se passe sous nos yeux.
merci les médias... ils sont has been, mais n'ont peur de rien, donc tout va bien.

Dans les mails de 2015 et 2016, sur le pétrole, j'indiquai cette chose dont personne ne parle :

"La baisse du prix du pétrole est un indicateur du fait que le petrole "vaut moins qu'avant", parce que le "système pétrole" a perdu sa suprématie.
La perte de sécurité dans la fourniture et l'utilisation du pétrole est un facteur clé dans cette perte de suprématie.
On a changé de monde.
Cette phrase, cela a été mon impression, immédiate, un matin de décembre 2014, quand j'ai entendu parler, dans les médias, de la baisse du pétrole, et les foutaises qui se disaient à ce propos,... les foutaises m'indiquant que les gens habituellements avertis ne comprenaient pas ce qu'il se passait,... donc c'est qu'on avait changé de repères,... ce qui m'a mis sur la piste d'un "changement de monde"."

cf le mail du 15 janvier 2015, dont le titre est : "Cri : exemple sur les tendances : baisse du prix du pétrole,.... perte de la suprématie du "système pétrole", ... on a changé de monde,.... Fwd: cri : forme-d-anarchies-et-patchwork : tableau général et exemple pour l'argent / Re: cri : une forme d'anarchie, du patchwork, ... Fwd: cri : commentaires 1 / Re: cri : C'est pas que c'est compliqué,... c'est qu'il n'y a plus de mode d'emploi, ni de repère, ni de cadre .... (1/4)  Fwd: Re: cri : un expérience de la foi ..."

bon, et bien là, ca continue.

comme ca va bousculer sur les notions de sécurité, de zone de confort, ... et bien cela va bousculer sur la sécurisation des approvisionnements en pétrole.

mais pas dans le sens : "hou là là,... on va plus en avoir...."

cela va bousculer, comme indiqué dans la tendance, dans le sens :
"il y aura une impression d'être bousculé, et d'avoir à faire des choix, par rapport à des institutions qui bougent, des infrastructures qui se transforment.... et on aura probablement l'impression de perdre en sécurité."
"le choix, ou les tensions, seront entre deux pôles : l'action, voire l'impétuosité, ou le besoin d'agir (énervement) pour assurer, ou batir les cadres de confort, les cocons, les oeufs ou les matrices protectrices... et d'autre part les institutions et les infrastructures qui se transforment, elles aussi, et bousculeront elles aussi les cadres de confort acquis."
(cf le mail ci dessous.... ce ne sont que des redites).

donc, comme déjà en 2015, le prix du pétrole va baisser.
comme déjà indiqué, le prix du pétrole devient le prix des coût de production, plus un petit bonus parce que c'est vraiment chouette le pétrole, ... et c'est tout.
ce qui faisait avant (avant 2013) le prix, c'était le gros bonus accordé au prix du pétrole, pour la partie de sécurisation des approvisionnements.
on payait une parti pour avoir la sécurité de l'approvisionnement.

le fait que ca va bousculer, sur les choix, les infrastructures, les institutions,... et les besoins de sécurisation, de confort,... ca va bousculer sur le prix du pétrole.
et à la baisse.


*******************************************************************
* Immobilier, ISF, pétrole,.... l'ancien monde se délite...
*******************************************************************
Immobilier, ISF, pétrole,.... ce sont des piliers de l'ancien monde.
ce sont des piliers du conservatisme, de la stabilité, du besoin de sécurité, ... (du paternalisme, des abus de consommation matérielles pour se sécuriser, etc....).

et on peut constater qu'ils sont en train de monter dans l'actualité, ... dans le sens de la tendance : choix entre besoin de sécurité, et évolution des institutions....

ce sont des piliers qui sont en train de se déliter, ... et les dogmes, les croyances, baties dessus, vont, de fait, s'écrouler.

qui l'eut cru, ... que ces domaines serait remis en questions, qu'ils évoluerait (dans ce sens là), ... qu'ils seraient bousculés.
qui l'eut cru, ...il y a quelques années, ou même quelques mois.

et cela se passe là, sous nos yeux, en 2017.

il va y avoir de la casse.
dans l'immobilier, je vous laisse imaginer : chute des prix, dévalorisation de ce qui était la valeur refuge et la poule aux oeufs d'or (avec l'assurance vie), pour les Français.

cela va être très surprenant.... et très puissant, pour les conséquences.

et le plus important :
 - ce n'est pas seulement ces évolutions, il y en aura bien d'autres, et des plus puissantes encore.
 - il y a aussi le nouveau monde, qui se développe, certes avec du flou dans la (les) direction(s) à prendre, mais qui se développe intensément cet été 2017.

alors, visiblement, ... la perte de zone de confort, dans les domaines de l'immobilier, de l'ISF, du pétrole,.... ce n'est pas le plus important.
c'est fascinant, de voir la société qui évolue si intensément mais ce n'est pas ce qu'il y a de plus important, dans cette période.

A+
Les_emails_de_CRI_10



-------- Message transféré --------
Sujet : cri : besoin de sécurisation, de stabilisation.... et les moyens pour faire les choses....
Date : Fri, 23 Jun 2017 07:47:31 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,


titre complet :
cri : besoin de sécurisation, de stabilisation.... et les moyens pour faire les choses.... // cri : à fond, .... évolution, affirmation, déliquescence des structures, flou dans la direction.... tout l'été.... // cri : et voilà,... l'évolution démarre,... à fond...  // cri : petit commentaire....  // cri : pensée du jour 170422 : les gens ont déjà voté.... // cri : pensée du jour 170421 : voter, en 2017, c'est un truc fait à l'ancienne.... // Fwd: cri : engouements,... précipitation, et calme,.... les goûts changent, le monde aussi... // Re: cri : question : engouement pour les très grandes villes, accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?

*******************************************************************

un petit mail rapide, pour indiquer quelques constats significatifs et intéressants, dans ce qu'il se passe en ce moment.

cf le mail ci dessous.

on est le 23 juin, et on entre dans la période que j'ai indiqué :
"23 juin 2017 : début des choix entre d'une part des structures qui évoluent, et d'autre part, le besoin d'agir, de bouger, pour batir le confort, donc de sortir de ses zones de confort établies,... et de fait une maturité se développera.
c'est le début d'une sortie des anciens moules.... et d'une maturité qui s'installe (ou se met en place par la perte de confort et de sentiment de sécurité)."

pour la météo, comme je l'avais indiqué, on va avoir plus de perturbations, plus de pluie, d'eau,... et plus de fraicheur.
cela semble se faire comme indiqué,... c'est très rigolo.

il m'est apparu, depuis quelques jours, une caractéristique importante de cette tendance du moment et de cette petite période : les moyens qu'on a, qu'on se donne, ... et parmi les moyens, l'argent.

*******************************************************************
voici quelques éléments dans l'actualité :

Les-crises.fr
23,Juin,2017,[Évolution du blog] Quel modèle économique préférez-vous ?
http://www.les-crises.fr/evolution-du-blog-quel-modele-economique-preferez-vous/
si vous lisez le texte, ... la reflexion est bien dans cette question entre structure, évolution, cadre de sécurisation et de stabilisation, etc...

idem, meme topo pour l'IPSN, avec ses deux lettres :
"Et si cette lettre s'arrêtait ?"
"Laisserez-vous disparaître la voix de l’IPSN ?"

idem dans ce que je vois, ou j'entends dans les entreprises : besoin de revoir certaines organisations, besoin d'aller (enfin) de l'avant.... mais avec quels moyens, quel argent ?

pour les startup, il est souvent dit, ces derniers temps, qu'on est passé à une nouvelle ère : il n'est plus étonnant qu'une startup lève 50 millions d'euro, dès les premiers tours de tables.
il est devenu habituel de lever des très grosses somme d'argent,... et zou ! on fonce et on utilise ces moyens pour développer... "à fond !".

bon, pour le gouvernement, les régimes de retraites, etc.... évidement, c'est une histoire de moyens et de gros sous,... mais dans ce domaine là, c'est pas nouveaux.
c'est seulement exacerbé en ce moment, parce que cette fois ci, les structures et les institutions sont en train de s'effondrer, ou plus précisement s'estomper complètement, ... donc ca ne rigole plus sur les moyens qu'il faudrait, qu'il faudra,... et qu'il faut, dès maintenant.

*******************************************************************
dans de nombreux cas, il y a un sentiment d'urgence.
il est compréhensible, devant l'ampleur de ce qui se dessine, et devant l'impression qu'il faut faire cela très rapidement (voire tout de suite).
mais en fait, c'est surtout une question de moyen : moyens pour faire les choses, c'est à dire en gros des ressources, de l'argent, et moyens en terme de comment on s'organise, comment on va mettre en oeuvre l'évolution.

on retrouvera probablement, dans les situation, la thématique de la fable de la cigale et la fourmis.

à part que avant, c'etait pas l'été ("la cigale ayant chanté tout l'été..."), c'était la crise ! depuis 2007, c'est la crise.
... et là, là,.... c'est pas "la bise qui fut venue", c'est l'été super chaud et le cagnard qui va taper.... avec une urgence à évoluer vite et fort.

bon, en tout cas, ce n'est pas uniquement une question de temps, c'est aussi une question de moyen, et d'argent.
et derrière cela, une question de sécurisation, de stabilisation.... tout en ayant les infrastructures et les institutions qui évoluent et s'effondrent pour certaines.

pour le temps, vous pouvez relire les indications de timing ci dessous : le 3, le 9, et le 20 juillet.... et vous aurez une idée de comment cela va se passer.
avec notamment le fait que vers le 3 on va être poussé à agir,... etc...
cela pourra peut etre vous apporter une petite sécurisation, pour le pilotage dans cette période mouvementée, voire chahutée.

A+
Les_emails_de_CRI_10


-------- Message transféré --------
Sujet : cri : à fond, .... évolution, affirmation, déliquescence des structures, flou dans la direction.... tout l'été....
Date : Sun, 11 Jun 2017 21:41:53 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,


titre complet :
cri : à fond, .... évolution, affirmation, déliquescence des structures, flou dans la direction.... tout l'été.... // cri : et voilà,... l'évolution démarre,... à fond...  // cri : petit commentaire....  // cri : pensée du jour 170422 : les gens ont déjà voté.... // cri : pensée du jour 170421 : voter, en 2017, c'est un truc fait à l'ancienne.... // Fwd: cri : engouements,... précipitation, et calme,.... les goûts changent, le monde aussi... // Re: cri : question : engouement pour les très grandes villes, accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?

*******************************************************************

dans le mail du 12 mai, ci dessous, je faisais un petit récapitulatif.

les quelques dernières phrases était, peut etre, les plus importantes :
" ces évolutions se sont mises en route, ce mercredi.... et on n'a pas fini d'en voir les surprises et les conséquences...
....
avec ces quelques grandes lignes de récapitulatifs, ... et le constat, après coup, de ce qui s'est enclenché ce mercredi,.... ils sont encore plus croustillants..."

le démarrage s'est produit le mercredi 10 mai.

Que cela soit à cette date ou une autre..... en tout cas, "ça" a démarré..... : l'évolution à fond.

en ce moment, l'intensité des évolutions est phénoménale.
et ca va continuer, s'intensifier, s'accentuer.

c'est d'ailleurs pour cela que j'ai indiqué le démarrage, deux jours après le 10 mai.
ce n'est pas une petit démarrage de rien du tout, et ca retombe.

c'est un gros démarrage.

c'est aussi pour cela que là, je viens de relire et arranger les phrases, parce que c'était écrit de manière abrupt, bousculé,...
cela ne rend pas les choses facile à lire, pour vous, et cela dénote aussi, d'autre part, cette difficulté que j'ai, que je vois bien, d'exprimer l'intensité et la puissance des évolutions qui se dessinent en ce moment, et s'accentueront encore plus en juillet et aout 2017.

je vais néanmoins, malgré cette difficulté, décrire ci après les grandes lignes de comment tout cela va s'articuler, en terme de mécanisme, et se dérouler, en terme de timing.

A noter : cela fait aussi une semaine que j'avais préparé ce mail, et que je trouve pas quelques dizaines de minutes pour le terminer et l'envoyer.
Une semaine !...
et j'ai aussi deux autres mails déjà rédigés au trois quart, ... qui attendent un moment pour les terminer et envoyer.
ca va trop vite en ce moment... trop d'intensité, trop de choses sur le feu.


*******************************************************************
* Quelques grandes lignes de l'évolution en été 2017 ... et la météo, et le timing
*******************************************************************
Dans les chapitres qui suivent, je vais décrire comment les choses vont s'articuler, dans cette période de grande intensité.

Cela indiquera les grandes lignes de l'évolution.

Je donnerai ainsi, pas seulement le fait de dire : "ho là là !, ca va être intense, ca va être chaud !", mais aussi de vous fournir le mécanisme général de comment cela va se passer.
J'indique ainsi les leviers sur lesquels la pression va se faire, et les mécanismes généraux qui bousculeront les structures en place et appelleront (ou stimuleront) l'évolution.

vu que ca fait un moment que j'ai la conviction que ca va être à fond, et que l'été sera à haute énergie, ... je ferai un petit chapitre sur la météo.
il fait chaud, ces semaines ci.
et cela va continuer... surtout en fin juillet et aout.

enfin, pour que tout cela soit encore plus intéressant, j'indiquerai les éléments de timing, ... pour voir à quel moment les grandes lignes d'évolutions, décritent juste avant, s'enclencheront, se passeront le relais, ... et comment tout cela sera mis en musique.
attention, question musique, ca sera plutôt la grosse fanfare, que la gentille berceuse au piano.

voici les chapitres de ce mail :
* Une grande ligne de l'évolution en été 2017 : perte de zone de confort, déstabilisation, sorti du cadre confortable.... et maturité...
* Une grande ligne de l'évolution en été 2017 : vide et délitement des structures et des directions
* Une grande ligne de l'évolution en été 2017 : sentiment de mensonge, de choses cachées, de tromperies,... avec le vide et le délitement
* Quelques grandes lignes de l'évolution en été 2017 : intensité, et évolution, puissante... et en douceur
* Et la météo ? à l'été 2017 ?
* timing et déroulement, pour l'été 2017
* Conclusions


*******************************************************************
* Une grande ligne de l'évolution en été 2017 : perte de zone de confort, déstabilisation, sorti du cadre confortable.... et maturité...
*******************************************************************
en été 2017, surtout en juillet (voir le timing ci après), l'évolution va se faire d'abord par une perte des "zones de confort", comme dirait E.

il y aura des choix important, à faire ou qui s'imposeront, par rapport :
 - d'une part aux effondrements et refonte des infrastructures et des institutions,
 - et d'autre part, aux habitudes, et au confort que l'on avait.,... et aux sentiments de sécurité

autrement dit : il y aura une impression d'être bousculé, et d'avoir à faire des choix, par rapport à des institutions qui bougent, des infrastructures qui se transforment.... et on aura probablement l'impression de perdre en sécurité.

le choix, ou les tensions, seront entre deux pôles : l'action, voire l'impétuosité, ou le besoin d'agir (énervement) pour assurer, ou batir les cadres de confort, les cocons, les oeufs ou les matrices protectrices... et d'autre part les institutions et les infrastructures qui se transforment, elles aussi, et bousculeront elles aussi les cadres de confort acquis.

il y aura ces tensions et ces choix qui se décident ou s'imposent d'eux même... et qui globalement bousculeront les zones de confort.
il y aura des tensions aussi, déjà souvent évoquées, entre les nouveaux goût, les émancipations, et les communications, les relations, le besoin d'harmonie et la mise en place de nouveaux fondement de la société (en terme de relation, cohésion, harmonie,...).

à travers ces tensions et choix, d'une part, on sortira de zones de confort et d'habitudes, et d'autre part, corrélativement, un processus de maturité se réalisera.
une maturité se développera, à travers ces tensions.

les tensions seront peut être pénibles, mais elles stimuleront la maturité.

cette chose là, on  n'est pas encore dedans.... et on ne voit pas encore de choses, qui participe de cette grande ligne d'évolution.
donc je ne peux indiquer de constat.
mais il y en aura sûrement, et cela sera intéressant de constater, alors, cette évolution en cours.


*******************************************************************
* Une grande ligne de l'évolution en été 2017 : intensité, affirmation
*******************************************************************
Ensuite, plutot en fin juillet et début aout, il y aura de l'action intense, des éclats, dans le sens éclatements ou bien, aussi, dans le sens emerveillement lumineux,....
il y aura aussi des affirmations qui, c'est le moins qu'on puisse dire, s'imposeront massivement.

en gros, en août, après les pertes de confort et de sécurité, les mouvances et bousculades, tant dans les infrastructures que dans les institutions,.... c'est le feux d'artifice !
olé !

pas grand chose à dire de plus....

mais... peut être que je devrais insister "un peu" là dessus ?
ou bien,.... je ne le fais pas, et on attend que l'actualité, par exemple avec Trump, ou avec Macron (et les ordonnances ?) nous permettent de constater ces "affirmations et intensité" dans les démonstrations d'exhubérance, d'imposition des choses etc... ?

bon : Ensuite, plutot en fin juillet et début aout, il y aura de l'action intense, des éclats, dans le sens éclatements ou bien, aussi, dans le sens emerveillement lumineux,....
il y aura aussi des affirmations qui, c'est le moins qu'on puisse dire, s'imposeront massivement.


*******************************************************************
* Une grande ligne de l'évolution en été 2017 : vide et délitement des structures et des directions
*******************************************************************
l'évolution va se produire, poussée par une grande intensité d'action et d'affirmation.
soit.

elle va aussi se faire par un délitement des structures et le délitement dans les directions à prendre.
en gros, les structures s'effacent, ... on se retrouve les pieds dans le vide.
et en plus, on ne sait pas par où il faut aller, ce qu'on veut faire, qu'elle direction prendre.

un grand vide dans les structures et les directions, cela va interpeller, cela va obliger à se poser des questions,... et va stimuler l'évolution.

l'évolution va donc se faire avec de l'action, mais aussi un délitement de ce qui retenait les choses en place,... et un appel, une interpellation à se demander ce qu'on veut, vers où on va et vers où on veut aller.

--------------------------------------------

anecdote, pour exprimer, et illustrer cette chose assez spéciale, qui va se passer.
en 2010, les personnes, dites "averties", disaient : "ca va péter". notamment en juin et juillet 2010.
certes, en juin 2010, il y avait eu une accélération phénoménale.
cependant (et pas comme cette fois ci), cette accélération était un feu de paille (et pas que que des feux de pailles, tels que les incendies mémorables à moscou, .... ).
et, dès la mi juillet et courant aout... tout est retombé (dans l'eau, pschitttt.... le feu a pas fais long feu....).
on avait alors démarré une période de macération pendant l'automne.
j'avais pointé cela : pas de quoi s'alarmer.... ca va retomber,... et après la macération, alors là, oui, au printemps 2011, ca va éclater.
j'avais écrit : en avril 2011, il n'y a plus rien pour retenir.... alors là, oui, ca sortira... mais pas avant.

bon, entre fukushima, les révolutions de printemps, les bonds technologiques (tablettes, cloud, gnome 3, etc....), on a vu, ... l'éclatement.

cette fois ci, en 2017, ca ressemble à cette manière dont les choses vont sortir.

en juillet et en aout, l'action sera intense, ... et ne va pas décliner rapidement.
mais en plus, on a ce délitement des structures, des limites, des canalisations, ... et ce vide dans les directions à prendre.

on retrouvera ce "il n'y a plus rien pour retenir" (comme celui du printemps 2011), ...

pour le dire sans embages : plus rien pour retenir, ... et avec la poussée puissante par ailleurs, ... ca va défoncer les structures....

une autre manière de le dire : on ne pourra pas retenir les gens,.... et ca va partir dans tous les sens....  à fond !

ce qui va être plus perturbant qu'en 2011, c'est que en plus, il y aura ce vide, cette interpellation, en terme d'infrastructure, d'institution, ... et de direction à prendre.
donc des doutes, des questionnements.... et des choix à faire.

le tout se passera aussi de manière très douce.
et oui !
cela peut paraitre surprenant, ... mais le délitement des infrastructures, de ce qui canalise les populations, la société,.... va seulement défaire les cadres, les freins, .... et ouvrir les portes simplement.
ce n'est pas une évolution par un coup de force.
certes, quelques affirmations bien placée et intense se remarqueront, ça et là.
et elles animeront le mouvement et l'évolution.
mais globalement, c'est un délitement des murs, des blocages, des structures,.... donc une évolution par assouplissement et ouverture.

il y aura plus d'ouverture que de chocs.....

et donc, au passage : pas de panique, pas d'énervement.... seulement des mouvements, et des évolutions....
Un grand vide dans les structures, un délitement de certaines anciennes institutions et/ou infrastructures... seront un élément majeur, par un grand appel d'air, de ce qui enclenchera et stimulera les évolutions.

de plus, dans la manière de passer vers ses évolutions, si vous mettez d'une part une poussée puissante, et de l'autre, un vide, dans la direction à prendre, ou dans la structure sur laquelle s'appuyer pour mener le projet.... vous avez les ingrédients de ce qu'est l'audace !!!
de l'audace !!! .... faire, foncer, ... même si on ne sais pas très bien où l'on va, ni comment on y va....


*******************************************************************
* Une grande ligne de l'évolution en été 2017 : sentiment de mensonge, de choses cachées, de tromperies,... avec le vide et le délitement
*******************************************************************

il y a aussi une facette corrélatives à ce vide, et à ce délitement, des structures, des directions (à prendre, ou des directions qui dirigent,...) : le sentiment de mensonge, de communication fallacieuse, de "pirates" qui perturbent les infrastructures ou institutions d'information et de communication.
surtout un sentiment de mensonge : un grand vide dans les certitudes,... et c'est l'accusation de menteur qui fuse !
Un grand délitement dans les directions (à prendres, ou celles qui dirigent les groupes, les pays,...), et c'est l'accusation de ne pas tenir les promesses, de ne pas faire ce qui était convenu (ou établis), qui s'élèvent et cri au scandale de la tromperie (de ceux qui dirigent....).

il y aura des sentiments de tromperies.

des sentiments de choses cachées, qu'on ne nous dit pas, qui sont dissimulées... et dont on sent que ca pose des problèmes, par rapport aux structures, aux attentes, aux choses établies.4

il y aura aussi des impressions de tromperies, dans la manière de gouverner, de prendre des décisions, de vouloir stabiliser les situations,...

Les sentiments de mensonges, de tromperies, de choses cachées, ... sont une des facettes du délitement des structures, et de l'appel à l'évolution des institutions et des structures.
Autrement dit : comme on ne peut plus compter, ou s'appuyer sur les structures, les institutions,... on a l'impression qu'il y a mensonge, ou tromperie.

Ceci n'est qu'une facette de la grande ligne indiquée précédemment, ... cependant, elle est particulièrement forte, parce qu'elle est aussi stimulée par la tendance de fond, toujours d'actualité, et jusqu'en fin septembre : "nouveaux engouement, besoin d'émancipation, mise en place de nouvelles légitimités, ... et grande tension de communication, du fait des frictions entre les personnes, les groupes de personnes, dans leur adaptations aux nouveaux engouement, et besoins émancipations".

Les tensions en communications, entre les impulsions émancipatrices, et l'établissement de légitimité,... attisent les sentiments de mensonges, de tromperies, ... et de choses cachés.

Il y a quelque chose de délicat, dans tout cela :
 - d'une part, ce ne sont que des sentiments, des impressions (de mensonges, tromperie, etc...).
 - il n'est pas dit qu'il y a une réalité de ces mensonges, tromperies,....
 - et d'autre part, ces sentiments, et ces perturbations, dans les relations, la confiance entre les personnes et les groupes,... sont justement très bousculées, du fait de la tension entre impulsivité d'émancipation, et besoin d'établir une légitimité.
 - donc,.... en gros, ca bouscule, ca s'émancipe, les anciennes structures se délitent... et dans tout ce bazar, on a l'impression de mensonge, de tromperie, etc....
 - et tout cela n'est peut etre qu'un sentiment,... parce qu'il y a un vide dans les directions à prendre, ou les directions qui dirigent (les groupes, les pays,...).

Bon, c'est délicat, parce que cela attise des sentiments de tromperie,... alors que c'est seulement le monde qui a décide d'évoluer, et qui n'est plus au rendez vous de ce qui était attendu, ou "normal comme avant".

re-Bon : des exemples ?
cela sera peut etre plus simple, pour constater cette grande ligne d'évolution.

Trump !
avec l'histoire du directeur du FBI qui dit gna gna gna...
et Trump qui avait dit gna gna gna....
et il a menti, ... mais non, c'est toi le menteur,.... et gna gna gna....
bon, là, c'est flagrant.

le Quatar, et la visible tromperie sur le site de télé, et les faux tweet, et les démentis, mais en fait non, on fait comme si c'était vrai, etc.... et c'est le gros bazar aussi, et assez grave... sur simplement des allégations de un tel qui à dit cela, mais non en fait c'est pas vrai, etc....

dans les deux cas, il y a un problème de légitimité, d'impulsion d'émancipation (surtout Trump, mais aussi les jeunes dirigeants du Quatar et des émirats etc...).
il y a un problème de direction ferme, prise, avec détermination,... et finalement, comme on peut le constater, du flotement (vide) dans ces nouvelles directions qui s'affirment.

Bon, si vous jettez un oeil dans les aspects politiques en france, avec les legislatives,... c'est aussi cela.
on pourra dire que ces tractations sont habituelles, et que les tromperies sont le lot commun,... sauf que cette fois ci, avec l'écroulement des partis politiques, ... il y a un vide dans les structures qui accentue les sentiments de mensonges, tromperies, ...... et rend tout l'évolution générale de la politique en France encore plus intense et puissante.

Reste à voir aussi que les attaques de hacker, les malversations informatiques, les grosses inquiétudes (sentiment de tromperie) sur la sécurité informatique,... font aussi parti, dans l'actualité, de cette tendance très active en ce moment.


*******************************************************************
* Quelques grandes lignes de l'évolution en été 2017 : intensité, et évolution, puissante... et en douceur
*******************************************************************
ce n'est pas simple d'expliquer comment l'évolution est animée et se déroulera.

c'est une association :
 - d'une part de délitement, de vide, qui appelle des refontes en profondeur des structures, ... et qui ne se voient pas.

 
- et d'autre part de poussées puissantes, d'affirmations, de volontés de changer,... qui s'engouffrent dans le vide laissé par les délitements,... et par les portes qui se sont ouvertes.

Cela commence par une perte de zone de confort, et cela se continue par des affirmations très puissantes.

Le tout avec une intensité, un poussée puissante, par l'action, l'affirmation, la volonté.... et de la douceur, parce que rien ne "pêtera" tant que cela,... cela sera plutôt une effervescence, des impulsions, des affirmations puissantes,... mais pas de choc ni de "ca va pèter fort".

bon, voilà, là, je crois que ca dit en peu de mot les points clé de la manière dont cela va se passer....
Ces points clés sont les leviers, les domaines, qui seront sollicité, ou qui seront le lieu de pression et de stimulation de l'évolution.

Après, c'est comme à Noël : c'est Noël pour tout le monde, mais c'est chacun son paquet, sa manière de le recevoir,... et ce qu'il en fera...


*******************************************************************
* Et la météo ? à l'été 2017 ?
*******************************************************************
Avant, en 2007-2010, je faisais des pronostiques de ce qu'il allait se passer dans les bourses financières.
C'était intéressant, parce que la bourse était, alors, un indicateur intéressant de ce qu'il se passait dans le monde.

et puis cela m'a passé... parce que ca prends beaucoup de temps, demande beaucoup de concentration... et que cela n'est plus intéressant (surtout au regard de l'effort demandé).

l'an dernier, j'ai fait un pronostique sur la météo de l'été.
je ne l'ai pas écrit.
j'ai seulement transposé ce qui était la tendance générale, à la météo.
la tendance général, c'était le "blocage d'énergie" au printemps, puis l'inverse, une forte intensité d'énergie en été.
le constat avait été flagrant, avec les blocages de pompes à essence en France, les négociations étonnantes pour limiter la production de pétrole, les soucis d'EDF avec ses centrales nucléaires (et la prévention que l'hiver, il n'y aura pas assez d'electricité... histoire de faire un peu peur et justifier de demander des investissements important dans le nucléaire, etc...).
ce blocage d'énergie, c'etait le monde à l'envers, en terme de saison : un printemps sans énergie,...puis un été qui crame tout en déployant trop d'énergie.

je ne l'avais pas écrit, mais j'avais dit : "y aura pas de fruit, cette année ...."
et par fruit, je pensais récolte et prospérité (le fruit des efforts et des productions).

en terme de météo, le printemps et l'été se sont passés comme je l'avais dit, sans l'écrire avant....
et les récoltes des agriculteurs,... ont été un fiasco,... en tout cas en France.

bon, là, je l'écris, mon petit pronostique météo.

cet été 2017, il va faire très chaud !!!
non, mais pas très chaud ... très très chaud !!!! très très très chaud !!!
avec des fortes pluies et perturbations en fin juin et début juillet,... et ensuite, en aout, très très très chaud, explosif, orage, feux d'artifices,... heu, non, les feux d'artifices, c'est pas un phénomène météorologique,.... mais ca vous donne une image de ce que cela sera.

il y a une semaine, quand j'étais survolté par l'écriture de ce mail ... par le "à fond" que je vois, et que je vois qui sera en juillet et août,.... on voyait déjà un pic de chaleur, à la météo de la semaine.
là, cette semaine, ce dimanche, dans le train avec la clim,... on est à plus de 30 °C en France... un 11 juin...
et la semaine s'annonce très très chaude,... et la semaine suivante aussi.

bon, ben voilà, ... cette météo très chaude, on l'a déjà.

et a part quelques impétueuses variations et pertubations en juillet,.... cela devrait être aussi spectaculaire en fin juillet et août.

si j'avais su cela il y a 4 semaines, j'aurai organisé mon potager autrement.
là, j'ai fait quelques adaptations, il y a deux semaines, ... comme de planter les poivrons à l'abri des plants de tomates, pour qu'elles leur fasse de l'ombre, et ne pas laisser les poivrons en plein soleil.
et puis, j'aurai plus planté à l'ombre,... il va faire bien assez chaud, et le soleil va bien assez taper, pour ne pas mettre certaines choses en plein sud, plein soleil non stop toute la journée,...
j'ai planté à l'ombre pendant cette semaine,... et on verra.
un peu en zone ombragée, un peu en plein soleil,.... ca réparti les risques, comme à la bourse,... sauf qu'à la bourse, je pouvais placer d'une semaine sur l'autre, pour prendre le virage à la corde,... alors que là, avec les petits plants, il faut planter en mai-juin, et on verra en juillet août comment cela se passe.... ce sont des périodes de manifestation plus longues.

un dernier point,... pour la bourse, c'est le grand beau (tant qu'on sait pas où l'on va, du fait du vide de structure dans les directions à prendre,...).
la météo, c'est forte chaleur, intensité.
et les évolutions, c'est la grosse intensité, le grand mouvement, les fortes poussées....

vous l'avez compris,... cet été 2017, c'est à fond !!!


*******************************************************************
* timing et déroulement, pour l'été 2017
*******************************************************************
voici quelques points de timing, pour ces grandes lignes d'évolutions.
je ne mets rien en gras,.... tout est important....

23 juin 2017 : début des choix entre d'une part des structures qui évoluent, et d'autre part, le besoin d'agir, de bouger, pour batir le confort, donc de sortir de ses zones de confort établies,... et de fait une maturité se développera.
c'est le début d'une sortie des anciens moules.... et d'une maturité qui s'installe (ou se met en place par la perte de confort et de sentiment de sécurité).

3 juillet 2017 : accentuation de ce qui a démarré le 23 juin 2017, avec en plus l'action qui vient pousser les choses. Les choix sont poussés, voire obligés.

9 juillet 2017 : encore ces choix,... mais là, en plus, on va voir au fond et on remue la merde activement pour voir ce qui remonte à la surface.
(autant le dire comme cela.... si vous y allez avec des pincettes, ca sentira moins mauvais,... mais bon, moi, je me dois de dire ce que cela sera, en général....).
Donc le grand baton pour remuer activement la merde du fond.... et des choix, entre l'évolution des institutions, et le besoin de batir un cocoon, d'agir pour se sécuriser ....

vers le 20 juillet, il y aura des tensions entre les volontés, les souhaits, les besoins d'émancipation, ... et les actions pour établir un cadre de confort : c'est là, notamment, qu'il y aura une maturité qui se développera, à travers les choix et les évolutions constructives, en laissant de coté les illusions d'émancipations, et d'action directe impulsive, mais plus déstabilisatrice que constructive.
en gros, en fin juillet, on abandonne de secouer le cocotier, parce qu'on voit que ca sert à rien,... et on passe à autre chose... dont l'affirmation puissante de fin juillet et aout...

le 23 juillet, début des affirmations puissantes, de l'intensité de volonté et du besoin d'imposer .... d'imposer ses volontés, d'imposer l'évolution.... à moins que ce ne soit l'évolution qui s'impose...
début d'une période chaude, aussi, en terme de météo. Avant, les perturbations viennent calmer la chaleur,... ca bouscule plutot par les perturbations, et parfois les noyades sous l'eau,... et après le 23 juillet, ca bouscule plutot par la chaleur rayonnante brute, directe, intense.

le 7 août, toujours beaucoup de poussée, d'affirmation puissante,... avec cependant une mise en balance, en terme d'évolution : il s'agira probablement de permettre l'évolution, en négociant sur les questions de légitimité, et peut être en acceptant de laisser de coté certains idéaux, ou certaines valeurs, pour permettre l'évolution et conserver une harmonie et établir la légitimité de nos nouvelles orientations et évolutions.
En gros, il faudra probablement accepter de lâcher quelque chose qui ne passe pas, pour que l'évolution puisse se faire.
re En gros : c'est tout le contraire du passage en force....
comme il y a une puissante affirmation et poussée volontaire,... il sera intéressant, vers le 7 août de voir comment cette négociation se fait, ce qui est abandonné, ... et comment le besoin d'harmonie et de légitimité sera négocié avec l'évolution en cours, et avec le besoin d'imposer ce que l'on veut.

le 14 août : début du "on se calme, là ...."
début d'une période de remise en question et de prise de conscience sur la manière de faire les choses... et notamment, sur le coté besogneux, méticuleux, bien cadré, qui anticipe les conséquences des actes et qui ne veut pas faire de vague.
forcément, là, c'est le début de la fin de la fête...

le 21 août, ... libération et audace !!!... dégagement pour aller vers ce qui est important dans nos vies !
les affirmations puissantes, de l'intensité de volonté et du besoin d'imposer .... se manifesteront dans une libération de carcans, et dans un besoin d'aller vers les choses importantes, d'aller vers le "ce que l'on à à faire sur terre".
Mais attention !
attention... il y a aussi ce vide, de délitement, dans les directions à prendre.
cela va peut etre donner le sentiment de : on fonce !... mais au fait, ... on va où ? c'est quoi, la direction à prendre ????!!!
la poussée d'émancipation sera tellement puissante, avec en plus ce vide dans la direction à prendre, que l'on expérimentera probablement une phénoménale expérience de l'audace !
on y va,... mais on ne sait pas vraiment vers quoi, ni sur qu'elle base (structure) s'appuyer pour mener les choses,... mais on y va !
période de la remise en question sur les manières de faire est toujours en cours : elle viendra probablement activer le besoin de faire autrement, et de laisser filer la libération.... sauf si ces remises en questions nous pousse au caca nerveux.... ce qui sera fort possible.... donc attention aux cacas nerveux, ....

le 6 septembre : fin de la fête,... pluie, eau,... on se baigne dans une grande communion spirituelle, ... ou bien on se réfugie dans la préparation méticuleuse de l'automne et de l'hiver.
en tout cas, la période lumineuse de grande intensité est terminée.....


et après... et bien, on sera dans une autre période... et à part fin septembre, pour les tensions entre l'impulsion d'émancipation, et le besoin d'harmonie et de légitimité, avec les conséquences en terme de communication qui fait des couacs régulièrement... à part cela,... et bien je ne sais pas.


*******************************************************************
* Conclusions
*******************************************************************
je ne mets rien en gras,.... tout est important....

déjà, première conclusions : le ciel est clair !... pas de nuage,.... pas de période difficile, de période de remise en question et de pataugeage dans les emmerdes,.....
c'est une période lumineuse, intense, ... et limpide.

l'évolution va se faire en douceur, en fonçant, mais en douceur.... sans freins, et sans tenir le volant (vide, délitement de la direction),... donc évolution cool.....

ne vous inquiétez pas pour le "sans freins, et sans tenir le volant", .... comme on ne va pas inventer le mouvement perpétuel, on va pas non plus tout changer ni se satelliser....
certaines choses vont évoluer, très fort et très vite, mais pas tout.

on ne va pas inventer le mouvement perpétuel,.... dans la matière, certes,... cependant, dans l'informationnel, on posera peut être les structures d'une nouvelle forme d'information ou de manifestation de l'information.
une information est une énergie en déplacement... alors, mouvement perpétuel,.... ou nouvelle forme ou structure d'information,... cela, c'est possible.

il vous arrive de vous sentir très fatigués, en ce moment ?
c'est normal, ...
il fait déjà très chaud aussi.
l'intensité de l'énergie dépensée, dans cette période, est telle, que cela sera bien normal de se sentir fatigué, parfois...; et même souvent.

vous avez l'impression que vous avez procrastiné,... et que maintenant, les choses n'ont pas été faite ?
ce n'est pas de la procrastination, qui a eu lieu,.... c'est que vous ne saviez pas encore vraiment dans qu'elle direction il fallait aller, ni si les choses étaient importantes...
vous ne saviez même pas forcément ce qu'il fallait faire.
donc ce n'etait et ce n'est pas de la procrastination.
et là, maintenant, ca monte en puissance, avec intensité,... alors bonjour l'impression d'être pris de court !
d'où l'impression de ne pas avoir fait ce qu'il fallait, ... maintenant que ca pulse à donf...
mais.... on se calme : on ne pouvait pas faire avant, on ne savait pas comment,... ni ce qu'il fallait voir et faire... alors, c'est comme ça !
on va faire maintenant.... et on verra.
mais que diable, ce n'est pas d'avoir procrastiné.... c'est qu'on vit une période exceptionnelle de changement de civilisation.....

cela m'a épuisé, ce mail,... y compris la partie timing.
c'est dur, de voir tout cela, de plonger dedans, pour sentir ce qu'il va se passer.
mais je suis content de l'avoir fait.

je trouve que c'est le plus beau mail de pronostique d'une période.
des mails sur des thématiques, comme la circulation, ou l'argent, ou l'énergie,... il y en a des plus beau, parce que les sujets ont en eux-même plus consistant, plus riche de choses importantes.
et puis, ils s'inscrivent dans un temps beaucoup plus long.
mais pour les mails de pronostique d'une période,... c'est le plus beau mail que j'ai fait.
parce qu'il est précis dans la manière dont les choses vont se passer, et dont les leviers vont s'actionner et s'articuler entre eux.
parce qu'il est précis en terme de timing.
et parce qu'il parle d'une très belle période, de plein beau temps, et d'évolution phénoménale.... d'un grand pas, peut être même d'un bond, vers une autre civilisation.

on pourra dire, après l'été : on y était,... on a vécu cette période si spéciale, si forte....

je ne suis pas impatient de voir venir ces choses, cette période : c'est déjà assez épuisant comme cela, en ce moment, à fond,... j'ai pas le temps de méditer, pas le temps de me poser pour écrire "un peu", alors... non, je ne suis pas impatient.

mais je suis curieux, attentif, ... et tout simplement vraiment curieux de voir ce qu'il va se passer.
ce mail, c'est un peut comme les graines semées, les plants plantées dans le potager ; c'est là,... on verra comment cela va "pousser" justement, et ce que cela donnera.
comme pour le potager,... j'ai mis en place,... et je suis curieux de voir ce que cela va donner...

des fois, j'ai peur, quand je vois comment les choses se présentent.
pour le potager, cela risque d'être soit tout grillé,... soit pléthorique et magnifique de variété, de succession de plants qui donnent les uns après les autres, et globalement un potager qui évoluent tout seul, et produit des merveilles...

des fois, j'ai peur quand vois comment les choses se présentent.... et l'évolution phénoménale qui arrive.

je suis dans le TGV entre Toulouse et Paris.
le 1er juillet, il passe à la LGV, avec changement de IDTGV vers OUITRAIN ou OUIMachinChose des voyages pas cher, t'as pas le temps de te poser dans le train alors on te mets un siege, mais pas plus....
ce n'est qu'un petit changement.
et tout cela parait normal.
le panneau dans le wagon indique 295 km/h.... oui,... normal.....

peut être que cet été, tout le monde va trouver que tout est normal....

mais moi, j'ai écrit ce mail dans le TGV, la semaine dernière, survolté par ce que je voyais,... survolté par ce que je vois des changements en train de germer,.... et je viens d'écrire le reste du mail dans le TGV encore, à 295 km/h.
j'ai écrit et décrit les "grandes lignes" de l'évolution.
ca y est, j'ai compris ce qu'il se passe : face au vide, au délitement des structures, je ne parle que de sorte de grande ligne, de rail, sur lesquels vont se dérouler l'évolution.
une grande ligne, d'évolution à grande vitesse....
c'est dire comme j'ai la trouille du "sans frein et sans volant" indiqué dans le chapitre plus haut.....
cela serait tellement plus rassurant avec des rails bien parallèles....

pourtant, c'est comme cela que va se faire l'évolution, cet été 2017.
avec des TGV qui roulent sur des rails,... et une évolution qui se déroule sans rails....

A+
Les_emails_de_CRI_10




-------- Message transféré --------
Sujet : et voilà,... l'évolution démarre,... à fond...
Date : Fri, 12 May 2017 15:48:49 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

titre complet :
cri : et voilà,... l'évolution démarre,... à fond...  // cri : petit commentaire....  // cri : pensée du jour 170422 : les gens ont déjà voté.... // cri : pensée du jour 170421 : voter, en 2017, c'est un truc fait à l'ancienne.... // Fwd: cri : engouements,... précipitation, et calme,.... les goûts changent, le monde aussi... // Re: cri : question : engouement pour les très grandes villes, accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?

*******************************************************************

voici un petit récapitulatif de ce qu'il se passe, et de "là où l'on en est"... de cette période de grosse remise en question, et d'évolution intense.

c'est un récapitulatif, parce que les constats d'aujourd'hui était déjà écrit, dans les mails ci dessous, depuis mars dernier.
Notamment dans le mail du 27 mars, ci dessous, et dont le titre est : "cri : engouements,... précipitation, et calme,.... les goûts changent, le monde aussi..."

et c'est le moment de faire le point, de faire ce récapitulatif, parce que l'on vient, mercredi dernier, d'enclencher les choix et les évolutions qui vont découler de la remise en question.
On est au moment du déclenchement...

Voici les points clés, de ce récapitulatif :
* Les élections, on s'en fout,... sauf comme indicateur de l'évolution intense du moment...
* L'administration gère au nom de la politique, plutot que le politique dirige et l'administration suit.
* Beaucoup d'enthousiasme... et d'allant
* La tendance et le timing...
* Changement de goût, changement de manière de voir les choses, et évolutions énormes


*****************************************************************************************************************
* Les élections, on s'en fout,... sauf comme indicateur de l'évolution intense du moment...
*****************************************************************************************************************

C'est bien, les élections sont passées... on va bientôt pouvoir se ré-intéresser, enfin, à la sortie du prochain iPhone.

pour les élections, comme indiqué maintes fois : "Le président qui sera élue sera celui qui promet le plus de Kravail et de "ca-bouge" aux gens".

et cela a bien fonctionné.
le président, avec sa loi macron, sa reprise de la loi-travail, etc... est bien celui qui a promis le plus de Kravail et de "ca-bouge" aux gens.
les autres, même au deuxième tours, n'ont pas insisté sur cela.... sortir de l'euro et/ou de l'europe, ... c'etait des bonnes idées de positionnement, ... pour attirer l'attention, voire les convoitises,....mais c'est pas cela qui donne le pouvoir.
Trop fastoche, donc, le pronostique...

là où c'est intéressant, c'est que l'élection n'a a été qu'un facteur parmi d'autre, de l'énorme remise en question, tant sur les valeurs, et les goûts, que dans les prises de conscience de ce qui compte, dans ces valeurs et ces goûts des choses.

cette remise en question, elle est mondiale,... et l'élection, elle n'a concerné surtout que les Français,... les autres ont fait leur remise en question avec autre chose que l'élection.

bon, mais en terme d'indicateur de l'évolution, à base de remise en question, et de prise de conscience,.... il est flagrant que l'élection a montré une forte évolution.

parmi les évolutions, franco-française :
 - la fin des partis politiques tels qu'ils étaient,
 - la fin des jeux de dupes inconscients, via les médias, les apparences, et les manipulations diverses, de la pantomine des élections : maintenant, les gens en sont conscients,... et la pantomime se joue en conscience (ce qui en dit long sur le coté discret, besogneux, et pas de vague de la population actuelle...).
 - le début de la politique d'administrateur, au niveau de la présidence du pays
 - le début d'une grande scission, dans la population, qui va se continuer par des guerillas civiles administratives phénoménales, entre groupes de population (les jeunes, les vieux, les qui réussissent, les qui ratent et sont laissés sur le bord du chemin,...)

et puis, : le début de l'administration gère au nom de la politique, plutot que le politique dirige et l'administration suit.
je développe dans le chapitre suivant.


*****************************************************************************************************************
* L'administration gère au nom de la politique, plutot que le politique dirige et l'administration suit.
*****************************************************************************************************************
Ce n'est pas vraiment nouveau, puisque l'Europe est fondée sur cela : une administration, qui gère au nom de la politique, ... et la disparition de la politique.

là, cela se met en place massivement en France.

et il y a un indicateur flagrant de cela : les entreprises sont mises en avant pour s'occuper de l'intérêt général.

Cf ces interviews et chroniques, qui sont éloquentes.
Happy Boulot: Patrons: Faut-il s'engager en dehors de l'entreprise ? - 12/05
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/happy-boulot-patrons-faut-il-s-engager-en-dehors-de-l-entrepise-1205-943643.html
et
Klesia et BFM Business lancent la nouvelle émission "Le cercle de l'entreprise et de l'intérêt général" - 12/05
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/klesia-et-bfm-business-lancent-la-nouvelle-emission-le-cercle-de-l-entreprise-et-de-l-interet-general-1205-943619.html

à peine le président est élu, qu'ils se lâchent en lançant cette thématique....
cette manière de mettre les entreprises en avant pour s'occuper de l'intérêt général, cela en dit long sur les espérance que ce soit l'état qui s'occupe de l'intérêt général.
quand je dis, parfois, que l'état n'est plus là que pour jouer les ambulanciers, quand il y a un pet quelque part,.... en voilà un constat flagrant de plus.
mis là, il y a quelque chose d'important qui se voit : cette notion est exprimée dans les médias, sans vergogne, sans gêne,... parce que visiblement, il n'y a plus besoin de faire semblant d'y croire encore.

vous voyez, à travers cet élément, ce que j'ai indiqué, dans les mails depuis mars : "election ou pas, président ou pas, ... moi, je dis : ca évolue et ca va évoluer tellement fort, que les programmes des candidats paraitront de la gnognotte à coté de ce qu'il va se passer dans les 2 à 3 années devant nous."

ou vous voyez aussi que les gens ont déjà voté, en donnant leur assentiment aux grandes entreprises multinationales du genre des GAFAM et autres, qui leur fournissent des services et des infrastructures qui les intéressent visiblement beaucoup plus que les états,... et en donnant plus de pouvoir à ces entreprises qu'ils n'en donne à leur propre état.

On constate, ainsi, que l'on passe de plus en plus dans un monde-administré.
Et cela est un fait marquant de l'énorme évolution qui démarre.


*****************************************************************************************************************
* Beaucoup d'enthousiasme... et d'allant
*****************************************************************************************************************
Il n'y a pas que les évolutions vers un monde-administré, et les choses qui font peur ou inquiètent.

Il y a aussi, dans la période, beaucoup d'enthousiasme.
Beaucoup d'allant, et de mouvement actif et même joyeux, vers les évolutions.

Certains, et dans certains cas, on voit de la tristesse, par rapport aux pages qui se tourne, au monde passé que l'on abandonne.
on voit aussi de l'inquiétude, légitime, étant donné l'intensité de l'évolution.
La période de remise en question a été difficile, pénible, voire très dure pour certains.

Cependant, globalement, cette évolution qui démarre se fait dans l'enthousiasme.

On peut voir, à nouveau, ces alternances, ou ces mixages, de précipitation, et de calme.
Et il n'est pas simple de garder son calme, ni son sang-froid, dans cette période.


*****************************************************************************************************************
* La tendance et le timing...
*****************************************************************************************************************
la tendance de fond est une tension entre l'émancipation individuelle, et l'harmonie dans les relations avec les autres.

l'exemple flagrant est Trump : émancipation individuelle et des états unis,... et ca coince avec les autres nations, dans une refonte des relations avec la chine, le moyen orient, etc...

il y en a plein d'autres.

le timing est :
 - grosse remise en question depuis février-mars... jusqu'au 3 mai : ca y est, cela, c'est fini
 - intensification des évolutions le mercredi 10 mai, ... c'était mercredi dernier, le jour de la pleine lune.
 - évolution tout au long de 2017
 - point intense de la tendance "l'émancipation individuelle, et l'harmonie dans les relations avec les autres" en fin septembre 2017.

on est bien dans le timing.

j'insiste sur le fait que l'on s'est mis sur des rails, pour évoluer, et pour transformer les institutions et les infrastructures, en profondeurs, à partir de mercredi 10 mai (avant hier).

indépendamment des élections en France,... d'ailleurs, à titre d'exemple, Trump a viré le directeur du FBI,... et ce genre d'acte est tout autant significatif de la mise sur des rails des évolutions à venir....

ce qui peut être intéressant pour vous, à titre personnel, c'est de regarder ce qu'il s'est passé, mercredi, et jeudi, en vous et autour de vous, ... pour voir ce qui s'est mis sur des rails, ce qui s'est affirmé en transformation de fond, etc...


*****************************************************************************************************************
* Changement de goût, changement de manière de voir les choses, et évolutions énormes
*****************************************************************************************************************
Tout est indiqué dans le chapitre : "Le changement de goût, le changement du monde,.... pendant l'année 2017"
dans le mail ci dessous.

les changements de goûts sont phénoménaux, les évolutions qui se déroulent et se dérouleront cette année aussi.

le fait de passer par l'intérêt général dans les entreprises, par le goût pour le Kravail, le ca-bouge, les grandes villes, etc... n'en sont que des premiers éléments, ... et il y en aura beaucoup d'autres.

les relations internationales, notamment, seront le théâtre de bien des péripéties et évènements rocambolesques.

ah oui... et puis l'argent,... mais oui, l'argent,... cela va être étonnant, les évolutions, concernant l'argent, les monnaies, et tout ce domaine là.
la finance, qui est un des domaines de l'argent, ne sera probablement pas en reste, pour ce qui est des évolutions intenses et surprenantes.

comme on change de goût des choses, on va changer le monde.
et comme on change de goût des choses, et qu'on change le monde.... ca tiraille dans les relations entre les gens, les groupes....
entre les changements de goût, de manière de voir les choses, ... et les tensions dans les relations entre les gens,... l'évolution, en général, localement et dans le monde, est d'une rare intensité.

ces évolutions se sont mises en route, ce mercredi.... et on n'a pas fini d'en voir les surprises et les conséquences...

voilà pour le récapitulatif....
si vous voulez en voir plus, vous pouvez relire les éléments détaillés qui sont ci dessous...
avec ces quelques grandes lignes de récapitulatifs, ... et le constat, après coup, de ce qui s'est enclenché ce mercredi,.... ils sont encore plus croustillants...

A+
Les_emails_de_CRI_10




-------- Message transféré --------
Sujet : cri : engouements,... précipitation, et calme,.... les goûts changent, le monde aussi... // Re: cri : question : engouement pour les très grandes villes, accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?
Date : Mon, 27 Mar 2017 13:34:29 +0200
De : adresse_email_de_CRI_10
Pour : adresse_email_de_CRI_10


Hello,

titre complet :
cri : engouements,... précipitation, et calme,.... les goûts changent, le monde aussi... //  Re: cri : question : engouement pour les très grandes villes, accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?

*******************************************************************************************

cf ci dessous, les réponses à la question de l'engouement pour les très grandes villes, ... et l'apparent paradoxe avec les temps de transport, et la disponibilité de boulots à coté de chez soi...

et quelques constats sur les tendances, et sur ce qu'il se passe.... en ce moment...

Après la réponse de E., les chapitres de ce mail sont :
* Autre réponse, de G.
* Ma réponse à cette grande question : les gens préfèrent le Kravail et bouger que le confort de la maison
* Les tendances du moment : accélérations et coups de frein en même temps, ... et changements de goûts
* L'accession à la propriété
* Le temps de transports pour le boulot
* L'accès à l'emploi : le Kravail !
* Le président qui sera élue sera celui qui promet le plus de Kravail et de "ca-bouge" aux gens
* L'engouement pour les très grandes villes,
* Le changement de goût, le changement du monde,.... pendant l'année 2017

A+
Les_emails_de_CRI_10



-------- Message transféré --------
Sujet : Re: cri : question : engouement pour les très grandes villes, accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?
Date : Thu, 5 Jan 2017 08:39:19 +0100
De :
Pour : adresse_email_de_CRI_10

Salut Les_emails_de_CRI_10 !

Tout d'abord une question : est-ce que tu as eu des réponses à ce mail sur l'attrait des grandes villes ? De la part de gens des grandes villes ?

Pour ma part, mais je pense que nous avons une vision assez proche, la grande ville ne m'attire pas, au contraire elle m'a repoussé il y a 7-8 ans maintenant. Et avec bonheur d'ailleurs !
Parce qu'il n'y a aucun intérêt à payer des loyers ou mensualités démesurées pour vivre dans une ville où on ne fait que courir, sans profiter quasiment de quoi que ce soit ! Et ça c'est sans parler des transports qui sont au delà de l'aspect temps, sont sources d'un stress, d'un inconfort, d'une incertitude (tu sais quand tu pars, mais jamais quand tu arrives ...).

Mais ce qui maintient le plus grand nombre de personne dans ces grandes villes : 1- la peur 2- le confort 3- les messages que l'on reçoit
1- la peur : de perdre ce qu'on a (travail, maison), peur de l'inconnu (je sais ce que je quitte ... mais le reste ?), peur des autres (les Tourangeaux ne sont pas sympas, ceux du sud ne sont pas accueillant, les Bretons sont tétus ...) et donc peur de prendre des risques (mais quand tu écoute la radio, les infos, les politiques, le seul message qui passe c'est : ayez peur, braves gens, gardez votre travail, car il n'y en a pas, gardez votre maison le marché est en baisse, ...). Et même certains de tes mails vont dans ce sens : ayez peur des vaccins, des médicaments, ...
Et d'ailleurs une partie de ces messages sont exactes. C'est juste leur accumulation qui est terrible et anxiogène
2- le confort, car il y a quand même un confort à être porté par le métro, le RER (et protégé par la masse, la foule), confort a être dans le même appartement, le même quartier, avec les mêmes amis, la famille ... qui sont là au cas où ... où pour garder les enfants. Et tout cela est dû aussi à un administratif de dingue, à des règles qui te dissuade facilement de ne pas changer (je sais j'ai déménagé 3 fois en 8 ans ...). Et puis si on déménage il faut trouver une garde pour les enfants, pour les parents, changer de club de sport ...
Et la somme des inconforts de ce changement est supérieur (au moins en pensée, en fantasme) que l'inconfort à faire 2h de transport par jour, à payer 1200 € de loyer ... Donc on ne change pas ...
3- les messages que l'on reçoit sur les grandes villes c'est quand même bcp mieux, en terme de possibilité, de loisirs, de transport car on peut aller partout, de haut débit, de cinéma, de ...
Et la province, pire le Gers, y a rien, c'est le néant, et en plus on met des migrants partout maintenant !! Alors c'est quand même mieux les grandes villes.

Et tant que la somme d'inconfort reste supérieur à l'inconfort de changer, accentuer par les messages de tous styles ... et bien on ne change pas !
Le jour où l'inconfort devient supérieur, là on change ! C'est d'ailleurs une stratégie que j'utilise pour certains managers pour changer (pas de poste, juste de posture) : leur montrer tout l'inconfort qu'ils ont ! Et là, parfois, souvent, ils changent ... Si non ...

Allez, j'arrive dans une grande ville, je vais prendre le métro, le pied !
A+
E


*****************************************************************************************************************
* Autre réponse, de G.
*****************************************************************************************************************
Une autre réponse, de G. :

Salut Les_emails_de_CRI_10


Ca me parle et rejoint bien mes préoccupations du moment ;)
C'est vrai qu'on est un peu fadas quand on s'arrête 5mn pour y penser. Le problème est peut-être que peu de gens s'arrêtent au final 5mn pour y penser.
.....

Bonne soirée !

G


*****************************************************************************************************************
* Ma réponse à cette grande question : les gens préfèrent le Kravail et bouger que le confort de la maison
*****************************************************************************************************************

Ces deux réponses m'ont inspiré pour trouver la réponse à cette grande question de l'engouement pour les très grandes villes, ... , accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?

La transformation est difficile, ... et l'inconfort est source de motivation.
Le temps d'y reflechir, de "se rendre compte" que la situation est devenue inconfortable, ... voire infernale,... est aussi important.

dans les deux cas, la période d'accélération et de coup de frein, en ce moment, et encore jusqu'à fin avril et début mai, ... ca aide à déclencher la transformation.

reste à voir comment cela va évoluer.

parce qu'au regard de ce qu'il se passe, actuellement, il semble que la tendance ira encore dans le même sens.

voici, après réflexion, et ressenti des tendances de fond du moment, quelques points clés pour comprendre l'évolution en cours et future.

la réponse est : c'est comme cela parce que c'est ce que veulent les gens !
(la force de ne faire que des constats, c'est qu'on peut pas se tromper....).

mais c'est quoi.... ??? ce que veulent les gens ???

ce qu'ils veulent, c'est :
 - du Kravail plus que de l'accession à la propriété et du confort à la maison
 - de l'activité, que ca bouge, plus que du calme à la maison, cocooning et tout le tintouin des (sur)protégés de l'époque précédente (avant 2013, s'il faut mettre une année de transition).
 - un goût prononcé aussi pour le social, non plus dans le sens de la protection social (et confort à la maison, protection, assurances...), mais dans le sens "réseau qui bouge et qui fait des animations et des activités et il se passe tout le temps quelque chose" (et vite, il faut que je regarde mon smartphone, des fois qu'il se soit passé quelque chose).

en ultra résumé, la réponse est donc : les gens préfèrent le Kravail et bouger, que le confort de la maison.

si on regarde le monde, les gens qui font 3h de transport par jour pour aller au Kravail, la difficulté d'acheter une maison, etc... avec les critère du monde d'avant, on se dit ils sont dingues (fada comme dit G.), ils font des trucs vraiment bizarre.

si on regarde le monde avec les critères du monde d'aujourd'hui et de demain, c'est à dire avec les tendances que j'indique, ou les quelques très rares éléments dans ce sens qui sont dans les média et les bouquins,... alors, le monde, les motivations et les constats sur ce qu'il se passe sont une évidence.

Vous noterez que les tendances du monde d'avant était : le conservatisme, l'immobilisme, le Kravail certes, mais dans un souci d'accumulation de richesse et de consommation, ...
Au regard de ces tendances, le monde d'aujourd'hui est dans un extrême : l'accumulation s'est faite dans les villes (exode rural, etc...), dans la quantité de produits à consommer,.... mais elles ne sont plus les tendances qui font le monde, qui le façonne.
Elles sont les tendances en fin de règne, qui s'accrochent à leur ancien monde... et ne sont plus actives que pour servir de faire valoir, par opposition attrayante, sans avoir le pouvoir.

*****************************************************************************************************************
* Les tendances du moment : accélérations et coups de frein en même temps, ... et changements de goûts
*****************************************************************************************************************
Je décris en premier la tendance du moment, et une des tendances de l'année, parce qu'elle va me servir, ci après, à vous présenter les constats intéressants.

-------------------------------------------------------
Tendance jusqu'à fin avril - début mai : accélérations et coups de frein en même temps, ... et changements de goûts
J'ai déjà décrit cette tendance dans les mails de ces dernières semaines.
Il y a (en ce moment), des accélérations fulgurantes, et en même temps, des coups de freins.
les tête-a-queue, les tonneaux, et tout simplement les sorties de routes sont une conséquence visible et parfois laissent pantois.
(ex : les politiques en France, mais aussi Renault qui se fait attaqué sur les tests de pollution de ses voitures, le Brexit... on y va... on n'y va pas..., les démarrages et freinages aux US, etc...).

En même temps, il y a une remise en question des goûts, des valeurs, de ce qui nous plait, de ce qui nous plait pas.... de la valeur de l'argent et de son utilisation,... et, parmi les sujets clés, de ce qu'on aime, de ce qu'on n'aime pas, de comment on aime, ... et enfin, du contrat social, des relations, réseaux, rapport aux autres, etc...

-------------------------------------------------------
Tendance pour jusqu'à octobre : le masculin et le féminin sont à l'honneur, et font une petite danse.
j'avais déjà écrit à propos de la petite danse entre masculin et féminin, en 2009 et 2010.
c'était une période exceptionnelle, et très importante.
il se passe un peu la même chose, 7 ans plus tard, ... en plus doux, mais beaucoup plus intense en terme de changement.
en 2009, c'était une mise en place, une fécondation, un démarrage ... maintenant, on opère le changement, les transformations, les évolutions, dans ces domaines,... suite à ce qui avait été mis en place en 2009-2010.

cette tendance va avoir lieu jusqu'à octobre environ.

c'est une période de fécondité, au sens large du terme, et de ré-harmonisation dynamique des situations, des souhaits, des relations entre les personnes, etc...
Bien entendu, on verra aussi, comme c'est déjà le cas, des questions portant sur les femmes, les rôles des femmes, ... et celui des hommes.

Comme c'est une danse,... et qu'on est en train de faire des changements,... il se passe comme un problème de "sur quel pied on danse ?", et de "changement de pied" dans la danse,... voire de "tu arrêtes de me marcher sur les pieds, sinon je retourne au bar !"....

-------------------------------------------------------
Tendance pour jusqu'à septembre : tension et choix, dans les domaines, d'une part, de l'émancipation individuelle, et d'autre part dans le statut quo social, les réseaux et relations entre les gens, et l'harmonie entre les gens.
J'avais déjà décrit abondamment cette tendance, depuis quelques semaines.
Il y a une tension, et des choix importants, dans ces deux domaines.
Ce que j'ai vu récemment (et donc pas écrit précédemment), c'est que, comme pour la petite danse entre le masculin et le féminin, ces choix proviennent de ce qui s'est mis en place en 2010 et 2011 (notamment au moment du printemps 2011, qui avait été marqué par les évènements impétueux et les "petites" révolutions en tout genre...).

Globalement, ces trois tendances ont une dimension commune : le changement de goût pour les choses, pour les activités, pour les fondements de la société.

*****************************************************************************************************************
* L'accession à la propriété
*****************************************************************************************************************
Pour l'accession à la propriété, on peut constater qu'il y a maintenant deux marchés immobilier.

Un marché des très grandes villes, et un marché de la province, et des petites villes, de la campagne et du nulle part.

Le marché des très grandes villes est très tendu : les achats se font très vite, il y a une demande forte, et une offre réduite, surtout pour tout ce qui est "central".
Les prix continuent à augmenter (pour ne pas dire "flamber").
C'est le cas de Paris, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Marseille, Lyon, Strasbourg, Lille, Rennes, Le Mans.
Bordeaux est sous les feux de la rampe, avec trois facteurs clé : 
 - le conservatisme ne maintient plus les choses en place, donc l'ouverture est possible
 - le conservatisme sert de valeur de stabilisation, de tradition, qui attire l'attention, attire les convoitises dans un monde de dingue
 - le TGV arrive, ... encore plus vite,... donc "on va bouger....", et plus ca bouge, plus les gens aiment ça....

le marché "du reste", c'est à dire de la province, des petites villes, de la campagne et du nulle part,.... c'est le contraire, avec une offre pléthorique, et une demande faible, surtout des maisons standard, pour habiter, achetée à crédit, quand on a pu avoir un crédit.
visiblement, l'immobilier en province hors grandes villes n'intéresse plus.... et de ce que je constate, ce marché est en baisse, tant en volume qu'en prix.

A travers ces évolutions (étonnantes) du marché de l'immobilier, qui s'est scindé en deux marchés, ont voit le changement de goût dans la population, et l'évolution du monde.

Scission de la société, entre les valeurs d'avant (l'immobilier, la pierre, valeur sûre, ca ne peut que monter, et autres anciens dogmes), et les valeurs d'aujourd'hui (ca ne vaut que si ca bouge, que s'il y a du Kravail,... et on s'y intéresse moins que le Kravail).

le ca-bouge, la circulation plutôt que l'accumulation (et l'immobilisme immobilier), le Kravail sont devenus les valeurs phares, ... et l'immobilier évoluent au gré de ces tendances.

Les goût changent, et le monde évolue.

Cela se voit particulièrement, en ce moment, dans la période de remise en question des valeurs, des goût, de ce qui nous plait, de ce qui nous fait bouger....


*****************************************************************************************************************
* Le temps de transports pour le boulot
*****************************************************************************************************************
Je continue les constats, dans le monde, sous nos yeux,... pour illustrer les tendances, .... avec la partie : Le temps de transports pour le boulot.

Les gens font de plus en plus de transport.
Il y a les transports dans les grandes villes, pour aller au boulot... mais aussi les transports, au quotidien ou presque, entre les grandes villes, par TGV, par voiture, etc...

Le constat est simple : les gens aiment bouger.
c'est tout.

Il veulent de l'activité, ils veulent que ca bouge, que ca change tout le temps,... et pendant les transports, d'ailleurs, pour que ca bouge encore plus, ils font des jeux vidéos, ils regardent des vidéos et des news,... et ils font des SMS et des mails, ...
vive le "ca-bouge" !

pour préciser, le "ca-bouge", ce n'est pas de changer la société (ca, ca bouge déjà tout seul, et bien trop fort...), mais c'est qu'il y ait du mouvement, du déplacement, des "trucs à faire", des trucs qui se font, ... au quotidien.
c'est le "ca-bouge" des djeunes quand ils parlent d'un endroit, d'une teuf, ... d'une colonie de vacances... (oui, je sais, j'ai vieilli, je suis plus un djeune!...).
c'est le "ca-bouge" des startups, des endroits branchés, des villes qui ont des expos, des théatres, des réseaux sociaux, des parties de pêches à la campagne,.... heu, non, pas les parties de pêches,...

J'en fait un tag : le "ca-bouge"


*****************************************************************************************************************
* L'accès à l'emploi : le Kravail !
*****************************************************************************************************************
Je continue les constats, ....

bon, là, pas la peine d'en faire une tartine, vous connaissez déjà : vive le Kravail....
(et on vit dans une société qui manifeste clairement une obsession pour le Kravail).

je précise, pour ceux qui me rencontreront, et me parleront, qu'il est très probable que je pointerai, parfois, le mot travail utilisé dans ce qu'ils me diront,... quand je trouve que vraiment, je trouve trop pénible d'entendre le mot travail au lieu du mot normal pour dire les choses.
oui... je vais être chiant, parfois... "heu,... là, quand tu utilises le mot Kravail, ... est ce que tu penses, Kamarade, que c'est le terme approprié ?"

exemple : "oui... il faut que je travaille sur une école pour mon fils...." (pour dire chercher et choisir une école pour ....???).
 - "il faut que je travaille mon cv...." (pour dire qu'il faut le refaire ????... c'est sur, c'est mieux de dire Kravail, comme ca, on est déjà dans le bain...;-).


*****************************************************************************************************************
* Le président qui sera élue sera celui qui promet le plus de Kravail et de "ca-bouge" aux gens
*****************************************************************************************************************
J'en profite pour faire un petit a-parte, sur la société qui a une obsession pour le Kravail, pour expliquer un truc tout simple, qui va simplifier les questionnements sur les campagnes électorales et l'élection du président.

Le président qui sera élue sera celui qui promet le plus de Kravail et de "ca-bouge" aux gens.

C'est la promesse de Kravail qui fait élire le président, et celle de "ca-bouge".
c'est tout.
et tout le reste, c'est du bla bla, du bruit, du "on se donne de l'importance",... et des illusions pour animer la fête, et la politique spectacle.

pour préciser, c'est donner du Kravail, de l'activité, ... pas forcément gagner beaucoup d'argent par son Kravail (ni bien vivre, ni pouvoir consommer, etc... tout ca, on s'en fout, ce qui compte, c'est le Kravail).
pour préciser, rien n'empêche de parler d'autres thèmes de campagnes, du moment que ca ramène au Kravail et que ca rapporte du Kravail au gens :
 - l'immigration ?... si c'est une question de Kravail pour les immigrés, et de Kravail pour les gens du pays
 - les femmes ? ... si c'est pour l'égalité, et qu'elles aient du Kravail, ou pour la prise en compte des carrières en même temps que leurs aspirations et vie de femmes,... et avoir un bon Kravail
 - les technologies, les robots,... on peut taxer, on peut rigoler, on peut.... du moment que ca fait du Kravail pour les gens (et attention si ca prend le Kravail des gens,... hou les méchants robots.... on va les taxer !), et que ca fait des trucs "qui bougent"

les gens sont tellement obsédés par l'idée d'avoir du Kravail et que "ca-bouge", que c'est ce qui les fait voter.

je ne fais que constater :
 - le Brexit : plus de Kravail pour les gens qui sont à l'intérieur de l'UK.... la pauvre Europe qui est à l'extérieur s'est faite jeter, à vouloir proposer de faire venir des tas de personnes (libre circulation, émigration, ...), pour avoir du Kravail en UK.
 - le Trump : idem,... il a promit du Kravail aux américains, qui sont à l'intérieur (dedans) des US.

les média disent que les gens ont été surpris par les résultats de ces élections, mais pourtant c'était simple à voir, non ?

vive le Kravail....
vive le libéralisme, la libre-circulation, qui sont des mots qui servent de fourre-tout, pour mettre "dedans" ce qui nous intéresse, et dehors ce qui ne nous intéresse pas... (cf mon mail de février ou mars, sur les "dents" et les aspects dedans/dehors,....).
et vive le "ca-bouge".... parce que Trump, on aime ou on aime pas, mais il a fait de la campagne électorale un "truc qui bouge", et il a promis de faire des Etats Unis "un endroit qui bouge"....
dans quelques temps, on dira peut être : "tu vas bosser aux Etats Unis ???... t'as eu un visa ??? ,... t'as du bol,... ca bouge bien, là bas..."

d'une certaine manière, la gauche devrait être, théoriquement, favorisée.... parce que c'est celle qui aime bien donner du Kravail aux gens.
mais c'est beaucoup dire, parce que la gauche, comme la droite, sont tellement déboussolés, et tellement à faire n'importe quoi (fondés sur l'ancien monde, les anciennes tendances,...) que c'est beaucoup dire que la gauche sera favorisée.
et puis.... depuis que le Capital est au service du Kravail (cf mes mails sur l'argent, et ces idées nouvelles mais tellement utile pour comprendre ce qu'il se passe dans notre société et dans notre monde),... donc je disais, depuis que le Capital est au service du Kravail, la droite, qui est la championne du capitalisme, pourrait bien se révéler, comme aux Etats Unis, la championne des partis qui donnent du Kravail aux gens,... et donc, comme aux US, se faire élire.

En tout cas, la tendance, et le pronostique est simple et clair : Le président qui sera élue sera celui qui promet le plus de Kravail aux gens.

Bon, voilà, j'ai réglé les analyses en fonction des tendances et les questions, les doutes, sur la campagne électorales,... en un paragraphe,... c'est pas long comme mail, ça, au moins.


*****************************************************************************************************************
* L'engouement pour les très grandes villes,
*****************************************************************************************************************
Je continue les constats, dans le monde, sous nos yeux,... pour illustrer les tendances, .... avec la partie : L'engouement pour les très grandes villes,

L'engouement pour les très grandes villes, à mon avis, il vient du désir que "ca-bouge".

On pourrait presque dire que c'est une réaction, normale, à la période de 30 à 40 ans, qui ont été marquée par un conservatisme et un immobilisme extrême,...
Après 30 ans de chape de plomb, il semble que les gens veulent que "ca-bouge".

De l'activité, du Kravail, des associations, des réseaux, ... de l'animation, de la variété, des choses qui changent tous les jours,... et c'est le pied !

C'est un tel engouement pour les choses qui changent tous les jours, que si y avaient plus de pannes, parfois, dans les métro et dans le RER, s'il y avaient plus de fluctuation des embouteillages, que c'est chaque jours différent, ... on pourrait alors, si cela arriver, se poser la question si les gens ne serait pas un peu déçu, quelque part.... en terme de manque de variété et de "ca-bouge".

En terme de ca-bouge, en réaction à l'outrance conservatrice et accumulatrice de bien matériel et de consommation alimentaires, ceux qui préconisent ouvertement le "ca-bouge", ce sont les pubs pour la santé, et les pub pour les trucs de bouffe pas très saine, genre "bouffer ce truc plein de sucre, et penser aussi à bouger, c'est bon pour votre cul...."

De l'activité... on aime ça !
si on pourrait être inactif, dans les transport en commun, ..... on ne supporte pas : on préfère jouer, ou faire des trucs sur son smartphone,....

Les activités,... variées, ludiques, "intéressantes", c'est le propre des grandes villes.
il y en a aussi en province, mais elles n'ont pas l'air aussi variées, ludiques, "intéressantes", que dans les grandes villes.

Vous noterez que j'ai indiqué un "désir que ca-bouge", et non pas le fait que ca-bouge réellement.... la motivation tient dans la promesse de bouger, la tentation, l'impression qu'on va pouvoir le faire,.... et l'idée de bouger.

Ce qui compte, c'est le "désir que ca-bouge".
et ce désir passe, notamment, par une dimension collective, de social, de réseau, de rencontre avec d'autres personnes.

on n'est plus dans le jogging des années 80.

et cette subtilité, entre le désir que ca-bouge, et le réellement bouger, sont une sous modalité intéressante, des tendances de fond (dont la parcimonie, le "pas de vague", ... ).

mais je développerai cela, peut être, plus tard.
je ne veux pas surcharger ce mail.


*****************************************************************************************************************
* Le changement de goût, le changement du monde,.... pendant l'année 2017
*****************************************************************************************************************
Voilà, .... à partir de ce sujet, posé au vol, "en me réveillant", le 30 décembre dernier,... je présente le changement de goût et le changement du monde, qui est une des tendances intense du moment, et de cette année.

Pour cette question : "engouement pour les très grandes villes, accès à l'emploi, temps de transports pour le boulot, accès à la propriété ?"
la réponse est simple, même si elle peut étonner : les gens sont d'accord avec cela, et ils aiment cela... c'est pour cette simple raison que ca existe, que c'est comme ça.

il faut penser avec l'ancien modèle de pensée, les anciennes valeurs, les anciennes tendances, ... pour s'étonner que les choses soit comme elles sont.
Avec les nouvelles tendances, les nouvelles valeurs, ... cette situation est évidente, et même "normale".

On est en train de faire un changement de goût, de valeurs, de ce qu'on aime, de ce qu'on n'aime pas,... et de comment on aime.

L'engouement pour les grandes villes, pour le Kravail, pour les déplacement et les circulations, et pour le "ca-bouge", font le monde d'aujourd'hui... et sont le constat que les gens ont changé de valeurs, de goût pour les choses, par rapport aux périodes précédentes.

On va voir ces changements de goût, très prononcés, et, ensuite, sur la période du 10 avril au 30 avril 2017, la prise de conscience sur ces changements de goût.
Il me semble que la prise de conscience sur les changement de goût et de valeurs, se fera par la mise en application pratique, la concrétisation, le fait aussi de goûter véritablement les nouvelles choses (et peut être d'y "prendre goût").

Dans une période de campagne électorale, de décisions importantes dans le monde (Brexit, Trump, Chine, ... les robots... banque centrale pour en remettre une couche, ou pas...), un changement de valeurs, de goûts, en plein en même temps,... c'est certainement perturbant.

C'est perturbant, et cela oblige, entre les accélérations (parce qu'on a envie que "ca-bouge"), et les coups de frein (parce que ca fait peur, parce que l'immobilisme est en fin de règne et s'accroche), à garder sa vigilance au plus haut niveau, et son sang froid au maximum.

C'est aussi, de fait, par logique, par évidence, une période d'imprévu : les changements de goûts, de valeur, de ce qu'on aime, ... en plein au moment de décider,... ca ne peut que faire sortir des surprises.

Pour les élections, en France,... ca promet de belles surprises.
Quand je donne le timing ci dessus, avec la prise de conscience, dans la période fin avril et début mai, ... des changements de goûts et de valeur, par la mise en application pratique des choses... je ne peux pas me tromper beaucoup.
c'est évident que les élections, et la surprise de leur résultat, montrera une nouvelle manière de vouloir les choses.

ce qui n'est pas évident, et qu'il faut pointer, c'est : la prise de conscience se fait tout de suite, là, en fin avril... elle ne se fera pas dans 3 mois, ou dans un an... pour telle ou telle autre raison.
C'est donc une période de surprise et de prise de conscience immédiate, qui s'annonce, et qui, à mon avis, aura lieu en Avril et début Mai 2017.

Comme toujours, je précise : les élections, ce n'est pas forcément le plus important... ces changements de goûts, de valeur, de ce que l'on aime, ... on le verra aussi dans d'autres domaines très importants.

par exemple, je verrai bien Peugeot annoncer un revirement important,... et Renault aussi, évidemment.
Air France aussi.
Société Générale aussi.
ceci, c'est pour les grandes entreprises d'origine française.

par exemple, je verrai bien l'union européenne marquer un virage fort, dans sa manière de "voir l'union", et encore plus de "faire l'union".
elle n'explosera pas, mais elle fera un virage serrée (avec sortie de route, ... peut etre).

autre point important, plus que les élections : une remise en question et un virage marqué concernant la 5eme république... si c'est encore la 5ème république.

Un dernier point : le changement de goût, de valeur, qui a lieu, là, en mars-avril-mai 2017 s'inscrit, comme indiqué plus haut, dans une tendance commune avec d'autres tendances, plus profondes, et qui se constateront sur toute l'année, jusqu'à octobre environ.

Le printemps, et sa poussée de renouvellement, va véritablement commencer à la nouvelle lune, demain matin, mardi 28 avril (très très tot,... vers 2h30 du matin).

je vous souhaite un bon printemps, et un bon renouvellement,

A+
Les_emails_de_CRI_10







Le 30/12/2016 à 11:20, adresse_email_de_CRI_10 a écrit :
Hello,

il y a une question qui m'est apparue, en me réveillant ce matin.
une question pour laquelle je n'ai pas de réponse, et qui est, à mon avis, intéressante à réfléchir.

Constat :
Dans les très grandes villes, et en particulier à Paris, le temps de transport pour aller et revenir du boulot atteint les 2 heures par jours (minimum).
Il n'est pas rare de rencontrer des personnes qui mettent 1h30 à l'aller, et autant au retour.... et "quand tout se passe bien !", ajoutent-elles, pour clarifier la réalité de ces déplacements.
Il est rare de trouver quelqu'un qui s'est arrangé pour avoir son boulot à moins de 30 min de chez lui.
En plus du temps passé, il y a la difficulté à circuler,... dans les transports en communs (retards, trains annulé,...) ... et en voitures, n'en parlons pas. La difficulté se traduit par un stress énorme.

Dans les grandes villes, on dit qu'il y a du Kravail.
c'est, visiblement, la grande cause de vouloir vivre dans ces très grandes villes.
c'est souvent la seule cause, parce qu'avec l'obsession pour le Kravail, les heures de transport, il ne reste plus de temps pour sortir, voir du théatre, ou des amis.
le phénomène de burn out est là pour montrer la face visible de l'iceberg de cette situation.

Question : s'il y a beaucoup de travail dans les grandes villes, ... comment ca se fait que les gens font plus de 2 heures par jours de transport pour y aller ?
Comment ca se fait qu'il faille aller si loin pour le trouver, ce Kravail ?

Réflexion :
la logique de base voudrait que s'il y a autant de Kravail que cela, il serait facile d'en trouver un à moins de 30 min de chez soi.
la logique de base indique aussi que, s'il y a du Kravail dans les très grandes villes, il y en a encore moins dans les moins grandes villes, encore moins dans les petites villes, ... et à la campagne, n'en parlons pas, y en a pas !

la réflexion que j'ai, sur cette question, c'est qu'en fait, il y n'y a pas beaucoup de Kravail.
et en parallèle du fait qu'il y n'y a pas beaucoup de Kravail, par choix, les personnes préfèrent garder celui qu'elles ont, plutôt de prendre le risque d'en prendre un autre.

si on réfléchit en terme d'accumulation, et de circulation, de même qu'en terme de sécurisation conservative, et de prise de risque d'évolution, on peut constater que :
 - la difficulté à circuler d'un Kravail à un autre, qu'elles qu'en soit les cause, se compense par une circulation de déplacement quotidien très long et, pour le moins, peu productif.
 - la sécurisation conservative sur le Kravail est mise en balance avec celle à très court terme de la non sécurité en terme de transport et déplacement et d'efficacité dans sa journée.
on préfère visiblement sécuriser le Kravail (et le long terme), et perdre en sécurisation sur le déplacement et l'efficacité dans sa journée.

en résumer, la circulation se fait plus dans le déplacement quotidien, malgré les difficultés et la perte de productivité, que dans les changements de Kravail.

mais cette constatation me laisse sur ma faim.... il y a un truc que je ne comprends pas.
pour qu'elle raison la préférence de circulation se fait sur le déplacement quotidien, plutôt que sur celle du changement de Kravail ?

c'est une question à reflechir, ... pour 2017....

********************************************************************************************************
par ailleurs, toujours dans le même domaine,... après mes questionnement en me réveillant, je suis tombé sur cela :

Les folles plus-values des Parisiens qui ont acheté en 1997
Les propriétaires parisiens qui ont acheté il y a 20 ans ont eu le nez creux. Leur logement vaut aujourd'hui jusqu'à cinq fois plus cher. L'immobilier à Paris est à ce jour le placement le plus rentable de ces 20 dernières années. Et, à l'avenir, les prix parisiens pourraient dépasser ceux de Londres.
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/les-folles-plus-values-des-parisiens-qui-ont-achete-en-1997-898677.html

cela aussi, c'est étonnant.

en terme de circulation, c'est tout l'inverse que ce qui donne du pouvoir.
cela donne une situation avantageuse, tant que l'on ne bouge pas.... mais ne pas bouger, aujourd'hui (d'entreprise, de type de boulot, ... voir de lieu de boulot,... c'est prendre un risque phénoménal pour l'avenir...).
ceux qui peuvent se réjouir sont ceux qui possèdent et son immobile depuis 20 ans,... mais pas ceux qui ne possède pas déjà depuis 20 ans.

l'autre aspect qui est étonnant, c'est le fait qu'il vaut mieux posséder un bien immobilier, dans paris, que de faire du Kravail.
le fait est connu depuis des années.
beaucoup (les salaires médian) ont plus gagné par la hausse du prix de leur logement, que par les années de labeur.
ce n'est pas étonnant,... comme l'évoque le présentateur, tout en refermant le sujet aussi vite que marmonné,.... on a organisé cela, et mis les moyens ("40 milliard par an d'aide à la pierre qui viennent gonfler....", au temps 2'44"...).

cela, on sait pourquoi c'est comme cela.... cela a été voulu par la caste de ceux qui possèdent des biens immobiliers.

reste que je me demande, en ajoutant cela dans l'équation, pour qu'elle raison les gens préfèrent prendre un Kravail dans une très grande ville, alors qu'il est si difficile d'en trouver un au point qu'il faille faire plus de 2heures de déplacement quotidien pour y aller.... et qu'en plus, ils ne pourront pas acheter leur logement, vu les prix exorbitants qui sont en cours actuellement.

oui, parce qu'à 8 500 E/m2, comme il faut 2 m2 pour faire un chiotte, ca fait 17 000 E pour un chiotte.
à ce prix là, vous pouvez mettre de la marque pour le WC, .... tant qu'à faire.
17 000 E, c'est un smic et demi environ pendant un an.... ca fait beaucoup, pour avoir seulement un chiotte....
c'est une image, un point de comparaison.... pour illustrer que l'achat d'un logement est hors de porté des classes moyennes dans les très grandes villes.

donc, pour résumé : pas de changement de Kravail (peur, ou simplement pas envie, ou pas possible), temps et difficulté de déplacement phénoménaux, et pas d'accession à la propriété pour son logement, ... ca fait pas beaucoup de positif ni d'avantages, tout cela !
cette situation me parait bizarre,... d'où la question : cela tient à quoi ? qu'est ce qui fait que c'est comme cela ?

cela fait une jolie question pour 2017......

Bon reveillon,
A+
Les_emails_de_CRI_10